La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Joëlle Savin-Juarez Médecin conseiller jeunesse et sports Antilles - Guyane seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Joëlle Savin-Juarez Médecin conseiller jeunesse et sports Antilles - Guyane seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010."— Transcription de la présentation:

1 Joëlle Savin-Juarez Médecin conseiller jeunesse et sports Antilles - Guyane seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

2 Activité physique Tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques et dont le résultat est une augmentation substantielle de la dépense énergétique par rapport à la dépense de repos. Tous les mouvements effectués dans la vie quotidienne: Activité physique professionnelle Activité physique domestique (trajet, ménage, jardinage….) Activité physique lors des activités de loisirs (sport…)

3 Sport Sous-ensemble de lactivité physique, spécialisé et organisé. Activité revêtant la forme dexercices et/ou compétitions facilitées par les organisations sportives. (Organisation Mondiale de la Santé) seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

4 Santé « La santé est une ressource de la vie quotidienne, et non le but de la vie ; c'est un concept positif mettant l'accent sur les ressources sociales et personnelles, et sur les capacités physiques » First International Conference on Health Promotion "The move towards a new public health". Ottawa, Canada, November seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

5 Activité physique et Alimentation Déterminants de santé : facteurs de protection ou facteurs de risque Déterminisme des maladies les plus fréquentes dans les pays développés : maladies cardio-vasculaires, diabète type 2, obésité, cancers…. Déterminants de santé indissociables seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

6

7 Sédentarité Etat dans lequel les mouvements corporels sont réduit au minimum et dont la dépense énergétique est proche de celle du repos (lire, regarder la télévision, travailler sur ordinateur…) seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

8 Sédentarité OMS : moins de 40% de la population mondiale a une activité physique suffisante pour en tirer un bénéfice pour sa santé Dans les pays industrialisés linactivité physique est le 2 e facteur de risque individuel après le tabagisme (OMS rapport sur la sante dans le monde 2002) seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

9 Europe: adultes de plus de 15 ans Eurobaromètre 58.2 Abu Omar et coll 2004 seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010 PaysInsuffisamment actives (IPAQ) Allemagne47,4% Autriche68,2% France62,6% Grande Bretagne52,7% Italie53% Espagne68,5%

10 France Adultes ans : 45,7% ont pratiqué une AP entrainant des bénéfices pour la santé (Baromètre sante 2005) Enfants scolarises âgés de 11 ans: en France 11% des filles et 25% des garçons ont une activité conforme aux recommandations (étude HBSC : OMS 2004) Guadeloupe : APHYGUAD 2009 seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

11

12 Mortalité : tableau de bord ORSAG 2007 maladies cardio-vasculaires : 30% tumeurs : 24% traumatismes : 7% Diabète de type 2 : INSEE 2005 Guadeloupe : 10,1% Martinique : 7,9% Métropole : 3,6% seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

13 HTA : BEH 2008; : seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010 PrévalenceHommesFemmes Antilles - Guyane19,5%18,4% métropole16%9,4% Précaires Antilles - Guyane 25%22%

14 Surcharge pondérale Surcharge pondérale : surpoids + obésité (IMC) Obésité : 1 er épidémie mondiale non infectieuse (OMS 2000) France : obepi seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010 France: Pas de surpoids62,7%53,6% Surpoids29,8%31,9% Obésité8,5%14,5%

15 Adultes seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010 FEMMESsurpoidsobésitétotal 97.1 (calbas 2005) 26%21%47% 97.2 (escal 2004) 29%26%55% Métropole ( ENNS 2007) 23,8%17,6%41,4% HOMMESsurpoidsobésitétotal 97.1 (calbas 2005) 24%10%34% 97.2 (escal 2004) 38%14%52% Métropole ( ENNS 2007) 41%16,1%57,1%

16 Enfants 3-15 ans surpoidsobésitétotal 97.1 (calbas 2005) 11%7%18% 97.1 (odessa 2001) cm2 3 e 18% 15% 7% 4% 25% 19% 97.2 (escal 2004) 16%8%24% Métropole (ENNS 2006) 14,3%3,5%17,8% seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

17

18 Quels bénéfices pour la santé? ( Expertise collective INSERM 2008, Conférence de consensus novembre 2005 ) AP adaptée à la personne : évaluation médicale préalable ++ Ne sont pas acquis : AP répétée,régulière,inscrite dans la durée Apparaissent quelque que soit lâge de début Toute activité supplémentaire est bénéfique sous réserve dune adaptation individuelle seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

19 Action préventive Diminue la mortalité globale et prématurée avant 65 ans(niveau C) Limite la survenue des pathologies chroniques : HTA, maladie coronarienne, le diabète de type 2, l obésité, le syndrome métabolique et à moindre degré les cancers du colon, du sein et lostéoporose (niveau C) Associée à un plus grand bien être psychologique, meilleure tolérance des contraintes de la vie professionnelle (niveau C) seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

20 Action préventive : enfants Contribue au développement harmonieux (physique, mental et social) et prévient la survenue de lobésité et de lostéoporose (niveau B). seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

21 Action préventive: séniors AP régulière contribue à réduire ou prévenir processus délétères liés à lâge (perte de masse musculaire, risque de chute), retarder lentrée dans la dépendance Action favorable sur le risque fracturaire (effets sur la proprioception et force musculaire) seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

22 AP et HTA La pratique dune AP dendurance dintensité modérée abaisse les chiffres tensionnels de manière modeste mais significative Les effets directs sur les chiffres de TA et indirects sur les facteurs associés font de lAP un élément important de la stratégie thérapeutique seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

23 AP et diabète de type 2 LAP de type endurance 30 min/j au moins 3 fois/s permet daméliorer léquilibre glycémique et la condition physique, cet effet est indépendant des modifications de poids (niveau A) LAP de type résistance peut améliorer léquilibre glycémique et la composition corporelle seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

24 AP et surcharge pondérale Lactivité physique seule ne fait pas maigrir, seul le régime hypocalorique induit une perte de poids significative Augmenter lAP tout en réduisant lapport calorique est la meilleures stratégie pour maigrir L AP permet de maintenir la perte de poids après régime LAP régulière diminue les autres facteurs de risque cardiovasculaire: profil lipidique, tensionnel, sensibilité à linsuline seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

25

26 Evolution des recommandations objectifAméliorer la condition physique Diminuer le risque vis-à-vis de lensemble des pathologies chroniques modèleEntrainement physique- forme physique Activité physique-état de santé fréquence3-5 jours/s6-7 jours/s Intensité60-90% FC maxModérée (3-6 METS) Durée20-60 minutes dendurance en 1 fois 30min /j en 1 à plusieurs fois typeCours-vélo, natation….Toute activité comparable à la marche rapide seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

27 Adulte ans 30 minutes fractionnée ou non au moins 5 jours par semaine dactivité physique modérée de type endurance (marche, vélo, natation, jeux avec les enfants, jardinage, bricolage, monter les escaliers…) OU 20 minutes 3 jours par semaine dactivité physique dintensité élevée de type endurance (jogging…) PLUS Renforcement musculaire 2 jours non consécutifs /s seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

28 Enfant et ladolescent Au minimum 60 minutes / jour dactivité physique modérée à élevée sous forme de jeux, sport, activités de la vie quotidienne (aller à lécole à pied ou en vélo…) seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

29

30 PRSP Guadeloupe Loi de santé publique 2004 PRSP Guadeloupe : 12 priorités de santé publique (VIH-Sida, maladies chroniques, addictions, drépanocytose, alimentation et activité physique…) PRSP nutrition : PNNS 1, PNNS2 seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

31 PNNS 1 : PNNS 1 a établi un socle de repères nutritionnels (fascicules, brochures PNNS) 9 objectifs nutritionnels: Augmenter la consommation de fruits et légumes Réduire la consommation dapports lipidiques Augmenter la consommation de glucides lents Augmenter lactivité physique quotidienne de par une amélioration de 25% de sujets faisant au moins 1/2h marche/j …. seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

32 PNNS 2 : Améliorer la qualité de loffre alimentaire: engagement des industries agroalimentaires, restaurations collectives, étiquetage..) Le PNNS 2 insiste sur le renforcement de la pratique dactivité physique en impliquant les collectivités locales, les associations sportives Dépistage précose et prise en charge de lobésité Mesures spécifiques pour populations défavorisées seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

33 PRSP Nutrition Guadeloupe 4 axes stratégiques : Informer, éduquer les jeunes et les adultes notamment en situation de précarité à choisir une alimentation et une activité physique favorable à une bonne santé Améliorer loffre alimentaire en impliquant la restauration scolaire,les industries agroalimentaires et améliorer loffre dactivité physique Développer la prévention secondaire Développer un programme interrégional nutrition-santé (projet en cours depuis 2005) seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

34 Informer, éduquer les jeunes et les adultes notamment en situation de précarité à choisir une alimentation et une activité physique favorable à une bonne santé Connaître les comportements alimentaires et le niveau dactivité physique des guadeloupéens Développer la formation en nutrition des professionnels du secteur sanitaire, social, éducatif sportif… Donner envie aux personnes en situation de précarité davoir une alimentation et une activité physique favorable à une bonne santé et en faciliter laccès seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

35 Impliquer la restauration collective, les producteurs de lindustrie agroalimentaire et de la distribution dans la politique nutritionnelle Inciter les acteurs économiques à améliorer la qualité nutritionnelle de loffre alimentaire en cohérence avec les objectifs du PNNS (chartes dengagement de progrès nutritionnel) seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

36 Développer la prévention secondaire Dépister le surpoids et lobésité chez les enfants et les orienter vers une prise ne charge adaptée Sensibiliser les professionnels de lactivité physique à la problématique de lobésité et les inciter à participer à la prise ne charge du surpoids et de lobésité Développer la pratique dactivité physique chez les patients porteurs de maladies chroniques seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

37 Développer la programme interrégional nutrition santé : « Ecoles Caramboles » seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010

38

39

40 Approche environnementale et législative Approche fondée sur linformation et léducation Amélioration des connaissances mais effet limité sur les changements de comportement et létat de santé Efficace si approche sociale et comportementale dans 3 domaines Cours dEPS : modification du contenu, de la forme des cours afin daugmenter le temps effectif et lintensité des activités ainsi que la participation du plus grand nombre Programme de changement de comportement adapté à lindividu Programme de soutien social au niveau communautaire (lieu de travail) seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010 Stratégies promotion de lAP

41 Merci de votre attention… Joëlle SAVIN-JUAREZ DDJS Guadeloupe Boulevard maritime BASSE TERRE Tel : sports.gouv.fr seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010


Télécharger ppt "Joëlle Savin-Juarez Médecin conseiller jeunesse et sports Antilles - Guyane seminaire EPS et santé 25 et 26 mai 2010."

Présentations similaires


Annonces Google