La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quel rôle pour les acteurs du système éducatif dans laccès à la connaissance par les TIC? Cas du Maroc Najiba EL AMRANI EL IDRISSI Mohammed Abdou AMMOR.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quel rôle pour les acteurs du système éducatif dans laccès à la connaissance par les TIC? Cas du Maroc Najiba EL AMRANI EL IDRISSI Mohammed Abdou AMMOR."— Transcription de la présentation:

1 Quel rôle pour les acteurs du système éducatif dans laccès à la connaissance par les TIC? Cas du Maroc Najiba EL AMRANI EL IDRISSI Mohammed Abdou AMMOR Association Atlas Sais – Maroc KUALA LUMPUR 21 AVRIL 2010

2 PLAN Introduction Politique dintégration des TIC dans lenseignement au Maroc et Bilan Alternatives aux contraintes de la Propriété Intellectuelle Conclusion

3 Avantages de lintégration des TIC dans le système éducatif Modes daccès supplémentaires Adaptation aux contraintes des apprenants (disponibilité, localisation, rythme dassimilation ) Diversification des méthodes pédagogiques dapprentissage. Internet, intranet, CD-ROM, animation… Extension de la formation à de nouveaux publics. Réduction du coût dapprentissage Amélioration de lefficacité du système éducatif

4 Exigence de lenseignement recourant aux TIC Infrastructure physique (matériel, outillage, installation) Logiciels (fonctionnement, animation, interactivité) Contenu (cours, TP, simulations, visites virtuelles) QUE PEUVENT FAIRE LES ACTEURS DU SYSTEME EDUCATIF POUR REUSSIR LINTEGRATION?

5 Politique dintégration des TIC dans lenseignement au Maroc Initiée depuis les années 90 Actualisation récurrente (stratégie e-Maroc) (Maroc numérique 2013) 3 piliers - infrastructure : salles multimédia connectées - formation : formateurs et utilisateurs - contenu pédagogique : présentiel, à distance

6 Programmes dopérationnalisation Nafida : subvention à lacquisition de PC portables et connexions Internet pour près de enseignants. Génie : équipement, formation et développement de contenu numérique de tous les établissements scolaires publiques (Écoles, Collèges et Lycées). Génie sup : extension de Génie à lenseignement supérieur en y incluant la recherche. Initiative Ingénieurs : intensification du dispositif de formation de type ingénieur (tripler leffectif). Injaz : subvention à lacquisition de PC portables et connexions Internet pour les élèves ingénieurs

7 Actions pour le développement du software et du contenu numérique Création du pôle STIC : réseau marocain de chercheurs et experts spécialisés TIC Mise en place du CVM: institution de coordination de la FOAD (Ex : e-Learning). Création du Soft Center : centre de recherche pour le développement des logiciels. Implication de luniversité : Réseaux (RESATICE) et Projets internationaux (FORCIIR ; UVA ; EUMEDIS ; THETYS ; PRICAM)

8 Bilan de lintégration des TIC dans le système éducatif Pas de bilan officiel : Absence dinstitution de suivi évaluation Pas de bilan fait par le monde académique : indisponibilité dinformation et de données officielles Initiatives de périmètre et portée limités : - enquête 2006 : Intégration des TIC dans lenseignement public : enjeux et perspectives (Cas de lacadémie régionale déducation et de formation de Casablanca). - étude 2007 : De la réalité aux perspectives de lintégration des TICE dans lenseignement des sciences physiques au Maroc (Cas de lenseignement secondaire). - enquête 2009 : A2K (répondants à majorité universitaires)

9 Enseignements des enquêtes Pas de données quantitatives représentatives Quelques tendances lourdes : - faiblesse de léquipement et de la connexion - carence des compétences des enseignants - développement de contenu embryonnaire - etc Politique dintégration des TIC peu efficace dans le développement de contenu et la formation

10 Elément de diagnostic lécosystème informatique dominé par les logiciels propriétaires Renchérissement des coûts liés aux licences (acquisition et utilisation) Inaccessibilité pour des segments dutilisateurs (étudiants et certains enseignants) Logiciels libres quasi inconnus

11 Alternatives aux contraintes de la Propriété Intellectuelle Vulgarisation des logiciels libres et à accès libre - offerts gratuitement pour le copiage, la modification et le partage - disponibles pour large variété dutilisation ; (systèmes dexploitation ; navigateurs web ; bureautique ; gestionnaires de base de données ; messagerie électronique…) - couvrant les domaines du secteur de léducation gestion détablissements gestion de la formation gestion de la communication

12 Implication des acteurs du système éducatif dans la vulgarisation Campagnes de communication, sensibilisation et dinformation sur les avantages à lutilisation des logiciels libres. Intégration de la formation à lutilisation des logiciels libres pour le renforcement des capacités des utilisateurs. Formation des exploitants des centres daccès communautaires pour renforcer leurs capacités dans lassistance à leur clientèle.

13 Appui au développement des LL Accompagnement du mouvement mondial du développement du marché du LL - Orientation officielle vers les LL (gouvernement dAfrique du Sud, Argentine, Brésil, Pérou …). - Adoption du LL (administration centrale Française) - Commande par le président OBAMA dune étude incitant son gouvernement à adopter les LL. - La Tunisie a opté pour un secrétariat aux nouvelles technologies et au logiciel libre. - Au Maroc, seul le ministère des Finances a fait basculer ses installations informatiques vers les LL.

14 Implication des acteurs du système éducatif dans le développement Transformation des initiatives en stratégie visant à favoriser la promotion et lappui aux développeurs - obligation dutilisation des produits open source dans les services publics, - rémunération des développeurs de LL, - allocation de budgets conséquents pour la production de logiciels et de contenus libres par les institutions du système éducatif. Recherche dappui des institutions dédiées : - lUNESCO dispose dun réseau de centres de collaboration pour le renforcement des capacités (assistance technique et outils éducatifs pour des initiatives daccès à la connaissance) - l'ADULLACT (Association des Développeurs et Utilisateurs de Logiciels Libres pour lAdministration et les Collectivités Territoriales) apporte assistance aux initiatives ayant mêmes finalités. Montage de projets pour la levée de fonds auprès de donateurs supportant le développement de LL. (Fondations; UNESCO; organisme de coopération …)

15 Conclusion Politique de développement des TIC a occulté le développement du LL. Nécessité de créer un environnement favorable à lutilisation et au développement des LL. Les acteurs du système éducatif doivent simpliquer par la vulgarisation, la formation, la recherche & développement des LL. Nécessité de coordination avec les parties prenantes pour le développement et la promotion dun patrimoine commun de logiciels et contenus libres

16 Conclusion Choix coordonnée pour le développement de LL favorisant linteropérabilité. Nécessité dassocier la société civile pour exercer le lobbying sur les gouvernements afin que leur politique soit plus favorable au développement de ces technologies. Renforcement des organisations des consommateurs pour influencer les politiques dédiées Appui du mouvement consommateur pour le renforcement de la position des pays œuvrant pour une régulation des droits de PI plus favorable à laccès à la connaissance.

17 Merci pour votre attention Dr Najiba EL AMRANI EL IDRISSI


Télécharger ppt "Quel rôle pour les acteurs du système éducatif dans laccès à la connaissance par les TIC? Cas du Maroc Najiba EL AMRANI EL IDRISSI Mohammed Abdou AMMOR."

Présentations similaires


Annonces Google