La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Imagerie TDM Bilan pré-opératoire F Lefevre, J Hubert, M Claudon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Imagerie TDM Bilan pré-opératoire F Lefevre, J Hubert, M Claudon."— Transcription de la présentation:

1 Imagerie TDM Bilan pré-opératoire F Lefevre, J Hubert, M Claudon

2 Plan Le scanner Lexploration de la pathologie Post-traitement des données et accès à linformation Imagerie en Live et sans filet

3 Le scanner

4 Acquisition incrémentaleAcquisition hélicoïdale

5 Le scanner Nombre dimages produites par examen ? – 1700 im en moyenne au CHU de Nancy – Pour un bilan pré-opératoire dune lésion rénale : 3000 im – Pour un poly-trauma, cœur : 6000 im Durée pour les visualiser toutes 2 im/s : 14 à 25 min 10 im/s : 2,8 à 5 min

6 Le scanner Imagerie « HD » ? Résolution dans le plan axial = 1 mm² Résolution dans laxe des Z = 1 mm Matrice des images = 512 pixel² Matrice de la TV HD = 1920*1080 Les images de scan sont envahissantes Le poids informatique dune image = 0,5 Mo Le poids dune photo numérique RAW 10 Mo CT 70% du volume occupé dans le stockage

7

8 Le scanner – Utilisation de RX le scanner est la principale source dirradiation de la population Adaptation et optimisation de son utilisation vigilance pour les enfants, adultes jeunes, suivi long terme recherche dexamen de substitution – Utilisation de produits de contraste iodé la principale limite, la néphrotoxicité

9 Carcinome à cellules claires C irconstances de découverte Schlomer (Novick) J Urol masses rénales – 73.9% découverte fortuite taille moyenne 3.7 cm – 26.1% symptomatiques taille moyenne 6.2 cm Age moyen 61 ans Homme 1.6 X femme Tumeur <20mm – 29% bénignes – 71% malignes Série AFU patients en 1995 nombre de cas % Fortuit39841 Symptômes urologiques Symptômes généraux Métastases505

10 Bilan pré-opératoire dune tumeur rénale Quel bilan Quel traitement? Néphrectomie partielle, Néphrectomie Elargie, Abstention? But établir le grade de la lésion: pronostic et traitement Extension locale et métastatique – Poumon: 60% – Os: 43% – Foie: 34% – GG: 22% – Surrénales: 19% – Cerveau: 7% – Thyroïde, peau, vessie: <1%

11 pT3b pT3c pT3a pT1a <4cm pT4 pT1b 4-7cm diaphragme Fascia de Gérota

12 Cinétique de progression du CCC Intérêt du suivi volumétrique

13 Critères dun bon examen CT abdomino-pelvien: Si un scanner nest pas complet, il est légitime de considérer de le refaire ! Jeûne solide / 3 h. Séries Avant contraste Après contraste (Lasilix 10 mg) 3 phases : corticale, corticomédullaire, tardive Reconstructions multiplanaires, MIP Valeurs datténuation, annotations Compte-rendu Contexte, description, conclusion PCI, Dosimétrie Communication des images Planche imprimée (papier> film),CD, DVD Série résumée, clips vidéo

14 Diagnostic TDM Acquisition en 4 phases – Sans injection – Artérielle – Médullaire – Tardive Calcifications Hémorragie Graisse intra tumorale Bulles dair intra lésionnelle Courtesy M André, Marseille

15 Diagnostic TDM Acquisition en 4 phases – Sans injection – Artérielle – Médullaire – Tardive 1 cc kg de poids 3cc/sec 40 à 60sec Rehaussement artériel variable Distribution artérielle Perméabilité veine rénale

16 Diagnostic TDM Acquisition en 4 phases – Sans injection – Artérielle – Médullaire – Tardive 60 à 80 secondes après IV Détection de petites lésions Veine rénale et veine cave

17 Diagnostic TDM Acquisition en 4 phases – Sans injection – Artérielle – Médullaire – Tardive 3 à 10 minutes après IV Utilisation de fenêtres osseuses Situation des lésions/cavités Aspect des voies excrétrices

18 Mesures de valeurs datténuation séquentielles – Analyse avant contraste – rehaussement après contraste pathologique si > 20 UH, douteux si > 10 UH

19

20 Bilan dextension loco-régionale Extension locale TDM = IRM Sensibilité veine rénale TDM = IRM Sensibilité veine cave IRM >TDM Organes de voisinage difficile en TDM Echo: VCI rétro hépatique, VCI refoulée par masse rénale

21 TDM Examen de référence, difficulté si – Petite tumeur: situation, taille, localisation secondaire? – Masse volumineuse: Métastase, extension locale, extirpable?

22 TDM Epaississement > 1 cm dans la graisse péri rénale: – > T3 (spécificité de 98% mais sensibilité de 46%) Johnson CD and al: AJR 1997 Circulation collatérale dans 50% des T1: non spécifique Extension lymphatique: T3 4% de faux négatif 3 à 43% de faux positifs pour gg >1 cm Hatcher: Urology 1992 Evaluation veineuse cruciale

23 Bilan local 1 Taille (T1a < 4 cm : accessible à la chirurgie partielle) Souvent surestimée en TDM par rapport à lanapath environ 5 mm (permet chirurgie partielle pour tumeur 4,5cm) Bien localiser la tumeur (MPR 3 plan +)

24 Bilan local 2 Préciser position par rapport aux cavités excrétrice, aux éléments vasculaires du hile et au cortex (intérêt acquisition multiphasique)

25 Bilan local 3 Difficulté de préjuger de lintégrité de la capsule rénale (T2/T3): se 45 à 65% ( IRM fait un peu mieux avec 80% se pour pseudocapsule hypoT2 C.Roy ESUR 2003)

26 Cartographie vasculaire Intérêt pour planifier la chirurgie partielle Qualité des angioscanners actuels qui supplante langiographie préopératoire

27 Bilan lymphatique 1er relais hilaire et inter aortico-cave TDM se 90% >1cm mais spé 42% entre 1 et 2cm –>ADP inflammatoire fréquente), spécificité augmente si gg hypervasculaire

28 Extension vasculaire Veine rénale gauche Envahissement: Réhaussement Élargissement non spécifique: hyperdébit

29 Métastases hépatiques

30

31 Métastases pulmonaires Forme typique multinodulaire (intérêt MIP épais) Attention formes atypique avec nodules excavés et bronchique

32 Comment accéder aux images Supports physiques : – Films radio, papier Supports numériques matériels – CD et CVD Electronique – PACS hospitalier – Station de travail – Intégration au robot ?

33

34

35

36 Les tendances Intégration de tous les acteurs produisant des images (cardio, bloc op, endoscopie, anapath …) Echanges et partages des images – Entre hôpitaux, PACS régionaux, télémédecine … Importance de la sélection des images – Valeur ajoutée du travail du producteur dimage (Rx, Cardio, MN..) – Préparation au DMP Stations de visualisation – rapprochement des fonctionnalités, convergence – Intégration : RIS, module 3D, … – Serveur 3D Archivage des images – La volumétrie des caches augmentent – Mutualisation des outils (regroupement dhôpitaux, région, pays …) – Externalisation du stockage des images (ASP)

37 Live 3 examens scanners de tumeurs – Bilan pré-opératoire pour une chirurgie Robotisée Accès à travers le réseau Prise de main sur un serveur 3D – Traitement et intéraction avec les données

38


Télécharger ppt "Imagerie TDM Bilan pré-opératoire F Lefevre, J Hubert, M Claudon."

Présentations similaires


Annonces Google