La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cancers ORL Place de la TEP-FDG dans le bilan initial SFCP - Journées nationales de cancérologie Pont à Mousson – 20 septembre 2008 P. OLIVIER, CHU Nancy.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cancers ORL Place de la TEP-FDG dans le bilan initial SFCP - Journées nationales de cancérologie Pont à Mousson – 20 septembre 2008 P. OLIVIER, CHU Nancy."— Transcription de la présentation:

1 Cancers ORL Place de la TEP-FDG dans le bilan initial SFCP - Journées nationales de cancérologie Pont à Mousson – 20 septembre 2008 P. OLIVIER, CHU Nancy

2 Les carcinomes épidermoïdes sont toujours fixant en FDG

3 Objectifs du bilan dimagerie Délimiter la tumeur Définir les structures anatomiques envahies / préservées Mensurations de référence Bilan dextension T par CT et MR classiquement > TEP mais coutours de la lésion parfois très difficiles à identifier => applications en radiothérapie mais tumeur parfois identifiée sur TEP et non sur le scanner en particulier petites tumeurs ++ Evaluation de T

4 Bilan dune dysphagie Clinique : induration base de langue Scanner : doute sur lésion base de langue. Panendoscopie : Tumeur. rétro aryténoïdienne Biopsie : carcinome peu différencié Evaluation de T

5 Sites inaccessibles à la palpation Rétropharyngés 30% Faux négatifs imagerie conventionnelle Merritt R, et al. Detection of cervical metastasis. A meta-analysis comparing computed tomography with physical examination. Arch Otolaryngol Head Neck Surg, (2): p Faux positifs imagerie conventionnelle Glandes submandibulaires, cornes os hyoïde … Evaluation du N

6 Quels sont les résultats de la TEP pour N ? Globalement, ensemble des études => sensibilité et Spécificité TEP > CT – même si pfs faible Quel est limpact du TEP sur prise en charge ? (VS bilan incluant imagerie conventionnelle) 33% Gambhir et al, 10% Sigg et al., 31% Talbot et al. NB : Situation particulière des patients déjà opérés Evaluation du N

7 #1638 T. Trigone et amygdale G T3N0 clinique et CT Curage => 5 ADPs à G/ 0 à D Evaluation du N

8 Carcinome papillaire du voile CT négatif pour N Curage positif Evaluation du N

9 Veit Haibach P et al Eur J Nucl Med Mol Imaging Résultats : - Exactitude diagnostique PET/CT > CT seul Stade T – p < Stade N – p = 0.04

10 Veit Haibach P et al Eur J Nucl Med Mol Imaging Impact sur la prise en charge : =>Modification de la prise en charge du fait des données TEP/CT comparativement aux données CT seules pour 13 patients / 31 8/13 chirurgie plus étendue sur T

11 70% cancers ORL diagnostiqués à un stade avancé =>Métastases et seconds primitifs = pricipale cause déchec et de décès Métastases / second Itif

12 425 patients inclus CT ou IRM + bilan endoscopique PET initial puis tous les 6 mois Interprétation qualitative et semi quantitative (?) 329 patients avec données disponibles dont 71% stade III ou IV Kim SY – Annals of Oncology 2007 Métastases / second Itif

13 40 patients 14 second Itif 26 métas 7 poumons 2 Thyroïde + divers Kim SY – Annals of Oncology poumons 6 médiastin 9 Os 6 Foie 329 patients avec données disponibles Métastases / second Itif

14 Quelles sont les performances de la TEP ? => Méta ou second Itif Dg par TEP : 39/40 1 FN = carcinoime muco épidermoïde Kim SY – Annals of Oncology 2007 Quelles sont les performances imagerie conventionnelle => Méta ou second Itif Dg par IC : 36/40 Ssi PET 97.5%, Spe PET 92.6% VPP = 62.9% - VPN 99.7% Métastases / second Itif

15 Carcinome épidermoïde de la joue + lésion rectale Kim SY – Annals of Oncology 2007 Métastases / second Itif

16 #1227 T. Plancher de bouche Polype colon G / dsyplasie moy Adénome tubulo villeux rectal / dysplasie sévère Métastases / second Itif

17 #3990 T. plancher de bouche Métastase osseuse clivus Métastases / second Itif

18 En pratique : PET CT très bon examen en 1ere itention pour ifdentifier métastases et éventuel Itif autre Important de bilanter lésions identifiées par TEP afin de ne pas classer à tort un patient M1 Ssi et VPN élevée Spe faible Métastases / second Itif

19 1 - Importance pour T en particulier pour la radiothérapie 2 - Importance pour N (prise en charge récidives++) 3 - Importance pour M et second primitif compte tenu de la prévalence élevées de ces situations Conclusion Quelle place pour la TEP au diagnostic initial ? SFCP – sept 2008 P.OLIVIER


Télécharger ppt "Cancers ORL Place de la TEP-FDG dans le bilan initial SFCP - Journées nationales de cancérologie Pont à Mousson – 20 septembre 2008 P. OLIVIER, CHU Nancy."

Présentations similaires


Annonces Google