La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA PRODUCTIVITE Thibaud Matharan Charly Hermann Maxime Lacroix.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA PRODUCTIVITE Thibaud Matharan Charly Hermann Maxime Lacroix."— Transcription de la présentation:

1 LA PRODUCTIVITE Thibaud Matharan Charly Hermann Maxime Lacroix

2 Définition générale Productivité: En économie, la productivité est définie comme le rapport, en volume, entre une production et les ressources mises en œuvre pour l'obtenir. (INSEE)

3 Différents types de productivité productivité du travail = quantité produite / quantité de travail utilisée productivité par tête productivité horaire productivité du capital = quantité produite / quantité de capital utilisée productivité marginale du travail = la quantité de travail générée par lemploi dun travailleur supplémentaire.

4 La productivité, un outils pour : Observer une évolution : Evolution de la productivité des vaches laitières (Litres/Vache/an)

5 Comparer plusieurs entités :

6 Problématique Comment une augmentation de la productivité affecte-t-elle le marché de lemploi ?

7 Plan I) Les différentes gestions de production et leur efficacité II) Effets de laugmentation de la productivité A)Effets sur les capitaux B)Théorie de la compensation C)Théorie du déversement III) Conclusion et ouverture

8 I) Les différentes gestions de production et leur efficacité Le Taylorisme fin du XIXè et début du XXè (Taylor): The Principles of Scientific Management (1911) Division verticale du travail: Lingénieur est chargé de la conception et louvrier est chargé de la réalisation. Division horizontale du travail: Le processus de production est décomposé en une suite de gestes simples. Chacun de ces gestes est attribué à un ouvrier spécialisé.

9 La standardisation des outils, des méthodes et des connaissances. Taylor cherche à déterminer: -une allure de travail sans fatigue excessive et acceptable pour lopérateur -la forme de loutil qui permettrait de diminuer le nombre de gestes réalisé par lopérateur -des gestes optimisant le temps de travail Taylor chronomètre toutes les opérations réalisées par les ouvriers.

10 Application Dans une entreprise qui fabriquait de la fonte, les employés manipulaient 12.7 tonnes de fonte par jour et par personne. Après les expérimentations de Taylor, ils en manipulaient 48 sans efforts supplémentaires ! Ce qui a permit à lemployeur de réduire les effectifs à 140 contre 600 auparavant, et daugmenter les salaires de 60%. Ainsi, lemployeur attribuait 3 fois moins dargent aux salaires après le passages de Taylor.

11 Le Fordisme au début du XXè siècle (Ford): Reprend les grandes idées de Taylor. Invente: -la chaîne de montage (Ford T) -le convoyeur De plus, les employés de Ford sont très bien payés pour lépoque, ce qui va les inciter à consommer des produits Ford et à rester dans lentreprise.

12

13 Repères: Ces deux méthodes ont été appliqué sans réelles modifications jusquaux années Aujourdhui encore, elles sont appliquées dans certaines entreprises sous une nouvelle forme, le post-taylorisme.

14 Le post-taylorisme vise essentiellement à limiter la lassitude éprouvée par les employés: -les tâches sont moins segmentées -les équipes procèdent à des roulements -les opérateurs sont formés pour entretenir et régler les machines

15 LO.S.T. et le Fordisme Avantages: -création de standards -premières recherches damélioration de la productivité Inconvénients: -épuisement psychologique de louvrier -nécessité de mise en place déquipements coûteux amortissables uniquement sur le long-terme manque de flexibilité -des équipements très spécialisés manque de flexibilité -leffet de gain des ouvriers de Ford a diminué lorsque toutes les entreprises ont copié la célèbre marque et augmenté les salaires -la flexibilité du salarié nest pas mise en valeur et il peut être remplacé par une machine

16 Les constats: -Productivité très largement supérieure à la méthode « artisanale » -Augmentation de la production -Baisse des coûts -Démocratisation de lautomobile et dautres produits -Grande contribution à la puissance industrielle des Etats-Unis

17 Production massive davions aux Etats- Unis pendant la 2 nde Guerre Mondiale

18 Le Toyotisme ou Lean Manufacturing depuis les années 1970 (Toyoda et Ohno): Les cinq zéros: -zéro accident -zéro défaut -zéro stock -zéro retard -zéro papier

19 Le développement et limplication du personnel consiste en: -ladoption par lemployé dune culture dentreprise avec les 5S (ranger, ordonner, nettoyer, standardiser, progresser) -la chasse aux 7 gaspillages (attente, transport, stock…) -la suggestion daméliorations -le contrôle visuel -la prévention des imperfections -la maintenance -lapplication des standards

20 -Avec le toyotisme, les étapes de production ne sont plus segmentés en de multiples tâches. - Lopérateur mène une étape de production le plus loin possible. -On ne cherche plus à gagner du temps sur les étapes pour lesquelles le client est prêt à payer (valeur ajoutée en fabrication, assemblage,…). -On va gagner du temps en minimisant le gaspillage (muda).

21 -La production se fait en fonction de la demande (flux- tendu). -Un poste de travail est équipé pour la production de plusieurs produits (différentes couleurs, différents modèles…). -Les opérateurs sont formés pour sadapter à ces changements de production. -Les salariés sont répartis en équipes. -Lentreprise adopte une politique de promotions internes dynamiques et rapides en permettant aux salariés qui se démarquent positivement de grimper les échelons.

22 Repères: -La plupart des entreprises japonaises mettent en place le Toyota Production System (TPS) dès les années Aujourdhui, environ la moitié des grandes entreprises européennes ont adopté le Toyotisme.

23 Le Toyota Production System Avantages: -lopérateur reprend un rôle primordial dans lentreprise (Kaizen) -grande flexibilité due au rôle secondaire des machines -travail moins répétitif pour les ouvriers -une motivation accrue du personnel car une certaine responsabilité et une compétitivité entre équipes -amélioration de la qualité des produits Inconvénients: -nempêche pas une augmentation permanente des cadences -impossibilité dappliquer cette méthode à toutes les cultures dentreprises

24 Constats -Toyota leader mondial de lautomobile depuis Toyota emploie salariés à travers le monde -Une volonté de la part des entreprises du monde entier de copier les méthodes Toyota

25 - Crise récente de lautomobile américaine (faillite de GM en 2009) et plusieurs dizaines de milliers de licenciements GM na pas rattrapé son retard en productivité face à ses concurrents japonais, cela a, entre autres, entraîné leur faillite.

26 II) Effets de laugmentation de la productivité A) Effets sur les capitaux

27 B)Théorie de la compensation Karl Marx (Le Capital) Augmentation de productivité – Remplacement douvriers par des machines – Moyens de subsistances des ouvriers restants mis à disposition dautres ouvriers Effet à court terme : chômage des ouvriers Effet à long terme : Augmentation de lactivité des sous-traitants création demplois

28 C)Théorie du déversement Jean Fourastié et Alfred Sauvy Jean Fourastié : – Emploi = consommation / productivité – Les hommes produisent de plus en plus en travaillant moins – Choix entre : Produire plus et consommer plus (niveau de vie) Produire autant mais travailler moins (genre de vie)

29 C)Théorie du déversement Alfred Sauvy Les emplois se déversent – Emploi perdu dans un secteur dactivité – Emploi gagné dans un autre secteur Baisse de 57% de lemploi dans le secteur primaire entre 1978 et 2004 dû au progrès technique Création demploi dans le secteur tertiaire

30 C)Théorie du déversement Tertiarisation de la société : – Progrès de la production – Quantités limitées par la capacité dabsorption du consommateur – Déversements successifs vers le secteur tertiaire

31 Conclusion Combinaison des deux théories Cercle vertueux de la productivité

32 Conclusion On aboutit toutefois à une modification de la répartition des emplois par secteurs Laugmentation de productivité étant différente pour chaque secteur Tertiarisation de la société

33 Conclusion Modification du type des emplois Quel avenir une fois le secteur tertiaire saturé ? Société des loisirs ? Emergence dun secteur quaternaire ?

34 Merci pour votre attention Avez-vous des questions ?


Télécharger ppt "LA PRODUCTIVITE Thibaud Matharan Charly Hermann Maxime Lacroix."

Présentations similaires


Annonces Google