La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Déploiement de la bientraitance en établissement de santé et en EHPAD.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Déploiement de la bientraitance en établissement de santé et en EHPAD."— Transcription de la présentation:

1 Déploiement de la bientraitance en établissement de santé et en EHPAD

2 Groupe Bientraitance FORAP-HAS (Basse-Normandie) (Franche-Comté) (Aquitaine) (Rhône Alpes) (Nord-Picardie) Le groupe de travail Bientraitance est composé des membres issus de six structures régionales pour lévaluation et lamélioration des pratiques et des organisations (SRE) adhérentes à la Fédération des organismes régionaux et territoriaux pour lamélioration des pratiques et organisations en santé (FORAP) et de la Haute Autorité de Santé (HAS)

3 Des travaux sur la bientraitance menés en partenariat à partir de 2010 – la HAS Forte implication de la HAS Pourquoi la HAS a-t-elle investi sur le sujet ? Un engagement ancien de certification envers les usagers Un décalage entre les constats des EV et les plaintes des usagers Des travaux internationaux qui promeuvent la place du patient comme une condition de la qualité et sécurité des soins Suite des travaux sur la maltraitance ordinaire Critère 10a sur la prévention de la maltraitance et la promotion de la bientraitance Annonce dun guide sur la bientraitance Temps dédié chef de projet

4 Des travaux sur la bientraitance menés en partenariat à partir de 2010 – la FORAP Quest-ce que la FORAP ? Missions institutionnelles Représenter les structures régionales adhérentes notamment auprès du Ministère de la Santé (DGOS, DGS, DREES), des ARS, des établissements publics détat (HAS, ANESM, ANAP, ANSM, InVS) Faire reconnaître la valeur ajoutée de ces structures, notamment en matière dévaluations en santé, damélioration continue de la qualité et de la sécurité en santé, de DPC Activités collaboratives Mutualiser des documents, des outils et des méthodes à l'initiative dune SRE: ENEIS, Theorem, High 5's, Clarté, etc. par décision concertée : Bientraitance Participer à des groupes de travail nationaux (circulaire gestion des risques, Sécurité de l'opéré, Evaluation des programmes d'ETP...) Pourquoi la FORAP a-t-elle investi le sujet ? Premier thème de travail commun au sein de la FORAP Thème de travail prioritaire dans les régions Attente forte des établissements de santé Etat davancement comparable entre les SRE

5 Objectifs du partenariat Objectif général : proposer un accompagnement Pour aider les professionnels des établissements de santé et EHPAD… … À déployer de façon opérationnelle… … Des actions en faveur de la bientraitance Objectifs spécifiques Proposer une acception partagée de la bientraitance Définir une stratégie de déploiement de la bientraitance Développer des outils correspondant aux besoins identifiés

6 Principes de travail Mutualisation des travaux dans les régions Complémentarité des réflexions Relecture par des représentants des professionnels, des institutions et des usagers Composition : Agence nationale dappui à la performance, Agence nationale de lévaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux, Alliance nationale des associations en milieu de santé, Collectif interassociatif sur la santé, Société française de gérontologie, fédérations de santé et médico-sociales…

7 Construction des outils par les SRE Groupes de travail régionaux bientraitance ES (MCO, SSR, HAD, santé mentale) EHPAD Méthodologie de travail Recherche documentaire et analyse des outils existants Choix des objectifs et de la nature de loutil à développer Développement de loutil Utilisation dans la région ayant développé loutil 7

8 Tests inter-régionaux des outils Partage des outils avec les autres régions (ES, Ehpad) Test individuel et collectif des outils Grille commune dévaluation : faisabilité, pertinence, lisibilité, acceptabilité, réponse aux objectifs…. Synthèse des tests => Ajustement des outils 8

9 Structuration du guide Définition opérationnelle de la bientraitance Stratégie de déploiement dune politique de bientraitance Présentation synthétique des outils

10 10 Définition opérationnelle de la bientraitance La bientraitance est : Une démarche globale dans la prise en charge de lusager et dans laccueil de son entourage, Visant à promouvoir le respect de ses droits et libertés, son écoute et la prise en compte de ses attentes, Tout en prévenant la maltraitance. Elle repose sur : Un questionnement tant collectif que individuel de la part des acteurs, Une responsabilité partagée entre les professionnels et linstitution, Une participation des usagers.

11 Les principes de laction Implique une mobilisation de lensemble de létablissement Déploiement dans les services et les unités de soins, et au niveau des instances de gouvernance et de la direction Projet transversal : soignants, administratifs et logistiques Inscription dans la politique de létablissement Sinscrit dans un changement culturel Impact sur les organisations, les pratiques, les attitudes. Remise en question constante des pratiques professionnelles et de lorganisation, quelque soit sa place dans linstitution Implique dassocier les usagers et leurs proches Promouvoir leur autonomie Risque de résurgence du paternalisme Construire avec les usagers et leurs représentants

12 Les points de vigilance Susciter la prise de conscience et la parole implique de se donner les moyens dagir ensuite Dévoilement de situation de maltraitance => souffrance des soignants Lien entre politique de bientraitance et implication du management Le personnel sera en capacité dêtre bientraitant, si lui-même se sent bientraité par linstitution, sil se sent sécurisé, entendu et soutenu par sa hiérarchie. Parler de bientraitance ne doit pas pour autant faire limpasse sur les situations de maltraitance Anticiper ces situations afin de permettre aux équipes de réagir et de rebondir Sinon source de souffrance pour les équipes et renforcement du déni

13 Le déploiement stratégique à partir de la CRUQPC et du CVS Pourquoi la CRUQPC ou le CVS ? Privilégier lexpression des usagers Renforcer la place de ces instances Démarche en 3 temps Poser un diagnostic Construire laction Evaluer

14 Poser un diagnostic Recueillir le récit du quotidien des personnes hospitalisées ou des résidents Passer dun traitement individuel ou singulier des réclamations à une analyse systémique Repérer les indicateurs ou critères qui informent sur certains aspects et les mettre en débat Rassembler les documents et informations liés au fonctionnement de létablissement Réaliser des enquêtes spécifiques sur certains sujets

15 Construire laction Construire/renforcer la collaboration entre usagers et professionnels Porter le débat et les échanges dans les services Organiser régulièrement des points spécifiques sur la question Impulser ou relayer une réflexion institutionnelle

16 Evaluer Assurer un suivi du témoignage des usagers Recueillir leur satisfaction Recueillir le point de vue des professionnels Définir les priorités Évaluer les indicateurs

17 Outils développés Outils dauto-évaluation EPP promotion de la bientraitance (RéQua) Auto-évaluation bientraitance (RQS) Outils de prévention du risque de maltraitance Auto-contrôle des pratiques professionnelles (CEPPRAL) Cartographie des risques de maltraitance (RSQ) Outil de management Animation déquipe – bientraitance en questions (CCECQA) Cahier des charges formation bientraitance (RQS) Charte bientraitance (RéQua, RBNSQ) 17

18 Présentation des six situations


Télécharger ppt "Déploiement de la bientraitance en établissement de santé et en EHPAD."

Présentations similaires


Annonces Google