La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Première session LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EN URGENCE Présidente : Pr Françoise CARPENTIER Chef de service des Urgences CHU de Grenoble.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Première session LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EN URGENCE Présidente : Pr Françoise CARPENTIER Chef de service des Urgences CHU de Grenoble."— Transcription de la présentation:

1 Première session LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EN URGENCE Présidente : Pr Françoise CARPENTIER Chef de service des Urgences CHU de Grenoble

2 Système de Plateforme et d’Interconnexion de la région Rhône-Alpes
Projet SPIRAL Système de Plateforme et d’Interconnexion de la région Rhône-Alpes 2

3 Introduction L’urgence pré-hospitalière repose sur une organisation originale et complexe. Les difficultés croissantes rendent le modèle actuel inadapté aux attentes de plus en plus fortes qui pèsent sur notre système. Parmi les solutions proposées deux se dégagent sans pour l’instant avoir apporté la preuve de leur efficacité : - Rapprochement des centres de secours dans une zone géographique unique - Plateforme d’échange et de coordination des opérateurs de l’urgence.

4 Programme de la présentation
Rappel contexte du projet Les objectifs du projet Modèle conceptuel et architecture cible de SPIRAL Le contenu du projet et point d’étape Le point de vue du médecin Questions / réponses

5 L’ambition forte et affirmée en Rhône-Alpes est double :
Le Contexte du projet Le projet SPIRAL est un projet sous pilotage régional de l’ensemble des décideurs institutionnels. L’ambition forte et affirmée en Rhône-Alpes est double : Elle est d’avancer sur le partage de données de santé par le déploiement d’un dossier patient régional Elle est également de favoriser l’échange entre les professionnels en proposant des outils pour la prise en charge coordonnée du patient. Le projet SPIRAL figure parmi plus de 20 projets inscrits au programme de la plateforme télé-santé SISRA (www.sante-ra.fr)

6 Le contexte du projet Les principes directeurs qui sous tendent la démarche régionale sont depuis l’origine un facteur de transparence et d’adhésion sur la région : Principe « politique » de non invasivité / systèmes existants (SAMU, SDIS, Ambulanciers…) Principes techniques Normalisation des échanges et d’industrialisation Réutilisation ou mutualisation de la solution et des composants Principe de cohérence par l’intégration à la démarche SISRA Principe d’engagement par le suivi déploiement et la mise en œuvre

7 Les objectifs du projet SPIRAL
Les objectifs métiers et opérationnels Améliorer la coordination des interventions en favorisant l’échange et le partage de l’information entre les professionnels de l’urgence Améliorer l’efficacité et la rapidité des prises en charge des patients Donner accès aux outils de la plateforme SIS-RA (Dossier Patient) Améliorer la continuité de la prise en charge en aval par l’anticipation et la mobilisation des ressources adaptées à l’état du patient.

8 Les objectifs du projet SPIRAL
Les objectifs techniques et fonctionnels Concevoir une plateforme d’interconnexion et d’échanges permettant à tous les acteurs de recevoir et d’envoyer de l’information. Gérer de manière centralisée les référentiels et services communs de l’urgence (tableaux de garde, répertoires opérationnels…) Fournir les informations pour une veille sanitaire et donner l’état en temps réel des moyens engagés sur une zone. La plateforme doit pouvoir répondre aux exigences « spécifiques » des acteurs de l’urgence en termes : D’accessibilité sur des « théâtres » d’opération Disponibilité des données Portabilité sur plusieurs médias 8

9 Les objectifs du projet SPIRAL
Les grandes phases du projet 1/ Amorce et cadrage Définir un format d’échange et les publier Modéliser les composants et flux « métiers » nécessaires 2/ Réalisation d’un prototype Réalisation des connecteurs techniques et mise à disposition Réalisation de la plateforme d’échange SPIRAL Test et expérimentation 3/ Mise en œuvre et exploitation Déploiement sur 8 départements de Rhône –Alpes Mise en place d’un centre d’hébergement et de gestion Mise en place des remontées d’information au niveau régional 4/ Elargissement périmètre

10 Les objectifs du projet SPIRAL Les principaux délivrables et jalons
D 1 (livraison début Mai 2007): Développement du noyau applicatif SPIRAL : Base de données, orchestration, sécurité, administration et supervision à travers le site Web de SPIRAL Fiche d’appel (version finalisée) : Echange à travers un service Web, consultation à travers le site Web SPIRAL, bouchon logiciel spécialisé SAMU/SDIS Fiche d’intervention (première version) Création à travers un service Web, consultation à travers le site Web SPIRAL D 2 (livraison Mars 2008) : Finalisation de la fiche d’intervention Intégration du thesaurus CIM10 sur la plateforme centrale Adaptation du site Web SPIRAL pour les dispositifs mobiles (mode connecté /déconnecté) Réalisation d’une Boite Noire SPIRAL (en fonction des besoins éditeurs) Maquette du tableau de bord de l’activité SPIRAL Expérimentation D 3 (livraison fin 2008) : Echange d’informations entre 2 plateformes SPIRAL Etude de la mise en place d’une infrastructure haute disponibilité Mise en place des tableaux de garde, répertoire opérationnel des ressources de l’urgence

11 Modèle conceptuel et architecture cible de SPIRAL
Un chef d’orchestre des données de l’urgence Ambulances collecter SAMU Contrôles Intégrer Organisation crise SMUR Présenter Stocker Diffuser Les échanges sont multimédia Pompiers Médecine Urgence

12 Modèle conceptuel et architecture cible de SPIRAL Principaux Flux d’échange
Appels 15/18 Appels 15/18 Fiches d’appels États moyens engagés/disponibles Fiches d’intervention SPIRAL « secouristes » SDIS SAMU SAMU B « médicales » Tableaux de bord/disponibilités Console d’administration VSAV Ambulances SMUR MCS MMG Hôpital – SAU (SIH)

13 Contenu du projet SPIRAL

14 Contenu du projet SPIRAL Principales fonctionnalités
Développement du noyau applicatif SPIRAL et d’un portail WEB Base de donnée, orchestration, sécurité, administration et supervision à travers le site Web de SPIRAL Portail dédié au pré-hospitalier (gestion centralisée des tableaux de garde, tableau de bord de temps réel des informations échangées) Passerelles « techniques » avec les éditeurs tiers de solution de régulation Passerelle « technique » avec les systèmes d’informations d’urgence pour l’intégration des informations de la FI au niveau du service d’accueil du patient Autour des fiches d’appel Gestion des échanges inter-entité à travers un service Web « sécurisé » Création/modification /consultation à travers le portail SPIRAL Autour des fiches d’intervention Création/modification/consultation à travers le site Web SPIRAL Intégration du Thesaurus CIM10 Outil d’aide à la prescription Client « embarqué » pour les terminaux mobiles pour la consultation de la FA et la saisie de la FI Implémentation du mode connecté / déconnecté ( pour la gestion de la couverture GSM 3G) Synchronisation sur action ou sur demande Déploiement et mise à jour via la technologie Click-once 14

15 Contenu du projet SPIRAL Orchestration et données échangées
Fiche d’appel (FA) Entité créatrice, entités enrôlées, auteur de création, auteur de modification Lieu de détresse : Commune, code INSEE Commune, appartement, digicode, escalier, étage, géo référencement, immeuble, interphone, lieudit, numéro de la voie, lieux dit, nom occupant, type de lieu, nom de la voie, observations Appelant : Nom, prénom, téléphone, date et heure de l’appel Patient : Age, pays de naissance, commune de naissance, date de naissance, motif de recours, niveau de gravité, nom, prénom, nom du médecin traitant, téléphone du médecin traitant, sexe, observations Mission : Centre de rattachement, entité, acteur entité, type d’acteur, nom de l’acteur, patient rattaché, heures … Observation continue Fiche d’intervention (FI) ou fiche médicale Données communes avec la Fiche d’appel : Données du patient, contact, lieu de détresse, équipe d’intervention, motif de recours, Code CIM10 Données de la mission : Heure de suivi de la mission, destination, médecin receveur Observations : Antécédent, traitement habituel, allergies, observation Diagnostics : Associé, principal Actes : Constantes, traitements, Actes, pièces jointes (ecg, photos) 15

16 Le contenu du projet SPIRAL L’intégration avec les systèmes tiers
Normalisation des échanges pour les FA et FI Intégration par des éditeurs tiers Applisamu (société Appligos) : outil de régulation des SAMU Start (Systel) : outil de régulation des SDIS Cristalnet / DMU : dossier médical des urgences Documentation d’intégration des échanges des FA Disponible sur le portail SPIRAL https://test.urgences-ra.org Documentation d’intégration des échanges avec des outils nomades Disponible sur le portail SPIRAL Documentation et exemple de code pour l’intégration des échanges avec les dossiers médicaux d’urgence Documentation d’intégration en cours de rédaction Bientôt disponible sur le portail SISRA

17 Modèle conceptuel et architecture cible de SPIRAL
SAMU A EQUIPES D’INTERVENTION xml Liaison 3G Matériel nomade SAMU B xml SDIS xml Base de données Serv. applicatif Orchestration xml

18 Le contenu du projet SPIRAL Eléments d’architecture technique
Pour le portail WEB SPIRAL DOTNET 2.0 ( C#) Ajax Control Toolkit ZedGraph : affichage des graphique Chiffrement HTTPS Pour le serveur de base de données MS SQL 2005 Pour l’EAI MS Biztalk : gestion des échanges avec les entités Pour les Web Services MS Web Service Enhancement 3.0 (WS-*) : sécurise les appels à l’aide de certificats Pour le client embarqué DOTNET 3.0 ( C#) MS Windows Presentation Foundation (WPF) Microsoft smart client application block : Gestion des échanges mode connecté / déconnecté MS Sql Server Compact Edition Click once : simplifie le déploiement ZedGraph : affichage des graphiques 18

19 Le point de vue du médecin préhospitalier
+ - Interfaçage avec le logiciel de la régulation : coordonnées (couplage GPS), données de régulation Accès au DPPR en temps réel (CPS) Appel à l’aide ! Renfort médical Renfort matériel ou thérapeutique (transfusion) Agression ! Clarté, lisibilité et exhaustivité du compte rendu médical… Traçabilité globale de l’information Encombrement et poids du PC en intervention préhospitalière ! Interface conviviale mais toujours perfectible… 19

20 Le point de vue du médecin préhospitalier
+ - Transmission avant l’arrivée au(x) service(s) receveur(s) Aide à la prescription médicale et à l’administration infirmière Codage des actes, traitements (CCAM) et des diagnostics (CIM10) en temps réel Avenir : couplage en temps réel avec les appareils de surveillance (scopes multiparamètres) et de diagnostique (ECH, échographes, Doppler…) Coût…? Problème du responsable d’UF et/ou du DSIO…. 20

21 Le point de vue du médecin régulateur
+ - Interconnexion avec les autres services : Sapeurs pompiers (CTA… VSAV) SAMU correspondants (régionaux ou plateau technique spécifique Suivi en temps réel de l’intervention SMUR : Données saisies par l’équipe : Observation, Actes et traitements Données acquises en temps réel (évolution) : Timing Scopes multiparamètres Échographies Réception des appels à l’aide ! Néant ! 21

22 SPIRAL : Questions / Réponses

23 Annexes Ecrans Fiche Appel (Portail Web SPIRAL)
Ecrans Fiche d’intervention (Portail Web SPIRAL) Ecrans Client Embarqué

24 Annexe - Ecran Fiche d’appel (1/2)
Bandeau d’information générale Onglets de la FA Aide à la saisie 24

25 Annexe - Ecran Fiche d’appel (2/2)
Aide à la saisie - auto complétion 25

26 Annexe - Fiche d’intervention (1/3)
Utilisateurs Spiral Code CIM 10 calculé Entité destinatrice. Le mode « Console » dépend de ce champ

27 Annexe - Fiche d’intervention (2/3)
Visualisation de l’historique Code CIM 10 calculé

28 Annexe - Fiche d’intervention (3/3)
Visualisation graphique des valeurs des constantes Possibilité d’ajouter, de modifier de supprimer une constante ou un traitement Certains Actes sont identifiés dans le Score TISS Ajout de Pièces jointes (ECG, Photos)

29 Annexe – Ecran client embarqué(1/2)
Etat du réseau Ecran principal listant les FI Du médecin ’intervenant

30 Annexe – Ecran client embarqué(2/2)
FI présentée sous forme d’onglets et synchronisée à la demande

31 Première session LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EN URGENCE Présidente : Pr Françoise CARPENTIER Chef de service des Urgences CHU de Grenoble

32 Serveur Régional de Veille & d’Alerte (SRVA / OURAL) Par Laurent SIMON, chargé de mission – ARH PACA

33 Le contexte Plan Urgences (sept 2003)
La mesure 15 Connecter les urgences à la veille sanitaire La mesure 16 Mettre en place un système d’information complet La version 1 du SRVA passe en production en PACA  Juin 2004

34 Objectifs V1 Permettre aux ES & SAMU de transmettre quotidiennement leurs données d’activité. Offrir aux instances & ES des indicateurs à un niveau local, départemental et régional, portant sur : Les passages quotidiens aux urgences L’activité quotidienne des SAMU Le nombre de décès observé en ES La disponibilité quotidienne en lits des ES

35 Les données SAMU Nb appels Nb total affaires Conseil médical
Ambulance privée Consultation médecine générale Visite médecin généraliste Envoi d'un VSAB (hors SMUR) Moyen médicalisé par le SDIS SMUR primaire TIH Médicaux SAUF Néo-natals TIH Médicaux Néo-natals TIH Infirmiers

36 Les données Urgences Nb total de passages
Nb passages Patients < 1 an Nb passages Patients >= 75 ans Nb Hospitalisations hors UHCD Nb Hospitalisations en UHCD Nb Transferts vers un autre établissement

37 Les données Décès Nb total de décès Nb décès >= 75 ans

38 Les données Lits disponibles
PÉDIATRIE Néonatologie avec ou sans soins intensifs Réanimation néonatale Réanimation pédiatrique Réanimation mixte (pédiatrique et néonatale) Autres disciplines de pédiatrie RÉANIMATION, SOINS INTENSIFS ADULTES ET SURVEILLANCE CONTINUE Réanimation médicale Réanimation chirurgicale Réanimation médico-chirurgicale Réanimation spécialisée en neurochirurgie Réanimation spécialisée en chirurgie cardiaque Soins intensifs Surveillance continue AUTRES DISCIPLINES MÉDICALES Médecine CHIRURGIE Chirurgie Chirurgie cardiaque Neuro-chirurgie GRANDS BRÛLÉS Grands brûlés GYNÉCOLOGIE OBSTETRIQUE Gynécologie obstétrique ZONE DE SURVEILLANCE DE TRÈS COURTE DURÉE UHCD SOINS DE SUITE OU DE RÉADAPTATION (SSR) Réadaptation fonctionnelle Soins de suite PSYCHIATRIE Psychiatrie générale Psychiatrie infanto-juvénile Psychiatrie post-cure SOINS DE LONGUE DURÉE SLD

39 Les collaborations inter-régions
Début 2005 début des déploiements sur les régions Aquitaine, Centre, Corse & Rhône-Alpes Mise en place d’un environnement de référence pour chaque région (Tests & démonstrations) Répartition des travaux de développements par pole de compétences Partage des évolutions (et de leur coût) Diffusion uniforme des versions

40 L’évolution du serveur de veille
Novembre 2007  Projet d’évolution du serveur de veille en version 2 motivée par : Ergonomie dépassée de l’outil Structure conceptuelle vieillissante Chaque demande d’évolution coûteuse Maintenance logicielle sensible Volonté d’ouverture et d’interopérabilité

41 L’évolution du serveur de veille
Notion de territoires Ouverture vers d’autres SI

42 Méthodologie de déploiement
Paca  région pilote de la version 2 : Mi-juin 2008 pour une durée de 3 mois. Déploiement sur autres régions selon retour d’expérience pilote

43 Feuille de route de déploiement

44 Ecrans Serveur de veille V2 Accueil

45 Ecrans Serveur de veille V2 Fiche établissement

46 Ecrans Serveur de veille V2 Formulaire de saisie

47 Ecrans Serveur de veille V2 Tableaux de bord

48 Serveur régional de Veille & d’Alerte V2
Merci de votre attention

49 Première session LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EN URGENCE Présidente : Pr Françoise CARPENTIER Chef de service des Urgences CHU de Grenoble

50 Le Projet SCA dans la Province de Pavie
Le support électronique à la Continuité des soins en Lombardie avec le Système d’Information SISS Le Projet SCA dans la Province de Pavie Dr. Roberto Nardi SIMG, SIT – Senior Consultant – Lombardia Informatica

51 Sommaire Le Système SISS en bref
Système SISS et support électronique à la continuité des soins Données cliniques essentielles Architecture générale Démonstration du fonctionnement L’expérimentation dans la Province de Pavie: Résultats préliminaires Développements prévus

52 Le Projet SISS en bref Health Care Extranet Prestant de Service CRS
Professionnels de Santé dont 8.000 M.Géneralistes 2000 Pédiatres 2000 Médecins de garde Professionnel 2500 Pharmacies 2600+ Autres Structures Privées Prestant de Service Système Régional Central Health Care Extranet Professionnel ASL Prestant de Service 27 Entreprises Hospitalières administrant 150 Hôpitaux publiques 50 Hôpitaux Privés VPN cryptée avec certficats digitaux sur carte à pouces PKI#11 15 Entreprises Provinciales pour la gestion de la Socio-Santé Professionnel CRS Citoyen Citoyens

53 Système SISS : les résultats 2008
Plus de 9 millions CRS distribuées 85% M.O. (engagés au réseau avec incitation financière) transmettent chaque jour leur prescriptions de façon électronique. En 2008 adhésion obligatoire au réseau. Chaque Entreprise Locale de Santé a obtenu l’intégration de ses applications au réseau Chaque Hôpital Publique a obtenu l’intégration de ses applications au réseau et se trouve au moins dans la phase de consolidation publie sur le réseau documents cliniques avec signature digitale Rapports de laboratoire Rapports médicaux Rapports de radiologie Lettres de liaison

54 Système SISS: Utilisation courante – Chiffre annuelle Opérations 2003-2008
Estimated on the basis of the data of the first 3Qs

55 Système SISS: Utilisation - Prescriptions, Examens diagnostiques, Lettres de liaison
Data related to the first 3Qs

56 Pourquoi un support électronique à la Continuité des soins
Nombreuses situations, assez fréquentes dans la pratique, comportent la nécessité de transmettre d’un coté à l’autre du Système de Santé les données cliniques du patient: Conditions de émergence / urgence Consultations avec des spécialistes Admission à l’hôpital Lettres de liaison Consultation occasionnelle La transmission des informations cliniques dans chacune de cette situations se déroule en sélectionnant les données les plus importantes par rapport au but de la transmission même Au sein d’un réseau électronique tel que le système SISS la “interopérabilité organisationnelle” ne peut être assurée que à travers la définition d’un data-set des données à transmettre avec la structuration des documents qui vont les contenir Le système SISS permet d’envisager la création d’un document de synthèse des informations cliniques d’un patient, accessible 24/7pour reconstruire son profil clinique dans le cas de consultations non-planifiées avec des médecins ………………….. 56

57 Support électronique à la continuité de soins
Dossier Médical Soins à domicile Garde Médicale Pharmacie Services de Santé Sur le territoire Patient 118 Support électronique à la continuité de soins Médecin Omnipraticien - Problèmes de santé, - Allergies, - Contre indications - …………….. ? Réseau SISS Hôpital Il nucleo centrale del progetto è basato sulla rielaborazione di quanto sperimentato nel periodo grazie al progetto Europeo C-CARE, presentato nel V° programma Quadro. Obiettivo del progetto era quello di costruire una sintesi dei dati clinici dei pazienti, da rendere disponibile a quegli operatori sanitari non coinvolti negli scambi di flussi informativi tra Ospedale e Territorio Consultation Spécialiste Laboratoire ACTUEL

58 Support électronique à la continuité de soins
Soins à domicile Garde Médicale Pharmacie Services de Santé sur le territoire Patient 118 Dossier Médical Médecin Omnipraticien Support électronique à la continuité de soins Réseau SISS - Problèmes de santé, - Allergies, - Contre indications - …………….. XML based DATA & VOICE Hôpital Il nucleo centrale del progetto è basato sulla rielaborazione di quanto sperimentato nel periodo grazie al progetto Europeo C-CARE, presentato nel V° programma Quadro. Obiettivo del progetto era quello di costruire una sintesi dei dati clinici dei pazienti, da rendere disponibile a quegli operatori sanitari non coinvolti negli scambi di flussi informativi tra Ospedale e Territorio Consultation Spécialiste Laboratoire ACTUEL

59 Glossaire Par rapport aux différentes situations on peut définir une série de documents de synthèse: Document de Synthèse Clinique : c’est un document clinique structuré avec signature digitale qui contient les donnés cliniques essentielles pour reconstruire l’histoire et les conditions cliniques actuelles du patient. Le DSC fait partie du Dossier Patient Informatisé et est produit par le Médecin omnipraticien auprès duquel le patient est inscrit. Le médecin omnipraticien est responsable de la mise a jour de ce document. Lettre de liaison au médecin spécialiste:il s’agit d’un document clinique informatisé avec signature digitale qui contient un résumé de l’histoire clinique du patient et de ses conditions actuelles, axé sur le problème qui à comporté la nécessité d’une consultation avec le médecin spécialiste. Il est produit par le médecin omnipraticien en utilisant les outils mêmes qui lui permettent la production du DSC Lettre de Transmission:il s’agit d’un document clinique informatisé avec signature digitale qui contient un résumé des données cliniques les plus significatives concernant un épisode d’hospitalisation. Il contient obligatoirement une section textuelle qui peut être intégrée par un extrait des documents cliniques structurés principaux . La lettre de transmission est produite par la division hospitalière auprès de la quelle le patient était abrité La définition au niveau national de la dénomination et des contenus de ces documents est actuellement en cours de réalisation par la « table de Santè électronique » constituée auprès du Ministère pour l’innovation à Rome

60 Projet “Support à la Continuité des Soins”
Automne 2005: la Région Lombardie, en fonction des résultats des projets Européens C-CARE et C3, ébauche un service électronique de support à la continuité de soins, intégré au Réseau SISS 2006: Lombardia Informatica mène une analyse des documents produits par les projets européens. Identification du Continuity of Care Document (HL7) comme standard de référence Réalisation d’un projet de document structuré pour la synthèse des données cliniques du patient (DSC) Individuation du MO comme possible auteur du DSC 2007: formalisation contractuelle du Projet “Supporto Continuità Assistenziale” (SCA) auprès de la ASL de Pavia 2008: Démarrage des activités sur le terrain

61 Glossaire Par rapport aux différentes situations on peut définir une série de documents de synthèse: Document de Synthèse Clinique : c’est un document clinique structuré avec signature digitale qui contient les donnés cliniques essentielles pour reconstruire l’histoire et les conditions cliniques actuelles du patient. Le DSC fait partie du Dossier Patient Informatisé et est produit par le médecin omnipraticien auprès duquel le patient est inscrit. Le médecin omnipraticien est responsable de la mise a jour de ce document. Requête de consultation au médecin spécialiste:il s’agit d’un document clinique informatisé avec signature digitale qui contient un résumé de l’histoire clinique du patient et de ses conditions actuelles, axé sur le problème qui à comporté la nécessité d’une consultation avec le médecin spécialiste. Il est produit par le médecin omnipraticien en utilisant les outils mêmes qui lui permettent la production du DSC Lettre de liaison. Il s’agit d’un document clinique informatisé avec signature digitale qui contient un résumé des données cliniques les plus significatives concernant un épisode d’hospitalisation. Il contient obligatoirement une section textuelle qui peut être complétée par un extrait des principaux documents cliniques structurés. La lettre de liaison est produite par la division hospitalière auprès de la quelle le patient a été suivi La définition au niveau national de la dénomination et des contenus de ces documents est actuellement en cours de réalisation par la « table de la Santé Electronique » constituée auprès du Ministère pour l’Innovation à Rome

62 Projet SCA

63 Projet SCA: les intervenants
Valcamonica Sondrio Lecco Como Varese Bergamo Brescia Mantova Cremona Lodi MI 1 MI 3 MI 2 MI Città Pavia 38 Médecins Omnipraticiens ( patients env.) Médecins Continuité des Soins ASL de Pavie Médecins 118 et Services des Urgences Entreprise Hospitalière de Pavie IRCCS Policlinique S. Matteo di Pavia

64 DSC: Model de partage des informations
“Marquage ” et sélection dans le Dossier Patient Informatisé des données considérées comme significatives par le Médecin Omnipraticien Construction, dans le cadre du DMP, du Document de Synthèse Clinique (DSC), contenant l’histoire clinique du Citoyen “Affichage” des Documents de Synthèse Clinique entre un «repositoire» partageable Consultations des Documents de Synthèse Clinique soit par les Médecins des Urgence soit par les médecins spécialistes autorisés.

65 Projet Support Continuité de Soins – le scénario
Service des Urgences Disponibilité, en cas d’urgence, du cadre clinique du patient à prendre en charge Garde Médicale – plan d’intervention à domicile plus efficace, grâce à la connaissance plus précise des conditions cliniques du patient Consultation préalable à l’admission hospitalière en régime d’élection possibilité d’accéder à un résumé des conditions cliniques du patient, permettant un plan d’examens diagnostiques plus approprié indispensable pour une correcte évaluation du risque

66 Typologie des données cliniques et leur selection
Les données cliniques à inclure dans le DSC devraient décrire: Problèmes significatifs Données diagnostiques essentielles (Labo, imagerie etc.) Données pour l’urgence G8 – NETLINK: groupe sanguin, allergies, intolérances. La selection des informations cliniques à publier est confié au médecin omnipraticien auprès duquel le patient est inscrit Le « Continuity of Care Document » (CCD) proposé par HL7 en compatibilité avec le standard ASTM « Continuity of Care Record » à été choisi comme guide de référence pour la compilation du DSC

67 DSC: les contenus du Continuity of Care Document - 1
ALLERGIES ET INTOLERANCES La sezione contiene informazioni relative alle eventuali allergie e reazioni avverse ai farmaci, ai mezzi di contrasto o altre sostanze. Non prevede eventuali intolleranze alimentari che devono essere indicate nella sezione Problemi. L’assenza di allergie o reazioni avverse deve essere indicata esplicitamente. Tipo Allergia Tipo Reazione PROBLÈMES Questa sezione contiene informazioni sui problemi di salute rilevanti del paziente. La valutazione sul fatto che un determinato problema sia rilevante o meno è di esclusiva competenza dal medico, dunque il presente documento non fornisce alcuna linea guida su quali problemi debbano essere segnalati, salvo evitare di ripetere informazioni già contenute in altre sezioni. I problemi possono essere caratterizzati da uno “stato”, ad esempio: sospetto, attivo, non attivo, cronico, intermittente, risolto, ricorrente, etc. Codifica Problema (codifica ICD-9 CM) Data Insorgenza Diagnosi (codifica ICD-9 CM) Stato del problema (codifica SNOMED) Data eventuale Soluzione THERAPIES PHARMACOLOGIQUES Questa sezione, se presente, contiene informazioni relative alle terapie farmacologiche cui il paziente è sottoposto. Nome commerciale farmaco (AIC) Nome generico (ATC) Dosaggio Quantità (posologia) Via di somministrazione ÉTAT COURANT DU PATIENT La sezione contiene la lista e la descrizione dello stato corrente del paziente; comprende tre sottosezioni: Dispositivi Medici, Organi Mancanti, Condizioni di non autosufficienza Dispositivi Medici Descrizione dispositivo Data impianto Organi Mancanti Descrizione organo Data espianto Condizioni di non autosufficienza

68 DSC: les contenus du Continuity of Care Document - 2
PARAMÈTRES PHYSIOLOGIQUES La sezione definisce i segni vitali del paziente attuali e quelli passati, rilevanti ai fini della definizione del quadro clinico di un paziente; comprende tre sottosezioni: Anamnesi, Parametri Fisiologici, Segni Vitali Anamnesi Famigliare, prossima e remota Parametri Fisiologici Peso Altezza Indice massa corporea Funzionalità polmonari Segni Vitali Pressione arteriosa Sistolica Pressione arteriosa Diastolica Modalità di misurazione pressione arteriosa Frequenza di respirazione Pulsazioni cardiache Data controllo STYLE DE VIE In questa sezione vengono raccolte le informazioni relative allo stile di vita del paziente Fumo Numero sigarette/die Professione Data inizio Data Fine Descrizione Professione Uso di alcolici Numero bicchieri/die Esposizione ad Agenti Tossici Diete in atto Descrizione dieta Agente Tossico Data Inizio Attività Fisica Descrizione Attività

69 DSC: les contenus du Continuity of Care Document -3
GROSSESSE ET ACCOUCHEMENT In questa sezione vengono raccolte le informazioni relative all’esito di gravidanze e/o parti Mese/Anno Esito Complicazioni EXAMENS DIAGNOSTIQUES In questa sezione vengono raccolte le informazioni relative ad indagini diagnostiche (quali Laboratorio, Radiologia, Visite Specialistiche) Data Indagine Tipo Indagine Esito PROCEDURES DIAGNOSTIQUES Informazioni relative agli interventi chirurgici o eseguiti a fini diagnostici. Data Tipo Procedura/Intervento Esito Risultati diagnostici rilevanti VACCINATIONS In questa sezione sono riportate le informazioni riguardanti le vaccinazioni del paziente Tipo vaccino Nome commerciale vaccino Dosaggio Unità di misura Principio attivo Periodo Richiami Somministrazione Data

70 DSC: proposition Liste des données essentielles
ALLERGIES ET INTOLERANCES La sezione contiene informazioni relative alle eventuali allergie e reazioni avverse ai farmaci, ai mezzi di contrasto o altre sostanze. Non prevede eventuali intolleranze alimentari che devono essere indicate nella sezione Problemi. L’assenza di allergie o reazioni avverse deve essere indicata esplicitamente. Tipo Allergia Tipo Reazione PROBLÈMES Questa sezione contiene informazioni sui problemi di salute rilevanti del paziente. La valutazione sul fatto che un determinato problema sia rilevante o meno è di esclusiva competenza dal medico, dunque il presente documento non fornisce alcuna linea guida su quali problemi debbano essere segnalati, salvo evitare di ripetere informazioni già contenute in altre sezioni. I problemi possono essere caratterizzati da uno “stato”, ad esempio: sospetto, attivo, non attivo, cronico, intermittente, risolto, ricorrente, etc. Codifica Problema (codifica ICD-9 CM) Data Insorgenza Diagnosi (codifica ICD-9 CM) Stato del problema (codifica SNOMED) Data eventuale Soluzione THERAPIES PHARMACOLOGIQUES Questa sezione, se presente, contiene informazioni relative alle terapie farmacologiche cui il paziente è sottoposto. Nome commerciale farmaco (AIC) Nome generico (ATC) Dosaggio Quantità (posologia) Via di somministrazione ÉTAT COURANT DU PATIENT La sezione contiene la lista e la descrizione dello stato corrente del paziente; comprende tre sottosezioni: Dispositivi Medici, Organi Mancanti, Condizioni di non autosufficienza Dispositivi Medici Descrizione dispositivo Data impianto Organi Mancanti Descrizione organo Data espianto Condizioni di non autosufficienza

71 Dossier Patient électronique Millewin®
In questa sequenza di slides viene dimostrata la modalità con cui il MMG costruisce il DSC del cittadino

72 Production du DSC avec Millewin®
Marquage des problèmes cliniques significatifs Transfert automatique dans le DSC de toute donnée clinique reliée aux problèmes sélectionnés au cours des 2 dernières années Certaines données cliniques sont transférées dans le DSC même en absence de marquage spécifique Données cardiologiques Thérapies médicales répétées

73 DSC: marquage des données cliniques significatives
Thérapies Médicales Répétées

74 DSC: marquage des données cliniques significatives
Possibilité de sélectionner chaque examen individuellement

75 DSC: Exemple de tracé XML
<?xml version="1.0" encoding="UTF-8" standalone="no" ?> <?xml-stylesheet type="text/xsl" href="CDA.xsl"?> <ClinicalDocument xmlns="urn:hl7-org:v3" classCode="DOCCLIN" moodCode="EVN" > ……………………………………………………………………………………………………………………………… <ds:Signature xmlns:ds="http://www.w3.org/2000/09/xmldsig#"> <ds:SignedInfo> <ds:CanonicalizationMethod Algorithm="http://www.w3.org/TR/2001/REC-xml-c14n "/> <ds:SignatureMethod Algorithm="http://www.w3.org/2000/09/xmldsig#rsa-sha1"/> <ds:Reference URI=“ "> <ds:Transforms> <ds:Transform Algorithm="http://www.w3.org/2000/09/xmldsig#enveloped-signature"/> </ds:Transforms> <ds:DigestMethod Algorithm="http://www.w3.org/2000/09/xmldsig#sha1"/> <ds:DigestValue>D85DwdqVJhG2RqQqRS+URvHmCyQ=</ds:DigestValue> </ds:Reference> <ds:Reference URI="CDA.xsl"> <ds:DigestValue>2zgZ+nolTY1puGN7ClYg14Y08RY=</ds:DigestValue> </ds:SignedInfo> <ds:SignatureValue>mB7a M=</ds:SignatureValue> ……………………………………………………………………………………………………………………………………. </ds:Signature></ClinicalDocument>

76 DSC: Recherche des documents
In questa sequenza di slides viene invece dimostrata la visualizzazione del DSC da parte di un operatore sanitario diverso dal MMG

77 DSC: Consultation #1

78 DSC: Consultation #2

79 Projet SCA: situation actuelle
Presque DSCs publiés sur le serveur dédié au projet La Garde Médicale à commencé à utiliser le système Quelques DSCs ont été visualisés dans les Services des Urgences Démarrage du service de Consultation préalable à l’admission hospitalière en régime d’élection Activités de validation en cours Utilisation du même algorithme pour la production de lettres de liaison Extension du système à toute la Région par Publication des spécifiques de système Intégration graduelle des fonctions de production du DSC dans tous les DPEs accrédités au Système SISS Production du DSC reconnue comme fonction spécifique du MO dans le cadre des accords régionaux avec les Syndicats professionnels

80 Projet SCA: méthode d’évaluation
Utilisation de la technique de « focus group » Simulation de conditions opérationnelles Démonstration du fonctionnement du système Évaluation des réactions des intervenants à l’aide d’un questionnaire Focus groups réalisés Médecins du Service des Urgences AO Pavia Médecins de la Garde Médicale ASL Pavia Médecins du Service des Urgences - Policlinico S. Matteo PV Utilisation sur le terrain en conditions opérationnelles Médecins du parcours de consultation préalable - Policlinico S. Matteo PV

81 Projet SCA: Questionnaire d’évaluation
Utilité des données cliniques reçues Facilité de consultation Accessibilité Immédiateté Visualisation Intérêt d’ensemble du système

82 DSC: Utilité des données cliniques

83 DSC: Accessibilité à l’information clinique présente

84 DSC: Immédiateté de consultation de l’information présente

85 DSC: qualité de visualisation de l’information clinique présente

86 DSC : Intérêt d’ensemble du système

87 Projet SCA: les développements prévus
Publication des détails du système SCA Démarrage du parcours d’alignement des Dossiers Patients Informatisés aux nouvelles fonctions de production du Document de Synthèse Clinique Insertion de la production du DSC comme fonction spécifique du Médecin Omnipraticien dans le cadre des négociations pour le Contrat Régional avec les Syndicats des Médecins Omnipraticiens Résolution des aspects critiques Amélioration de l’affichage des données cliniques Éducation à l’utilisation du système par les Médecins Omnipraticiens

88 Merci Dr. Roberto Nardi rnardi@tin.it
88

89 Première session LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EN URGENCE Présidente : Pr Françoise CARPENTIER Chef de service des Urgences CHU de Grenoble

90 Utilisation du DPPR dans les MMG du Rhône Dr Pascal DUREAU – URML-RA
Données informatisées partagées dans le cadre de la permanence des soins en Rhône Alpes Utilisation du DPPR dans les MMG du Rhône Dr Pascal DUREAU – URML-RA

91 Circuits d’informations identifiés en médecine de ville
Courriers inter-médicaux Résultats anatomo pathologie Biologie Courrier Hôpital, cliniques, SSR <>Ville Courrier Assurance maladie<> Médecine de ville Alimentation du dossier en synthèse SOCLE Travail sur un dossier en lieux distincts EHPAD Courrier Permanence de soins

92 Dossier partagé en Médecine de ville : aspects pratiques
Les expérimentations 2006 et 2008 du DMP nous ont permis d’identifier les tâches pour l’ouverture d’un dossier partagé pour un patient : Phase d’explication Phase de contractualisation Phase d’identification du patient Phase de création d’un dossier Phase d’alimentation d’un dossier Les quatre premières phases prennent 15 minutes

93 Partage des informations médicales par voie électronique en Médecine de Ville
Expérimentation 2006 DMP : L’ouverture de dossiers partagés est possible si présence de personnels dédiés et formés Expérimentation 2008 DMP : L’alimentation en synthèse est possible si présence de personnels dédiés et formés : les Assistant(e)s Techniques d’Information Médicale ATIM

94 En attendant les ATIM Les échanges actuels d’informations dans le monde de la santé font appel à chaque émission à un personnel dédié formé : les secrétaires médicales Le partage des informations à partir des médecins traitants n’échappera pas à la règle d’une délégation de tâche Les MMG sont des lieux où un personnel dédié et formé existe pour remplir les tâches d’accueil, administratives et sécurisation

95 DPPR en MMG sur le Rhône Le réseau des MMG
Déployé dans le Rhône depuis 2002 Concerne 1 Million d’habitants En projet les médecins volants sur Villefranche et Givors pour couvrir les visites après 0 h 00 24 MMG en RA à terme 50 ?

96 O4 72 33 00 33 Belleville 02/01/2005 Villefranche 12/11/2003
Lyon Buyer 09/03/2004 Lyon Sarrail 17/11/2003 Régulation libérale 01/03/2004 O Lyon Berthelot 19/11/2003 Lyon Vaise 07/04/2004 Décines 01/09/2007 Dans le Rhône fin 1999 deux projets naissent à Vénissieux et Lyon 8 ème et sont présentés au colloque sur les soins non programmés de juillet 2000 du ministère de la santé. En 2002 c’est l’ouverture de la MMG de Vénissieux,puis celle de Villefranche qui a ouvert le 12/11/2003 et enfin les quatre maisons de Lyon. Cela fait du Rhône un département d’application du concept particulièrement intéressant et quelque part il devient modélisant. Vénissieux 18/11/2002 Maisons Médicales du Rhône Nov 2008 Dr Pascal DUREAU

97 Circuit du DMU patient dans la MMG
STIC Création du dossier patient HD Recueil consentement CPS La secrétaire transmet la fiche et le formulaire de consentement Le médecin complète diagnostic et traitement CPS CPS 98% Stockage sur PEPS 2% Service d’Urgence Médecin traitant

98 Autres _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ SMUR 
FICHE DE LIAISON Médecin de Garde : Dr {médecin} Secrétaire : N° date : {date} Heure darrivée : {heure} Nom Prénom : {patient} N° de sécu : {sécu sociale} Commune : {code postal} {ville} Age : {âge} Téléphone : {téléphone 1} Médecin Traitant : {nomaffiche1per} Mode daccès : A) Venu directement  Venu après appel MMG  Venu après appel Régul  Réorienté par un service d'urgence (Hôp., Clinique, 15, SOS, Pompiers ...)  B) Pharmacie  Médecin Traitant  Hôpital / Clinique  15  Autres : Communication ( Affiche, Presse, Bouche à oreille, etc .... )  Déjà venu  Motif de la consultation : Heure de prise en charge : {cons motif} CONCLUSION (si possible diagnostic) : ORDONNANCE (noms des médicaments seulement) : LIEN AVEC LE MEDECIN TRAITANT Lettre envoyée ou remise au patient : Oui  Non  EXAMENS COMPLEMENTAIRES PRESCRITS ORIENTATION Radiographie  OUI  NON Retour à domicile  Biologie  OUI  NON Envoyé vers Hôpital ou Clinique  Autres _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ SMUR 

99 Point d’étape MMG Nbre Med Nbre Docs Bourgogne 7 Villefranche 14 12
Sarrail 24 28 Buyer 21 ? Berthelot Belleville 2 Decines 17 16 Vénissieux TOTAL 123 ? Point d’étape Déploiement V0 Avril Juin 2008

100 Intégration dans SPIRAL
Régulateur SU PARM SDIS SAMU AP MMG Patient Workflow matching CPS STIC CPS Médecin traitant Sortie DMU Médecin de garde

101 Première session LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EN URGENCE « Questions de la salle »

102 Projection vidéo DIALOGUE AVEC LES USAGERS


Télécharger ppt "Première session LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT EN URGENCE Présidente : Pr Françoise CARPENTIER Chef de service des Urgences CHU de Grenoble."

Présentations similaires


Annonces Google