La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

URTICA Le courrier qui gratte ! Numéro 015 Association de la gauche démocratique de La Chapelle Basse-Mer 12 rue des forges 44450 LA CHAPELLE BASSE-MER.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "URTICA Le courrier qui gratte ! Numéro 015 Association de la gauche démocratique de La Chapelle Basse-Mer 12 rue des forges 44450 LA CHAPELLE BASSE-MER."— Transcription de la présentation:

1 URTICA Le courrier qui gratte ! Numéro 015 Association de la gauche démocratique de La Chapelle Basse-Mer 12 rue des forges LA CHAPELLE BASSE-MER Président Lionel GILBERT - Rédacteurs : Nicole NACCACHE, Sylvie ROUX-JANVIER, Marie-France DUGNE, Annick Boucard. Mise en page : Lionel GILBERT - Dessins : Gilles LE PUIL. Site Internet : - Mail : EDITO : 1 Cette comptine, je la fredonnais en parcourant le dernier « flash-infos », sur l'enfance-jeunesse. Tout va très bien! Qu'on se rassure, tout tend vers une évolution positive, tout avance à son rythme! Soyez patients, vous, les jeunes, les tout-petits, les ados, on s'occupe de vous! A l'heure où le gouvernement affaiblit l'école publique en supprimant les RASED ainsi que les petites sections de maternelle, qu'il renvoie l'accueil de la petite enfance vers les communes, ce contentement affiché nous paraît excessif! A bien y regarder, en effet, même si un effort relatif d'accueil a été organisé sur la commune, on s'aperçoit qu'à force de gérer au coup par coup, sans établir préalablement des prévisions démographiques à long terme, sans recourir à un schéma directeur pour l'implantation de futurs locaux, on est vite dépassé par les évènements. Les chiffres explosent, les manques sont criants. Ce n'est pas faute d'avoir alerté depuis 2000 les pouvoirs politiques, Mairies et Communauté de communes! Afin de soulager les femmes qui travaillent nous avions déjà proposé la création d'une crèche « Tom Pouce ». Las! Nous nous sommes heurtées à l'époque, tout comme aujourd'hui, à une volonté politique molle appuyée sur des arguments curieusement repris aujourd'hui: « Une crèche? Vous n'y pensez pas Mesdames! Ma femme a élevé ses quatre enfants et elle en a été bien heureuse! » Et les femmes, elles, qu'en pensent-elles? Ou bien encore: « une crèche? Trop lourd investissement pour aucune rentabilité! » Ca, on connaît, c'est fort à la mode en ce moment! Ou bien encore: « oui,oui, c'est un projet intéressant mais prématuré ». Faut pas pousser, faut pas pousser! Huit ans après le projet est encore dans les cartons! Certes, la maison de l'enfance se profile à l'horizon 2009, 2010,2011, et apparemment sans crèche! Quand on se refuse au compromis, qu'on prétend avoir inventorié toutes les solutions quant à l'implantation, on peut s'interroger sur la volonté politique! Aujourd'hui, on a ajouté un argument de poids: « ce n'est pas de notre faute, nous, on fait tout pour que cela avance! » Tout? Sauf à prendre les bonnes décisions! Patientez les jeunes, il est préférable de construire des immeubles vendus sur plan! C'est plus rentable! « Tout va très bien Madame la Marquise..! » Nicole Naccache Que fais-tu là? Ma mémé vient réserver un appartement Laennec Ma maman vient minscrire à la crèche Et toi? Tiens! La mairie devient un promoteur immobilier maintenant!

2 Il faut que vivent les RASED sinon cest un petit morceau dhumanité qui disparaît… Ce vendredi soir du mois de novembre, jai fermé tristement la porte du local RASED et ce nétait pas comme les autres vendredis soirs. Le projet de loi de Finances 2009 venait dêtre voté à lassemblée Nationale et il prévoit la suppression des RASED sur 3 ans. Jai pensé alors : « Pas de vacances pour la résistance… ». Sylvie (Enseignante spécialisée au RASED du Loroux Bottereau). Savez-vous ce quest un RASED (Réseau dAides Spécialisées aux élèves en Difficulté) ? Cest un dispositif qui a été mis en place dans les écoles maternelles et élémentaires publiques et qui fonctionne depuis les années 90. Son objectif est de prendre en compte la grande difficulté scolaire qui représente 15% des élèves scolarisés. Avant la mise en place de ce dispositif dintégration, les élèves en grande difficulté étaient rassemblés dans une même classe appelée « classe de perfectionnement ». Contrairement à ce dispositif dexclusion que constituaient ces « classes de perfectionnement », les RASED constituent un vrai progrès dans la prise en compte de la difficulté scolaire car ils travaillent à lintégration ou la ré-intégration des élèves considérés comme « inadaptés » à l école. Ce travail est effectué pendant le temps scolaire au sein même de lécole. Linadaptation à lécole est un phénomène complexe, ayant diverses causes sociales, psychologiques… Aborder cette complexité de léchec scolaire nécessite du temps, de la concertation entre les différents partenaires de lécole, un travail déquipe cohérent pour bâtir un projet daide individualisé pour que chaque élève en difficulté puisse trouver et garder sa place dans la classe. Pour effectuer ce travail, le RASED de votre commune se compose de trois enseignants spécialisés, tous titulaires dun diplôme détat, et dun psychologue de lEducation Nationale. Depuis la rentrée 2008,les heures de scolarité du samedi matin ont été supprimées sans concertation. Le Ministère de lEducation Nationale essaie de faire croire aux parents délèves que la mise en place des heures de soutien en dehors du temps scolaire (le matin avant la classe, le midi à lheure du repas ou le soir après lécole) et dispensées par des enseignants non- spécialisés, remplaceront les deux heures du samedi matin et laide des RASED. La démarche est habile, mais catastrophique pour lavenir de lenseignement public. Quelle école publique voulons-nous demain pour nos enfants ? Une école à deux vitesses où, privées de laide des RASED, seules les familles qui en ont les ressources financières et morales, pourront aller chercher de laide à lextérieur de lécole (Acadomia, pour une aide pédagogique ou des thérapeutes privés et non remboursés pour une aide ré éducative et psychologique) ? Il est peut-être encore temps de se battre pour garder « UNE ECOLE PUBLIQUE POUR TOUS ». SAUVONS LES RASED! Je vous donne quelques pistes pour participer à cette lutte : Des motions « Sauvons les RASED » ont été signées au mois de novembre dans les différents conseils décoles des communes du canton.Un élu de votre commune a participé à ces conseils décole. Informez-vous sur les démarches en cours du conseil municipal pour défendre et sauver les RASED Vous pouvez également signer la pétition « Sauvez les RASED » (déjà plus de signatures !)http://www.sauvonslesrased.org Vous pouvez vous associer à toutes les actions ( grèves, manifestations organisées par les enseignants). Ne laissez pas mourir les RASED, ils sont un service public et gratuit dans une école publique avec un seul objectif : LECOLE POUR TOUS. Sylvie 2

3 3 Pourquoi ce « BAMBI PARC » ? - Il ny a aucune infrastructure dans le centre du bourg. - Aucun endroit où les mamans, les papas, les grands-parents ou les nounous puissent sortir leurs bambins au bon air. - Aucun espace de jeux spécifiques pour les tout-petits qui ne peuvent, comme distraction, quadmirer leurs aînés faire du skate-board ! - Aucun lieu pour les adultes pour se rencontrer, communiquer, bavarder et mieux se connaître tout en surveillant leurs petits. Cest pourquoi, nous demandons à la commune, la réalisation au plus vite de cet espace convivial. Le LIEU ? - La Pierre Percée, de part son éloignement du bourg, ne suffit pas. Tout le monde na pas une voiture à sa disposition. - Nos enfants vivent à la campagne. La poussette, elle, ne pollue pas. Donc, ce « Bambi Parc » doit se trouver au centre ou à proximité du bourg. La Mairie, étant le maître dœuvre, doit examiner toutes les propositions. Un questionnaire/référendum auprès de la population serait souhaitable. LES JEUX DU « BAMBI PARC » ? - Il en existe de toutes sortes. Le choix dépendra bien sûr du budget. - Dans un premier temps, on peut envisager quelques structures de base pour démarrer le projet dès que possible. - Il est évident que le parc pourra sagrandir et senrichir au fil des années. - Quelques exemples : toboggans, balançoires horizontales et verticales, tourniquets, passerelles, tunnels, etc… et pourquoi pas un mini château gonflable ? Que notre enthousiasme soit communicatif à tous. Nos enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants nous en remercieront plus tard !!! Proposition de création dun jardin public pour la petite enfance « UN BAMBI PARC » à la Chapelle Annick BOUCARD & Marie France DUGNE

4 Que font nos élus ? Un feuilleton daventures municipales qui durera 6 ans! 2ième épisode Dur, dur de communiquer! Après le premier épisode de notre feuilleton « Que font nos élus ? », diffusé dans URTICA de juin 2008, les réactions ont été virulentes du côté des élus majoritaires. Nos quatre héros se sont fait houspiller à la fin ou après le conseil municipal (qui sait ? le flou règne souvent sur les débuts et fins de séances !!!). Dame Nicole sen souvient encore, elle qui fut particulièrement attaquée pour OUTRAGE fait au Seigneur de la commune et à ses vassaux. Pour un peu elle finissait au pilori! Visiblement, bon nombre délus se sont reconnus et ont du mal à admettre, quen qualité dhomme ou de femme publique, on sexpose aussi à quelques désagréments comme la critique ou la caricature qui pourtant, de tous temps, ont fait le bonheur de tous, pour peu bien sûr, quon soit doté dun brin dhumour. Or donc, ils furent sommés, après une longue missive, lue par le chantre occasionnel de la majorité, de présenter leurs excuses aux élus et à leurs familles qui, en ce jour de conseil, étaient dignement représentées!! Diantre, laffaire était donc sérieuse ! On ne badine pas avec sa majesté ! Pourtant, loin dêtre impressionnés, nos 4 héros récidivent en octobre et convoquent TOUTE la presse afin de faire savoir à la population ce quils font en qualité délus dopposition, estimant que leurs actions et leurs propositions sont trop souvent diluées dans les comptes rendus municipaux, laissant ainsi croire aux électeurs que ce sont les élus majoritaires qui font tout le travail ! Eh oui cest comme ça que ça se passe au « doux pays des gentils » !!! Alors à nouveau sa Majesté se met en rage après cette bande de vilains. Pourtant, quon se le dise, Jacques, Sylvie, Michel et Nicole comptent bien, durant ce mandat, faire savoir, qui fait quoi et qui propose quoi, afin que, vous électeurs, soyez informés objectivement. Ainsi du mois de juillet au mois de décembre 2008, nos 4 compères opposants se félicitent de voir que leur programme électoral plait tant aux seigneurs des lieux, quils sen servent comme base pour proposer le covoiturage et reprendre de nombreux éléments de lagenda 21, afin détablir: « un projet de mise en place dune chartre environnementale pour les années à venir ». Maitre Jacques, le chef de file de lopposition, demande également au nom de sa liste, quun plan pluriannuel soit établi par la municipalité afin déviter les erreurs dimplantation de bâtiments municipaux, enclavés au coup par coup à lintérieur de linfranchissable boulevard Pasteur, comme ce fut le cas pour la salle municipale, En sera-t-il de même pour limplantation de la maison de lenfance (attendue par les familles depuis le mandat précédent) ? 2009 réserve sans doute encore quelques combats à mener par nos preux chevaliers! Mais confiance, ils sont présents dans toutes les commissions et déterminés à garder leur ligne de conduite pour le développement harmonieux de notre commune et le bien être de nos concitoyens avec à la clé, cest promis, une communication claire ! 4


Télécharger ppt "URTICA Le courrier qui gratte ! Numéro 015 Association de la gauche démocratique de La Chapelle Basse-Mer 12 rue des forges 44450 LA CHAPELLE BASSE-MER."

Présentations similaires


Annonces Google