La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Correspondances en Onco-Urologie Vol. IV-n° 4-oct.-nov.-déc. 2013 PROSTATE Daprès Kellokumpu-Lehtinen PL et al., Lancet Oncol 2013;14:117-24 www.thelancet.com.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Correspondances en Onco-Urologie Vol. IV-n° 4-oct.-nov.-déc. 2013 PROSTATE Daprès Kellokumpu-Lehtinen PL et al., Lancet Oncol 2013;14:117-24 www.thelancet.com."— Transcription de la présentation:

1 Correspondances en Onco-Urologie Vol. IV-n° 4-oct.-nov.-déc PROSTATE Daprès Kellokumpu-Lehtinen PL et al., Lancet Oncol 2013;14: Introduction o Ladministration intraveineuse toutes les 3 semaines de docétaxel combiné avec de la prednisone orale est, de nos jours, la chimiothérapie de première intention pour le cancer de la prostate avancé o Hypothèse : ladministration toutes les 2 semaines de docétaxel serait mieux tolérée et permettrait des traitements plus longs avec moins deffets secondaires o Étude de phase III, prospective, multicentrique, randomisée, en ouvert, pour tester cette hypothèse Groupe I : injections de docétaxel toutes les 3 semaines ; groupe II : injections de docétaxel toutes les 2 semaines Docétaxel toutes les 2 semaines versus 3 semaines dans le CPRC : un essai randomisé de phase III (1) 1

2 Correspondances en Onco-Urologie Vol. IV-n° 4-oct.-nov.-déc PROSTATE Daprès Kellokumpu-Lehtinen PL et al., Lancet Oncol 2013;14: o Le temps de léchec du traitement (TTTF), le temps jusquà progression (TTP) et la survie globale : plus longs dans le groupe II (TTTF : 5,6 mois groupe II versus 4,9 mois groupe I) o Réponse PSA > 50 % : 49 versus 42 %, p = 0,48, aucune différence o Neutropénie de grade 3-4 : 53 % pour le groupe I et 36 % pour le groupe II o Leucopénie et infections neutropéniques : majeures dans le groupe I (29 % versus 13 % ; 24 % versus 6 %) o Neutropénie fébrile : 14 % dans le groupe I, 4 % dans le groupe II o Anémie, thrombocytopénie : pas de différences o Qualité de vie estimée par les patients : aucune différence Docétaxel toutes les 2 semaines versus 3 semaines dans le CPRC : un essai randomisé de phase III (2) 2 Docétaxel toutes les 2 semaines Docétaxel toutes les 3 semaines Temps jusquà échec du traitement HR = 1,3 ; IC 95 : 1,1-1,6 ; p = 0,014 Patients à risque (n) (%) Résultats : analyse per protocole (groupe I : n = 176, groupe II : n = 170)

3 Correspondances en Onco-Urologie Vol. IV-n° 4-oct.-nov.-déc PROSTATE Daprès Kellokumpu-Lehtinen PL et al., Lancet Oncol 2013;14: Docétaxel toutes les 2 semaines versus 3 semaines dans le CPRC : un essai randomisé de phase III (3) 3 Survie globale Patients à risque (n) Docétaxel toutes les 2 semaines Docétaxel toutes les 3 semaines Temps jusquà progression HR = 1,3 ; IC 95 : 1,0-1,6 ; p = 0,047 Patients à risque (n) HR = 1,4 ; IC 95 : 1,1-1,8 ; p = 0,021 Docétaxel toutes les 2 semaines Docétaxel toutes les 3 semaines (%) Conclusion Un traitement de 50 mg/m² de docétaxel administré toutes les 2 semaines est mieux toléré et améliore la SSP et la SG, et pourra constituer une alternative thérapeutique


Télécharger ppt "Correspondances en Onco-Urologie Vol. IV-n° 4-oct.-nov.-déc. 2013 PROSTATE Daprès Kellokumpu-Lehtinen PL et al., Lancet Oncol 2013;14:117-24 www.thelancet.com."

Présentations similaires


Annonces Google