La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

31 ème Congrès National des Hôpitaux de Jour gériatriques Le patient jeune en HDJ gériatrique: une réalité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "31 ème Congrès National des Hôpitaux de Jour gériatriques Le patient jeune en HDJ gériatrique: une réalité"— Transcription de la présentation:

1 31 ème Congrès National des Hôpitaux de Jour gériatriques Le patient jeune en HDJ gériatrique: une réalité

2 Difficultés et particularités de la prise en soin dun patient jeune en Hôpital de Jour Gériatrique Martine Lapierre, médecin Roselyne Agot, psychologue Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement Dr D. Strubel, Chef de service CHU de Nîmes

3 Hôpital de Jour Gériatrique HJ polyvalent 20 places Équipe pluridisciplinaire – Médecins, Psychologues, Infirmières, Aides-soignantes, Orthophoniste, Ergothérapeutes, Psychomotricienne, Kinésithérapeute, Musicothérapeute, Diététicienne, Assistante sociale Filière gérontologique hospitalière

4 Patients accueillis File active: 353 patients / 417 séjours Sexe – 33% hommes – 67% femmes Moyenne dâge – Hommes: 78 ans – Femmes: 81 ans Moyenne des MMS: 19,75/30

5 Patients accueillis Adressage – Médecins traitants: 57% – Consultations Mémoire: 40% – Services du CHU: 2,9% Pathologies – MCI= 14% – MA= 43%, DCL= 6%, DFT= 4%, DM= 13%, DV= 8%, DP= 4% – Autres démences= 2% – Psychiatriques= 6%

6 Prise en soin en Hôpital de Jour Activités groupales – Stimulations cognitives et resocialisantes générales moments formels structurés (ateliers) moments informels libres – Mémoire citadine (ergothérapeute, psychomotricienne) – Théâtre (ergothérapeute, psychomotricienne) Activités individuelles – Réhabilitation cognitive – Psychomotricité – Musicothérapie – Esthétique – Massage-relaxation

7 Patients jeunes: étude de 9 cas

8 PathologieMMSAidant + ou - Adressag e Activités Thérap. Groupales Activités thérapeutiques individuelles spécifiques RésultatsRelais H 53 ans M. M … MA/ T21 10 mère: +/-CMnon NégatifMaison daccueil Spécialisée H 56 ans M. G … MA 11 conjoint: +/-CMnonmusicothérapieNégatif AJ UCC Unité protégée H 65 ans M. B … Atrophie corticale postérieure conjoint: +AramavNon sauf mémoire citadine psychomotricité musicothérapie orthophonie PositifOrthophonie Psychiatre Équipe spécialisée CRF F 57 ans M me M … MA/ T21NRmère: +MTouipsychomotricitéPositifAJ F 58 ans M me P … MA 10 conjoint: +CMouipsychomotricité musicothérapie PositifSophrologie F 58 ans M me L … Démence OH 26 mère: +/-CMnon NégatifSecteur psychiatrique F 60 ans M me R … MA 14 conjoint: + Neurologue libéral ouipsychomotricité musicothérapie PositifAJ F 62 ans M me T … MA 23 conjoint: +/-CMouipsychomotricité orthophonie esthétique PositifOrthophonie Office des seniors F 63 ans M me J … DFT Fille: -CMoui réhabilitation neuropsychologique psychomotricité musicothérapie esthétique +/-UCC Suivi psychiatrique

9 Toutes les ressources de lHJ sont mobilisées Mobilisation médicamenteuse Mobilisation environnementale Mobilisation écologique Mobilisation corporelle Mobilisation psychologique Mobilisation individuelle et groupale Mobilisation dune équipe

10 Caractéristiques de la prise en soins Accompagnement médical diagnostique et thérapeutique > personnalisé Phase instable (début de la prise en soin) suivi thérapeutique spécifique avec intégration progressive et très encadrée nombreux entretiens individuels période dessai obligatoire Nécessité dune équipe multi-pluri-disciplinaire mobilisable, adaptable à la demande, capable de remise en question Rôle de lassistante sociale accru pour les moins de 60 ans

11 Discussion Peu de patients jeunes: 3 par an. Le seul critère homogène est lâge et la difficulté de prise en charge à domicile. Tous les autres (entourage, pathologie causale, sévérité des troubles) sont hétérogènes. Dans tous les cas, y compris pour le patient adressé directement par son médecin traitant, le diagnostic était déjà posé. LHJ Gériatrique semble être un lieu de recours pour des situations difficiles Dans tous les cas un suivi psychologique voire psychiatrique régulier a été nécessaire avec reprise de lannonce diagnostique

12 Discussion Le sujet jeune contrairement au sujet âgé na pas vécu ladaptation à un déclin progressif doù un renforcement du déni et une double perte narcissique Les capacités dintégration dans les groupes ne sont pas coordonnées au niveau de sévérité de la pathologie causale mais apparaissent fortement subordonnées au positionnement de la famille par rapport à la structure, à ses possibilités de mise à distance avec « son malade », à lhistoire de vie du patient, à ses possibilités de valorisation, de renarcissisation et à sa compliance dans des activités thérapeutiques individuelles qui semblent un recours obligatoire ? Protocole spécifique de prise en soin

13 Le support familial Laidant est un élément clé dans la réussite de la prise en soin ( > patient âgé) Suivi des familles impératif Entretien régulier avec le médecin gériatre, le psychiatre, la psychologue, lassistante sociale Participation aux réunions de familles –Informations/groupes de paroles (réajustement de réactions déstabilisantes, regard négatif …) Préparation de « laprès-HJ »

14 Hôpital de jour = lien Relais spécialisés classiques – Orthophonie – Equipe spécialisée (Plan Alzheimer) – SSR – HTM – « ARSAG » – Accueils de jour – Unités protégées – UCC – Associations type FAG

15 Hôpital de jour = créateur de relais Office des seniors – Atelier relais spécifique patients HJ (pathologies stade léger) – Activités courantes EHPAD: « foyer-restaurant » Associations Handisport Associations adultes handicapés, SAVS (Service dAccompagnement à la Vie Sociale) MAS (AJ, HT) Intervenants en sophrologie ? AJ patients jeunes

16 Conclusions Dans la prise en soin des patients jeunes, lhôpital de jour doit 1 - Aider le patient et son entourage à lacceptation du diagnostic 2 - Tester la compliance du patient à une prise en soin globale 3 - Préparer des relais adaptés La prise en soin de patients jeunes en hôpital de jour gériatrique est un challenge nécessitant la mobilisation de toutes les ressources dune équipe qui doit rompre avec une certaine routine de fonctionnement

17 « A quoi te sert, Socrate, dapprendre à jouer de la lyre puisque tu vas mourir? A jouer de la lyre avant de mourir » Diogène


Télécharger ppt "31 ème Congrès National des Hôpitaux de Jour gériatriques Le patient jeune en HDJ gériatrique: une réalité"

Présentations similaires


Annonces Google