La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La concurrence imparfaite Monopole, oligopole, et concurrence monopolistique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La concurrence imparfaite Monopole, oligopole, et concurrence monopolistique."— Transcription de la présentation:

1 La concurrence imparfaite Monopole, oligopole, et concurrence monopolistique

2 La concurrence imparfaite Rappel: Lorsqu'au moins une des 5 hypothèses de la CPP n'est pas vérifiée, le marché est en situation de concurrence imparfaite. Principales conséquences pour les firmes: Leurs décisions ont une influence sur le prix de marché de leurs produits Leurs profits dépendent également des comportements de leurs concurrents

3 La concurrence imparfaite Pouvoir de marché des firmes CPP Nombre important dentreprises avec produit homogène Oligopole Quelques entreprises avec pouvoir de marché Monopole pur Une entreprise Concurrence Monopolistique Nombre important dentreprises avec différenciation produit

4 Le Monopole

5 Le monopole Le monopole est un cas extrême. Il correspond à la structure de marché suivante : Un seul offreur sur le marché Parfaite homogénéité des produits Nouvelle entrée sur le marché impossible Information parfaite Parfaite mobilité des facteurs de production Comme il ny a pas de compétiteurs, seul leffet de la production sur le prix est pris en compte

6 Profit de monopole Comme pour toute entreprise, le profit du monopoleur pour une quantité de production q peut sécrire : Recette totale Coût total Ce profit est maximum lorsque pour une quantité q:

7 Profit de monopole En concurrence pure et parfaite, les entreprises ne sont pas assez importantes pour influencer le prix RT = p.q et Rmg = p Le monopole, cependant, influence le prix en changeant la quantité produite. Le revenu apporté par une unité supplémentaire est donc le prix, moins leffet négatif sur les prix de laugmentation de la production. RT = p(q).q Rmg = p(q) + (δp(q)/δq).q

8 Elasticité et taux de marge En factorisant le prix p(q) on obtient léquation suivante, ou ε est lélasticité prix (négative) de la demande: Le terme entre parenthèses est le taux de marge, aussi appelé Indice de Lerner. Plus la demande est élastique ( ε est élevée), plus le prix se rapproche du cout marginal.

9 p q = RT CM q = CT CPP: Elasticité infinie Prix Quantités Cmg CM Demande = Rmg q p

10 p q = RT CM q = CT Profit de monopole Prix Quantités Cmg CM Demande Rmg q p

11 Surplus du Consommateur Surplus du Monopole Perte Sèche Effet sur le Surplus Prix Quantités Cmg CM Demande Rmg q p

12 Loligopole

13 Définition des oligopoles Un marché est un oligopole lorsquil comprend un petit nombre de vendeurs. Situation fréquente : automobile, agroalimentaire, électronique,ciment, etc. Par rapport au monopole, il faut prendre en compte un élément supplémentaire: le comportement des concurrents. Chaque entreprise doit en tenir compte. Elle adoptera un comportement stratégique, de nature coopérative ou conflictuelle.

14 Causes des oligopoles La présence de barrières à lentrée pour les entreprises qui désirent entrer sur le marché (entrants potentiels). De nature réglementaire ou institutionnelle Présence déconomie déchelle élevant la taille minimale efficiente de lentreprise Différentiels absolus de coûts (intégration verticale, réseau efficace dapprovisionnement et de distribution, etc.) Différentiation des produits et stratégies des firmes (gamme de produits, niches, etc.)

15 Léquilibre coopératif Quand les entreprises en situation doligopole sentendent entre elles, on parle dentente oligopolistique. Par exemple, un cartel est une organisation dentreprise indépendantes, créant des produits similaires, qui collaborent pour augmenter les prix et limiter la production (pratique souvent illégale!!) Quand les entreprises dun oligopole peuvent sentendre pour maximiser leur profit collectif, elles pratiquent un prix et une production de monopole et obtiennent le profit dun monopole.

16 Léquilibre coopératif Prix Quantités Cmg CM Demande inverse de lentreprise A Rmg q p G

17 Léquilibre non-coopératif Quand les entreprises en situation doligopole ne sentendent pas, il y a «équilibre non-coopératif ». Par rapport au monopole, Il devient difficile de caractériser léquilibre de marché: un changement de production de la part dune entreprise modifie les profits de ses compétiteurs, qui vont réagir en conséquence. La stratégie optimale de lentreprise dépend donc des stratégies de compétiteurs: il y a autant déquilibres possibles que de combinaisons de stratégie.

18 Léquilibre non-coopératif en duopole Exemples possibles déquilibre de duopole Léquilibre de Cournot Concurrence en quantités Léquilibre de Bertrand Concurrence en prix Léquilibre de Stackelberg Existence dune entreprise dominante. Le duopole est le cas le plus simple de concurrence oligopolistique. Il correspond à une situation avec deux producteurs et des barrières à lentrée.

19 Le duopole de Cournot (1838) Cest léquilibre de duopole le plus simple: Chaque firme considère la production de son concurrent comme donnée. Les entreprises choisissent simultanément ce quelles vont produire en prenant le niveau de production de lautre comme acquis.

20 Le duopole de Cournot (1838) Le profit de la firme 1 est Π 1 = P(q 1 + q 2 ).q 1 – c 1.q 1 Comme pour toute entreprise, la condition de maximisation du profit est : δ Π 1 / δq 1 = 0 Principe central: cette condition permet de déterminer une « fonction de réaction »: q 1 = f(q 2 ) Cette fonction donne la quantité q 1 qui maximise les profits en fonction de la quantité q 2 produite par le compétiteur.

21 Fonction de réaction et équilibre de Cournot q2q2 q1q1 C Fonction de réaction de lentreprise 1 Fonction de réaction de lentreprise 2 q* 1 q* 2 C0C0 C1C1 C2C2 C3C3

22 Equilibre non-coopératif et Théorie des jeux Lexistence et la stabilité dun équilibre de marché en oligopole dépend des anticipations que font les entreprises sur les stratégies de leur compétiteurs. Plusieurs équilibres sont possibles en fonction des situations et des stratégies possibles. Le plus souvent les outils de léconomie classique ne permettent pas de déterminer les solutions déquilibre. Cest en réponse à ce problème que sest développée la théorie des jeux.. Voir séance suivante

23 La concurrence monopolistique

24 La concurrence monopolistique correspond à la structure de marché suivante : Un grand nombre de producteurs Produits différenciés (hétérogènes) Entrée libre sur le marché Information parfaite Parfaite mobilité des facteurs de production Exemples: Restaurants, salons de coiffure, magasins de quartiers, industries agroalimentaires

25 La concurrence monopolistique Comme chaque entreprise produit un bien légèrement différent, elle détient un certain pouvoir de marché. Lélasticité prix nest pas infinie La courbe de demande est donc décroissante. Il existe donc un taux de marge Le prix du marché est supérieur au cout marginal. Cependant, comme lentrée sur le marché est libre, les profits sont nuls dans le long terme.

26 p q = RT CM q = CT Concurrence monopolistique: Court terme Prix Quantités Cmg CM q p Demande Rmg

27 Concurrence monopolistique: Long terme Prix Quantités Cmg CM q p Demande Rmg lentrée sur le marché est libre, ce qui fait baisser la demande par firme q p


Télécharger ppt "La concurrence imparfaite Monopole, oligopole, et concurrence monopolistique."

Présentations similaires


Annonces Google