La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Caractéristique fondamentale de loligopole : Nombre de producteurs suffisamment réduit pour que les décisions en matière de production de lun aient un.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Caractéristique fondamentale de loligopole : Nombre de producteurs suffisamment réduit pour que les décisions en matière de production de lun aient un."— Transcription de la présentation:

1 Caractéristique fondamentale de loligopole : Nombre de producteurs suffisamment réduit pour que les décisions en matière de production de lun aient un impact sur les autres Nécessité pour le producteur en oligopole détablir des conjectures sur le comportement des autres producteurs 1 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo 2 2- Les marchés doligopole 2.1 Définition de loligopole

2 Hypothèse de base : absence de concertation entre les entreprises présentes sur le marché Analyse passe par la construction de fonctions de réaction: fonction de réaction établit la relation entre les décisions dune entreprise et celles de ses concurrents sur le marché théorie économique se construit autour de létude de marchés de duopoles 2 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo Une première analyse : loligopole non coopératif

3 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo Loligopole de Cournot Analyse date de 1838 (projet intellectuel de Cournot : partir dun marché de monopole puis étudier le développement de la concurrence de manière à montrer son efficacité) Hypothèses fondamentales : Concurrence par les quantités (prix correspond à ce que les consommateurs sont prêts à payer pour la demande totale) Producteur considère le comportement de lautre comme un donnée et se définit comme étant en monopole sur la portion de marché restante

4 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo 2 4 Pour chaque fraction de marché, le producteur calcule la production qui lui permet de maximiser son profit (égalisation prix – coût marginal) Détermination des fonctions de réaction Equation de demande (Q1 et Q2 correspondant à la production des deux entreprises) : P = -a (Q1 + Q2) + b Fonctions de coût : C1 = c Q1 2 C2 = d Q2 2

5 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo 2 5 Profit de lentreprise 1 : P Q – C1 soit Q1 (-a (Q1 + Q2) + b) – c Q1 2 Profit de lentreprise 2 : Q2 (-a (Q1 + Q2) + b) – d Q2 2 Maximisation du profit de 1 (sous lhypothèse que Q2 est une donnée) si : - 2a Q1 – a Q2 + b – 2c Q1 = 0 Maximisation du profit de 2 (sous lhypothèse que Q1 est une donnée) si : - 2a Q2 – a Q1 + b – 2d Q2 = 0

6 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo 2 6 on peut alors déduire les fonctions de réaction Quantité produite par une entreprise qui permet de maximiser son profit compte tenu de la production de lautre

7 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo 2 7 Représentation graphique Q1 Q2 Fonction de réaction de 1 Fonction de réaction de 2 Production de 1 Production de 2 Equilibre du marché correspond au point dintersection entre les deux fonctions de réaction

8 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo ère interrogation sur le modèle de Cournot Quelles sont les modalités pour atteindre léquilibre ? Solution de Cournot (tâtonnement) apparaît contradictoire avec lhypothèse dindépendance des décisions des entreprises 2 ème interrogation sur le modèle de Cournot Quel est la pertinence de lhypothèse de concurrence par les quantités ?

9 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo Loligopole de Bertrand 1883 : remise en cause de lhypothèse de concurrence par les quantités au profit de lidée dune concurrence par les prix Conclusion : présence de deux entreprises sur un marché conduit nécessairement à un équilibre comparable à celui de la concurrence pure et parfaite (« guerre des prix ») Interrogation : hypothèses fortes sont nécessaires et leur levée conduit à des conclusions différentes du modèle initial

10 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo Loligopole de Stackelberg 1934 : reprise de lhypothèse de concurrence par les quantités mais avec lidentification dune entreprise « leader » Firme « leader » détient de linformation pertinente sur la firme « suiveuse » ce qui lui permet de maximiser son profit la firme suiveuse est caractérisée par une fonction de réaction mais la firme leader peut construire une courbe disoprofit

11 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo 2 11 Représentation graphique Q2 Q1 Courbe disoprofit de 1 Fonction de réaction de 2 Quantités produites par 1 Quantités produites par 2 Interrogation : pourquoi une firme se trouve-t-elle en position de leader ?

12 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo Le cartel mise en place de règles par un ensemble dentreprise qui leur permettent daccroître leur profit en réduisant la concurrence Cartel au sens strict : accord parfaitement efficace entre les firmes (détermination dun prix et/ou de parts de marché) Collusion effective : organisation moins formelle que le cartel Collusion imparfaite : accord nest pas nécessairement respecté par lensemble des entreprises concernées 2.3 Loligopole coopératif

13 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo 2 13 Mise en place dun cartel est facilitée (ou freinée) par Les coûts de négociation et de surveillance de la discipline de cartel Lexistence de substituts au produit concerné Les conditions dentrée sur le marché

14 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo La coopération efficiente Coopération ne renvoie pas nécessairement à lobtention dune part plus importante du surplus mais à un gain defficacité dans la production ou la distribution dun produit par réduction de la concurrence Coopération verticale (contrats de distribution sélective, franchises) Coopération horizontale (accords de R et D pour réduire des risques)

15 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo Un équilibre indéterminé ? Bowley Critique du modèle de Stackelberg : si existence de plusieurs entreprises leader, marché débouche sur une situation dindétermination 2.4 La prise en compte des stratégies

16 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo 2 16 Sweezy Reprise du principe de Bertrand (concurrence par les prix) Mais comportement asymétrique des concurrents (suivent les baisses de prix mais pas les hausses) Définition dune courbe de « demande coudée »

17 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo 2 17 Prix Quantités Concurrents ne suivront pas une hausse des prix donc hausse des prix entraîne forte baisse de la demande Concurrents suivront une baisse des prix donc faible hausse de la demande Conclusion de Sweezy est que les entreprises ont intérêt à maintenir un prix légèrement plus élevé que celui de léquilibre concurrentiel (« collusion tacite » ou « équilibre de la terreur ») Phénomènes de « guerre des prix » ne peuvent se maintenir durablement (Edgeworth)

18 microéconomie - ch. 5 - Concurrence imparfaite - diapo La complexité de léquilibre du marché doligopole Marché doligopole apparaît très difficile à modéliser - Stratégies des acteurs (cf. pratiques de prix prédateurs ou de « pricing out ») - Différentiation des produits (rapprochement avec le modèle de la concurrence monopolistique) - Prise en compte de la dimension temporelle Développements actuels intègrent la théorie des jeux


Télécharger ppt "Caractéristique fondamentale de loligopole : Nombre de producteurs suffisamment réduit pour que les décisions en matière de production de lun aient un."

Présentations similaires


Annonces Google