La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 21. PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 22 Le plan Définition Le plaquage du masqueLe plaquage du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 21. PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 22 Le plan Définition Le plaquage du masqueLe plaquage du."— Transcription de la présentation:

1 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 21

2 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 22 Le plan Définition Le plaquage du masqueLe plaquage du masque Les sinusLes sinus Les oreillesLes oreilles Les dentsLes dents Les intestins et lestomacLes intestins et lestomac La surpression pulmonaireLa surpression pulmonaire CAUSES – SYMPTÔMES – CONDUITE A TENIR - PREVENTION

3 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 23 La définition A la descente, la pression augmente avec la profondeur et le volume dair (ou de gaz) contenu dans les cavités du corps humain diminue A la remontée, lair respiré à la pression ambiante pendant la plongée, grâce au détendeur, présent dans toutes les cavités, augmente de volume quand la profondeur et la pression diminuent. Le plongeur doit donc en, permanence, rétablir léquilibre, entre ces cavités et le milieu ambiant car si la différence de pression (en plus ou en moins) dépasse la limite de tolérance, il y a problème Léquipression doit être maintenue pour éviter les accidents barotraumatiques la conséquence directe de la loi de Mariotte

4 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 24 Le plaquage du masque CAUSES CAUSES, Lorsque le plongeur s'immerge la pression ambiante du milieu (eau) va augmenter (1 bar/10 m d'eau), l'air emprisonné dans le masque en surface ne suffit pas à compenser la pression du milieu. La jupe du masque va se déformer. Il se crée une dépression qui produit un effet de ventouse.

5 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 25 Le plaquage du masque SYMPTÔMES : EN IMMERSION : L'effet ventouse attire le sang vers la surface du visage. Les troubles suivants peuvent survenir : Troubles de la vision. Douleurs. Hémorragies oculaires ou nasales (présence de sang dans le masque). EN SURFACE : Oeil au beurre noir, blanc des yeux rouge. Troubles de la vue. Saignements de nez. CONDUITE A TENIR : En cas de saignements de nez, se moucher, puis comprimer la narine tête en avant (menton sur le sternum). Consulter un médecin O.R.L. PRÉVENTION :Il suffit d'injecter de l'air dans le masque par l'intermédiaire du nez tout au long de la descente. PRÉVENTION : Il suffit d'injecter de l'air dans le masque par l'intermédiaire du nez tout au long de la descente.

6 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 26 Les sinus Les sinus communiquent avec le nez, comme ce sont des cavités elles se remplissent d'air par l'intermédiaire de la respiration. Si la circulation de l'air est gênée par: Une inflammation de la muqueuse (rhinite, sinusite, rhume …). Des canaux étroits de naissance. Des sinus obstrués par des polypes (excroissances). LES CAUSES : A la descente : Il se crée une dépression dans le sinus, il y a un effet ventouse qui se produit sur la muqueuse du fait de la différence de pression. A la remontée : L'air se dilate subissant une pression moindre. L'air ne pouvant s'échapper correctement, appuie sur la muqueuse. (Ce cas est moins fréquent que le précédent)

7 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 27 Les sinus (suite) SYMPTÔMES : Violente douleur Saignements de nez Sensation de rage de dents (si il s'agit des sinus maxillaires) CONDUITE A TENIR : Consulter un médecin O.R.L. PRÉVENTION : A la descente : Si une douleur se fait sentir, remonter un peu, retirer le masque, se moucher, descendre de nouveau (ne jamais forcer). Ne pas insister en cas de douleur persistante, mettre fin immédiatement à la plongée (risque de problèmes lors de la remontée). A la remontée : Redescendre de plusieurs mètres de manière à comprimer l'air emprisonnée dans les sinus, remonter très lentement.

8 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 28 Les oreilles Les oreilles communiquent avec le nez par l'intermédiaire des trompes d'Eustache. Les manœuvres d'équilibrage du tympan s'effectuent par l'intermédiaire des trompes d'Eustache. Si celle-ci sont bouchées l'équilibrage ne pourra s'effectuer de manière correcte. Des barotraumatismes du tympan se produiront. CAUSES : A la descente : L'eau entre par l'intermédiaire du conduit auditif externe et appuie sur le tympan, l'air ambiant emprisonné derrière le tympan est à une pression moindre, le tympan se déforme vers l'intérieur. A la remontée : L'air emprisonnée dans l'oreille moyenne cherche à se dilater, si les trompes sont obstruées, l'air ne peut s'échapper correctement, le tympan se déforme vers l'extérieur.

9 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 29 Les oreilles SYMPTÔMES : A la descente : Douleur légère, puis de plus en plus violente. Coup de poignard, sensation de froid et de crépitation dans l'oreille. Vertiges. Syncope. A la surface : Si manœuvre de Valsalva, sifflement de l'air expiré par l'oreille, CONDUITE A TENIR : CONDUITE A TENIR : Consulter un médecin O.R.L. PRÉVENTION : Avant la plongée : Pas de bouchons dans les conduits auditifs (cérumen, coton,...). Au besoin utiliser une cagoule percée au niveau des conduits auditifs. A la descente : Équilibrer avant de ressentir la moindre gêne. Se moucher à laide de la technique du vidage de masque. Si des difficultés sont fréquentes, descendre lentement, tête en haut. jamais de Valsalva. A la remontée : A la moindre douleur, redescendre de quelques mètres et remonter très lentement. jamais de Valsalva.

10 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 210 Les dents Des dents mal soignées, présentant des caries, ou des plombs défectueux peuvent être à l'origine de barotraumatismes dentaires. CAUSES : A la descente : Cavité en dépression due à une carie. Sous l'effet de la pression la pulpe est écrasée. A la remontée : L'air de la cavité ne peut s'échapper, dilatation de l'air, la pression devient forte sur la paroi interne de la dent, pouvant même jusqu'à faire exploser la dent. La douleur extrême peut provoquer une syncope.

11 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 211 Les dents SYMPTÔMES : SYMPTÔMES : Violente douleur dentaire. CONDUITE A TENIR : Consulter un chirurgien dentiste. Recompression en caisson éventuellement. PRÉVENTION : Avant la plongée : Un examen annuel chez un dentiste est recommandé. Préciser au dentiste que vous êtes plongeur. A la descente : Remonter à la moindre douleur et annuler la plongée. A la remontée : A la moindre douleur, redescendre de quelques mètres et remonter très lentement.

12 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 212 Les intestins/estomac Cet accident est aussi appelé la colique du scaphandrier. Il est assez rare. CAUSES : De l'air peut être avalé dans l'estomac (aqua-stress, déglutition). Les aliments en cours de digestion fermentent pendant la plongée, produisant des gaz. A la remontée : Les gaz produits se dilatent pendant la remontée.

13 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 213 Les intestins/estomac SYMPTÔMES : SYMPTÔMES : Ballonnements. Éructations. Douleurs à l'abdomen. Envie d'évacuer les gaz sans pouvoir les évacuer. Syncope. CONDUITE A TENIR : Essayer d'évacuer les gaz (Estomac : voie buccale - Intestins : Voie rectale) Consulter un médecin. Recompression en caisson en cas de besoin. PRÉVENTION : Il faut adapter son alimentation à la pratique de la plongée sous-marine. Avant la plongée : Consommation modérée de boissons gazeuses et éviter les féculents. Ventiler avec des inspirations normales. Éviter de déglutir pour équilibrer les oreilles lors de la descente.

14 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 214 La surpression pulmonaire le plus grave des barotraumatismes Cet accident est le plus grave des barotraumatismes, il survient à une profondeur comprise entre 5 m et la surface lors de la remontée. C'est aussi l'accident des débutants, car il survient dans l'espace proche. CAUSES : Blocage de la glotte lors de la remontée due à un stress, une tasse, un effort etc. Une malformation anatomique ou physiologique (bronches à clapets, alvéoles à clapets). Crise d'asthme. Emphysème. Détendeur bloqué fusant empêchant toute expiration. Plongeur en apnée libre, respirant au fond sur un détendeur (Ne jamais donner de l'air à un plongeur en apnée). Lair sous pression inspiré en plongée, contenu dans les poumons se dilate lors de la remontée selon la loi de Mariotte, jusquaux limites de lélasticité des alvéoles pulmonaires, si l'expiration est impossible des lésions graves des alvéoles pulmonaires et/ou de la plèvre surviennent.

15 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 215 SYMPTÔMES : Douleurs thoraciques, surtout à l'expiration forcée. Toux. Spume rosâtre (crachat mélange de salive et de sang). Thorax dilaté, emphysème sous-cutané localisé à la base du cou (bulles d'air sous la peau). Différentes formes de paralysies sauf paraplégie (paralysie des membres inférieurs). Crise de type épileptique. État de choc. Syncope. Mort. CONDUITE A TENIR : Le traitement Oxygène doit être le plus rapide possible Réchauffer et réconforter. Transport urgent vers un centre de traitement médical hyperbare. PRÉVENTION : Il faut expirer lors de la remontée. La vigilance doit être accrue lors de l'approche de la zone des 10 mètres. La surpression pulmonaire

16 PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 216


Télécharger ppt "PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 21. PALM 72 Didier Lévêque (E3) Formation Niveau 22 Le plan Définition Le plaquage du masqueLe plaquage du."

Présentations similaires


Annonces Google