La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DSC 2007 - 2008 Les Barotraumatiques N3 1 Les Barotraumatismes Le corps humain sexpose à la pression dès quil est immergé dans leau. Cette pression, qui.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DSC 2007 - 2008 Les Barotraumatiques N3 1 Les Barotraumatismes Le corps humain sexpose à la pression dès quil est immergé dans leau. Cette pression, qui."— Transcription de la présentation:

1 DSC Les Barotraumatiques N3 1 Les Barotraumatismes Le corps humain sexpose à la pression dès quil est immergé dans leau. Cette pression, qui peut être inégalement répartie dans les éléments du corps, est susceptible de provoquer des accidents. Ainsi, pour mieux prévenir les barotraumatismes, qui sont les accidents les plus nombreux de la pathologie subaquatique, il est important den connaître les causes et les mécanismes et leur prévention.

2 DSC Les Barotraumatiques N3 2 Plan de cours PLAN : 1.Introduction 2.Rappel: Loi de Boyle - Mariotte 3.Les différents barotraumatismes, expliqués selon : Cause, symptômes, CAT et prévention 3.1.Sinus 3.2.Placage de masque 3.3.Oreille 3.4.Techniques déquilibrage des oreilles 3.5.Dents 3.6.Le tube digestif 3.7.Vertiges alterno bariques 3.8.Surpression pulmonaire 4.Tableau récapitulatif 5.Conclusion

3 DSC Les Barotraumatiques N Introduction Il est important de connaître les principaux mécanismes et dangers de la plongée, afin de toujours être en sécurité. Lhomme possède de nombreuses cavités dans son corps qui sont occupées par de l'air. Normalement ces cavités communiquent avec lair ambiant et leur volume dair peut donc varier et sadapter à la pression subie. En plongée, parfois, cette communication ne se fait plus, pour une raison ou une autre, et la pression interne de la cavité diffère de la pression subie. Si on atteint la limite d'élasticité des tissus on sexpose à un accident barotraumatique. Le terme barotraumatique provient du grec:Baro = pression Trauma = lésion La loi de Mariotte qui nous permet de comprendre ce phénomène physique. Ces accidents ont lieu entre 10 m et la surface. Cest là quil faut être le plus vigilant.

4 DSC Les Barotraumatiques N Rappel: Loi de Boyle - Mariotte Les accidents barotraumatiques sont liés à un phénomène mécanique qui est expliqué physiquement par la loi de Boyle - Mariotte. Définition : A température constante, le volume d'un gaz varie de manière inversement proportionnel à la pression absolue à laquelle il est soumis. P1 * V1 = P2 * V2 ou PV = constante Démonstration : Variation du volume dun ballon de baudruche gonflé et fermé en relation avec laugmentation de la pression.

5 DSC Les Barotraumatiques N Les barotraumatismes Les parties du corps concernées Vertiges alternobariques

6 DSC Les Barotraumatiques N Les sinus Les sinus sont des cavités de la face (front et sous les yeux). Des substances peuvent former des bouchons et venir obstruer le libre passage de lair. 1.Sens : 2.Causes : A la descente et à la remontée Voies de communication entre les sinus et lair obstrué 3.Symptômes -Douleurs faciales à lendroit des sinus -Décollement de la muqueuse à la descente -Compression de la muqueuse allant jusquà des saignements à la remontée 4.Conduite à tenir -Stopper la descente ou la remontée -Rincer les fosses nasales avec de leau de mer -Consulter un médecin 5.Prévention -Stopper la plongée si la douleur persiste -Ne pas plonger en cas de rhume ou de sinusite -Éventuellement rincer les fosses nasales de manière préventive

7 DSC Les Barotraumatiques N Le placage de masque 1.Sens : 2.Causes A la descente L'air contenu dans le masque se comprime à la descente. Quand la jupe du masque atteint sa limite d'élasticité, il se crée un effet ventouse sur les yeux. 3. Symptômes -Sensation de succion -Troubles de la vision -Douleurs aux yeux -Yeux injectés de sang -Paupières tuméfiées (œil au beurre noir) 4. Conduite à tenir -Stopper la descente et souffler par le nez -Consulter un médecin 5. Prévention -Souffler de l'air par le nez dans le masque à la descente -Ne pas trop serrer la sangle

8 DSC Les Barotraumatiques N Les oreilles 1/2 Cest laccident le plus fréquent chez le plongeur et il touche tous les niveaux. Les oreilles sont une des partie du corps les plus fragiles. 1.Sens : 2.Causes A la descente et à la remontée Déformation du tympan dû à la différence de pression entre l'extérieur (eau) et l'oreille moyenne. Se produit beaucoup plus souvent à la descente qu'à la remontée.

9 DSC Les Barotraumatiques N Les oreilles 2/2 3.Symptômes -De la légère gêne dans loreille jusquà la douleur violente -Otite -Bourdonnements, surdité -Vertiges (si une oreille passe et pas lautre) -Rupture de tympan, saignement de l'oreille -Syncope (après une douleur très violente) -Noyade 4.Conduite à tenir 5.Prévention -Équilibrer la pression par déglutition, Valsalva ou BTV à la descente -Ne jamais insister si les oreilles "ne passent pas", cesser la descente ou la remontée et rincer abondamment les fosses nasales en renversant la tête en arrière, masque ouvert -Ne jamais obstruer les conduits auditifs (bouchons) -Ne pas pratiquer Valsalva à la remontée -Ne pas plonger en cas dobstruction des trompes deustache -Stopper la descente ou la remontée -Calmer linflammation -Prévenir la surinfection

10 DSC Les Barotraumatiques N Techniques déquilibrage des oreilles Il existe plusieurs techniques qui ont pour but est de ré-équilibrer la pression entre lexterieur et l'oreille moyenne: Valsalva BTV: il faut, soit provoquer un bâillement volontaire, soit exercer un mouvement de traction de la mâchoire afin d'ouvrir les conduits. Frenzel: Il faut, nez pincé, bouche ouverte et glotte fermée, placer la langue sur le palais en prononçant le son "KE". Toynbee: Il faut se pincer le nez et effectuer un mouvement de déglutition tout en essayant d'inspirer par le nez afin de créer une dépression qui va attirer l'air au travers des trompes d'Eustache.

11 DSC Les Barotraumatiques N Les dents 1.Sens : 2.Causes 3.Symptômes 4.Conduite à tenir 5.Prévention À la remontée (éventuellement aussi à la descente, mais plus rarement) L'air qui a pénétré dans la cavité d'une carie ou la fissure d'un plombage se dilate à la remontée et ne peut séquilibrer assez vite. - Douleur dentaire persistante - Possibilité déclatement de la dent - Stopper la remontée - Remonter très lentement, voire même redescendre de quelques mètres (si le profil de la plongée le permet) afin de remonter encore plus lentement - Consulter un dentiste - Suivi par un dentiste averti - Ne pas plonger si une douleur dentaire est déjà présente

12 DSC Les Barotraumatiques N Le tube digestif Accident assez rare concerne plutôt les plongeurs professionnels 1.Sens : À la remontée 2.Causes Les gaz provenant de la fermentation des aliments (ou l'air avalé) se dilatent pendant la remontée. 3.Symptômes -Violentes douleurs abdominales -Ventre bombé, tendu -La surpression stomacale peut générer une syncope, due à la douleur -La surpression intestinale peut provoquer des coliques 4.Conduite à tenir -Stopper la remontée -Essayer dévacuer les gaz -Consulter un médecin 5.Prévention -Éviter les féculents -Éviter les boissons gazeuses juste avant de plonger

13 DSC Les Barotraumatiques N Les vertiges alterno-bariques Les vertiges alterno-bariques ont été décrits en 1965 pour la première fois. Ce phénomène est encore assez mal connu, alors quil est très fréquent. En médecine, on parle du syndrome vestibulaire périphérique de type irritatif. 1.Sens : À la remontée, aussi bien en apnée quen scaphandre 2.Causes Vertiges dus à une différence de pression entre les deux oreilles moyennes. Linformation transmise à loreille interne est discordante entre loreille droite et loreille gauche et le signal envoyé au cerveau nest plus cohérent. 3.Symptômes Vertige isolé, transitoire et régressif, -Désorientation spatiale totale -Perte de la notion de verticalité (notion du haut et du bas) -La durée de ce vertige peut aller de quelques secondes à de nombreuses minutes Il se produit le plus fréquemment à faible profondeur (variations pression - volume plus importante) 4.Conduite à tenir -Stopper la remontée -Déglutir et éventuellement la manoeuvre de Toynbee Le risque majeur est ici le sur-accident : panique avec un danger de noyade ou SPP 5.Prévention -Ne pas forcer sur les oreilles à la descente

14 DSC Les Barotraumatiques N La surpression pulmonaire 1 / 4 De tous les accidents de plongée, la surpression pulmonaire est l'accident le plus grave, dont les conséquences sont le moins réversibles et souvent aussi le plus fréquent chez les débutants. 1.Sens : 2.Causes : Augmentation de la pression dans les poumons lors de la remontée, suite à un blocage ou à une expiration insuffisante à la remontée, qui provoque une distension voire une déchirure alvéolaire. À la remontée (dans la zone des 10 m) Blocages volontaires de la respiration, RSE Blocages fonctionnels: asthme, spasmes de la glotte, valsalva au cours de la remontée Blocages techniques: matériel défectueux, combinaison Remontée trop rapide avec expiration insuffisante Efforts intenses en bloquant la respiration Apnéiste ayant pris de l'air au fond (à ne jamais faire)

15 DSC Les Barotraumatiques N La surpression pulmonaire schémas Alvéole saine Poumon sain

16 DSC Les Barotraumatiques N La surpression pulmonaire 2 / 4 3.Symptômes La barrière entre les alvéoles pulmonaires et les vaisseaux capillaires est déchiré et le sang passe dans les poumons. Inversement, lair passe également sous forme de bulles importantes dans les vaisseaux, remontant jusquau cerveau et provoquant une embolie gazeuse. 3.1 Phase pulmonaire Quest ce qui se passe?Conséquences Distension alvéolaireDouleurs dans la cage thoracique Gêne respiratoire, Sensation détouffement Eclatement alvéolaire et Compression des alvéoles voisines Douleurs violente et vive (coup de poignard) Gêne respiratoire, Sensation détouffement Toux et crachat sanglant Air dans lespace pleuralPneumothorax Air dans le médiastinEmphysème du médiastin Air dans les espaces sous cutanésEmphysème sous cutané Tout cela peut finalement provoquer =>Détresse et arrêt ventilatoire

17 DSC Les Barotraumatiques N La surpression pulmonaire 3 / Phase neurologique Les déchirures alvéolaires peuvent permettre à des bulles d'air de passer dans les capillaires pulmonaires, puis dans les veines pulmonaires pour arriver dans la partie gauche du cœur et enfin dans les artères carotides jusquau cerveau. Il sensuit une obstruction des vaisseaux sanguins irriguant le cerveau (embolie gazeuse cérébrale). Quest ce qui se passe?Conséquences Distension alvéolairePassage dair dans les capillaires pulmonaires Les bulles atteignent les veines pulmonaires Bulles dair dans la partie gauche du cœur et la grande circulation => Aéro-embolie cérébrale Troubles sensitifs, Perte de connaissance, Cécité, Surdité Troubles moteurs: Monoplégie (paralysie dun membre), Hémiplégie (paralysie dune moitié du corps, celle opposée au coté du cerveau atteint) Aéro-embolie coronariennePerturbation ou lésion du muscle cardiaque Arrêt cardiaque

18 DSC Les Barotraumatiques N La surpression pulmonaire Schéma densemble

19 DSC Les Barotraumatiques N La surpression pulmonaire 4 / 4 4.Conduite à tenir 5.Prévention Alerter les secours => il faut aller très vite Si la victime est consciente, la mettre en position semi assise pour laider à ventiler Inhalation d'O 2 pur Effectuer les gestes de réanimation suivant l'état de la victime Évacuer très rapidement la victime en vue d'un traitement et d'une recompression en caisson hyperbare Pas de ré-immersion. Ne pas bloquer sa respiration à la remontée. Respirer normalement. Lever la tête. Remonter à vitesse contrôlée (Attention aux RSE) Ne pas donner d'air à un apnéiste

20 DSC Les Barotraumatiques N Tableau récapitulatif 1 / 2 AccidentSensCauseSymptômesCATPrévention SinusDescente Montée Obstruction des voies de communication entre les sinus et lair Douleurs faciales, saignements de nez Stopper la descente ou la remontée, se moucher, y aller très doucement Ne pas plonger en cas de rhume Placage de masque DescenteAugmentation de la pression, effet ventouse du masque Douleurs aux yeux, yeux injectés de sang, paupières tuméfiées Stopper la descente et souffler par le nez Souffler de l'air par le nez dans le masque à la descente OreillesDescente Montée Déformation du tympan dû à la différence de pression entre l'extérieur (eau) et l'oreille moyenne De la légère gêne à la rupture du tympan Stopper la descente ou la remontée Calmer linflammation Équilibrer la pression par déglutition, ne pas forcer, pas de valsalva à la remontée DentsMontéeCompression de lair dans une cavité de la dent Douleur, possibilité déclatement Remonter très lentement Dentiste

21 DSC Les Barotraumatiques N Tableau récapitulatif 2 / 2 AccidentSensCauseSymptômesCATPrévention Tube digestifMontéeLair se dilateDouleursEvacuer les gazEviter féculent, boissons gazeuses Vertiges alternobariques MontéeDifférence de pression entre les 2 oreilles moyennes Vertiges, désorientation spatiale, perte de la notion de verticalité Stopper la remontée, déglutir Ne pas forcer sur les oreilles à la descente Surpression pulmonaire MontéeBlocage de la respiration Distention et déchirement alvéolaire, difficultés respiratoires, saingements, emphysèmes, troubles se,sitifs, troubles moteurs Alerter les secours; inhalation dO2 Ne pas bloquer sa respiration, ne pas donner de lair à un apnéiste

22 DSC Les Barotraumatiques N Conclusion Tous ces accidents peuvent être évités en respectant certaines règles, notamment données dans les règles de prévention. Mais surtout, il est bon de se rappeler que pour plonger il faut être : - en bonne santé. - en bon état physique. - en bonne condition mentale. Il ne faut jamais tenter une action en espérant « un heureux hasard » et jamais se forcer pour aller plonger. Il faut accepter de nêtre parfois pas toujours en forme ou passagèrement malade.


Télécharger ppt "DSC 2007 - 2008 Les Barotraumatiques N3 1 Les Barotraumatismes Le corps humain sexpose à la pression dès quil est immergé dans leau. Cette pression, qui."

Présentations similaires


Annonces Google