La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le cash flow : notion essentielle Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 1 Profit is an opinion; Cash is a fact.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le cash flow : notion essentielle Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 1 Profit is an opinion; Cash is a fact."— Transcription de la présentation:

1 Le cash flow : notion essentielle Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 1 Profit is an opinion; Cash is a fact

2 2 Méthodes de calcul de la CAF Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 2 Méthode additive Méthode soustractive EBE Transferts de charge dexploitation Autres produits encaissables de lactivité normale Autres charges décaissables de lactivité normale CAF Résultat net Dotation Amortissements Provisions Reprise Amortissements Provisions Valeur nette comptable Éléments Actif cédés = Attention aux conventions de signe

3 Calcul de la CAF Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 3 Chiffre daffaires Charges -800 = Excédent brut dexploitation = 200 -Amortissements & Provisions -50 = Résultat dexploitation = 150 -Frais Financiers Impôts -40 = Résultat net = 100 Compte de résultatÉléments cash + Éléments non- cash _______________________________________________________ _________ ___ _ -50 += CAF = 150 (éléments cash) ou CAF = 100 – (-50) = 150 (éléments non cash)

4 Exemple Résultat de lexercice : K Résultat de lexercice : K Charges non décaissables ( Dotation aux amortissements & provisions): K Charges non décaissables ( Dotation aux amortissements & provisions): K Produits non encaissables (reprise damortissements & provisions) : 520 K Produits non encaissables (reprise damortissements & provisions) : 520 K Produits de cession : 610 K Produits de cession : 610 K EBE : K EBE : K Autres produits encaissables ( non utilisés pour le calcul de lEBE) : K (y compris produits de cession) Autres produits encaissables ( non utilisés pour le calcul de lEBE) : K (y compris produits de cession) Autres charges décaissables : K Autres charges décaissables : K => Calculer la CAF des deux façons différentes Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 4

5 Réponse 1 (par le résultat) Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 5 Résultat de lexercice K Charges non décaissables (Dot aux amort.) K Produits non encaissables (Repr. Sur amort.) – 520 K Produits de cession K CAF = K

6 Réponse 2 (par lEBE) Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 6 EBE K Autres produits encaissables K Produits de cession (non activité normale) – 610 K Autres charges encaissables K CAF = K

7 Conclusion Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 7 Résultat…dexploitation…net …comptable …encaissable REX EBE RN CAF

8 B) Le Bilan Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 8

9 Le bilan I) Les informations du bilan I) Les informations du bilan II) Actifs et Passifs stables II) Actifs et Passifs stables III) Présenter le bilan en finance III) Présenter le bilan en finance IV) Le BFR et sa variation IV) Le BFR et sa variation Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 9

10 I) Les informations du bilan A) La nature du bilan A) La nature du bilan B) Les objectifs de lanalyse du bilan B) Les objectifs de lanalyse du bilan C) La face cachée : le « hors bilan » C) La face cachée : le « hors bilan » Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 10

11 A) La nature du bilan Strates de flux formés à différentes étapes de la vie de lentreprise Strates de flux formés à différentes étapes de la vie de lentreprise Différence avec le compte de résultat par la nature des flux enregistrés (actifs vs charges, passifs vs produits) Différence avec le compte de résultat par la nature des flux enregistrés (actifs vs charges, passifs vs produits) Différence aussi par la nature des postes : le P&L procède dun seul et unique exercice, bilan = héritage de plusieurs années => le temps affecte la valeur des flux passés. Différence aussi par la nature des postes : le P&L procède dun seul et unique exercice, bilan = héritage de plusieurs années => le temps affecte la valeur des flux passés. Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 11

12 B) Les objectifs de lanalyse du bilan Les risques Les risques Risque dilliquidité : incapacité de lentreprise à régler ses dettes, privilégié par les créanciers Risque dilliquidité : incapacité de lentreprise à régler ses dettes, privilégié par les créanciers Risque financier : impact de la structure financière sur la rentabilité, privilégié par les actionnaires Risque financier : impact de la structure financière sur la rentabilité, privilégié par les actionnaires Lévaluation : Lévaluation : Perspectives patrimoniales = actif net de dettes et corrigé: 1) élimination des valeurs fictives (frais détablissements), 2) réévaluations de certains postes (terrains,..) Perspectives patrimoniales = actif net de dettes et corrigé: 1) élimination des valeurs fictives (frais détablissements), 2) réévaluations de certains postes (terrains,..) Méthodes financières basées sur anticipation de la rentabilité mais nécessité dune dimension patrimoniale Méthodes financières basées sur anticipation de la rentabilité mais nécessité dune dimension patrimoniale Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 12

13 B) Les objectifs de lanalyse du bilan Les conditions dexploitation : Les conditions dexploitation : Informations sur le cycle dexploitation : stock, créances, dettes Informations sur le cycle dexploitation : stock, créances, dettes Instrument de mesure du besoin de financement permanent du cycle Instrument de mesure du besoin de financement permanent du cycle Mesure de la vitesse de rotation de chacun des postes Mesure de la vitesse de rotation de chacun des postes Les structures productives : Les structures productives : Analyse des actifs : caractère durable Analyse des actifs : caractère durable Intensité capitalistique : Immobilisations corporelles / Effectif moyen Intensité capitalistique : Immobilisations corporelles / Effectif moyen Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 13

14 Exemples danalyses Immobilisations financières fortes => Sociétés-mères Immobilisations financières fortes => Sociétés-mères Stock marchandises > immobilisations corporelles => Sociétés de distribution Stock marchandises > immobilisations corporelles => Sociétés de distribution Volume élevé de dettes fournisseurs et faible encours clients => Société de distribution Volume élevé de dettes fournisseurs et faible encours clients => Société de distribution Immobilisations corporelles élevées => Société industrielle Immobilisations corporelles élevées => Société industrielle Immobilisations incorporelles importantes => Société de services ou Industrie de pointe Immobilisations incorporelles importantes => Société de services ou Industrie de pointe Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 14

15 C) La face cachée : le « hors bilan » 1) La trésorerie « hors bilan » 1) La trésorerie « hors bilan » 2) Les actifs physiques « hors bilan » 2) Les actifs physiques « hors bilan » 3) Les engagements financiers « hors bilan » 3) Les engagements financiers « hors bilan » 4) Impact des normes IFRS sur le gearing 4) Impact des normes IFRS sur le gearing Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 15

16 1) La trésorerie « hors bilan » Intègre les opérations de mobilisations de créances commerciales Intègre les opérations de mobilisations de créances commerciales Escompte implique : 1) baisse du poste « créances Clients » et 2) hausse du poste « Disponibilités » Escompte implique : 1) baisse du poste « créances Clients » et 2) hausse du poste « Disponibilités » Ne met pas à labri dune défaillance => les effets à lescompte ne sont pas une trésorerie définitive Ne met pas à labri dune défaillance => les effets à lescompte ne sont pas une trésorerie définitive Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 16

17 2) Les actifs physiques « hors bilan » Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 17 Crédit-bail = investissement transparent dans le bilan Exemple : une machine louée en crédit-bail avec valeur dorigine de 100 M et amortie pour 20 par le bailleur => intégration comme suit dans le bilan du locataire ACTIF Brut AmortissementNetPASSIF Immobilisations Dettes Fin 80

18 3) Les engagements financiers « hors bilan » Avals & cautions Avals & cautions Titres composés :OCA, ABSA,.. Titres composés :OCA, ABSA,.. Autres titres : TSDI, TP, ORA,.. Autres titres : TSDI, TP, ORA,.. Montages financiers créant des solidarités financières interentreprises Montages financiers créant des solidarités financières interentreprises Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 18

19 II) Actifs et Passifs stables A) Pourquoi des actifs stables doivent-ils être financés par des ressources stables ? A) Pourquoi des actifs stables doivent-ils être financés par des ressources stables ? B) Pourquoi des actifs circulants ont- ils besoin dun financement stable ? B) Pourquoi des actifs circulants ont- ils besoin dun financement stable ? C) Pourquoi des dettes circulantes peuvent-elles constituer une ressource stable ? C) Pourquoi des dettes circulantes peuvent-elles constituer une ressource stable ? Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 19

20 A) Pourquoi des actifs stables doivent-ils être financés par des ressources stables ? Investissement = engagement financier immédiat revenus étalés dans le temps Investissement = engagement financier immédiat revenus étalés dans le temps Il faut AVANCER le capital : Il faut AVANCER le capital : Prélèvement sur les disponibilités de lentreprise Prélèvement sur les disponibilités de lentreprise Appel à lemprunt = échéances des remboursements dégagement des profits Appel à lemprunt = échéances des remboursements dégagement des profits Financement stable = Financement long terme Financement stable = Financement long terme Affectation dune ressource de long terme (autofinancement, apport en capital, crédit LT) Affectation dune ressource de long terme (autofinancement, apport en capital, crédit LT) Mobilisation de ressources courtes se succédant Mobilisation de ressources courtes se succédant Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 20

21 B) Pourquoi des actifs circulants ont-ils besoin dun financement stable ? Financement du stock = minimum nécessaire pour faire tourner lentreprise Financement du stock = minimum nécessaire pour faire tourner lentreprise Créances = avance de fonds consentie (attente du règlement) Créances = avance de fonds consentie (attente du règlement) Renouvellement de la composition du stock et des créances => permanence dun fonds dactifs circulants => besoin permanent de financement Renouvellement de la composition du stock et des créances => permanence dun fonds dactifs circulants => besoin permanent de financement Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 21


Télécharger ppt "Le cash flow : notion essentielle Diagnostic financier approfondi 2007/2008 VOLNAY CONSULTING - Eric GORGEU 1 Profit is an opinion; Cash is a fact."

Présentations similaires


Annonces Google