La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES MALADIES DE LA CORNE ANTERIEURE Atteinte des 2 motoneurones SLA : Formes familiales Formes sporadiques SLP Atteinte isolée du 2 ème motoneurone Aiguë

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES MALADIES DE LA CORNE ANTERIEURE Atteinte des 2 motoneurones SLA : Formes familiales Formes sporadiques SLP Atteinte isolée du 2 ème motoneurone Aiguë"— Transcription de la présentation:

1

2 LES MALADIES DE LA CORNE ANTERIEURE Atteinte des 2 motoneurones SLA : Formes familiales Formes sporadiques SLP Atteinte isolée du 2 ème motoneurone Aiguë : PAA Subaiguë : Lymphome Post-radique Ischémie médullaire antérieure Chronique Neuronopathie motrice acquise Paralysie bulbaire progressive neuronopathies motrices héréditaires : ASP

3 DEFINITION La sclérose latérale amyotrophique (SLA) est une maladie neurodégénérative affectant les neurones moteurs centraux (MNC) et périphériques (MNP). Elle est, de loin la plus fréquente des maladies du motoneurone, groupe de maladies très variées dans leur pronostic. Cest une maladie primitive du neurone, autrement appelée neuronopathie.

4 PHYSIOPATHOLOGIE Charcot en 1877 (Maladie de Charcot) Plus dun siècle après, les recherches étiologiques demeurent infructueuses: Certain s incriminent un processus immunitaire, dautres tentent délaborer des modèles viraux Depuis le début des années 90 3 découvertes: Mutations sur le gène de lenzyme superoxyde dismutase (SOD) dans des cas SLA familiales Mutations sur les chaines lourdes des neurofilaments dans des cas de SLA sporadiques Excitotoxicité du système glutamatergique ( Riluzole)

5 CLASSIFICATION SLA Familiale SLA familiale type I (AD) SOD-1 (16 – 18 ans) SLA familiale type II (AR) Ch.2q33-35 (+25 ans) SLA familiale type III (AR) Ch15 ( ans) Sporadique

6 EPIDEMIOLOGIE Apparaît dans les 5 ème et 6 ème décade de la vie Affecte 5 à 10 personnes pour Sex-ratio : 1,5 /1 en faveur des hommes Décès dans les 5 ans des suites datteinte respiratoire

7 DESCRIPTION CLINIQUE Syndrome datteinte du MNP : Il associe soit simultanément soit successivement les signes suivants: Déficit moteur progressif Amyotrophie, localisée au début Fasciculations Crampes Syndrome datteinte du MNC ROT vifs, diffusés, parfois polycinétiques Spasticité Signe de Babinski Syndrome datteinte pseudo-bulbaire Rires et pleures spasmodiques, Dysarthrie

8 EVOLUTION Les symptômes sont asymétrique au début. La maladie est implacablement progressive touchant de plus en plus de muscle jusquà ce que finalement latteinte ait une distribution symétrique dans toutes les régions. Même aux stades avancés les fonctions sensitives, intestinales et cognitives sont préservées. Le décès survient par paralysie respiratoire. La médiane de survie est entre 3 et 5 ans. De très rares cas de stabilisation ont été décrits

9 EXPLORATIONS PARACLINIQUES EMG confirme le diagnostic: Élimine une neuropathie et une atteinte sensitive Montre des signes de dénervation diffuses Biologie et IRM médullaire et encéphalique permettent de faire les diagnostics différentiels NMBC, CM Cervicale Cancers, maladies systémiques, endocrinopathies

10 FORMES DE DEBUT DE SLA Début au MS (40% des cas) Début au MI (20 à 25% des cas) La forme bulbaire de SLA (30% des cas) Plus tardif 65 ans Prédominance féminine : 3 femmes / 1 homme Evolution plus rapide : inférieure à 30 mois Atteinte des noyaux moteurs du TC à lexception des noyaux occulo-moteurs

11 SLA FAMILIALES 5 à 10% des SLA ont une prédisposition familiale Détection de mutation sur le gène SOD-1 dans 15 à 20% des SLAF soit 2% des SLA 3 groupes SLAF type I : Transmission AD (SOD-1) chromosome 21 Début vers 46 ans et évolution rapide conduisant au décès au bout de 3 ans SLA type II : Transmission AR Chromosome 2 Début plus précoce vers 12 ans et évolution plus lente 15 à 20 ans. SLA type III Transmission AR Chromosome 15 Début à lâge adulte

12 SLA SPORADIQUES 90 à 95% des cas Pas de trausmission héréditaire Mort neuronale liée à des neurotransmetteurs excitotoxiques comme le glutamate en excès par défaut de recapture post-synaptique ou défaut de transporteur du glutamate

13 TRAITEMENT Pas de traitement Riluzole : amélioration de 30% Vitamine E (SLA sporadique) Mesures de réadaptation Rééducation kinésithérapeutique Orthophonie : Synthétiseur de parole Ergothérapie : Attelles des releveurs et des extenseurs Nutrition : Gastrostomie Prise en charge respiratoire : Ventilation à pression positive Trachéotomie Respirateur Traitement symptomatique Stase salivaire, la constipation, les douleurs, spasticité, crampes


Télécharger ppt "LES MALADIES DE LA CORNE ANTERIEURE Atteinte des 2 motoneurones SLA : Formes familiales Formes sporadiques SLP Atteinte isolée du 2 ème motoneurone Aiguë"

Présentations similaires


Annonces Google