La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Professeure : Lise Parent Stagiaire : Simon Robert.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Professeure : Lise Parent Stagiaire : Simon Robert."— Transcription de la présentation:

1 Professeure : Lise Parent Stagiaire : Simon Robert

2 1. Quels sont les six stades de changement du modèle transthéorique? 2. Quels sont les déterminants de la condition physique? 3. Quels sont les principes de lentraînement?

3 La surcharge progressive Quest-ce que: La fréquence? La durée? Lintensité?

4 Fiche dattitudes : signature S.V.P. Chapitre 3 : Endurance cardiorespiratoire Cardiofréquencemètre Pour le prochain cours Gymnase : Circuit dentraînement Bon cours!

5 Quest-ce que lendurance cardiorespiratoire ? Cest la capacité de faire travailler les groupes musculaires importants de manière dynamique et prolongée à une intensité modérée.

6 Lendurance cardiorespiratoire est le paramètre le plus important de la condition physique, car il est associé à dimportants bienfaits pour la santé. Le mieux-être et la condition physique reposent en grande partie sur la santé du système cardiorespiratoire.

7 Le cœur Les vaisseaux sanguins Les poumons

8 Double fonction ENTRÉESORTIE Apport en oxygène, nutriments et autres substances essentielles aux organes et muscles. Évacuation des déchets organiques accumulés dans les muscles (acides lactiques, gaz carbonique).

9 envoyer le sang appauvri en O 2 vers les poumons envoyer le sang oxygéné dans le reste du corps

10 Artères transportent le sang hors du cœur Veines ramènent le sang au cœur Capillaires apportent loxygène aux muscles lentraînement cardiovasculaire permet daugmenter le nombre de capillaires dans les fibres musculaires

11 Ils fournissent de lO 2 à lorganisme et le débarrassent du CO 2, qui est le déchet produit lors des contractions musculaires

12

13

14 Le cœur pompe plus rapidement, la respiration saccentue car le corps, par son activation, a besoin de plus dénergie.

15 Le métabolisme basal (au repos) est lent et il augmente dès quon sactive. La vitesse à laquelle lorganisme consomme lénergie (vitesse du métabolisme) dépend du degré dactivité. Le métabolisme est lensemble des réactions chimiques nécessaires au maintien de la vie.

16 Lénergie provenant de lalimentation Lorganisme a besoin de lénergie provenant de lalimentation pour remplir ses fonctions. Lorganisme convertit lénergie chimique contenue dans les aliments en substances qui peuvent être utilisées comme carburant par les cellules.

17 Nutriment Glucidestransformés en glucose qui reste dans le sang pour les besoins rapides en énergie transformés en glycogène qui est emmagasiné dans le foie, les muscles et les reins ou sous forme de graisse (tissus adipeux) Lipides les surplus sont stockés sous forme de graisse Protéines servent à la formation des tissus ou à la production dénergie, lorsque les autres sources sont épuisées

18 Ladénosine triphosphate (ATP)= bougie dallumage! Lénergie nécessaire aux cellules provient de ladénosine triphosphate (ATP). Les cellules dégradent lATP par un processus qui libère de lénergie sous la seule forme que les contractions musculaires peuvent utiliser.

19 Attention: Protéine comme source dénergie seulement lorsque les autres réserves sont vides. Sa fonction principale est la reconstruction des tissus. Métabolisme Activation Besoins en énergie FC/FR Apport en O² et ATP (par glucides, lipides, protéines)

20 Il est possible et important de lentraîner, mais pourquoi? (Bienfaits et adaptations)

21 Lentraînement aide lorganisme à fournir des efforts quotidiens tout en améliorant lefficacité du système cardiorespiratoire. Il réduit les risques dapparition de nombreuses maladies chroniques. Il procure des adaptations physiologiques et des bienfaits à long terme. (!!?!!)

22 Question 1 du dernier cours: Quelles sont les adaptations à long terme dun entraînement cardiovasculaire? (adaptations physiologiques et bienfaits)

23 Amélioration de la capacité cardiorespiratoire Diminution des risques de souffrir de maladies chroniques : maladies cardiovasculaires maladies coronariennes accidents vasculaires cérébraux (AVC) hypertension artérielle hypercholestérolémie diabète de type 2 Ostéoporose Cancer Amélioration du métabolisme cellulaire

24 /watch?v=uZUCZn0xnYE&featur e=related /watch?v=uZUCZn0xnYE&featur e=related

25 Contrôle des graisses corporelles (!) Amélioration du système immunitaire Amélioration du mieux-être émotif et social

26 La capacité de lorganisme à soutenir un effort durant une période prolongée dépend directement de la santé cardiorespiratoire. La meilleure mesure quantitative de lendurance cardiorespiratoire demeure la puissance aérobie maximale avec analyseur métabolique. (PAM) La PAM correspond à la plus grande quantité doxygène quune personne peut absorber pendant un exercice. Il existe plusieurs tests pour évaluer labsorption maximale doxygène (Cooper, Léger-Lambert etc.)

27 Objectif à se fixer pour entraîner lendurance cardiorespiratoire: Améliorer ou maintenir?

28 Surcharge progressive? Composantes de lentraînement? Fréquence Intensité Durée Type dactivité

29 Déterminer les composantes du programme Fréquence dentraînement Pour améliorer : 3 à 5 jours par semaine en augmentant graduellement lintensité et la durée Pour maintenir : 3 jours non consécutifs par semaine en maintenant une intensité et une durée suffisantes

30 Intensité de lentraînement zone cible daprès la formule standard (voir page 80) FC min = 65 % x (220 – âge) FC max = 90 % x (220 – âge) zone cible daprès la formule de Karvonen (voir page 81)

31

32 Déterminer lintensité Échelle de perception de leffort de Borg entre 6 et 20 Test de la conversation permet de déterminer si lintensité est trop élevée

33 Déterminer la durée de lentraînement Durée des séances dentraînement : entre 20 et 60 minutes 20 minutes, si lintensité est élevée (90 % de la FC max ) de 45 à 60 minutes, si lintensité varie de faible à modérée (65 % de la FC max )

34 Déterminer le type dactivité Lactivité ou le sport doit être adéquat Ex: pétanque endurance cardiorespiratoire Pas de grandes masses musculaires sollicitées Pas de possibilité daugmenter les FC dans la zone cible Pas agréable (ça dépend pour qui!), donc pas motivant

35 limportance de léchauffement en début dentraînement et du retour au calme pour terminer la séance. Échauffement: de 5 à 10 minutes à une vitesse plus lente que lactivité qui suivra Permet daugmenter la température corporelle et de prévenir les blessures en aidant le liquide synovial à se répandre dans les articulations. Retour au calme: de 5 à 10 minutes Permet à la fréquence cardiaque, à la respiration et à la circulation de revenir à la normale. Aide à lévacuation de lacide lactique.

36

37 Lactivité physique par temps chaud déshydratation crampes de chaleur épuisement à la chaleur coup de chaleur Lactivité physique par temps froid hypothermie Engelures (p.89: soins des blessures et inconforts)

38 Lire chapitre 4: Force et endurance musculaire Pouvoir répondre à ces questions (en équipe): 1.Quels sont les bienfaits dun entraînement musculaire? 2.Comment peut-on prévenir le surentraînement? 3.Comment entraîner lhypertrophie musculaire? 4.Comment doit-on gérer la fréquence dans lentraînement musculaire?


Télécharger ppt "Professeure : Lise Parent Stagiaire : Simon Robert."

Présentations similaires


Annonces Google