La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les nouveaux traitements de la sclérose en plaques Dr Jean-Christophe Ouallet CHU Pellegrin, Bordeaux Réunion du réseau Aquisep 30/11/2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les nouveaux traitements de la sclérose en plaques Dr Jean-Christophe Ouallet CHU Pellegrin, Bordeaux Réunion du réseau Aquisep 30/11/2013."— Transcription de la présentation:

1 Les nouveaux traitements de la sclérose en plaques Dr Jean-Christophe Ouallet CHU Pellegrin, Bordeaux Réunion du réseau Aquisep 30/11/2013

2 Indications actuelles: Escalade thérapeutique Interférons Copaxone Tysabri, Gilenya ou autre nouveau traitement Elsep

3 Les indications du Gilenya recommandées par lAMM européenne sont les mêmes que pour le Tysabri DCINDICATIONS Tysabri est indiqué en monothérapie comme traitement de fond des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) rémittente-récurrente pour les groupes de patients suivants : Patients présentant une forme très active de la maladie malgré un traitement par interféron bêta. Ces patients peuvent être définis comme n'ayant pas répondu à un traitement complet et bien conduit par interféron bêta (habituellement d'une durée d'au moins 1 an). Les patients doivent avoir présenté au moins 1 poussée au cours de l'année précédente alors qu'ils étaient sous traitement et doivent présenter au moins 9 lésions hyperintenses en T2 à l'IRM cérébrale ou au moins 1 lésion rehaussée après injection de gadolinium. Un « non répondeur » peut également être défini comme un patient dont le taux de poussées n'a pas changé ou a augmenté par rapport à l'année précédente ou qui continue à présenter des poussées sévères. ou Patients présentant une sclérose en plaques rémittente-récurrente sévère et d'évolution rapide, définie par 2 poussées invalidantes ou plus au cours d'une année associées à 1 ou plusieurs lésion(s) rehaussée(s) après injection de gadolinium sur l'IRM cérébrale ou une augmentation significative de la charge lésionnelle en T2 par rapport à une IRM antérieure récente.

4 Mode daction et efficacité comparée des nouveaux traitements de fond

5 Les essais thérapeutiques en cours pour le traitements des formes progressives Le Cyclophosphamide (Endoxan): résultat positif (Etude PROMESS) En cours: Le Fingolimod (Gilenya): étude INFORMS LOcrelizumab: étude ORATORIO Le Natalizumab (Tysabri): étude ASCEND

6 Double-blind randomized controlled study of cyclophosphamide versus methylprednisolone in secondary progressive multiple sclerosis : the PROMESS study. Brochet B*, Deloire M*, Perez P**, Loock T*, Baschet L**, Ouallet JC*, Ruet A*. for the PROMESS study group. *Department of Neurology, CHU de Bordeaux, France ** USMR, CHU de Bordeaux, France

7 PROMESS Study Double-blind randomized controlled study IV CPM pulses vs Methylpredisolone Bordeaux Nancy Metz Strasbourg Dijon Besançon Lyon Nîmes Nice Marseille Montpellier Pau Angoulême Clermont Nantes Rennes Caen Lille (2) Poissy Créteil Paris 27 centres in France Coordinating centre: CHU Bordeaux Sponsor: CHU Bordeaux Funding: Ministry of Health, France (PHRC 2004) ClinicalTrials.gov Identifier:NCT V1V2 Randomization y1 y2 MP CPM V13 V19 V20 IV 1/month Every 2 months

8 EDSS progression (aggravation du handicap) initial EDSS aggravation (confirmé) HR = 0,42 [0,19 ; 0,92] Multi-state model: Le risque daggravation est 2,4 moindre sous cyclophosphamide que sous methylprednisolone

9 Le traitement des symptômes: Fampridine (FAMPYRA©): amélioration des troubles de la marche des patients atteints de SEP (EDSS 4 discret trouble de marche à 7: 2 aides pour faire quelques mètres). Dans les études : 40% de répondeurs en moyenne. Améliore la conduction nerveuse. –70% de répondeurs dans la vraie vie –augmentation de 25% de la vitesse de marche en moyenne utilisable quel que soit la forme de SEP, progressive ou rémittente 2 cp par jour par voie orale en dehors des repas à 12 h dintervalle Test defficacité de la marche avant et après deux semaines de traitement. il nest pas recommandé de poursuivre le traitement en labsence de bénéfice ressenti par le patient Contre-indication en cas dépilepsie et insuffisance rénale (clairance de créatinine < 80ml/min). La fampridine est un inhibiteur des canaux potassiques. En bloquant les canaux potassiques, la fampridine prolonge la repolarisation et améliore la formation du potentiel daction au sein de la fibre nerveuse. 12 heures

10 Le traitement des symptômes La toxine botulique (Botox) pour les vessies hyperactives (impériosités urinaires) Cannabinoides (Sativex) pour la spasticité La Carnitine (Levocarnil) pour la fatigue (Etude FACTSEP)

11 La rééducation des troubles neuro- psychologiques La remédiation cognitive Etude REACTIV Un bilan des difficultés est réalisé (troubles de lattention, difficultés aux taches divisées, mémoire, fatiguabilité…) Une rééducation (« remédiation ») spécifique des troubles est ensuite proposée

12 Conclusion Les nouveaux traitements sont nombreux et très prometteurs MERCI !


Télécharger ppt "Les nouveaux traitements de la sclérose en plaques Dr Jean-Christophe Ouallet CHU Pellegrin, Bordeaux Réunion du réseau Aquisep 30/11/2013."

Présentations similaires


Annonces Google