La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ROUEN 12 janvier 2011 Lenseignement du fait religieux Stève Lepleux Mission enseignement et religions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ROUEN 12 janvier 2011 Lenseignement du fait religieux Stève Lepleux Mission enseignement et religions."— Transcription de la présentation:

1 ROUEN 12 janvier 2011 Lenseignement du fait religieux Stève Lepleux Mission enseignement et religions

2 Revue de presse début janvier 2011 Lundi 10 janvier 2011 L'esprit d'Assise En ces temps où le Pape Benoît XVI a décidé de commémorer avec les représentants des autres religions du monde les 25 ans de la rencontre dAssise du 27 octobre 1986, des voix très diverses sélèvent au sein de lÉglise Catholique, qui vont de la joie à la condamnation absolue.

3 Le blog sciences et environnement de Slate.fr, par Pierre Barthélémy Benoît XVI voit Dieu derrière le Big Bang… La scène sest passée jeudi 6 janvier en la basilique Saint-Pierre de Rome. Comme le rapporte une dépêche de lagence Reuters, dans son homélie de la fête de lEpiphanie, Benoît XVI a déclaré devant fidèles que lUnivers nest pas le résultat du hasard, comme certains voudraient le faire croire.une dépêche de lagence Reuters

4 NSAE - - Cessons de parler de « valeurs chrétiennes » Posted By Lucette Bottinelli On 7 janvier 0:54 In Coups de cœur, OPINIONS & DÉBATS | LÉvangile ne doit pas servir de paravent à lethnocentrisme Ces dernières semaines ont vu une floraison de déclarations en faveur des « valeurs chrétiennes ». Aux Journées mondiales de la jeunesse, le pape Benoît XVI a ainsi déclaré que la morale reposait sur le christianisme. Plus récemment, au congrès des jeunes de la CDU, Angela Merkel a opposé les valeurs chrétiennes de lAllemagne à celles non chrétiennes des immigrés récents. Aux États-Unis, on assiste à la montée du mouvement Tea Party qui prône explicitement un retour aux sources chrétiennes de lAmérique. Même en France, où lon revendique pourtant plus volontiers les valeurs de la Révolution ou de la République, Nicolas Sarkozy prend soin de safficher au Vatican après lexpulsion des Roms pour mieux montrer son attachement aux valeurs dites « chrétiennes ».

5 Scandales pédophiles: les "débaptisations" en forte hausse en Belgique Philippe SIUBERSKI (AFP) – 11 janvier 2011 BRUXELLES Les scandales de pédophilie à répétition qui secouent l'Église catholique poussent de plus en plus de Belges à demander leur radiation des registres de baptême et à se détourner d'une institution ecclésiastique en manque cruel de confiance dans la population.

6 La presse internationale dénonce les persécutions antichrétiennes en Égypte Vingt et un morts et 97 blessés : à la suite de lattentat à Alexandrie à la sortie de la messe de minuit du 31 décembre, la presse internationale de tous bords dénonce les persécutions chrétiennes, et ce qui se cache derrière.

7 Sondage IFOP publié dans le Monde du mardi 4 janvier 2011 La question de lIslam en France.

8 La prise en compte du fait religieux à lécole: « SAVOIR OU CROIRE ? »

9 Origines de la prise en compte du fait religieux: -1985: premières réflexions et publications sur le fait religieux -1989: mise en évidence dun besoin daméliorer lapprentissage des clefs religieuses de la culture, par le rapport Joutard : création de lInstitut de Formation à lEnseignement des Religions au sein du Centre Universitaire Catholique de Bourgogne : prise en compte par les nouveaux programmes de lenseignement des clefs religieuses de la culture : présentation du rapport Debray sur la place de lenseignement religieux dans le cadre laïque de lécole : promulgation du socle commun des connaissances avec son 5 ème pilier stipulant lenseignement du fait religieux.

10 Objectifs du rapport Debray: - lutter contre une inculture nuisible au vivre ensemble et à la compréhension de la société. - passer dune laïcité dincompétence à une laïcité dintelligence facilitant le respect et la cohabitation des hommes. - confier lenseignement du fait religieux aux différentes disciplines en proposant une formation aux enseignants. - assurer la laïcité comme principe de base de la prise en compte du fait religieux. - propositions concrètes pour la mise en place de cet enseignement tant pour les élèves que pour les professionnels de lenseignement ( formation continue et initiale).

11 Mission « enseignement et religions » - création de la mission « enseignement et religions » par Paul Malartre en juin 2002, dont lobjectif est de développer les dispositifs nécessaires à la prise en compte du fait religieux, en France. - croisement des orientations du Ministère et de celles de lEnseignement Catholique: - prise en compte au travers des disciplines de la dimension religieuse de la culture pour améliorer le vivre ensemble et favoriser louverture au symbolisme - accueil de tous, donner du sens, lécole de toutes les intelligences, prise en compte de la personne dans son intégralité. - construction doutils performants. - colloques et rencontres. - nomination dun «coordinateur enseignement et religions » dans chaque diocèse. - accompagnement des équipes diocésaines pour la mise en place dune politique globale de la prise en compte du fait religieux.

12 La prise en compte du fait religieux nest pas: - un enseignement religieux : catéchisme, - une adhésion confessionnelle au christianisme ou à toutes autres religions, - du prosélytisme, - de lévangélisation.

13 Le fait religieux se situe dans le registre du savoir: - cest un fait comme les autres! - phénomène observable au cours de lHistoire et inscrit dans la vie des hommes: écriture, culture,mœurs, sensibilité etc… - phénomène objectif sans adhésion confessionnelle personnelle. - sujets détudes objectives: architecture, calendriers,… - sujets détudes objectivables: faits de société, mentalités, expériences humaines …

14 Prise en compte de la dimension religieuse du fait culturel: « DES SAVOIRS » au travers des apprentissages de lécole

15 Un enseignement inscrit aux cœur des programmes scolaires

16 SOCLE COMMUN (décret du 11 juillet 2006) La mention est explicite dans le pilier 5 « culture humaniste » Il est intéressant de voir que la Bible y figure à deux reprises, à des titres différents :. pour le partage dune culture européenne par la connaissance des textes fondateurs, avec lIliade, lOdyssée, la fondation de Rome… donc à titre littéraire. pour comprendre lunité et la complexité du monde par une première approche (…) du fait religieux (au singulier), donc ici en parallèle ave le Coran.

17 Auparavant lappropriation de « repères historiques » comporte la mise en relation de faits (au pluriel) politiques, économiques, sociaux, culturels, religieux, scientifiques et techniques, littéraires et artistiques… on notera que ces points sont repris tels quels dans les programmes de Français de collège de 2008 (préambule, p.2) Si lon regarde les attitudes intellectuelles et pratiques que les connaissances et capacités liées à chacune des compétences permettent de fonder, on saperçoit que létude du fait religieux participe à lacquisition dattitudes citées dans toutes les compétences et que toutes les compétences visent à favoriser des attitudes permettant dappréhender le fait religieux.

18 HISTOIRE DES ARTS (B.O. du 28 août 2008) Il sagit –dit le préambule- pour tous les enseignants, de donner une conscience commune dappartenance à lhistoire du monde, den donner des clés, révéler le sens, la beauté, la diversité, luniversalité…. Dune manière générale dailleurs « faire émerger des interrogations et des problématiques porteuses de sens » traverse non seulement tout ce document (p. 1 dans le préambule; p. 8 pour le collège, p. 13 pour le lycée …) mais lensemble des nouveaux programmes.

19 Retenons particulièrement entre autres, pour ce document : « lhistoire des arts entre en dialogue avec(…) le fait religieux ( (p.2) La place de larchitecture mais aussi de la musique religieuse au 1 er degré Lœuvre dart et le sacré, les sources religieuses de linspiration artistique …(…) le sentiment religieux et sa transmission pour le collège A lintérieur des thématiques pour le lycée : « lexpression du sentiment religieux(recueillement, adoration, communion, émotion, extase, etc.) et sa transmission » et plus loin « le corps (…) spiritualisé/charnel (…) ; lexpression créatrice (voix, danse, geste, cris, souffle) ; le corps lâme et la vie ».

20 PROJET DE GROGRAMME DE FRANCAIS DE 1 ère (MEN/DGESCO 3 mai 2010) Si le projet de programmes de Français pour la classe de seconde ne comporte guère de référence explicite au religieux (ce qui ne signifie pas quil ne soit pas concerné) celui-ci constitue en revanche une des composantes principales de celui de 1 ère puisquon la retrouve dans au moins 3 des 4 objets détude que nous citerons ici brièvement :

21 Objet 2 : « Le texte théâtral et sa représentation, du 18 ème siècle à nos jours ». On y lit quun choix de textes et de documents permettra de réfléchit aux fonctions et significations du théâtre (…) les dimensions religieuse et civique du théâtre sont ainsi un objet détude »… Objet 3 : « Ecriture poétique et quête de sens du XVIème siècle à nos jours ». En outre, « on attire lattention sur les phénomènes dintertextualité » (elle est très souvent biblique) Objet 4 : « La question de lhomme dans les genres de largumentation du XVIème à nos jours » « lobjectif est de permettre aux élèves daccéder à la réflexion anthropologique dont sont porteurs les genres de largumentation afin de les conduire à réfléchir sur leur propre condition ».

22 Pourquoi enseigner le fait religieux? - obligation dêtre en conformité avec les demandes ministérielles: 5 ème pilier du socle de connaissances. - offrir les clefs de compréhension de notre société dans laquelle nous évoluons en permettant aux élèves de comprendre les différentes croyances religieuses quils côtoient directement ou indirectement. - favoriser la tolérance pour assurer la cohésion sociale. - développer lesprit critique de lélève et laider à se constituer un positionnement personnel de respect envers tous.

23 La prise en compte du fait religieux: « des savoirs » Par qui? Pour qui? Comment?

24 Par qui? Par lenseignant qui se doit de: - se positionner clairement dans sa posture: « savoir ». - rendre accessible des connaissances objectives sur la religiosité dun fait culturel. - se former sur les différentes religions afin de pouvoir utiliser ses connaissances pour éclairer la dimension religieuse des faits culturels étudiés au travers des différents apprentissages de lécole. - construire des projets pédagogiques transdisciplinaires permettant déclairer la dimension religieuse des faits culturels étudiés. - rechercher la présence de la dimension religieuse des faits culturels initiateurs dapprentissages.

25 « Des savoirs », pour qui? - pour tous les élèves de lécole. Dans cette démarche, lécole se situe dans le « savoir » et non dans le « croire ». Les connaissances découvertes par les élèves sont des clés de compréhension de la société, dans laquelle ils évoluent. Les enfants pourront ainsi entrevoir des réponses à leur questions existentielles par lintroduction du débat philosophique à lécole. Cest une éducation: -au vivre ensemble par la découverte des religions. -aux symboles omniprésents dans notre quotidien dont les jeunes ne connaissent pas le sens. -à la ritualité des fêtes et religions qui organisent notre société. -à lArt sous toutes ses formes par une connaissance du patrimoine dans lequel lenfant pourra puiser sa créativité.

26 « Des savoirs » comment? Les outils : le site de « Enseignement et Religions » -les textes institutionnels, dont le socle commun de connaissances. - bibliographie pour la découverte des religions par les enseignants et pour les élèves. - dossiers permettant de se mettre au clair sur différentes notions. - des propositions par disciplines et bientôt par projet transdisciplinaire ; la culture du primaire est une chance car elle facilite la mise en place de la prise en compte du fait religieux.

27 Les ouvrages pour les enfants : - Anne et Léo Reporters édition Médiacap - Anne et Léo Explorateurs édition Médiacap - Anne et Léo Voyageurs édition Médiacap en juin Dieu, Yahweh, AllâhBayard Jeunesse – M. Kubler Ant.SFEIR - Faire découvrir lexpérience chrétienne en école catholiques la diffusion cathéchétiqu-Lyon - Fêtes et célébrations - Petite histoire de nos coutumes et traditions - Jérôme Jacobs - Collection Repères - Edition Librio - Mai Les fêtes religieuses - Classe de 5ème - Christian Defebvre et Mireille Estivalèzes - Editions Bayard Les grandes religions du monde Louis Rock – 2 coqs dor - Les grandes religions du monde - Centurion - Astrapi Les religions d'hier et d'aujourd'hui - Sylvie Baussier - Editions Milan - Collection des essentiels Milan Junior - Avril Dès 9 ans (ou pour la documentation de l'enseignant) – - Les religions du monde expliquées aux enfants 2 coqs dor. A. Brown, A. Langley - Le livre des religions - Gallimard Jeunesse - Découverte cadet A partir du cycle 2 - Vivre ensemble différents. Le déménagement de Samuel Editions Atelier. Pascaline Callies et bien dautres sur le site pour se mettre au clair et préparer des projets sur le « savoir du fait religieux »

28 Pour les enseignants: - Sagesses et religions du monde - Classe de 6ème - Christian Defebvre et Mireille Estivalèzes - Editions Bayard Les lieux du sacré - Classe de 4ème - Christian Defebvre et Mireille Estivalèzes - Editions Bayard Les religions en France Castor Doc Flammarion – Robert Giraud - Il était plusieurs Foi Albin Michel Monique Gilbert

29 Pour se mettre au clair des parutions simples et pratiques sur les religions : Les hors série du Pèlerin magazine: - 50 clés pour savoir, pour comprendre, pour lire la Bible - 50 clés pour savoir, pour comprendre, pour vivre avec lIslam - 50 clés pour comprendre les sacrements - 50 clés pour comprendre Jésus - 50 clés pour comprendre le Christianisme Les hors série du Monde des Religions: - Islam, ce que vous devez savoir - Les grands maîtres du christianisme - Religions d'Asie - 20 Clés pour comprendre le judaïsme - 20 Clés pour comprendre le christianisme - 20 Clés pour comprendre les religions de l'Égypte ancienne - 20 Clés pour comprendre lIslam

30 Prise en compte de la question religieuse dans un établissement catholique denseignement et place du directeur

31 La prise en compte du fait religieux dans un établissement catholique interroge immanquablement celui-ci: sur la façon dont il traite la question religieuse dans son ensemble sur la façon dont il met en œuvre le caractère propre de son établissement sur son projet éducatif et pédagogique

32 « La prise en compte du fait religieux, dans la distinction des niveaux et des acteurs, et le plein respect du contrat dassociation, contribue à la cohérence densemble de la mission dEglise de lEnseignement catholique : enseignement, religions, et annonce de lEvangile. » « Sil sagit bien daborder le fait religieux de lintérieur des disciplines dans le cadre de la laïcité pour tous les élèves, et que ce travail soit conduit par tous les enseignants, il faut aussi relier cette approche, de façon distincte, complémentaire, articulée et cohérente à lensemble de la prise en compte de la dimension religieuse dans létablissement catholique denseignement. » R.Nouailhat et Dominique Moreau Note de présentation de la mission enseignement et religions

33 Une approche globale de la question religieuse, cohérente, articulée, complémentaire, mais dans la distinction. « Distinguer sans séparer Unir sans confondre »

34 Pour le chef détablissement, la prise en compte du fait religieux lengage donc à penser une politique globale de prise en compte de la question religieuse

35 Etablissement catholique denseignement et la question religieuse Prise en compte du fait religieux dans les disciplines Par tous pour tous La dimension pastorale englobe, dans le respect des statuts de chaque activité et des fonctions des acteurs, lensemble de la vie de létablissement. La Communauté chrétienne dans létablissement, pleinement partie prenante de la communauté éducative, participe avec son regard propre, avec les autres acteurs, à la cohérence du projet et de sa mise en œuvre concrète avec un « sens de lhomme éclairé par lEvangile ». Culture religieuse Culture chrétienne pour tous par des enseignants formés pour cela Curseur Contrat dassociation Loi Debré Mission dEglise: servir la personne dans toutes ses dimensions Annonce explicite Le chef détablissement, 1er responsable pastoral dans le cadre du projet détablissement, coordonne lensemble Catéchèse de proposition et dinitiation Par des chrétiens pour des volontaires Eglise Vie chrétienne Proposée à tous Mission de service : faire grandir le jeune dans toutes les dimensionsde son humanité à travers lensemble des activités scolaires et éducatives

36 Le « fait religieux » un tremplin pour le projet danimation pastorale

37 Le fait religieux: Projet pédagogique prenant en compte la dimension religieuse des faits culturels fédérés par les différents apprentissages au service du projet pédagogique. Projet danimation pastorale rebondit sur les connaissances religieuses découvertes dans le projet pédagogique. Létablissement catholique denseignement est : lieu de première annonce lieu dinitiation chrétienne lieu dexpérimentation chrétienne …..de développement spirituel de la personne Au nom de Jésus Christ!

38 Exemples schématiques de projet danimation pastorale sappuyant sur la dimension religieuse du « savoir » au « croire »

39 Le fait religieux: Projet pédagogique Du blé au pain Dimension religieuse: -le pain symbole de Vie chez les chrétiens. - dans les autres religions, existe-t-il un rapport symbolique à la nourriture? Projet danimation pastorale Piste action: La famine dans le Monde. Quelles solutions? Qui agit? Au nom de quoi? Quelle action nous pouvons mettre en œuvre pour faire reculer la famine? Piste humaniste: Manger est-ce suffisant pour grandir? De quoi a-t-on besoin ? Personnellement, de quoi ai-je besoin pour grandir? Quel besoin je souhaite exprimer? A qui? Piste spirituelle: « Je suis le pain vivant descendu du ciel qui mangera de ce pain vivra éternellement » Partage autour de ce verset de la Bible. Pourquoi communier? Invitation à préparer son cœur à lEucharistie par la prière.

40 Le fait religieux: Projet pédagogique Confectionner un repas pour les élèves et les professeurs. Aménager lespace du repas et son espace temps. Dimension religieuse: - le repas dans la bible, dans le coran et dans les autres religions: convivialité, rassemblement … - lEucharistie chez les catholiques, la Sainte Cène chez les protestants, le sabbat chez les juifs… le repas symbolique dans les autres religions. - le jeûne : Pourquoi? Quand? Comment? Carême, Ramadan… - Notion de privation: au nom de quoi? Au nom de qui? Projet danimation pastorale Piste action: La place du repas dans ma vie quotidienne. Quest-ce qui me rend joyeux, malheureux durant les temps de repas? Piste humaniste: Quels sont les messages véhiculés par notre société de … consommation sur le « repas »? Repas de fêtes…? Comment, je me positionne par rapport au trop, à labondance? Au gaspillage? Quels pas de plus je décide de poser pour « partager »? Piste spirituelle: « Je suis le pain vivant descendu du ciel qui mangera de ce pain vivra éternellement » Partage autour de ce verset de la Bible. Pourquoi communier? Invitation à préparer son cœur à lEucharistie par la prière. Le jeûne, pourquoi? Nature?Au nom de qui le font les chrétiens?Et moi, quel acte je décide de faire pendant le carême? Quel jeûne je décide dobserver? Invitation à remettre cette démarche dans la prière personnelle.

41 Le fait religieux: Projet pédagogique - réalisation dun reportage photo sur la ville montrant ses caractéristiques. -représentation de notre ville … de la ville du futur. Dimension religieuse: - origines historiques -les lieux de cultes, les cimetières etc… -la notion de communauté… chrétienne ou autres. - accueil de la différence: respect, la paix, le partage; Projet danimation pastorale: « Changer de regard » Piste action: Là où je vis, quelles sont les différences qui me marquent le plus? En équipe, en choisir une et construire une action pour en améliorer le respect, puis la mettre en œuvre pour changer de regard collectivement. Piste humaniste: Vivre ensemble est-ce facile? difficile? pourquoi? Comment accueillir lautre tel quil est? Quelle attention particulière, je vais essayer davoir envers une personne de mon choix, pour mieux accepter sa différence? Comment je peux changer mon regard personnellement? Piste spirituelle: « Celui qui accueille en mon nom cet enfant, c'est moi qu'il accueille. Et celui qui m'accueille accueille aussi celui qui m'a envoyé.» Luc 9, 48 Partage à partir du verset biblique. Quel pas je veux faire avec Jésus pour mieux accueillir mon frère en Christ? Invitation à la prière personnelle pour confier ce pas et être guidé par lEsprit Saint.

42 Mise en place dune politique nationale Mise en place de léchelon territorial La réalité incontournable du diocèse, du terrain et de la proximité

43 Un projet national La clarification Le travail de veille, articulé également avec le travail de la recherche, doit permettre de situer les enjeux anthropologiques, sociologiques mais aussi épistémologiques de la prise en compte de la dimension religieuse.

44 Pour ce faire, la mission dispose de lObservatoire des Programmes et des Manuels scolaires (OPM) animé par Pierre Dussère. Ce groupe de recherche a vocation à se développer. La mission va également se doter dun Comité dorientation scientifique

45 Lanimation Cest autour des directeurs diocésains et des coordinateurs de la mission « Enseignement & Religions » que celle-ci peut se développer localement. Un dynamisme important existe au niveau des diocèses ou des régions. Mais, il reste encore beaucoup à faire pour rejoindre tous les acteurs de lEnseignement catholique. Les coordinateurs dûment mandatés doivent être reconnus, accompagnés et formés.

46 une douzaine de coordinateurs représentants chaque territoire, trois directeurs diocésains et un directeur de territoire Formiris ont participé à un Groupe de pilotage le Mercredi 10 Novembre au Sgec à Paris. Lensemble des coordinateurs sera invité à deux journées nationales danimation et de formation les 31 Mars et 1 er Avril un Groupe de travail et de réflexion a été proposé à des directeurs diocésains. Une première rencontre est prévue le Lundi 29 Novembre à Paris. une vingtaine de directeur diocésains ont répondus présents!

47 La formation Il sagit dun enjeu primordial de la mission « Enseignement & Religions ». Un travail à tous les niveaux de lInstitution est à entreprendre.

48 Avec les Universités catholiques cest la Formation initiale qui doit être assurée pour préparer les futurs enseignants à la prise en compte du Fait religieux dans leurs disciplines. Avec lEcole des Cadres Missionnés (ECM), il faut travailler à ce que la formation des cadres missionnés fasse place à ce champ spécifique, de même pour la formation des adjoints en pastorale pour harmoniser la « carte des formations ». De plus, un inter centre sera créé à Formiris avec les Instituts missionnés actifs sur lenseignement du Fait religieux.

49 La commission de travail territoriale Ce que existe : RAA, Méditerranée, Normandie, CPC, Est, PCA. Ce qui est entrain dêtre crée: Nord, Sud Ouest, Bretagne. Ce qui est à créer: Pays de la Loire, IdF

50 Léchelle diocésaine Lenjeu de la proximité Offre, demande et besoin? Etat des lieux de lanimation: cap sur lexploration éducative Etats Généraux de lanimation févriers 2011

51


Télécharger ppt "ROUEN 12 janvier 2011 Lenseignement du fait religieux Stève Lepleux Mission enseignement et religions."

Présentations similaires


Annonces Google