La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

IMPACTS DANS LE TRAVAIL DE QUATRE PATHOLOGIES Cancer, Sclérose En Plaques VIH/SIDA, Hépatites M. DASPAS Ligue contre le Cancer M.F. MAESTRE RMP33 Ligue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "IMPACTS DANS LE TRAVAIL DE QUATRE PATHOLOGIES Cancer, Sclérose En Plaques VIH/SIDA, Hépatites M. DASPAS Ligue contre le Cancer M.F. MAESTRE RMP33 Ligue."— Transcription de la présentation:

1 IMPACTS DANS LE TRAVAIL DE QUATRE PATHOLOGIES Cancer, Sclérose En Plaques VIH/SIDA, Hépatites M. DASPAS Ligue contre le Cancer M.F. MAESTRE RMP33 Ligue contre le Cancer F. MERCURIALI A.P.F. M. PIONNIER AIDES M. DASPAS Ligue contre le Cancer M.F. MAESTRE RMP33 Ligue contre le Cancer F. MERCURIALI A.P.F. M. PIONNIER AIDES

2 Quelques données sources : beh, invs, dress… PCEAge moyen Nombre de cas Nouveaux cas /an transmission Cancers65 ans 41 % ont moins de 64 ans non SEP35 ans (2/3 de femmes) 1 200non VHC46 ans Voie sanguine VIH / Sida 40 ans Voie sanguine Sexuelle Mère / enfant

3 Cancer Tumeur maligne formée par la multiplication désordonnée des cellules dun tissu ou dun organe, dont certaines peuvent se détacher pour former dautres tumeurs, les métastases. Il y a de très nombreuses formes de cancer. Les traitements ne peuvent donc être donc identiques. La chirurgie, Lhormonothérapie, Limmunothérapie, seules ou associées entre elles, constituent les principales formes de traitements Tumeur maligne formée par la multiplication désordonnée des cellules dun tissu ou dun organe, dont certaines peuvent se détacher pour former dautres tumeurs, les métastases. Il y a de très nombreuses formes de cancer. Les traitements ne peuvent donc être donc identiques. La chirurgie, Lhormonothérapie, Limmunothérapie, seules ou associées entre elles, constituent les principales formes de traitements

4 Cancer Parcours dun patient atteint de cancer Le diagnostic Choc traumatique (bombe, explosion, cataclysme) Le traitement Espoir et souffrance Le rythme des traitements a une influence sur le vécu Laprès traitement La reprise de la vie et de ses difficultés Le diagnostic Choc traumatique (bombe, explosion, cataclysme) Le traitement Espoir et souffrance Le rythme des traitements a une influence sur le vécu Laprès traitement La reprise de la vie et de ses difficultés

5 Cancer Problèmes psychologiques après traitement La fatigue Associée parfois à tort à une déprime Physique, Sexuelle, Psychique Capricieuse, parfois durable, souvent méconnue ou sous estimée La dépression secondaire Sensation de vide, dabandon, incompréhension des proches, fatigue psychique La réconciliation avec son image corporelle Perte de poids et mutilation, reconstruire son estime de soi « Jai eu du mal à retrouver lenvie de séduire donc dexister » La fatigue Associée parfois à tort à une déprime Physique, Sexuelle, Psychique Capricieuse, parfois durable, souvent méconnue ou sous estimée La dépression secondaire Sensation de vide, dabandon, incompréhension des proches, fatigue psychique La réconciliation avec son image corporelle Perte de poids et mutilation, reconstruire son estime de soi « Jai eu du mal à retrouver lenvie de séduire donc dexister »

6 Cancer la reprise professionnelle Parfois frustrante du fait de lattitude de lenvironnement Des difficultés multiples Poste non retrouvé, déplacé, dévalorisé Incompréhension ou gêne des collègues Insensibilité du supérieur hiérarchique Possibilité ou non dadaptation de poste Malade dérouté par les obstacles rencontrés Proposition : Extension de la protection des malades pendant une période dite de vulnérabilité. Parfois frustrante du fait de lattitude de lenvironnement Des difficultés multiples Poste non retrouvé, déplacé, dévalorisé Incompréhension ou gêne des collègues Insensibilité du supérieur hiérarchique Possibilité ou non dadaptation de poste Malade dérouté par les obstacles rencontrés Proposition : Extension de la protection des malades pendant une période dite de vulnérabilité.

7 la Sclérose En Plaques Maladie du système nerveux central qui est constitué du cerveau et de la moelle épinière. Comparée avec le fil électrique, on peut dire que Le câble est laxone qui véhicule Linflux nerveux composé de neurones et de Sa gaine protectrice, la myéline, nourrit le neurone et son axone Maladie du système nerveux central qui est constitué du cerveau et de la moelle épinière. Comparée avec le fil électrique, on peut dire que Le câble est laxone qui véhicule Linflux nerveux composé de neurones et de Sa gaine protectrice, la myéline, nourrit le neurone et son axone

8 la Sclérose En Plaques Quand la myéline est enflammée, linflux nerveux est perturbé, ce qui explique la maladie et ses troubles, au niveau soit du cerveau, soit de la moelle épinière Le terme plaques vient des zones brunâtres observées et résultant de cette inflammation La SEP est une maladie auto-immune dont le système de défense « semballe »et attaque les propres éléments de lorganisme Les facteurs de la maladie sont multifactoriels et mal connus Quand la myéline est enflammée, linflux nerveux est perturbé, ce qui explique la maladie et ses troubles, au niveau soit du cerveau, soit de la moelle épinière Le terme plaques vient des zones brunâtres observées et résultant de cette inflammation La SEP est une maladie auto-immune dont le système de défense « semballe »et attaque les propres éléments de lorganisme Les facteurs de la maladie sont multifactoriels et mal connus

9 la Sclérose En Plaques

10 la Sclérose En Plaques les symptômes Diagnostic : difficiles au départ Établi par des signes cliniques, IRM, ponction lombaire Troubles moteurs :faiblesse musculaire troubles de la coordination des mouvements Troubles sensitifs :fourmillements brûlures douleurs Troubles oculaires :névrite optique baisse de lacuité visuelle vision double Troubles génito urinaires : fuite ou rétention urinaire troubles sexuels Signes généraux :fatigue anxiété troubles de la concentration Diagnostic : difficiles au départ Établi par des signes cliniques, IRM, ponction lombaire Troubles moteurs :faiblesse musculaire troubles de la coordination des mouvements Troubles sensitifs :fourmillements brûlures douleurs Troubles oculaires :névrite optique baisse de lacuité visuelle vision double Troubles génito urinaires : fuite ou rétention urinaire troubles sexuels Signes généraux :fatigue anxiété troubles de la concentration

11 la Sclérose En Plaques Évolution Forme primaire progressive 15% des cas La maladie sinstalle régulièrement et sans phénomène Forme évoluant par poussée 85% des cas La maladie sinstalle par phase chronique secondaire progressive Chaque cas est un cas individuel et très variable dun patient à un autre Évolution Forme primaire progressive 15% des cas La maladie sinstalle régulièrement et sans phénomène Forme évoluant par poussée 85% des cas La maladie sinstalle par phase chronique secondaire progressive Chaque cas est un cas individuel et très variable dun patient à un autre Traitements Traitement de la poussée pour diminuer lintensité et la durée Traitement de fonds au long cours Traitement symptomatique adapté à chaque cas Effets secondaires Syndrome pseudo grippal Tension artérielle, oculaire Décalcification Prolifération microbienne Troubles cutanées Risques infectieux, cardiaques...

12 la Sclérose En Plaques et le travail… Continuer à travailler est essentiel à léquilibre psychologique. On constate, dans la majorité des cas, une perte demploi quelques années après la découverte de la maladie. La crainte de perdre son emploi, empêche la personne salariée dinformer son employeur, ses collègues ou son médecin du travail, de sa maladie. La fatigue, les troubles cognitifs, lirritabilité ont un profond retentissement sur la vie professionnelle. Continuer à travailler est essentiel à léquilibre psychologique. On constate, dans la majorité des cas, une perte demploi quelques années après la découverte de la maladie. La crainte de perdre son emploi, empêche la personne salariée dinformer son employeur, ses collègues ou son médecin du travail, de sa maladie. La fatigue, les troubles cognitifs, lirritabilité ont un profond retentissement sur la vie professionnelle.

13 Le VIH/sida : Une maladie qui attaque le système immunitaire (système de défense du corps contre les infections), lorganisme devient plus sensible à certaines maladies appelées « opportunistes » Une maladie qui se déroule en plusieurs phases : Première phase asymptomatique (aucun signe extérieur) Deuxième phase où le système de défense est affaibli et linfection progresse permettant aux maladies opportunistes de se développer (en labsence de traitements efficaces), présence de symptômes Une maladie qui attaque le système immunitaire (système de défense du corps contre les infections), lorganisme devient plus sensible à certaines maladies appelées « opportunistes » Une maladie qui se déroule en plusieurs phases : Première phase asymptomatique (aucun signe extérieur) Deuxième phase où le système de défense est affaibli et linfection progresse permettant aux maladies opportunistes de se développer (en labsence de traitements efficaces), présence de symptômes

14 Le VIH/sida 1996 arrivée des antirétroviraux Permet de maintenir létat de santé ou de laméliorer Amélioration de la qualité de vie Amélioration de lespérance de vie Des contraintes fortes liées au traitement, alors que souvent lévolution de la pathologie est contrôlée Cependant, lefficacité des ttt et les effets indésirables varient beaucoup dune personne à lautre arrivée des antirétroviraux Permet de maintenir létat de santé ou de laméliorer Amélioration de la qualité de vie Amélioration de lespérance de vie Des contraintes fortes liées au traitement, alors que souvent lévolution de la pathologie est contrôlée Cependant, lefficacité des ttt et les effets indésirables varient beaucoup dune personne à lautre. un traitement au quotidien suivi m é dical r é gulier traitement à vie 365 jours par an aux mêmes heures effets primaires effets secondaires A court terme A long terme

15 Le VIH/sida quelques effets secondaires Troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhées) Neuropathies Douleurs Troubles du métabolisme Troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhées) Neuropathies Douleurs Troubles du métabolisme Fatigue Diminution/perte de la libido Lipodystrophies (perturbation de la répartition des graisses) Pathologies associées

16 Les hépatites Hépatites : Nom générique donné aux affections inflammatoires du foie. Les causes sont nombreuses, il existe des hépatites médicamenteuses, toxiques…. Les hépatites virales sont diverses : Hépatite A Hépatite B Hépatite C… Hépatite G Les plus fréquentes sont dues aux virus A, B et C. Hépatites : Nom générique donné aux affections inflammatoires du foie. Les causes sont nombreuses, il existe des hépatites médicamenteuses, toxiques…. Les hépatites virales sont diverses : Hépatite A Hépatite B Hépatite C… Hépatite G Les plus fréquentes sont dues aux virus A, B et C.

17 Les hépatites Le traitement dure de 6 à 12 mois. Les traitements actuels peuvent permettre de guérir de lhépatite C et de stopper lévolution de lhépatite B dans plus dun cas sur deux, si la maladie est dépistée à temps. Il faut près de 6 mois pour récupérer des effets secondaires dus au traitement. Possibilité de suivre plusieurs traitement en cas déchec. Si échec avéré, possibilité dun traitement dentretien… Le traitement dure de 6 à 12 mois. Les traitements actuels peuvent permettre de guérir de lhépatite C et de stopper lévolution de lhépatite B dans plus dun cas sur deux, si la maladie est dépistée à temps. Il faut près de 6 mois pour récupérer des effets secondaires dus au traitement. Possibilité de suivre plusieurs traitement en cas déchec. Si échec avéré, possibilité dun traitement dentretien…

18 Les hépatites De nombreux effets secondaires : La fatigue Survient souvent le lendemain de linjection et peut durer plusieurs jours Syndrome pseudo grippal Pertes de mémoire Irritabilité Troubles de la concentration douleurs musculaires, fièvres, courbatures… Nausées / diarrhées Sécheresse de la peau et des muqueuses De nombreux effets secondaires : La fatigue Survient souvent le lendemain de linjection et peut durer plusieurs jours Syndrome pseudo grippal Pertes de mémoire Irritabilité Troubles de la concentration douleurs musculaires, fièvres, courbatures… Nausées / diarrhées Sécheresse de la peau et des muqueuses


Télécharger ppt "IMPACTS DANS LE TRAVAIL DE QUATRE PATHOLOGIES Cancer, Sclérose En Plaques VIH/SIDA, Hépatites M. DASPAS Ligue contre le Cancer M.F. MAESTRE RMP33 Ligue."

Présentations similaires


Annonces Google