La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Fatigue en cancérologie Dr Alain MARRE Centre de coordination en cancérologie 2ièmes rencontres départementales des soins de support « PLAGNES » Rodez.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Fatigue en cancérologie Dr Alain MARRE Centre de coordination en cancérologie 2ièmes rencontres départementales des soins de support « PLAGNES » Rodez."— Transcription de la présentation:

1 La Fatigue en cancérologie Dr Alain MARRE Centre de coordination en cancérologie 2ièmes rencontres départementales des soins de support « PLAGNES » Rodez le 10 juin 2009

2 Y PENSER…..ne pas la NEGLIGER et ne pas la SOUS ESTIMER

3 La fatigue en cancérologie Symptôme sous-estimé et sous traité Ne répond pas au sommeil et au repos Souvent persistante De résolution lente et souvent partielle Peut durer jusquà 1 à 2 ans après la fin des traitements Des interventions efficaces possibles pour la réduire

4 La fatigue en cancérologie Prévalence varie de 30 à 100% 80 à 100% des patients après chimiothérapie 30 à 90 % après radiothérapie 1ère étape : identifier les causes organiques de fatigue

5 Causes organiques de fatigue Anémie par déperdition ou dysmétabolisme du fer Dépression Troubles du sommeil Malnutrition Syndrome inflammatoire chronique Insuffisances organiques ( cœur,poumon,rein,foie ) Causes endocriniennes ( diabète; thyroïde;surrénale..)

6 Profil de la fatigue Souvent persistante et en dehors de toute activité physique Présente dès le matin avec un pic en début daprès midi et le soir Attention aux corticoïdes qui peuvent nuire au sommeil Des somnifères peuvent décaler le rythme biologique Anxiété et dépression peuvent expliquer la fatigue du matin

7 La fatigue selon les phases du cancer « fatigue annonciatrice » du cancer Fatigue engendrée par lannonce accompagnée de stress, anxiété Fatigue liée au type de traitement et à sa lourdeur Fatigue persistante et à distance des traitements souvent handicapante et inquiétante ( la plus souvent négligée)

8 Fatigue et chirurgie La moins étudiée 1ière semaine postopératoire Parfois aigue mais de courte durée Disparaît après 3 mois

9 Fatigue et radiothérapie Effet systémique de la RTE Aggravée par les transports répétitifs Relation entre la zone traitée et intensité Plus importante en fin de semaine; régressant le we Sous la forme dune baisse progressive des forces et de lendurance En fin de traitement, dans sa dimension cognitive ( concentration, perte de mémoire..)

10 Fatigue et chimiothérapie En plusieurs phases Dans les 2 à 3 jours après linjection Avec un pic au 5ième jour, souvent avant le nadir Régresse jusquau cycle suivant Cumulative avec le nombre de cycles Varie selon le protocole, les effets indésirables associés, la durée et la réaction psychologique du patient

11 Fatigue et hormonothérapie Chez lhomme : fatigue après 3 mois dHT associée à une détresse psychologique et baisse de la virilité Chez la femme : prise de poids possible

12 « Dimensions » de la fatigue 1- dimension physique: -manque dendurance,besoin accru de repos -manque dénergie avec baisse de lactivité physique et sexuelle -Entraîne une diminution de lautonomie -Avec difficulté à remplir son rôle dans la famille et le travail 2 - dimension émotionnelle: -syndrome dépressif -Manque de courage et de combativité

13 « Dimensions » de la fatigue 3- dimension cognitive : -difficulté à se concentrer, à mémoriser,à raisonner -Perte de lucidité -Engendrant des perturbations dans les relations interpersonnelles ( altération de la maîtrise de soi, difficulté à intégrer des informations,risque daccident) -Incapacité à se ressourcer -Survient plus tardivement que la fatigue physique et régresse progressivement -Plus importante et durable chez la personne âgée et à un stade avancé de la maladie

14 Évaluation de la fatigue Phénomène subjectif donc auto-évaluation Échelle visuelle EVA de 0 à10 Échelle de PIPER : 22items qui prend en compte les dimensions physique,affective,sensorielle et cognitive À compléter systématiquement: -examen clinique -Examens hématologiques et biologiques

15 Prise en charge Écoute du patient et prise en compte Education du patient et de lentourage Programmation des exercices physiques Programmation des activités de restauration de lattention Amélioration de la nutrition et de lhydratation Amélioration du sommeil

16 Éducation du patient Le sécuriser psychologiquement Lui « programmer » des mesures préventives en fonction des données: repos ; distractions; marche ; apports nutritifs Consultation avec IDE et suivi téléphonique Recommander un exercice pour accroître la capacité fonctionnelle et lendurance Conseiller et vérifier létat nutritionnel Place de léquipe SOINs de SUPPORT++++++

17 Activités de restauration de lattention Planifier des activités de 20 à 30 minutes 3 fois/semaine Avec évaluation régulière

18 En conclusion Reconnaître la fatigue comme un symptôme invalidant facteur danxiété et de stress Évaluer les répercussions sur les capacités physiques, cognitives et affectives Proposer avec le patient des interventions ciblées : place du dispositif dannonce ( diététicienne; psychologue,..) Rôle de TOUS dans la prise en charge


Télécharger ppt "La Fatigue en cancérologie Dr Alain MARRE Centre de coordination en cancérologie 2ièmes rencontres départementales des soins de support « PLAGNES » Rodez."

Présentations similaires


Annonces Google