La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L ENTRÉE PAR UN ÉVÉNEMENT : B OUVINES Sophie Gaudelette.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L ENTRÉE PAR UN ÉVÉNEMENT : B OUVINES Sophie Gaudelette."— Transcription de la présentation:

1 L ENTRÉE PAR UN ÉVÉNEMENT : B OUVINES Sophie Gaudelette

2 É VOLUTION H ISTORIOGRAPHIQUE AUTOUR DE LA NOTION D ÉVÉNEMENT Lécole des Annales a longtemps rejeté « lévénementiel » dans lillusoire, lanecdote : lévolution des stés nest pas due à des accidents, des soubresauts, des catastrophes, mais à des forces profondes agissant sur la longue durée. Sil existe des évts, ceux-ci ne surprennent plus sils sont considérés dans une série, donc dans une structure. Une bataille gagnée ou perdue est le reflet de … Tournant épistémologique lié au retour de lévénement. Michel de Certeau : « lévénement nest pas ce que lon peut voir ou savoir de lui, mais ce quil devient ». Abandon du schéma causaliste et continuiste, qui rendait lévénement « inévitable » : il ne sagit plus, pour lhistorien, de replacer les faits dans un ensemble de causes et deffets Lenjeu : lindétermination de lévénement. Lincertitude du passé permet de redonner sens aux à laction humaine, aux acteurs (actions, comportement, discours). Lavènement de lhistoire mémorielle. Lhistorien travaille sur la stratification du sens de lévénement dans ses différentes temporalités : dans Le Dimanche de Bouvines, G. Duby montre les métamorphoses de sens que cette journée a subies dans le temps. Renouveau historiographique, par une approche sociale de la mémoire : en dehors des traces quil a laissées, lévénement nest rien ; certains événements sont passés à la postérité, uniquement parce quils ont été entretenus dans les consciences collectives et la mémoire nationale. Lhistorien interroge donc désormais « le futur du passé », la postérité de lévénement, dans la mémoire qui nest pas unique mais plurielle : mémoires de groupes qui peuvent sentrechoquer, mémoire nationale… La portée historique de lévénement devient un objet dhistoire.

3 L A DÉMARCHE INDUCTIVE ET LE RETOUR DU RÉCIT Lentrée par un événement significatif sinscrit également dans la démarche inductive. Étudier un événement en classe, cest lui restituer sa complexité, ses multiples facettes cest aussi « dézoomer » pour élargir la focale et envelopper lévénement dans son contexte, éclaircir une époque tout en soulignant le rôle central des acteurs. Le récit du prof sert à Problématiser contextualiser Critiquer les docts Montrer les enjeux mémoriels Mettre en perspective

4 D ÉFINIR UN ÉVÉNEMENT ? Définir un événement est loin dêtre une tâche aisée : par essence, un événement est multidimensionnel, complexe il est lobjet de multiples interprétations et sa nature même de fait exceptionnel nest souvent liée quà la postérité que lui ont donnée ses contemporains et les générations postérieures -les historiens notamment. Georges Duby na-t-il pas dit de Bouvines que les « traces seules lui confèrent existence. En dehors delles, lévénement nest rien » ? Georges Duby : Le dimanche de Bouvines, Paris, Gallimard, 1985, p. 14

5 C OMMENT L ÉVÈNEMENT PRODUIT DE L HISTOIRE ? Lévéneme nt Sa postérité, lévolution de sa mémoire, lévolution de son sens et de son usage Ses représentations, son récit : leur confrontation, leurs limites techniques, sa mise en scène Sa multidimen- sionnalité et sa complexité Sa portée dans la longue durée Ses acteurs : incertitude et indéterminatio n du passé Sa nature : bataille militaire, attentat, progrès social, exploit technique, fin dun symbole Sa temporalité, lévénement comme observatoire du contexte : société en guerre, manière de penser et dagir

6 CONTEXTUALISER Il convient dabord de déterminer la nature de lévénement et le resituer dans son contexte, lui donner une temporalité. Contexte pol Une guerre ne règle rien, elle se résume en bravades qui affaiblissent ladversaire et procurent du butin. Bouvines est une bataille : ce nest pas une guerre. Elle met aux prises lAngleterre alliée à lAllemagne contre la France. Il est aussi nécessaire de replacer la bataille dans son contexte religieux : lexcommunication des souverains anglais et allemand, linterdiction de combattre le dimanche. Bouvines se déroule un dimanche (27 juillet 1214), jour consacré au Seigneur

7 I NSISTER SUR LES ACTEURS Identifier les acteurs de lévénement, à la fois individuels et collectifs, qui ont produit lévénement, est la partie centrale de la démarche. En évitant daborder, comme préliminaire, la question de la causalité de lévénement, on ne le réduit pas à un fait inévitable, et on ne tomber pas dans lécueil du déterminisme. Rechercher les motivations des acteurs (et non « les causes de lévénement ») peut intervenir une fois quon les a fait agir. Bouvines a une fonction dobservatoire pour une analyse sociologique de la guerre. Les acteurs ici sont les chevaliers, les fantassins (qui recouvrent chacun une grande variété dindividus), les souverains. On peut dresser le portrait rapide dun acteur individuel, Philippe Auguste ou un capitaine, comme Guérin et dun acteur collectif, par exemple les cavaliers, les milices populaires. Il faut donc faire la part belle aux combattants. Mais pas seulement. Dieu joue un rôle déterminant (Guillaume Le Breton et les autres chroniques), il punit les orgueilleux (les souverains anglais et allemand et leur excommunication) et protège le sage, il choisit le vainqueur, quil légitime par le don de la victoire. Tous ces acteurs doivent être replacés dans leur rôle au XIII°S, notamment, les innovations majeures comme lapparition des milices populaires, la piétaille, dont les récits parlent peu, privilégiant les hauts hommes, héros étincelants responsables des passes darmes, estocades et désarçonnements.

8 R ACONTER Il faut raconter lévénement. On peut illustrer le récit par les vitraux de léglise de Bouvines qui décrivent en images séquentielles la bataille, de ses prémices au triomphe de Philippe Auguste. Replacer la bataille dans les pratiques guerrières du XIII°S permet à la fois de lui donner une autre dimension, et de linscrire dans une temporalité précise (repères chronologiques). On peut évoquer la « liturgie » de la bataille, que Bouvines respecte scrupuleusement : harangue des chefs, le rangement des armées en ordre de bataille, réunion du conseil ; puis les nouvelles armes défensives plus couvrantes ; enfin lidéologie de la guerre et de la paix (paix de Dieu assurée dans la pratique avec des adaptations par les princes et souverains). Et évidemment, doit venir le récit de la mêlée : un duel élargi entre Philippe Auguste et Otton, faiblement mortel ; la fuite du souverain allemand : Dieu ayant fait son choix, il nest pas poursuivi, Philippe Auguste ne veut pas sa mort (lextermination nest pas recherchée entre Chrétiens). Là, on élargit la focale en insistant sur la tradition du tournoi, réprouvé par lÉglise mais admis par les princes comme un exutoire à la violence et les effets de linactivité des chevaliers. Pour montrer le caractère multidimensionnel de lévénement, on peut faire allusion au rôle de largent : rançons, financement de bandes armées, lattrait du souverain allemand pour largent de son partenaire.

9 L A MISE EN PERSPECTIVE Il faut ensuite interpréter et cerner la portée de lévénement : Bouvines est « une gerbe de signes évidents » ( Georges Duby : Le dimanche de Bouvines, Paris, Gallimard, 1985, p. 233) Une longue paix sétablit, toute laction de Philippe Auguste est légitimée (conquêtes, intrigues, et même lexpulsion des Juifs). Le butin est considérable, le roi devient plus riche quaucun roi avant lui. Il rétribue ses collaborateurs, mais il tient surtout ainsi les principautés rétives. Bouvines, cest la consécration de lÉtat territorial, et de la monarchie capétienne. La mise en perspective de lévénement doit venir compléter la démarche ; on nétudie pas seulement lévénement pour lui-même, mais comme lieu dobservation dune situation plus large : celle de laffirmation de lÉtat français, qui assoit sa domination sur une base territoriale élargie, défend lintégrité de son territoire, saffirme face aux princes et assume un héritage (celui des Carolingiens).

10 L A MÉMOIRE DE L ÉVÉNEMENT On peut enfin étudier les représentations et lévolution de limage de lévénement en fonction du contexte : la lecture du passé dans les présents successifs. « Jébauchai donc lhistoire du souvenir de Bouvines, de sa déformation progressive par le jeu, rarement innocent, de la mémoire et de loubli » (G. Duby). La naissance du mythe, dès les lendemains de la bataille, peut être soulignée par la vision manichéenne quen donnent les textes contemporains des événements, comme la Philippide ; La bataille est instrumentalisée au XIX°S et aux XX°S dans un climat marqué par lesprit de revanche et la méfiance nationaliste contre lAllemagne. Avec la paix en 1945, Bouvines disparaît. Georges Duby prévoit un maigre avenir à sa transmission : « que viendrait faire Bouvines dans un enseignement donné aux enfants dune Europe rassemblée ? (…) Notre temps chasse les batailles de sa mémoire. Il a raison ». *Le retour de Bouvines a donc sans doute de quoi étonner le chantre de lécole des Annales. Pourtant il sinscrit dans la veine de sa démarche historique et du tournant épistémologique quil a lui-même initié, à lécart des Annales Cest à la fois à un retour de lévénement, fondateur une culture commune, et à un retour du récit, que lon assiste aujourdhui, sur le modèle du Dimanche de Bouvines.

11 B OUVINES ET L HISTOIRE Bouvines La mémoire et ses usages : des exemples pris aux XIX° et XX°S Ses représentations, son récit : Regards croisés : France et Allemagne Sa multidimen- sionnalité : le rôle de largent Sa portée dans la longue durée : affirmation de lEtat territorial et de la monarchie capétienne Ses acteurs : souverains, chevaliers, piétaille, milices Sa nature : Une bataille militaire, et non la guerre, un duel élargi Sa temporalité, lévénement observatoire : la liturgie de la guerre, les interdictions religieuses, les nouvelles armes,


Télécharger ppt "L ENTRÉE PAR UN ÉVÉNEMENT : B OUVINES Sophie Gaudelette."

Présentations similaires


Annonces Google