La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Www.ulb.ac.be/esp/sipes Cahier 3 La prévention du VIH/SIDA et des autres IST Florence Parent, Vladimir Martens.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Www.ulb.ac.be/esp/sipes Cahier 3 La prévention du VIH/SIDA et des autres IST Florence Parent, Vladimir Martens."— Transcription de la présentation:

1 Cahier 3 La prévention du VIH/SIDA et des autres IST Florence Parent, Vladimir Martens

2 Plan 1.Introduction 2.Santé et bien-être Infection au VIH/Sida Autres IST et hépatites 3.Facteurs socio-démographiques Groupes cibles et vulnérabilité 4.Comportements Modes de transmission Protection et prises de risque Dépistage Facteurs éducationnels 5.Politiques et stratégies Textes de référence Acteurs, services et milieux de vie 6.Conclusion

3 1. Introduction Complexité de la problématique Comparabilité des données Manque de données «Tableau de bord» et «Stratégies concertées»

4 Fig 1: Synthèse des analyses de situation pour lensemble des publics cibles de la prévention Source: SCSS, 2006

5 2. Santé et bien-être: infection au VIH/Sida Fig 2: Total cumulé des infections VIH diagnostiquées en Belgique, N= – Source: ISSP

6 2. Santé et bien-être: infection au VIH/Sida Fig 3: Répartition des diagnostics VIH par région de résidence, période Source: ISSP

7 2. Santé et bien-être: infection au VIH/Sida Fig 4: Evolution du nombre de nouveaux diagnostics VIH par année, période Source: ISSP, 2006

8 2. Santé et bien-être: infection au VIH/Sida personnes vivant avec VIH patients suivis (2005) Forte baisse des diagnostics SIDA et mortalité depuis 1996 car apparition traitements ARV Prévalence estimée dans des groupes spécifiques: Prostituées féminines: 2,3% (Région Bxl, 2004) Homo-/bisexuels masculins: 10% (CFWB, 2005) UDI: 8% (Belgique, 2006) Détenus: 10 à 15 fois plus élevée que dans population générale

9 2. Santé et bien-être: infection au VIH/Sida ! Données épidémiologiques ne concernent que les personnes ayant réalisé un test de dépistage =>Existence dun nombre indéterminé (+/- 30% au sein de lUE) de personnes qui nont pas conscience de leur séropositivité =>Données disponibles = sous estimations

10 2. Santé et bien-être: autres IST et hépatites Depuis fin 90: recrudescence de certaines IST après diminution ou stabilisation Infections gonococciques: x 3 ( ) Chlamydia: x 2 Syphilis Augmentation hépatites B et C Recrudescence IST = indicateur daugmentation des comportements à risque Présence dIST rend plus vulnérable au VIH Co ï nfections accroissent les risques

11 2. Santé et bien-être: autres IST et hépatites

12 3. Facteurs socio-démographiques Groupes dâge les plus touch é s Hommes ans Femmes ans Sex ratio Total cumulé: 1,6 Belges: 5,2 (2005) Non-Belges: 0,8 (2005) Nombre cumul é et proportion de patients diff è rent selon origine Belges 29% (5 546) Non-Belges 44% (8 354) Nationalité inconnue 26% (5 059) Taux cumulés les plus élevés: Bxl > Liège > Anvers > BW > BF > Hainaut

13 3. Facteurs socio- démographiques: groupes cibles et vulnérabilité PUBLICS CIBLESDIAGNOSTIC SOCIAL (exemples) Population générale Mal-êtreChômage JeunesMal-êtreConfiance/ estime soi Exposition EVAS MigrantsPrécaritéRacismeAccès soins HSH/FSFHomophobieMal-être UDIPrécaritéSanté (autres)Illégalité conso Prostituées FRépressionMobilitéAccès soins Prostitués MPrécaritéIdentité sexuelleAccès soins Femmes enceintesQualité dépistage Qualité vie (futurs) parents Qualité pr. charge S+PrécaritéHandicapAdhérence Public festifContexte festifProb assoc consoAccès soins DétenusSurpopulationConso droguesViolences Discriminations

14 3. Facteurs socio- démographiques: groupes cibles et vulnérabilité Vulnérabilité définie selon facteurs qui concernent lexposition, les capacités et les conséquences dune infection Discrimination dans divers secteurs vie sociale dans population générale (69%) associée positivement avec âge et faible niveau d instruction

15 4. Comportements : modes de transmission

16

17 4. Comportements: protection et prises de risque Population générale: 7% de «célibataires» sexuellement actifs 56% disent avoir utilisé le préservatif dans les 12 mois Surtout jeunes et niveau dinstruction élevé Flandre < Bxl < Wallonie Jeunes dâge scolaire (15-18) ayant d é j à eu une relation sexuelle: progression de 40% ( ) à 60% (2002) qui d é clarent utiliser toujours le pr é servatif Homosexuels masculins: 72% d é clarent utiliser toujours le pr é servatif avec leurs partenaires occasionnels UDI: 4/10 partagent seringues, 1/2 le reste du mat é riel d injection et 1/4 rapportent des prises de risque sexuels Raisons de la non-utilisation du préservatif invoquées par les usagers dun centre de dépistage VIH: manque de sensation, de disponibilité, de fiabilité, difficulté den parler et difficulté dutilisation

18 4. Comportements: dépistage tests VIH / an en Belgique 23% de la population de 15 ans et + testée, dont 74% depuis plus dun an Une grande partie des tests ne répondent pas à des critères de qualité en termes de pré et post counseling Test volontaire fait majoritairement dans le cadre: bilan de santé général ou don de sang grossesse engagement nouvelle relation/mariage crainte de la contamination après un rapport sexuel Rapport entre personnes dépist é es S+ et nombre total de tests: 1,49/1000 en consultations « classiques » 11,09/1000 en CDAG

19 4. Comportements: déterminants éducationnels Fig 5 : Pourcentage de la population qui identifie correctement des contacts non contaminants, par sexe et tranche dâge (ESI, ISSP 2004)

20 4. Comportements: déterminants éducationnels 56% population identifient les méthodes de protection inefficaces Jeunes: 1/5 estime que le virus peut se transmettre par piqûre de moustique et 1/10 quembrasser quelquun sur la bouche est risqué Gravité et incurabilité du SIDA correctement estimés par 38% de la population et 32% des ans Peu de données sur les déterminants éducationnels des autres acteurs que le public cible, qui jouent pourtant aussi un rôle dans la prévention et la prise en charge

21 5. Politiques et stratégies: textes de référence Communauté française Programme V de promotion santé Plan Communautaire Opérationnel Stratégies concertées Personnes fragilisées: textes de loi pour remédier au manque daccès aux soins préventifs et curatifs Personnes étrangères en séjour illégal: AMU Prisons: loi de principes doit assurer un accès aux soins égal pour les détenus UDI: collège dexperts, plan concerté assuétudes

22 5. Politiques et stratégies: textes de référence Liens multiples entre problématiques et aspects institutionnels, au-delà de la santé Prohibition et répression drogues => risque de transmission Répression prostitution => clandestinité Lois anti-discriminations … =>Différents niveaux de pouvoir concernés, complexité et manques de cohérence

23 5. Politiques et stratégies: acteurs, services et milieux de vie Organismes de prévention Population générale, jeunes et publics spécifiques Actions de proximité, outils, formations, lobbying Territoire local ou toute la CF Centres de dépistage spécialisés Counseling et dépistage de qualité Possibilité de gratuité et danonymat Centres de Référence Sida Prise en charge spécialisée, multidisciplinaire Laboratoires de Référence: tests de confirmation, recueil de données épidémiologiques ISSP: validation et analyse des données épidémiologiques Dépistage largement accessible mais qualité pas toujours présente

24 5. Politiques et stratégies: acteurs, services et milieux de vie Fig 6: Trois axes stratégiques dintervention Source: SCSS, 2006

25 6. Conclusion TB: approche utile mais rend difficilement compte de la complexité des vulnérabilités Nécessite des approches complexes, systémiques, pour lanalyse des problématiques et la planification des interventions Processus de gestion de la qualité des Stratégies concertées vise une plus grande adéquation entre besoins, interventions et politiques

26 onglet «publications»


Télécharger ppt "Www.ulb.ac.be/esp/sipes Cahier 3 La prévention du VIH/SIDA et des autres IST Florence Parent, Vladimir Martens."

Présentations similaires


Annonces Google