La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Troubles du métabolisme glucidique Pr Belhadj Médecine interne-diabétologie E.H.U.Oran.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Troubles du métabolisme glucidique Pr Belhadj Médecine interne-diabétologie E.H.U.Oran."— Transcription de la présentation:

1 Troubles du métabolisme glucidique Pr Belhadj Médecine interne-diabétologie E.H.U.Oran

2 Hyperglycémie

3 FOIE Rappel physiologique pancréas insuline Synthèse de glycogène glycogénolyse glucagon adrénaline néoglucogenèse STH cortisol pénétration du glucose Cellules musculaires cellules adipeuses

4 hyperglycémies 1) hyperglycémie transitoire : - Liée à la décharge des catecholamines Ex : au cours de linfarctus du myocarde

5 2) Le diabète sucré Définition État dhyperglycémie chronique Diagnostic. 1) Glycémie > 1.26 g/l (7 mmol/l)= diabète 2) ou H.G.P.O. (hyperglycémie provoquée par voie orale)

6 HGPO J-3 J-2 J-1 J-0 à jeun 12h G0 (glycémie à jeun) Prendre 75 g de glucose cc deau Serum glucosé à30% : 250 cc G2 : < 1,40 /l = normal 1,40 < G2 < 2 g/l = anomalie de la tolérance au glucose G2 > 2 g/j = diabète G2 (glycémie à la 2ème heure)

7 3) ou glycémie 2 g/l à nimporte quel moment de la journée 4) ou HbA1c 6,5%

8 3) La glycosurie = présence de sucre dans les urines Ne permet pas de poser le diagnostic Permet une surveillance approximative Seuil rénal 1,80 g/l = seuil rénal glycosurie Néphropathie évoluée Diabète rénal

9 4) Lhémoglobine gliquée : HbA1c HbA + glucose (valine N-terminale) Dépend de lhyperglycémie de la durée dexposition Son dosage renseigne sur léquilibre des 3 mois qui précéde le prélévement Hémolyse et hémoglobinoses Anémie et hémoglobinopathies (thalassémie)

10 glucose insuline peu de glucose insuline pas dinsuline énergie ATP acétonurie de jeun (+ dacètone) cétose diabétique (+++ dacètone) Sujet normalhypoglycémie Céto acidose Comment interpreter une acétonurie ? hyperglycémie

11 SIGNES CLINIQUES A) Absence de signes Le diabète est silencieux Découverte fortuite, examen systématique B) Signes cliniques cardinaux Triade fonctionnelle : -Polyurie (urine abondante) -Polydipsie (boisson excessive) -Polyphagie (appétit insatiable) Autres signes : Asthénie, infection récidivante, impuissance sexuelle … Chez la femme : prurit vulvaire, avortement, mort in utéro, macrosomie … C) Signes en rapport avec les complications

12 Insulinopénie hyperglycémie diurèse osmotique polyurie polydipsie polyphagie le sucre nest pas utilisé par les cellules (centre satiété)

13 Classification Type de diabèteType 1Type 2 causeinsulinopénie-insulino résistance - trouble de linsulino sécrétion âgesurtout jeunegénéralement adulte (40 ans) mais de plus en plus jeunes poidsBMI < 25 (ou maigre) BMI > 30 (80%) (obèse) antécédents familiaux de diabète plus ou moinstoujours +++ Il existe dautres types de diabète

14 Lhypoglycémie

15 HYPOGLYCEMIE Définition : glycémie < 0,50 g/l Signes cliniques Certains signes sont liés directement à lhypoglycémie (asthénie, coma) Dautres sont en rapport avec le déclenchement des moyens de défense (palpitations,sueurs sont dues à la décharge dadrénaline)

16 A) Le malaise hypoglycémique Souvent stéréotypé chez le même sujet Asthénie Sensation de faim Sueurs Pâleur Palpitations et tachycardie Les troubles psychiques traduisent la souffrance cérébrale liée à la carence glucidique : anxiété, colère, agressivité Laspect peut être celui dune ivresse alcoolique aigue.

17 B) Le coma hypoglycémique Il peut sinstaller brutalement ou faire suite à un malaise dévolution rapide Il traduit une souffrance aigue des cellules cérébrales et impose un traitement aussi rapide que possible. La profondeur du coma est variable. Le diagnostic de coma hypoglycémique doit être évoqué devant : -Sueurs -Agitation -Troubles du tonus Test thérapeutique : injecter 40 cc (2 ampoules de 20 cc) de sérum glucosé hypertonique

18 Les causes des hypoglycémies A)Les hypoglycémies provoquées Ce sont les plus fréquentes Elles sont provoquées par les traitements hypoglycémiants prescrits chez les diabétiques (insuline, sulfamides hypoglycémiants). Cest le cas lorsque le sujet a omis un repas ou que la prescription a été incorrecte.

19 B) Les hypoglycémies spontanées 1)Les hypoglycémies spontanées organiques : Elles sont dues à des tumeurs hypoglycémiantes. La nature organique est soupçonnée sur la triade de Whipple : - survenue à jeûn daccidents neuropsychiques - disparition des manifestations par le resucrage - glycémie à jeûn à plusieurs reprises inférieures à 0.50g/l

20 2) Les hypoglycémies spontanées fonctionnelles Traduisent une réponse excessive de linsulino sécrétion à une charge glucosée. Le malaise hypoglycémique survient après le repas


Télécharger ppt "Troubles du métabolisme glucidique Pr Belhadj Médecine interne-diabétologie E.H.U.Oran."

Présentations similaires


Annonces Google