La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI Under the High Patronage of His Majesty.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI Under the High Patronage of His Majesty."— Transcription de la présentation:

1 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI Under the High Patronage of His Majesty the King Mohamed VI Third world forum Marrakech 31 octobre, 1er & 2 novembre 2012

2 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 3 e forum mondial Apprendre tout au long de la vie Marrakech Maroc ORGANISÉ PAR LE COMITÉ MONDIAL POUR LES APPRENTISSAGES TOUT AU LONG DE LA VIE (CMA), en partenariat avec lInstitut de lUNESCO pour lapprentissage tout au long de la vie (UIL), le Conseil International de léducation des adultes (CIEA), lUniversité Cadi Ayyad au Maroc - Marrakech et la Ville de Marrackech du mercredi 31 octobre au vendredi 2 novembre Avec Hélène BEZILLE,(France), Professeure des universités Paris Est (UPEC) Françoise DAX-BOYER (Coordination CMA) Pascal GALVANI(Canada), Professeur duniversité au Québec Mohamed MELYANI(Maroc), Maître de conférences à luniversité de Picardie Les apprentissages informels Non formal and Informal learning

3 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 3 e forum mondial Apprendre tout au long de la vie Marrakech Maroc ORGANISÉ PAR LE COMITÉ MONDIAL POUR LES APPRENTISSAGES TOUT AU LONG DE LA VIE (CMA), en partenariat avec lInstitut de lUNESCO pour lapprentissage tout au long de la vie (UIL), le Conseil International de léducation des adultes (CIEA), lUniversité Cadi Ayyad au Maroc - Marrakech et la Ville de Marrackech du mercredi 31 octobre au vendredi 2 novembre Les apprentissages informels Comment prendre en compte les « acquis buissonniers » qui passent souvent par le jeu, les arts, les réseaux, la tradition orale et tous les autres cheminements de vie singuliers ? Comment conjuguer au présent le formel, le non formel et linformel ? Comment saisir loccasion historique de repenser les modèles dapprentissage en fonction des contextes de chaque pays et de chaque personne? Non formal and Informal learning Identifying, asssessing, optimising informal and non formal Learning (it means « not recognised by a diploma) and the compétences gained are challenges for the future. The expected impact is an increased awareness of the skills acquired in this informal and non formal Framework. We have also to create crossovers with formal Learning

4 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 3 e forum mondial Apprendre tout au long de la vie Marrakech Maroc ORGANISÉ PAR LE COMITÉ MONDIAL POUR LES APPRENTISSAGES TOUT AU LONG DE LA VIE (CMA), en partenariat avec lInstitut de lUNESCO pour lapprentissage tout au long de la vie (UIL), le Conseil International de léducation des adultes (CIEA), lUniversité Cadi Ayyad au Maroc - Marrakech et la Ville de Marrackech du mercredi 31 octobre au vendredi 2 novembre Hélène BEZILLE (France), CMA, Professeure des Universités Paris-Est Créteil (UPEC) Chercher, bricoler, inventer, apprendre : le cas de quelques petits et grands inventeurs

5 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 5 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Que nous apprennent petits et grands inventeurs? sur le rôle des apprentissages informels dans les innovations et ladaptation au changement? sur les formes de complémentarité, de «conjugaison» possible avec les apprentissages non formels et formels?

6 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 6 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Quel intérêt y a-t-il à se poser cette question? elle permet un déplacement du regard sur la formation

7 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 7 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Approche courante identification de populations sur lesquelles intervenir et de leurs manques définition de politiques dintervention, financement et montage de dispositifs

8 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 8 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Détour... du côté du pouvoir dagir des personnes concernées les ressources de la curiosité, du plaisir de la découverte la mobilisation dhabiletés et de talents non visibles les ressources collectives, dune «éco-formation»

9 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 9 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Entre grands inventeurs ayant visibilité et reconnaissances et petits inventeurs anonymes non visibles mais très actifs...beaucoup de points communs dans la cuisine des apprentissages au service dun projet Une hypothèse

10 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 10 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Quel intérêt ? Penser et agir autrement face à la distance supposée des «usagers» vis-à-vis de la formation formelle Revisiter nos représentations des processus dengagement en formation

11 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 11 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Apprendre pour transformer la société: le rôle des apprentissages informels la cuisine des grands inventeurs : Exemple 1 Freud Quand il ny avait pas de bonne occasion de se former, il fallait être son propre professeur. À propos du rêve de Freud «Autodidasker» Freud, S., 1967 (1900), L'interprétation des rêves Cest évidemment lui lautodidacte par ses découvertes sur les névroses. Autodidacte est aussi celui qui a recommencé sa propre éducation par lauto-analyse Anzieu, D., 1998, (1959), L'auto-analyse de Freud et la découverte de la psychanalyse, Paris, PUF.

12 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 12 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 La cuisine freudienne... des parcours académique classique très solide + une source très diversifiée dinspiration: lanalyse de ses rêves, lanalyse des rêves de ses patients, échanges épistolaires avec les collègues, contemplation œuvres dart à l occasion de ses voyages, la lecture de la littérature classique et des œuvres contemporaines, etc... = les ressources de lart+de la science+de la littérature+de la communication+de lintrospection+de lobservation de la vie quotidienne de la thérapie de ses patients.

13 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 13 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 De lapprentissage informel à linspiration freudienne... En ce qui concerne la théorie de la sexualité, je rassemble les matériaux, jattends jusquà ce que le matériel entassé puisse prendre feu grâce à une étincelle qui lenflamme. (cité par Didier Anzieu) Les nombreuses belles choses quon a vu finiront bien par porter on ne sait quels fruits. (Lettre à sa belle-sœur Minna au retour dun voyage en Italie) la méthode des associations libres aurait été inspirée à Freud par la lecture de louvrage Comment devenir un écrivain original en trois jours (Lugwig Börne) ouvrage qui mettait en scène des tentatives dauto- analyse à but littéraire.

14 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 14 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Apprendre pour transformer la société: le rôle des apprentissages informels exemple 2 la blogosphère Global Voice l e partage de connaissance des arts dans les cultures autres, chez des passionnés impliqués dans le réseau internet de journalisme citoyen Travaux de thèse de Laura Vidal jeune conseillère Exemple: faire connaître et partager la littérature vénézuélienne Dans la première partie de cet interview, Guillermo Parra nous a parlé de ses expériences avec la poésie vénézuélienne, de son contact avec de nouveaux mouvements littéraires grâce aux médias sociaux, et de son opinion sur ce qui pourrait être considéré comme un nouveau boom dans la littérature du pays. Dans cette partie de l'interview, nous partagerons l'opinion de Guillermo sur les nouveaux auteurs qui dépeignent le paysage des nouveaux styles narratifs vénézuéliens.

15 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 15 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Apprendre pour transformer la société Mais aussi... Apprendre pour vivre et survivre dans la société exemple 3: lesprit du shanzhai Shanzhai «forteresse de montagne» ; un refuge de bandits à lépoque de lEmpire. Courrier international 29/07/2010 produits de contrefaçon (téléphone mobiles, etc.) dans les arrière-cours et ateliers clandestins lesprit Shanzhai: recréation fantaisiste et rebelle du réel Brice Pedroletti Le monde 2 octobre 2012 exemple linitiative dinternautes, fin 2008, de lancer sur la Toile leur propre spectacle de réveillon – fête du Printemps shanzhai (rompre le monopole de la télévision centrale.) la multiplication des écoles maternelles sauvages principe de détournement : le mot prend un sens à la fois constructif et subversif.

16 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 16 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Du détournement à la création lesprit bricoleur du shanzhai inspire lart Exemple lexposition les paysans Da Vinci organisée par lartiste Guo-qiang pour louverture dun nouveau musée le Rockbund Art à Shangaï : –Expositions doeuvre de paysans: bricolages d'avions, d'hélicoptères, de bateaux, de soucoupes volantes, de robots) –un exemple de l'essence du shanzhai : un hommage à la recréation jouissive dans une arrière-cour de campagne, c'est-à- dire en périphérie du monde. (Courrier international 29/07/2012 ) –on passe de la société de la connaissance à latelier, à la fabrique invisible de la connaissance au quotidien

17 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 17 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Points communs dans ces exemples: le développement et la mobilisation dapprentissages informels cest-à-dire par exemple ? savoirs faire pratiques et tours de main acquisitions autodidactes de savoirs « savants » ou techniques savoirs relationnels savoirs sur soi, développement des dispositions réflexives, sensibles, intuitives, créatives etc. savoirs dexpérience

18 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 18 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre Points communs dans ces exemples ? Rapport vital à lactivité et à lengagement dans lactivité Un enjeu : comprendre ce qui, dans le « rapport au savoir » dune personne ou/et dun communauté fait obstacle ou dynamise, voire amplifie cet engagement

19 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 19 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre Points communs le bon usage du «flou» investir les espaces non institutionnalisés investir les moments de transition savoir se saisir de loccasion, du bon moment, de lopportunité supporter la «déliaison», la liminarité

20 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 20 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Points communs: goût pour le «bricolage» cest à dire ? faire des mise en relation productives entre – des choses mais aussi –des personnes –des idées et –des formes dapprentissage : informels/formels/non formels

21 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 21 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Linformel: la «matière noire» des apprentissages la « matière noire» Terme emprunté à la physique pour désigner une matière non directement visible, qui constituerait la plus grande partie de la matière de lunivers. Son existence est inférée pour rendre compte de la cohérence de lunivers.

22 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 22 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 Un peu de lecture BEZILLE, H, 2009, « Arts de faire autodidactes dans le processus créateur : lexemple de Freud », in Jean- Marie Barbier, Etienne Bourgeois, Gaëtane Chapelle, Jean-Claude Ruano Borbalan, Encyclopédie de la formation, Paris, PUF. BÉZILLE, H., 2009, « Sept talents autodidactes pour un apprentissage tout au long de la vie », Actualité de la formation permanente, n° , pp

23 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 23 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012 What can we learn from innovators and creators about transformative learning ? Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil (UPEC) France

24 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 24 Hélène Bezille Université Paris-Est Créteil 3eme forum mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Marrakech Université Cadi-Ayyad 1er-3 novembre 2012

25 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 25 Thank you Merci شكرا

26 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 3 e forum mondial Apprendre tout au long de la vie Marrakech Maroc ORGANISÉ PAR LE COMITÉ MONDIAL POUR LES APPRENTISSAGES TOUT AU LONG DE LA VIE (CMA), en partenariat avec lInstitut de lUNESCO pour lapprentissage tout au long de la vie (UIL), le Conseil International de léducation des adultes (CIEA), lUniversité Cadi Ayyad au Maroc - Marrakech et la Ville de Marrackech du mercredi 31 octobre au vendredi 2 novembre Pascal GALVANI (Canada) Professeur à lUniversité du Québec, Expert international Apprendre de la vie

27 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Peut-on accepter que la connaissance se fonde sur lexclusion du connaissant, que la pensée se fonde sur lexclusion du pensant, que le sujet soit exclu de la construction de lobjet ? (Morin, Introduction générale de la Méthode 2008, p. 34) Apprendre de la vie Pascal Galvani Professeur Université du Québec à Rimouski SiteWeb : 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

28 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Trajet dauto-éco-formation 1975 (17ans) voyage initiatique dautoformation interculturelle; séminaires de Krishnamurti, écoformation dans des communautés amérindiennes (Shoshone) 1980 (22ans) Formateur dans des mouvements déducation populaire; découverte de lauto-conscientisation (Freire) et de lautomatisation (Rogers) 1986 (30ans) Diplôme dÉtude Universitaire dÉtude des pratiques sociales Desroche autobiographie raisonnée coopérative production de savoirs Gaston Pineau histoire de vie et autoformation Edgar Morin complexité de lauto-socio-éco-ré-organisation 1997 (40ans) Doctorat professeur à lUniversité de Tours (France) rencontre de: Francisco Varela clôture opérationnelle et couplage structurel Basarab Nicolescu, transdisciplinarité (44ans) professeur Université du Québec à Rimouski (Canada) Maîtrise e étude des pratiques psychosociales 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

29 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie apprendre tout au long de la vie pour transformer la société pourquoi et comment? Pourquoi ? Faire face à lévénement inédit de la mondialisation et de ses multi-crises enchevêtrées: écologique, économique, interculturelle, technologique Obsolescence des modèles hérités Les changements sont déjà là mais ils ne sont pas reconnus, ils sont dans les marges Responsabilité de léducation daccompagner les émergences alternatives 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

30 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Apprendre tout au long de la vie? Comment? Passer sa vie à lécole ou apprendre de la vie ? Lapprentissage de la vie nest pas informel ….mais il nest pas pré-formaté! Cest une auto-éco-formation : mise en forme et en sens de soi à partir de lexpérience vécue Lêtre humain existe en formation (Honoré) La capacité de sauto-éco-ré-organiser à partir du chaos que constitue lévénement est la caractéristique même du vivant de (Morin, Atlan, Varela) 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

31 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Pour une démarche réflexive et dialogique daccompagnement de lauto-éco-formation Reconnaître et accompagner la capacité à apprendre de la vie Accompagner lautoformation : mise en sens et en forme de soi Réfléchir, conscientiser lexpérience vécue Mettre en dialogue les interprétations de lexpérience Écologiser les savoirs : Relier les savoirs théoriques, pratiques, existentielles, populaires, artistiques, etc. 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

32 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie lauto-éco-formation Lautoformation est le processus vital de mise en forme et en sens de soi dans linteraction permanente avec lenvironnement physique (écologisation) et culturel (socialisation) Ecoformation Cosmo-bio- physique Socio-formation Hétéro / Co socialisation écologisation subjectivation Autoformation soi-autos Autoformation soi-autos Autoformation action de lautos-soi rétroagissant sur les processus qui lon créé et récursivité sur soi-même 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

33 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Apprendre de la vie pertinence de lautoformation la crise des savoirs traditionnels et disciplinaires face à lévénement inédit de la mondialisation les savoirs alternatifs émergents sont marginaux et principalement dans les apprentissages informels peux socialiser, tacites. La multiplication exponentiel des informations, des médias, des images et des concepts recouvre et occulte la capacité des personnes à apprendre de la vie (autoformation existentielle) 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

34 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Responsabilités des formateurs et des éducateurs Solliciter la capacité naturel des êtres humains à faire-face immédiatement à linconnu, à sautoformer dans lexpérience directe de la vie Accompagner la reconnaissance des savoir dexpérience en amont des écrans, des médiations conceptuelles et informationnelles Accompagner lexplicitation et la reconnaissance des savoirs alternatifs émergents économiques, écologiques, interculturels, etc. 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

35 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Rééquilibrer le formel et linformel Les pédagogies didactiques se centrent sur les contenus et laction des enseignants, elles présuposent un esprit et un monde stables et indépendants lun de lautre; les pédagogies initiatiques se centre sur les processus, la qualité de présence du sujet à son expérience, elles envisagent lesprit comme reliance et rétroactions interdépendantes de du sujet et du monde. 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

36 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 4 exemples pratiques Diplôme Universitaire détude des pratiques sociales (Université de Tours, France) autobiographie raisonnée + cooprérative de production de savoirs (Pineau, Desroche) Maîtrise en étude des pratiques psychosociales (Université du Québec à Rimouski) Cours décoformation interculturelle avec des enseignant- guérisseurs amérindien (licence et maîtrise psychosociologie) Cours de recherche-formation transdisciplinaires (Centro de estudios universitarios Arkos, Puerto Vallarta, Mexico) ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

37 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 1/ Réfléchir lexpérience personnelle Le retour réflexif sur lexpérience peut utiliser différents supports : histoires de vie, récits de pratiques, journal de bord, Blasons, entretien dexplicitation, etc. La réflexivité ne se limite pas à la dimension théorique, mais elle doit aussi se faire au niveau pratique, poétique et existentiel. Cest un passage de lenseignement par consommation de savoirs pilotée par un programme de contenus prédéfinis à la formation par production de savoirs (qui inclut de la consommation) pilotée par la recherche réflexive. Pour respecter lauto-éco-organisation du sujet, la première étape consiste à opérer une boucle réflexive sur lexpérience Cest un travail de prise de conscience et de description du vécu de lexpérience. expérience vécue Boucle de retour réflexifBoucle réflexif production de savoir production de savoir 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

38 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Réfléchir et comprendre lexpérience en formation Lexploration des moments significatifs de lexpérience vécue est une démarche réflexive dauto-conscientisation et dauto-compréhension. Il sagit littéralement dune démarche dautoformation par la recherche sur lexpérience.. Posture de recherche en première, deuxième et troisième personne Trois éléments sont apparus essentiels au cours des recherches : le retour réflexif personnel sur lexpérience, la mise en dialogue collectif des interprétations; La mise en perspective par le croisement des savoirs transdisciplinaires expérientiels, scientifiques, artistiques, interculturels, etc. 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

39 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Maïeutique à quatre temps Expérience vécue Expérience vécue Boucle de retour réflexif Boucle production de savoir production de savoir TRA-JET OB-JET SU-JET PRO-JET Advenir Souvenirs D Daprès Henri Desroche, 1990, Entreprendre dApprendre, Éditions Ouvrières 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

40 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 2/ comprendre les interprétations en groupes de dialogue Le partage des différentes interprétations et la compréhension de leurs différences permet la prise de conscience et la décentration des préjugés et des conditionnements à travers lesquels chacun a construit sa propre expérience. Lapprentissage transformateur suppose un double processus démancipation autant des conditionnements socio-culturels hérités (ethnocentrisme) que des préjugés construits par les expériences personnelles (égocentrisme). Le second mouvement consiste à développer lintercompréhension par la mise en dialogue des interprétations de lexpérience 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

41 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 3/ mise en culture par le croisement des savoirs transdisciplinaires Le troisième mouvement consiste à « mettre en culture » ou mettre en perspective, les savoirs personnels par le dialogue avec dautres sources de savoirs: scientifiques, artistiques, interculturels, etc. Un exemple: « Le croisement des savoirs » un exemple de recherche-action- formation Academics- Thinking/dp/ /ref=sr_1_5?ie=UTF8&qid= &sr=8-5&keywords=merging+of+knowledge universitaires- professionnels/dp/ /ref=sr_1_3?ie=UTF8& qid= &sr=8-3 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

42 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie merci… Site Web : Adresse 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

43 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Léducation face aux crises de la mondialisation Comment léducation peut-elle affronter les crises multiples et enchevêtrées liées à la mondialisation ? Crises économiques Crises écologiques de la rupture des équilibres planétaires Crises symboliques des rencontres des cultures Ces crises sont toutes liées à un mode de pensée réducteur : qui sépare et exclus le sujet et son environnement, qui réduit la réalité à sa seule dimension matérielle et marchande Les dangers de rupture déquilibre écologique appellent une action urgente pour réformer la pensée. La responsabilité de léducation et de la formation est de préparer la réforme de la pensée et daccompagner la transformation du paradigme culturel dominant. 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

44 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie changement de paradigme épistémologique Passage de la rééducation du réel à un seul niveau de réalité (matériel, macro-physique quantifiable) à la prise en de multiple niveau de réalité (psychique, quantique, qualitatif) Passage dune causalité linéaire à linterdépendance de boucles de rétroaction Passage dune vision déterministe à une vision probabiliste Passage de la coupure (positiviste) du sujet et de lobjet à la prise en compte de la co-émergence du sujet et de lobjet dans le phénomène perçu Passage du modèle explicatif extériorisant à un modèle compréhensif articulant implication et distanciation du sujet connaissant dans les processus de connaissances Nous sommes au cœur dun changement de paradigme épistémologique 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

45 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Sources transdisciplinaires du nouveau paradigme Physique quantiquePhénoménologie herméneutique (Husserl, Gadamer Ricoeur) Pensée Eco systémique (Bateson) Auto-organisation (Francisco Varela) Théories de la communication (Palo-Alto) Pensée Complexe (Edgar Morin) Transdisciplinarité (Piaget, Nicolescu) Les sources de ce changement de paradigme sont multiples et convergentes 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

46 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Les niveaux de réalité du changement de paradigme Niveau épistémologique changement de paradigme théorique Niveau social changement de paradigme culturel de limaginaire social Niveau méthodologique changement de paradigme des pratiques Niveau éthique changement de paradigme des valeurs daccomplissement de soi. Les praticiens de léducation et de la formation ont une responsabilité éthique dans le changement de paradigme à notre époque où chacun est appelé à se former et se transformer tout au long de la vie. 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

47 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Le vert paradigme de lauto-éco-formation Les premières bases de lécoformation nous sont données par Gregory Bateson dans son livre « Lécologie de lesprit » Lunité de survie nest pas lindividu mais la boucle de rétroaction qui relie lindividu et son environnement. Parce que tout être vivant qui détruit son environnement se détruit lui- même. Lunité de survie est la base même de sa conception de lesprit comme circulation et interaction entre lorganisme et lenvironnement entre lindividu et son milieu. Cette idée nest pas limitée à la biologie. Elle est aussi apparue aussi dans lépistémologie génétique de Piaget, comme dans la philosophie phénoménologique herméneutique ou le pragmatisme. 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

48 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Système auto (soi-même) La nouvelle unité de survie : auto-éco-organisation systémique Boucle de rétroaction Boucle de récursivité La flexibilité de lenvironnement doit être pris en compte au même niveau que la flexibilité de lorganisme, parce que lorganisme qui détruit son environnement se détruit lui-même. Par conséquent, lunité de survie est lentité souple : organisme dans son environnement. Gregory Bateson, Lécologie de lesprit (1971) 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

49 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie changement de paradigme dans les pratiques déducation et de formation Il semble que nous sommes face à un cercle vicieux : pour réformer léducation il faut un changement de paradigme de la pensée mais pour que sopère le changement de paradigme de la pensée il faut un changement de paradigme de léducation. La réforme de lesprit dépend de la réforme de léducation, mais celle-ci dépend aussi de la réforme de la pensée : ce sont deux réformes maîtresses, en boucle récursive, lune productrice/produite de la réforme de lautre, indispensables à une réforme de la pensée politique qui commandera à son tour les réformes sociales, économiques, etc. Mais la réforme de léducation dépend aussi de la réforme politiques et des réformes de société, lesquelles découlent de la restauration de lesprit de responsabilité et de solidarité, à son tour produit de la réforme de lesprit, de léthique, de la vie. (Morin, La voie p.298) Alors que faire ? Comment mettre en œuvre ce changement de paradigme dans les pratiques déducation et de formation ?

50 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Transformer les pratiques de formation par la réflexivité sur les pratiques Pour transformer ce cercle vicieux en cercle vertueux il faut opérer une transformation du paradigme des pratiques éducatives par la boucle réflexive (Schön). Pourquoi la réflexivité ? Parce que notre vie quotidienne est déjà transdisciplinaire et complexe. La TD et la complexité ne sont pas des choses plus compliquées que nous devrions ajouter à notre vie et à notre esprit. Au contraire, nous sommes déjà complexes et transdisciplinaires. Il suffit de faire un retour réflexif sur notre expérience vécue pour entrer en dialogue avec la complexité 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

51 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Passer du paradigme des sciences appliquées au paradigme réflexif Les pratiques de formation sont soumises actuellement au paradigme positiviste des sciences appliquées. La formation pratique des éducateurs est toujours conçue comme une transmission de lois et de principes que les praticiens devront ensuite appliquer. La révolution paradigmatique en éducation est le passage de la transmission hétéro-formatrice des savoirs à laccompagnement des processus dauto-co-éco-formation de production de savoirs au différents niveaux pratiques, théoriques et existentiels. La formation transdisciplinaire doit être réflexive et dialogique pour intégrer lautoréférence, le paradoxe dialogique et la co-construction systémique du savoir. Pascal Galvani 2011Estrategias Dialógico-Reflexivas para la Eco-formación », Visión Docente Con-sciencia, n°59 pp.5-21 n°60 pp ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

52 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Passer du modèle de « lexpert » au modèle du « praticien réflexif » Lhégémonie du paradigme des sciences appliquées se transmet quavec le modèle de lexpert: Recherche en « troisième personne »: cest lexpert ou le chercheur qui étudie les acteurs ou les praticiens comme « ils » ou « elles »; Lexpert détient le pouvoir de définir les questions de recherche, les méthodes et lanalyse des données même si ces données sont les expériences vécues par dautres Le changement de paradigme consiste à passer au modèle du « praticien réflexif » La recherche réflexive se fait en dialogue première seconde personne (je-tu) Lexpérience de vie et la pratique sont perçues comme des sources de savoirs valides, incorporées, tacites, expérientielles, (Piaget, Varela, Schön) Le chercheur professionnel devient un accompagnateur, un formateur méthodologique pour des praticiens réflexifs. Lobjectif est dexpliciter théoriser, formaliser, les savoirs de la vie et de les croiser avec des savoirs académiques, philosophiques, artistiques ou populaires. Les sujets sont des experts dexpérience Les acteurs ne sont pas des idiots culturels

53 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie La pensée complexe Complexus signifie ce qui est tissé, inter-dépendant; Le réel concret est complexe; cest linterdépendance généralisée des phénomènes en transformation permanente; On ne peut pas comprendre le Tout sans connaître les partie ni les parties sans connaître le Tout. Distinguer sans exclure et relier sans confondre Edgar Morin 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

54 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Principes de la complexité Systémique: auto-éco-ré- organisation Hologramatique: Le Tout est dans la partie comme la partie est dans le Tout Dialogique : Interdépendance des polarités contradictoires et antagonistes Edgar Morin 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

55 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Auto-hétéro-éco-formation (Pineau) Ecoformation Cosmo-bio- physique Socio-formation Hétéro / Co Écoformation (action de lenvironnement) Env. Social etEnv. Physique Écoformation (action de lenvironnement) Env. Social etEnv. Physique socialisation écologisation subjectivation Action de lautos rétroaction sur les processus qui lon créé et récursivité sur soi-même Autos autoformation Autos autoformation 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

56 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Le concret complexe Le conditionnement du paradigme positiviste nous entraîne habituellement à réduire le concret au « matériel ». Mais le concret comporte de multiples niveaux de réalité. Il y a un « concret complexe » non matériel mais bien réel Lévénement de ce congrès ne se réduit pas à la salle, aux chaises et aux individus physiquement présentes. Le réel concret de notre congrès vécu est tissée de toutes les interactions et relations sociales, familiales, professionnelles, symboliques et existentielles (etc.) qui nous composent et qui influencent nos actes, nos rétroactions et nos attitudes. 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

57 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Dialogique dinterdépendance de lautos et de léco Autoformation Hétéroformation y Écoformation sont des processus tissés en interdépendance. Cest le principe dialogique dautonomie- dépendance de la pensée complexe (Morin) De même pour F. Varela, lautonomie du sujet connaissant est un tissage interdépendant entre la clôture opérationnelle (récursivité) et le couplage structurel (rétroaction) 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

58 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Trois idées pour lauto-écoformation Le sujet apprenant émerge dans un monde de significations par le langage en simprégnant des symboles et traditions déterminées par son environnement culturel et physique. La tradition est lensemble des représentations mémorisées des expériences dinteraction avec le milieu qui ont été accumulées par les générations précédentes. La tradition nest quune partie elle nest jamais complètement adéquat aux défis du présent. Elle doit toujours être réinterprétée. Les savoirs hérités doivent être suspendus pour ré-ouvrir de nouvelles compréhensions à partir de linteraction entre le sujet connaissant et son environnement (couplage structurel). 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

59 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Références et liens Publications et vidéos en espagnol Galvani Pascal 2011.Estrategias Dialógico-Reflexivas para la Eco-formación », Visión Docente Con-sciencia, n°59 pp.5-21 n°60 pp Dialógico-Reflexivas para la Eco-formación », Visión Docente Con-sciencia, n°59 pp.5-21 n°60 pp Galvani Pascal « Transdisciplinariedad y ecologización de los saberes. Pasos operacionales en el CEUArkos » Visión Docente Con-sciencia, n 40-41, Enero-Febrero 2008, p. 4-13, Galvani Pascal «La reflexividad sobre la experiencia : una perspectiva transdisciplinar sobre la autoformación», Visión Docente Con-sciencia, Año VI n°36-37, pp Galvani Pascal «Transdisciplinariedad y Éducación». Visión Docente Con-sciencia, Año V n°30, p Galvani Pascal 2006, «El Estudio de las prácticas sociales: Una praxis transdisciplinaria de la formación para la investigación», Visión Docente Con-sciencia, Año V, n 28, Enero-Febrero 2006, p Pineau Gaston, « Las reflexiones sobre las practicas, el corazón de la vuelta reflexiva Nicolescu Basarab, «Transdisciplinariedad : pasado presente y futuro» Ubiratan dAmbrosio « Occidente agua y sabiduria aprendiendo a convivir » María da Conceição Xavier de Almeida 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

60 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 3 e forum mondial Apprendre tout au long de la vie Marrakech Maroc ORGANISÉ PAR LE COMITÉ MONDIAL POUR LES APPRENTISSAGES TOUT AU LONG DE LA VIE (CMA), en partenariat avec lInstitut de lUNESCO pour lapprentissage tout au long de la vie (UIL), le Conseil International de léducation des adultes (CIEA), lUniversité Cadi Ayyad au Maroc - Marrakech et la Ville de Marrackech du mercredi 31 octobre au vendredi 2 novembre Mohammed MELYANI (Maroc) Maître de conférences, HDR, Université de Picardie Apprendre hors les murs Françoise DAX, Vice-Présidente du Comité Mondial pour les Apprentissages tout au long de la vie

61 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Maalem Fès Apprendre hors les murs 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?

62 Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie 62 Thank you Merci شكرا 3 ème forum mondial apprendre tout au long de la vie, pourquoi et comment?


Télécharger ppt "Comité mondial pour les apprentissages tout au long de la vie Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI Under the High Patronage of His Majesty."

Présentations similaires


Annonces Google