La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

H1 N1 Dr Dominique LE HOUÉZEC. QU'EST QUE LA GRIPPE ? La grippe est un maladie infectieuse respiratoire aiguë due au virus grippal (Myxovirus Influenzae).

Présentations similaires


Présentation au sujet: "H1 N1 Dr Dominique LE HOUÉZEC. QU'EST QUE LA GRIPPE ? La grippe est un maladie infectieuse respiratoire aiguë due au virus grippal (Myxovirus Influenzae)."— Transcription de la présentation:

1 H1 N1 Dr Dominique LE HOUÉZEC

2 QU'EST QUE LA GRIPPE ? La grippe est un maladie infectieuse respiratoire aiguë due au virus grippal (Myxovirus Influenzae). Elle est très habituellement bénigne, guérissant en une semaine. Elle se complique plus volontiers chez les personnes âgées ou présentant une pathologie chronique préalable. Le virus se propage facilement dune personne à lautre (gouttelettes de toux, secrétions nasales, mains). Les lieux confinés et très fréquentés (métro, bus, collectivités scolaires…) sont propices à la transmission de ces virus. L'incubation est courte (2/3 jours) La grippe est une maladie obligatoire car elle circule dans le monde entier et peut toucher nimporte qui dans nimporte quel groupe dâge. La grippe provoque des épidémies annuelles qui atteignent leur pic pendant lhiver dans les régions tempérées. Dans certains pays tropicaux, les virus grippaux circulent tout au long de lannée avec un ou deux pics au cours de la saison des pluies Dr Dominique LE HOUÉZEC

3 QUELLE GRIPPE ? Il existe trois types de grippe saisonnière : A, B (épidémiques) et C (le moins fréquemment rencontré, cas sporadiques) Les virus grippaux de type A (seul responsable de pandémies) se subdivisent en sous-types en fonction des différentes sortes et association des glyco-protéines de surface du virus Hémagglutinine (16) Neuraminidase (9) Parmi les nombreux sous-types des virus grippaux A, les sous-types A(H1N1) et A(H3N2) circulent actuellement chez lhomme. Dr Dominique LE HOUÉZEC

4 Les virus grippaux se caractérisent par leurs fréquentes mutations. Cette évolution génétique se fait : - soit par glissement (« shift »), le changement est mineur et une grande partie de la population a déjà rencontré des virus similaires les années précédentes, c'est le cas lors des épidémies saisonnières, - soit par cassure (« drift »). Ce dernier phénomène ne concerne que les virus de type A. Il est responsable de lapparition de nouveaux virus face auxquels la population nest pas protégée et génère des pandémies grippales dont la morbidité et la mortalité élevées. QUEL VIRUS ? Dr Dominique LE HOUÉZEC

5 La grippe est une maladie obligatoire conférant une immunité naturelle de plusieurs années (environ 15 ans). Lépidémie hivernale survient entre les mois de novembre et davril et débute le plus fréquemment fin décembre/début janvier. Elle dure en moyenne 9 semaines. Elle touche entre 4 et 12% de la population selon les hivers. Donc environ 2,5 à 7, 5 millions de personnes seraient concernées chaque année en France. Entre 25 % et 50 % des consultations concernent des jeunes de moins de 15 ans. Mortalité = 1/ cas (saison 2004/2005) 90 à 95 % des décès concernent des personnes âgées de plus de 65 ans. Age moyen = 85 ans DONNÉES CHIFFRÉES Dr Dominique LE HOUÉZEC

6

7 TRAITEMENT Traitement symptomatique +++ ANTIVIRAUX : Inhibiteurs de la Neuraminidase donnés en traitement préventif ou curatif Oseltamivir (TAMIFLU) Zanamivir (RELENZA) ANTIBIOTIQUES si surinfection Dr Dominique LE HOUÉZEC

8 VACCINS Les mutations antigéniques permanentes nécessitent des adaptations annuelles des vaccins de la grippe saisonnière, recommandées par l'OMS. Ce vaccin associe en général trois types de virus, récemment rencontrés, par exemple (saison 2009/2010) A/South Dakota/6/2007 A/Uruguay/716/2007 B/Brisbane/33/2008 Il s'agit de vaccins tués inactivés, sans conservateurs (mercure, formaldéhyde) ni adjuvant sauf pour l'un d'eux (« Gripguard ») qui contient du squalène. Dr Dominique LE HOUÉZEC

9 VACCINS MODE D'EMPLOI La vaccination est recommandée tous les ans chez les personnes à risque.(personnes de plus 65 ans et porteurs d'une maladie chronique) Pour la saison , la couverture vaccinale anti-grippale de la population générale française était de 26 % L'efficacité est imparfaite, estimée à 38% chez les plus de 65 ans (saison 2004/2005). La durée de la protection brève, obligeant à répéter la vaccination chaque année. Dr Dominique LE HOUÉZEC

10

11 GRIPPE AVIAIRE Virus A(H5N1) apparu à Hong-Kong en Flambées d'épizootie depuis 2003 surtout en Asie, élevages de volailles (« Grippe du poulet »). Le canard serait un vecteur principal du virus. Cas humains rares, observés chez les professionnels en contact avec secrétions respiratoires et déjections. Contamination interhumaine exceptionnelle. 476 cas rapportés, mortalité 60% Dr Dominique LE HOUÉZEC

12 TRAITEMENT Mesures préventives dans pays à risque ANTIVIRAUX préventif et curatif VACCIN spécifique A(H5N1) développé, réservé aux personnels de la filière avicole dans pays atteints PLAN GOUVERNEMANTAL PANDEMIQUE élaboré depuis 2007 Dr Dominique LE HOUÉZEC

13 QUID DE LA DITE « PANDÉMIE » Une pandémie est une épidémie caractérisée par sa diffusion géographiquement très étendue (plusieurs continents ou monde entier), à loccasion de lapparition dun nouveau sous-type de virus résultant dune modification génétique. Le taux d'attaque et élevé (jusqu'à 50% de la population). Le virus possédant des caractéristiques nouvelles, limmunité de la population est faible ou nulle. Il peut en résulter un nombre important de cas graves ou de décès. Jusqu'en mai 2009, la définition de l'OMS comportait « un nombre énorme de morts et de malades ». Changement de définition : « Qu'il y ait beaucoup de morts n'a jamais fait partie de la définition de la pandémie... » (Dr FUKUDA) Dr Dominique LE HOUÉZEC

14 PANDÉMIES GRIPPALES Au XXe siècle on a dénombré trois pandémies grippales : En , la pandémie dite de la "grippe espagnole" (virus A/H1N1) a touché le monde entier. Les estimations (site de lOMS) indiquent quau moins 40 millions de personnes en seraient décédées. Les pandémies suivantes ont été beaucoup moins sévères : en , la "grippe asiatique" (virus A/H2N2) 1 à 1,5 millions morts en , la "grippe de Hong-Kong" (virus A/H3N2) qui aurait fait entre 0,75 et 1 millions de morts. Dr Dominique LE HOUÉZEC

15 La nouvelle grippe dite « pandémique » est une infection humaine par un virus grippal qui infecte habituellement les porcs. Dans lépidémie actuelle, les virus isolés chez les malades sont des virus qui appartiennent à la famille A(H1N1). Dans le cas présent, ce nest pas une grippe porcine. Cest une infection à un virus qui sest développé chez le porc mais est passé chez l'homme, au Mexique (avril 2009) et qui maintenant se transmet dhomme à homme. Ce virus est génétiquement différent du virus H1N1 de grippe saisonnière, virus dorigine humaine qui circule habituellement : Virus « variant » GRIPPE « PANDÉMIQUE » 2009 « GRIPPE PORCINE » ou « GRIPPE MEXICAINE » Dr Dominique LE HOUÉZEC

16 RECOMMANDATIONS DES «EXPERTS» Taux d'attaque = 43 % population Entre 6000 et décès Parallèle avec grippe aviaire Mutations, combinaison avec grippe aviaire Plusieurs vagues Passage en « phase 6 » du plan pandémie pour l'OMS en juin 2009 Fabrication dans l'urgence de vaccins pandémiques sur le modèle des vaccins de la grippe aviaire. Favoriser les vaccinations des 5-50 ans Dr Dominique LE HOUÉZEC

17 PLAN PANDEMIQUE STOCKS 2 milliards de masques 33 millions de doses d'antiviraux 94 millions de doses vaccinales CAMPAGNE MÉDIATIQUE VACCINATION « MILITARO- ADMINISTRATIVE » Comité de lutte contre la grippe Fermetures d'écoles Hospitalisations abusives Dr Dominique LE HOUÉZEC

18 DONNEES CHIFFRÉES FRANCE MÉTROPOLITAINE Nombre de cas estimés : 4 millions (Réseau « Sentinelles ») En extrapolant les formes frustes ou inapparentes = 12 à 18 millions de personnes (19 à 30% de la population) Atteint plus les populations jeunes. Personnes âgées étant porteuses d'une mémoire immunitaire envers le sérotype H1N1 Dr Dominique LE HOUÉZEC

19 Réseau « SENTINELLES » Dr Dominique LE HOUÉZEC

20

21 Réseau « GROG » Dr Dominique LE HOUÉZEC

22 Réseau « GROG » Dr Dominique LE HOUÉZEC

23 FORMES GRAVES (Au 9/03/10) 1327 Hospitalisations 0-14 ans = 14% ans = 74% > 65 ans = 12% Facteurs de risque (pathologie respiratoire, diabète, insuffisance cardiaque, obésité, grossesse...) = 80% Sans facteur de risque = 20% Insuffisances respiratoires beaucoup plus fréquentes que lors de la grippe saisonnière Dr Dominique LE HOUÉZEC

24 DÉCÈS (Au 9/03/2010) 308 dont 256 avec isolement virus A(H1N1) 0-14 ans = 25 (9%) ans = 197 (66%) > 65 ans = 74 (25%) - Avec facteurs de risque (pathologie respiratoire, insuffisance cardiaque, diabète, déficit immunitaire, obésité, grossesse) = 84%. Sans facteur de risque = 16% - Mortalité = 0,2/ cas Pas d'impact sur la mortalité globale attendue Incidence de mortalité = 0,49/ habitants Dr Dominique LE HOUÉZEC

25 DONNEES COMPARÉES décès transmis à l'OMS (28/02/10) contre à décès annuels estimés pour la grippe saisonnière 308 décès enregistrés en France contre plutot 500 à 1500 décès annuels lors de la grippe saisonnière. Contagiosité plus grande : probablement 15 millions de personnes touchées avec de nombreuses formes bénignes, contre 4 à 7 millions avec la grippe saisonnière La mortalité atteint une tranche d'âge différente (67% chez les ans) ayant la plupart du temps (84%) un facteur de risque Dr Dominique LE HOUÉZEC

26 VACCINATIONS 5,7 millions de vaccinés (9% population) dont 29% chez les professionnels de santé Efficacité ? Durée protection ? Effets indésirables ? À court terme A long terme des adjuvants stimulants de l'immunité Dr Dominique LE HOUÉZEC

27 TAUX MORTALITE en EUROPE Dr Dominique LE HOUÉZEC

28 PAYSPOLOGNEGRECE FRANCE Métropolitaine NORVEGE TAUX DE VACCINATION 0%3%9%70% DECES MORTALITE / habitants 0,451,10,490,6 Dr Dominique LE HOUÉZEC

29 EFFETS INDÉSIRABLES DÉCLARÉS (AFSSAPS ) Cas « graves »: PANDEMRIX= 267 / PANENZA = 68 Affections neurologiques : 9 poussées de démyélinisation ou de SEP - 8 Guillain-Barré - 1 encéphalite - 3 paralysies faciales - 2 névrites optiques - 1 myosite sévère - 1 paraplégie chez un enfant. Affections auto-immunes : 8 thrombopénies, 4 péricardites, 1 hépatite chez un enfant 16 décès (1 enfant) dont les causes ne sont pas précisées PAS DE SURVEILLANCE DU LONG TERME PREVUE Dr Dominique LE HOUÉZEC

30 QUESTIONS POSÉES Surévaluation du risque Dramatisation et sur-médiatisation Dépenses financières 2 milliards d'Euros (plan cancer = 0,75 milliards d'euros) « Pandémie de l'indécence » (Pr GENTILINI) Lobbyng des laboratoires pharmaceutiques - financement de l'OMS : 3,5 millions d'/an - contrat de production vaccinale lié au terme de « pandémie » par l'OMS Conflits d'intérêts des experts (A.OSTERHAUS) Dr Dominique LE HOUÉZEC

31 QUAND DES DOUTES SURGISSENT Mise en cause de l'OMS par la Commission d'enquête du Conseil de l'Europe (Dr W.Wodarg) Mise en cause d es responsables sanitaires nationaux : Commission d'enquête parlementaire en France Dr Dominique LE HOUÉZEC


Télécharger ppt "H1 N1 Dr Dominique LE HOUÉZEC. QU'EST QUE LA GRIPPE ? La grippe est un maladie infectieuse respiratoire aiguë due au virus grippal (Myxovirus Influenzae)."

Présentations similaires


Annonces Google