La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LIGNEE LYMPHOCYTAIRE. I-INTRODUCTION LES LYMPHOCYTES: Support cellulaire de la défense immunitaire spécifique 25 – 40 % des globules blancs dans le sang.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LIGNEE LYMPHOCYTAIRE. I-INTRODUCTION LES LYMPHOCYTES: Support cellulaire de la défense immunitaire spécifique 25 – 40 % des globules blancs dans le sang."— Transcription de la présentation:

1 LIGNEE LYMPHOCYTAIRE

2 I-INTRODUCTION LES LYMPHOCYTES: Support cellulaire de la défense immunitaire spécifique 25 – 40 % des globules blancs dans le sang périphérique Moins de 20 % dans le myélogramme.

3 I-INTRODUCTION 3 populations de lymphocytes: *Lymphocytes T: Différentiation dans le thymus: lymphocytes thymo-dépendants Impliqués dans limmunité à,médiation cellulaire

4 I-INTRODUCTION *Lymphocytes B: Différentiation dans la moelle osseuse Immunité à médiation humorale

5 I-INTRODUCTION *Lymphocytes nuls, non T, non B: Lymphocytes naturel Killer: cellule NK: Tuent naturellement les tumeurs Lymphocytes Killer: cellules effectrices de la cytotoxicité dépendante des Ac: ADCC LAK: lymphokine actived Killer

6 II- ORIGINE ET CIRCULATION DES CELLULES LYMPHOÏDES 1. Origine et migration initiale des précurseurs La lymphopoïèse commence au niveau du foie fœtale à partir de la 6 ème semaine. La MO se substitue à partir du 4 ème mois. Devient prépondérante à partir du 6 ème mois Exclusive à la naissance

7

8 II- ORIGINE ET CIRCULATION DES CELLULES LYMPHOÏDES Les cellules souches lymphoïdes proviennent de la cellule souche pluripotente médullaire. Cellule souche pluripotente Cellules souches lymphoïdes précurseurs des lymphocytes T et des lymphocytes B Pré B Différentiation LB mature ( moelle) Pré T différentiation LT mature ( Thymus ) ( 1 ère étape de différentiation) et acquisition de la spécificité immunitaire)

9 II- ORIGINE ET CIRCULATION DES CELLULES LYMPHOÏDES Les lymphocytes B ( LB) matures et (LT) ou thymocytes matures zones T dépendantes des organes lymphoïdes périphériques: - ganglion - la rate et - les différents formations lymphoïdes des muqueuses digestives( plaque de Payer) et respiratoires ou ils achèvent leur maturation : fonctionnellement mature suite à un contact avec un Ag: développement de la réponse immune

10 II- ORIGINE ET CIRCULATION DES CELLULES LYMPHOÏDES les LB et LT gagnent la circulation lymphatique, puis sanguine. On estime quil ya : 70 à 80 % LT circulants 5 à 10 % LB

11 II- ORIGINE ET CIRCULATION DES CELLULES LYMPHOÏDES 2. Recirculation des lymphocytes matures: Les LB et LT nés dans les organes lymphoïdes à la suite dune stimulation antigénique: Canal thoracique dans la circulation générale Permet: atteindre les organes lymphoïdes périphériques très éloignés de leur lieu de naissance; Peuvent: rencontrer à nouveau un Ag activation et apparition dun clone identique Recirculation permanente : dispersion dans tout lorganisme des lymphocytes éduqués, aptes à reconnaitre les différents Ag

12 III- LYMPHOPOÏÈSE 1.Lymphopoïèse T: Cellule souche pluripotente cellule souche lymphoïde pré T Thymus. Pré T maturation Lymphocytes (1 er stade de différentiation) vont apparaitre des marqueurs de différentiation permettant aux lymphocytes de : - Reconnaitre lAg - Distinguer le soi du non soi: tolérance du soi

13 III- LYMPHOPOÏÈSE 1.Lymphopoïèse T: (suite) Les marqueurs de la membrane des lymphocytes T sont des molécules antigéniques de surface reconnus par des anticorps monoclonaux. Ce sont des marqueurs de différentiation ou cluster de différentiation: CD A côté des CD, les LT portent un récepteur pour lAg: cest : TCR

14 III- LYMPHOPOÏÈSE 1.Lymphopoïèse T: (suite) Dans la zone corticale: Les LT acquièrent un certain nombre de marqueurs: - CD 7 - CD 1 - CD 2 - Apparition simultanée de CD 4 et CD 8

15 III- LYMPHOPOÏÈSE 1.Lymphopoïèse T: (suite) Dans la zone médullaire: apparaissent dautres marqueurs TCR Disparition du CD 1 avec apparition du CD 4 ou CD 8 Apparition du CD 3: fin de maturation thymique Ensuite: Récepteur pour le Fc des Ig Apparition des marqueurs du système HLA classe I

16 III- LYMPHOPOÏÈSE 1.Lymphopoïèse T: (suite) Les lymphocytes thymus sont: LT matures mais fonctionnellement immatures migration : zones T dépendantes des organes lymphoïdes périphériques contact avec lAg: fonctionnellement mature

17 III- LYMPHOPOÏÈSE 1.Lymphopoïèse T: (suite) A)Activation antigénique: apparition des marqueurs dactivation: CD 25: récepteur de lIL 2 HLA classe II B) Stimulation antigénique: Apparition de populations lymphocytaires de fonctions différentes.

18 III- LYMPHOPOÏÈSE 1.Lymphopoïèse T: (suite ) B) Stimulation antigénique: Apparition de populations lymphocytaires de fonctions différentes. LT CD 4 hélper + LT suppresseur: régulation de la réponse immune LT CD 8 cytotoxique: cytotoxicité restreinte et spécifique dAg: effecteurs de limmunité à médiation cellulaire LT CD 4 mémoire: sécréteurs de lymphokines: effecteurs de lHSR

19 III- LYMPHOPOÏÈSE 2.Lymphopoïèse B: A) Différentiation au niveau de la MO/ indépendante de toute stimulation antigénique: Pré B MO LB mature exprime lIg de surface: (Ig M et Ig D) Au cours de cette différentiation: apparition des marqueurs de différentiation

20 III- LYMPHOPOÏÈSE 2.Lymphopoïèse B: A) Différentiation au niveau de la MO/ indépendante de toute stimulation antigénique: (suite) Cellule souche précurseurs des LB Pro B: HLA DR classe II CD 19 CD 20 CD 10: Ag calla

21 III- LYMPHOPOÏÈSE 2.Lymphopoïèse B: A) Différentiation au niveau de la MO/ indépendante de toute stimulation antigénique: (suite) Pré B: HLA DR classe II CD 19 CD 20 LB mature: HLA DR classe II CD 19 CD 20 CD 21 et CD 22, Ig de surface: reconnaissance des Ag

22 III- LYMPHOPOÏÈSE Ensuite les LB migrent voie sanguine Zones T dépendantes des organes lymphoïdes périphériques contact avec lAg.

23 III- LYMPHOPOÏÈSE 2.Lymphopoïèse B: B) Activation dépendante de lAg au niveau des organes lymphoïdes périphériques. Suivant la nature de lAg, les LB peuvent être activés directement par lAg ou par Lintermédiaire des IL sécretés par les LT CD 4 helper. Pour les Ag proteiques: intervention des LT CD 4 helper Pour les Ag de nature glucido-lipidiques: activation directe des LB

24 III- LYMPHOPOÏÈSE 2.Lymphopoïèse B: B) Activation dépendante de lAg au niveau des organes lymphoïdes périphériques ( suite) Les marqueurs des LB activés: *HLA DR * CD 19, CD 20 * CD 23 * Ig de surface Les LB activés vont se transformer en plasmocytes sécréteurs danticorps spécifiques: 1 seul type dIg: (M,A,G,E,D): Immnité à médiation humorale

25 III- LYMPHOPOÏÈSE 2.Lymphopoïèse B: C) Les autres cellules lymphoïdes « non T » « non B » Cytotoxicité non restreinte et non spécifique cellules K: cellule à cytotoxicité non restreinte, médié par les Ac cellule NK: cellule natural Killer: LGL (Large Granular Lymphocyte): CD 16

26 IV-ASPECTS MORPHOLOGIQUES Lignée lymphocytaire - faiblement représentée dans le sang - Origine: Moelle osseuse Réaction lymphocytaire - Il en existe deux types: Les petits lymphocytes Les grands lymphocytes

27 IV-ASPECTS MORPHOLOGIQUES Petite cellule au noyau mature, et couronne de cytoplasme peu abondante Petit Lymphocyte Grande cellule, au cytoplasme hyperbasophile Grand lymphocyte

28 IV-ASPECTS MORPHOLOGIQUES Population lymphocytaire : 8 à 12 % de lymphocytes B, 70 à 80 % de lymphocytes T et 5 à 15 % de cellules NK.

29 IV-ASPECTS MORPHOLOGIQUES Petit lymphocyte cellule arrondie, de 8 à 12 μm de diamètre. Rapport N/C élevé Noyau très dense, rouge-violet foncé, arrondi avec parfois une petite encoche ou dépression. C'est au niveau de cette dépression que l'on observe un petit cytoplasme bleuté.

30 IV-ASPECTS MORPHOLOGIQUES La taille est à peine supérieure à celle d'une hématie. Le cytoplasme est parfois modérément basophile Petit lymphocyte

31 IV-ASPECTS MORPHOLOGIQUES Grand lymphocyte le diamètre varie de 12 à 15 μm, un rapport N/C moins élevé. Noyau ovalaire ou quadrangulaire Chromatine dense, d'aspect plus ou moins laqué avec des craquelures ou marbrures. Cytoplasme translucide, parfois discrètement bleuté Peut contenir quelques granulations rouges (de 5 à 30), définissant les grands lymphocytes

32 IV-ASPECTS MORPHOLOGIQUES Cellule avec un noyau à chromatine dense Un rapport N/C élevé. Parfois on observe un discret nucléole, comme sur cette image. Grand lymphocyte

33

34

35 V- FONCTIONS 1. réponse immunitaire par limmunité - cellulaire: LT - Humorale: LB/ activation de plusieurs clones sécréteurs dAc 2. Activation des macrophages 3. défense antitumorale: cellules NK

36 V- FONCTIONS 4. Fonctions effectrices de limmunité à médiation cellulaire: Rôle des LT sécréteurs de lymphokines : rôle dans * régulation de lactivité des LT et LB * régulation de lhématopoïèse * contrôle de la réponse inflammatoire * HSR ( LTCD 4 helper)

37 VI- EXPLORATION 1.NFS: - Taux normal des lymphocytes: / mm3 25% de la formule leucocytaire de ladulte Inf à 1500/mm3: Lymphopénie Sup à 4000/mm3: Hyperlymphocytose -Nourrissons et enfants: inversion de la formule leucocytaire Lymphocyte: /mm3

38 VI- EXPLORATION 2. Frottis sanguin: a)Aspect morphologique des lymphocytes - Taille des cellules - Aspect du noyau * forme irrégulière * Chromatine: dense; fine; en mottes * Présence ou non de nucléoles - Aspect du cytoplasme * Abondance * degré de basophilie * régularité ou non des contours * présence dinclusions azurophiles

39 VI- EXPLORATION b) Caractère homogène ou hétérogène de la population lymhocytaire c) Réaction à la myélopéroxydase ( - ) MPO -, en cas de lymphocytose avec lymphoblastes

40 VI- EXPLORATION 3. Myélogramme et BOM: en cas de suspicion de pathologie maligne 4. Immunophénotypage et numération des lymphocytoses Par cytométrie en flux en utilisant les Ac monoclonaux: Anti CD 3 LT / Anti CD 19, CD 20 LB Anti CD 4 LT CD 4/ Anti CD 16 C/ NK Anti CD 8 LT CD 8;

41 VI- EXPLORATION 5. Exploration de lhypersensibilité retardé: HSR Intradermoréaction: IDR à la tuberculine 6. Biopsie ganglionnaire Classer avec certitude un lymphome malin non hodgkinien ( LMNH)


Télécharger ppt "LIGNEE LYMPHOCYTAIRE. I-INTRODUCTION LES LYMPHOCYTES: Support cellulaire de la défense immunitaire spécifique 25 – 40 % des globules blancs dans le sang."

Présentations similaires


Annonces Google