La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Février 20041 L’ACTIVITE RUGBY ET L’ENFANT. 2 Février 2004 A. LES CARACTERISTIQUES DE L’ENFANT :  1) Les enfants de 6-9 ans : - Les enfants de cette.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Février 20041 L’ACTIVITE RUGBY ET L’ENFANT. 2 Février 2004 A. LES CARACTERISTIQUES DE L’ENFANT :  1) Les enfants de 6-9 ans : - Les enfants de cette."— Transcription de la présentation:

1 Février L’ACTIVITE RUGBY ET L’ENFANT

2 2 Février 2004 A. LES CARACTERISTIQUES DE L’ENFANT :  1) Les enfants de 6-9 ans : - Les enfants de cette tranche d’âge entrent dans le premier cycle de l’école élémentaire. Ils s’ouvrent sur le monde extérieur en sortant du cercle familial : l’école et le club sportif sont les lieux privilégiés de son développement. Cette étape, appelée moyenne enfance, se caractérise par un comportement enthousiaste et fougueux, s’illustrant dans l’intérêt éprouvé par la pratique sportive (inscription en club).

3 3 Février 2004  C’est l’âge favorable à l’acquisition d’habiletés motrices générales : développement et enrichissement du répertoire gestuel, amélioration de la coordination. C’est la période d’un entraînement multidisciplinaire avec découverte des gestes fondamentaux (courses, lutte, saut, lancer, grimper, nager…). Il convient de multiplier les expériences motrices globales, surtout sans fixation prématurée sur une famille d’habiletés spécifiques.  Il convient donc de : - Surveiller la durée des efforts (intenses et brefs) et favoriser un fractionnement de l’activité ou laisser l’enfant choisir son rythme (pauses fréquentes).

4 4 Février Varier les matériels utilisés (objets aux formes et aux couleurs différentes). - Matérialiser l’espace des aires de jeu. - Ne pas privilégier le côté de l’exécution motrice. - Démontrer plus qu’expliquer. L’imitation étant facilitée, faire des démonstrations correctes. S’il y a explication, elle se fait en termes simples et concrets ; un mot est prioritaire : l’ACTION. - Faire jouer : le jeu est premier chez l’enfant. - Favoriser la réussite pour motiver la pratique. - Mettre en place des séances courtes (45 mn à 1h).

5 5 Février 2004 En résumé, il faut essayer de prendre en compte les paramètres suivants et les mettre en interaction : EGOCENTRISME CROISSANCE JEU MULTI- DISCIPLINAIRE PRIORITE A L’ACTION MOYENNE ENFANCE

6 6 Février 2004  2) Les enfants de 9-13 ans : - Les enfants entrent dans une période propice à tous les apprentissages tant scolaires que moteurs. La grande enfance se caractérise par de nombreuses acquisitions (« l’âge d’or »). La transition avec la moyenne enfance est graduelle et progressive.  Par conséquence, il convient donc de respecter certaines choses : - C’est le meilleur âge pour l’apprentissage en général et l’acquisition des techniques sportives de base.

7 7 Février Multiplier les expériences pour enrichir le répertoire gestuel. - Mettre en place des situations faisant appel à la vitesse d’exécution, l’adresse, la précision. - Ne pas laisser apprendre des gestes médiocres ou faux, il faut travailler sur la qualité. - L’enfant est endurant : travail aérobie à développer. Il se dépense sans économie (prévoir les temps de récupération). La vitesse peut aussi être privilégiée. - Tenir compte des différences morpho biologiques (groupe de niveaux).

8 8 Février Respecter et faire respecter les règles établies en commun ; importance du JEU et des formes jouées. - L’enfant peut imaginer et concevoir ce que l’autre va faire, permettant la mise au point de réponses tactiques simples (individuelles ou collectives) : c’est la COOPERATION. - Aborder donc de manière plus précise le choix tactique (adaptation à la situation proposée). - Développer un esprit de groupe pour s’identifier au club. - Mettre en place des séances courtes (1h ; temps de pratique effective sur le terrain).

9 9 Février 2004 En résumé, il faut essayer de prendre en compte les paramètres suivants et les mettre en interaction : CROISSANCE ÂGE D’OR DES APPRENTISSAGES REGLE COOPERATION SOCIALISATION GRANDE ENFANCE

10 10 Février 2004  3) Les enfants de ans : - Les jeunes entrent dans une période délicate, la puberté. Ils vont se trouver confrontés à un bouleversement sur tous les plans : morpho biologique, psychologique et affectif. C’est pourquoi on la qualifie souvent de crise d’adolescence.  Par conséquence, il convient donc de respecter certaines choses : - La gestion des différences morpho biologiques en formant des groupes de travail ( aller vers l’individualisation).

11 11 Février Surveiller les états de fatigue et développer la filière aérobie. - Veiller à ne pas renforcer la marginalisation et la dévalorisation de l’adolescent par un discours, des remarques et des attitudes déplacées de la part de l’éducateur. La critique doit être justifiée, non dévalorisante. - L’adolescent doit être invité si nécessaire à émettre un avis. L’éducateur peut susciter son analyse, discuter, argumenter. L’adulte s’appuie sur son autorité fonctionnelle (compétences) et non sur son statut (source de conflit). - Annoncer les règles de jeu et ne pas les transgresser.

12 12 Février L’association et le sport sont des moyens d’affirmation pour le jeune, lui permettant de faire reconnaître ses compétences et ses différences. - L’éducateur peut parfois être investi du rôle de modèle ou de « deuxième père ». Cet investissement est aussi lourd à porter dans la gestion d’un groupe. - Permettre au jeune de prendre des responsabilités au sein du club et de participer aux décisions des adultes (s’appuyer sur des joueurs relais pour faire passer le message et tirer le meilleur profit du collectif).

13 13 Février 2004 En résumé, il faut essayer de prendre en compte les paramètres suivants et les mettre en interaction : CRISE POUSSEE HORMONALE INSTABILITE OPPOSITION RECHERCHE D’IDENTITE ET D’INDEPENDANCE ADOLESCENCE

14 14 Février 2004 B. LES CONSEILS PEDAGOGIQUES :  1) Comment diriger les enfants : - Utiliser un vocabulaire correct, éviter les explications trop détaillées, - Eviter toute réflexion désagréable au cours de la séance, - Encourager un enfant que l’on vient de réprimander pour ne pas le laisser sur une impression de faute et d’échec, - Laisser l’initiative aux enfants, développer leur sens des responsabilités,

15 15 Février Veiller à leur comportement vis-à-vis de leurs partenaires, adversaires, éducateurs et arbitres.  2) Comment diriger une séance : - Etre vu et entendu de tous, - Montrer le geste juste si on est capable, sinon s’abstenir, - Présenter la séance aux enfants, leur expliquer le but de l’exercice, - Faire apprendre le règlement sous forme jouée, les habituer à respecter les consignes,

16 16 Février Disposer de plusieurs ballons, du matériel en rapport avec l’exercice, - Varier l’intensité et la durée de la séance en fonction des conditions météorologiques, - De même, les temps d’activités devront être adaptés à l’âge de l’enfant et à son degré de fatigabilité.  3) Comment réussir une séance : - Evaluer le niveau général par un jeu global, - Mettre en place progressivement les difficultés : commencer rapidement l’activité en faisant jouer,

17 17 Février Fixer le but à atteindre : l’évaluer en permanence pendant la séance ; le cas échéant, le replacer à un niveau plus haut ou plus bas, - Respecter les lois de l’exercice : OPPOSITION, ALTERNATIVE, REVERSIBILITE, REPETITION, CONSTRUCTION DE L’EXERCICE, LANCEMENTS, - Ne pas trop se fier à son expérience de joueur, s’en servir uniquement comme repère, - Préparer les séances, - Faire exécuter des exercices nés d’une réflexion personnelle, - Se servir d’un référentiel commun : cela permet à tous d’analyser les différentes situations et d’y répondre de la même façon.

18 18 Février 2004  4) La séance type : - Echauffement en collectif total, - Travail en collectif de ligne ( 6 contre 6 par exemple), - Travail en collectif réduit ( plan homme contre homme), - Jeu final en rapport avec le thème, en collectif total.  1 heure / 1 heure 15 de séance maximum ; le reste pour la récupération (TRES IMPORTANT).


Télécharger ppt "Février 20041 L’ACTIVITE RUGBY ET L’ENFANT. 2 Février 2004 A. LES CARACTERISTIQUES DE L’ENFANT :  1) Les enfants de 6-9 ans : - Les enfants de cette."

Présentations similaires


Annonces Google