La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GENERALITES EN RHUMATOLOGIE. Maladies osseuses/articulaires/rachidiennes I ANATOMO-PHYSIOLOGIE Tissu osseux Articulations Membrane synoviale II CLINIQUE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GENERALITES EN RHUMATOLOGIE. Maladies osseuses/articulaires/rachidiennes I ANATOMO-PHYSIOLOGIE Tissu osseux Articulations Membrane synoviale II CLINIQUE."— Transcription de la présentation:

1 GENERALITES EN RHUMATOLOGIE

2 Maladies osseuses/articulaires/rachidiennes I ANATOMO-PHYSIOLOGIE Tissu osseux Articulations Membrane synoviale II CLINIQUE III EXAMENS Biologie Examens complémentaires IV CLASSIFICATION

3 I ANATOMO-PHYSIOLOGIE Tissu osseux Cellules : ostéoblastes, ostéocytes, ostéoclastes Substance intercellulaire organique : fibres collagènes et protéines non collagènes type protéoglycans Substance minérale : cristal dhydroxyapatite Remaniement osseux fonction réparatrice, dadaptation architecturale Ostéoformation : ostéoblastes Résorption : ostéoclastes Facteurs influant sur le remodelage osseux Génétiques ostéopathies génotypiques Hormonaux ( R Calcitonine, Oestrogènes) ( R Hormones thyroïdiennes, PTH) ( F Corticoïdes) Mécaniques activité la formation Minéraux carence en calcium Vitaminiques carence Vit D et rachitisme ou ostéomalacie

4

5 Architecture du tissu osseux

6

7 I ANATOMO-PHYSIOLOGIE Articulations Extrémités osseuses (épiphyses) Recouvertes de cartilage formé de chondrocytes et de substance intercellulaire Rôle amortissement des pressions et de glissement Ménisques meilleure congruence, adaptation des surfaces articulaires Membrane capsulo-synoviale Organe de sensibilité : richement innervée Nettoyage : macrophages, phagocytes qui nettoient les débris cellulaires Action de filtre pour des substances dorigine sanguine Sécrétion du liquide articulaire synovial

8 II CLINIQUE - DOULEUR Modalités de survenue des signes articulaires Date de début Brutal ou progressif Évolution dans le temps Caractère permanent ou intermittent Topographie Siège et irradiation de la douleur à faire préciser avec un doigt Type de la douleur Broiement, striction, déchirure, pesanteur ou à tonalité neurologique (brûlure, décharge électrique, picotement) Intensité +++ échelle visuelle analogique (EVA)

9 II CLINIQUE - DOULEUR Horaire de la douleur Inflammatoire Recrudescence nocturne, réveil en deuxième partie de nuit, maximale au réveil, diminution après une période dactivité (dérouillage matinal) Incomplètement soulagée par le repos, peu influencée par leffort Étiologie inflammatoire, infectieuse ou tumorale Mixte mécanique et inflammatoire Mécanique D éclenchée par leffort Dans la journée Calmée au repos, la nuit Étiologie dégénérative Retentissement sur la vie quotidienne impossibilité de faire certains mouvements limitation de lactivité

10 II CLINIQUE - EXAMEN CLINIQUE Bilatéral et comparatif Inspection, palpation, mesure des mobilités Inspection - Tuméfaction articulaire (gonflement lié à un épanchement ou à un épaississement synovial) - Rougeur - Déformations éventuelles : amyotrophie, axes des membres, attitude antalgique Palpation Mobilisations active et passive - Douleur provoquée - Mouvements anormaux ou limités (raideur, blocage, dérobement) Examen général - Signes généraux (fièvre, perte de poids, asthénie, anorexie), - Adénopathies, affections associées

11 III EXAMENS BIOLOGIQUES Syndrome inflammatoire NFS : anémie VS CRP Électrophorèse des protéines : 2 et Si infection, GB Métabolisme osseux calcium, phosphore (sang et urines) phosphatases alcalines (PAL), hydroxyprolinurie, ostéocalcine vitamine D (25 OH vit D), Parathormone (PTH) Analyses spécifiques Facteur rhumatoïde, auto anticorps reconnu par deux réactions (Latex, Waaler Rose) Anticorps antinucléaires FAN (lupus)

12 III EXAMENS BIOLOGIQUES Technique dexamen du liquide articulaire malade en décubitus asepsie stricte gants et compresses stériles aiguille verte au moins trois tubes Analyses du liquide synovial Aspect macroscopique (couleur, viscosité) Numération des éléments Cellules < 1500 /mm 3 (mécanique) Cellules >1500/mm 3 (inflammatoire) Recherche de germes à lexamen direct et en culture : arthrite bactérienne ? Recherche de microcristaux : arthrite microcristalline ?

13 III EXPLORATIONS RADIOLOGIQUES Radiographies simples aspect osseux : morphologie structure homogène ou hétérogène minéralisation Aspect de larticulation : interligne ostéophytes, constructions érosions aspect des parties molles gonflement calcification Scanner (TDM)

14 III EXPLORATIONS RADIOLOGIQUES Imagerie par résonance Scintigraphie osseuse simple, magnétique (IRM) aux leucocytes marqués

15 III EXPLORATIONS RADIOLOGIQUES Arthrographie Arthroscan Myélographie, myéloscan

16 IV- CLASSIFICATION DES MALADIES RHUMATOLOGIQUES A Pathologies osseuses Tumeurs bénignes ou malignes Infections ostéites Métaboliques ostéoporose ostéomalacie autres ostéopathies endocriniennes, rénales Ostéonécrose Maladie de Paget

17 IV- CLASSIFICATION DES MALADIES RHUMATOLOGIQUES B Pathologie articulaire Tumeurs Infections arthrites septiques Inflammation rhumatismes inflammatoires Arthropathies mécaniques arthrose, pathologie vertébrale Autres arthropathies métaboliques nerveuses algoneurodystrophie C Pathologie périarticulaire Tendinite, bursite Affections des parties molles

18 IV- CLASSIFICATION ARTHROSE Définition altération du cartilage articulaire liée à la sénescence et à des troubles de la mécanique articulaire Primitive, sans facteur prédisposant autre que le vieillissement, la surcharge pondérale et le terrain génétique, articulations portantes Secondaire, plus précoce, sur une articulation préalablement anormale anatomiquement ou surutilisée ARTHRITE Définition inflammation de la synoviale, alors que le cartilage est initialement indemne Classification Aiguë (< 3 mois), subaiguë ou chronique. Topographie : mono, oligo ( 3 articulations) ou polyarticulaire (distale, symétrique ou non) Étiologie : infectieuse, microcristalline ou rhumatismale

19 IV- CLASSIFICATION

20 ARTHROSE Maladie mécanique Usure prématurée du cartilage ARTHRITES Maladies inflammatoires de la membrane synoviale Arthrites bactériennes Arthrites inflammatoires (PR, SPA) Arthrites microcristallines (goutte, CCA)


Télécharger ppt "GENERALITES EN RHUMATOLOGIE. Maladies osseuses/articulaires/rachidiennes I ANATOMO-PHYSIOLOGIE Tissu osseux Articulations Membrane synoviale II CLINIQUE."

Présentations similaires


Annonces Google