La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Littérature au cycle 3 Animation pédagogique Mercredi 8 novembre 2006 Lézignan-Corbières Inspection de lÉducation Nationale – Corbières Minervois –11200.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Littérature au cycle 3 Animation pédagogique Mercredi 8 novembre 2006 Lézignan-Corbières Inspection de lÉducation Nationale – Corbières Minervois –11200."— Transcription de la présentation:

1 Littérature au cycle 3 Animation pédagogique Mercredi 8 novembre 2006 Lézignan-Corbières Inspection de lÉducation Nationale – Corbières Minervois –11200 Lézignan– Cathy LE MOAL CPC

2 I- Une culture littéraire pour les élèves de lécole primaire : constituer un capital de lecture en ayant une fréquentation régulière des œuvres et en approchant tous les genres littéraires de lenfance structurer sa mémoire

3 II- Mise en œuvre pédagogique des séquences de littérature : elle sorganise autour dune œuvre -très courte (un poème, une nouvelle) - ou beaucoup plus ample (un roman, une pièce de théâtre) sur un temps raisonnable < 15 jours.

4 II- Mise en œuvre pédagogique des séquences de littérature : La lecture des œuvres -objectif premier : compréhension assurée du texte -réflexion collective sur linterprétation - éviter de recourir à la lecture préparée hors classe

5 II- Mise en œuvre pédagogique des séquences de littérature : 4 instruments à disposition 1- la lecture à haute voix du maître pour faciliter la compréhension (passages complexes) pour souligner des passages clés 2- la lecture à haute voix des élèves uniquement pour les élèves maîtrisant la lecture (pauses, courbes intonatives) à cet âge, lenfant ne peut pas avoir une lecture interprétative 3- la lecture silencieuse ce nest pas un acte didactique (pas dinteraction, simplement une conséquence des enseignements reçus) demande une organisation différenciée 4- le résumé partiel synthétiser des passages pour comprendre

6 II- Mise en œuvre pédagogique des séquences de littérature : Assurer la compréhension : principale difficulté 1- trouver un rythme équilibré entre lectures et discussions 2- discerner les obstacles relatifs à la maîtrise de la langue ou aux représentations mentales erronées 3- faire des essais décriture sur des figures de la rhétorique et de la stylistique 4- privilégier les jeux danticipations successives Assurer la compréhension : principale difficulté

7 II- Mise en œuvre pédagogique des séquences de littérature : Gérer la contradiction entre flux de lecture / explication dun mot, dune forme, dune incompréhension progresser dans le texte en rappelant ce qui vient dêtre lu et en imaginant la suite langue : lexique rare, syntaxe complexe, enchaînement problématique des substituts du nom, connecteurs, relations temporelles représentations qui font défaut parce que ce qui est relaté nappartient pas à lexpérience réelle ou imaginaire des élèves. reprendre tout oubli ou erreur de compréhension par une discussion collective (acceptation ou refus des propositions par le maître) en poésie par exemple : déplacer la signification la plus courante des mots, créer des images, utiliser des symboles, jouer avec la langue. laisser les élèves explorer les possibles : donner le titre, laisser imaginer les scénarios, lire ou faire lire la mise en place de lhistoire ou le démarrage de lintrigue, laisser à nouveau anticiper les suites possibles, lire à nouveau pour éliminer les mauvaises pistes,… ….puis revenir au texte original. Gérer la contradiction entre flux de lecture / explication dun mot, dune forme, dune incompréhension.

8 II- Mise en œuvre pédagogique des séquences de littérature : Lire et interpréter limage 1- cest la relation texte-image qui doit être interprétée 2- prendre conscience des diverses modalités de cette relation dans la construction du sens de lœuvre 3- donner aux élèves la possibilité davoir un regard critique sur les propositions de léditeur

9 II- Mise en œuvre pédagogique des séquences de littérature : Lire et interpréter limage en sinspirant du travail qui se fait traditionnellement autour de lalbum en maternelle effets de redondance, juxtaposition, divergence, complémentarité, récits parallèles, Possibilité d'étudier une œuvre d'abord par la lecture des images ou par la lecture du texte seul (ex: album)

10 II- Mise en œuvre pédagogique des séquences de littérature : Les œuvres en débat : approche de linterprétation des textes 1- le sens nest pas donné : pas évident, pas manifeste 2- la curiosité sapprend 3- confronter les interprétations divergentes

11 II- Mise en œuvre pédagogique des séquences de littérature : il se construit dans la relation entre le texte, le lecteur et lexpérience sociale et culturelle de celui-ci. au maître dattirer lattention sur les mots et la présentation de louvrage (surprendre, conforter, décevoir) toute interprétation nest pas recevable, certaines sont en contradiction avec le contenu du texte; le recours à lœuvre reste le critère essentiel dinterprétation. Les œuvres en débat : approche de linterprétation des textes Pause : Jeu sur limplicite

12 II- Mise en œuvre pédagogique des séquences de littérature : linterprétation permet de revenir sur des sentiments : dégoût ou adhésion, rejet ou identification, émotions nées du récit, … débat sur les valeurs esthétiques et morales mises en jeu discussion avec un auteur, un illustrateur, un éditeur, un critique, un bibliothécaire (un autre médiateur que le maître). Les œuvres en débat : approche de linterprétation des textes

13 III- Des œuvres à mettre en réseau : la programmation des lectures 1- apprendre à lire des textes littéraires suppose une mise en réseau organisée pour explorer un genre pour apprécier les divers traitements dun personnage, dun motif pour élucider une procédure narrative, lusage du temps et du lieu pour estimer la place dune œuvre au sein de la production dun auteur 2- construire une véritable programmation des lectures successives sur le cycle en organisant un respect du rythme des séquences et de leur durée en maintenant léquilibre entre les genres (poésie, nouvelle et roman, théâtre, conte, album, bande dessinée) et entre classiques et œuvres contemporaines. cela suppose une solide culture des œuvres de jeunesse, doù une mutualisation.

14 IV- De la lecture à la mise en voix des textes 1- aller vers la lecture interprétative peut être une fin en soi développer des valeurs expressives spécifiques en plus de lintonation propre à la lecture : accents dinsistance, variations rythmiques, jeu sur les intensités, … toutes les activités dexpression sont intéressantes 2- contribuer à la mise en mémoire des textes lire à haute voix, mémoriser en partie pour interpréter, mémoriser pour réciter, écouter, réécouter, enregistrer … avant dinterpréter un texte, il faut lavoir lu et relu, il faut lavoir compris les techniques de mémorisation doivent être développées en classe (apprendre à apprendre) 3- dire un texte doit rester un plaisir du simple poème à la représentation théâtrale (avec lappui de professionnels).

15 V- De la lecture des œuvres littéraires à lécriture 1- écrire à partir des œuvres littéraires lues est un des axes de la production décrit il complète les autres types décrit : récits historiques, synthèses en histoire, descriptions en géographie, expérimentation en sciences (situations authentiques dapprentissage) 2- tous les genres littéraires peuvent faire lobjet dun travail décriture il sagit de sappuyer sur le texte lu pour entrer en écriture : modifier un aspect (lieu, temps, personnage, épisode, …), expanser ou réduire un texte, planifier une nouvelle écriture dans lexploration dun genre, écrire « à la manière de », pratiquer le pastiche, créer de manière ludique, créer des ateliers décriture à partir dune recherche lexicale ou dune situation induite (écoute musicale, œuvre picturale) … 3- prolonger lécriture par une mise en livre des textes produits édition manuscrite ou informatique

16 IV- De la lecture à la mise en voix des textes Faire que lélève devienne un lecteur autonome et passionné (le maître a un rôle de conseil et de suggestion en fonction du niveau de lecteur de lélève) établir un système de prêt à domicile de livres et un échange de livres entre élèves. éviter de faire rédiger des « fiches de lecture » mais suggérer de tenir « un carnet de lecture » personnel. organiser des séances de présentation de livres (clubs de lecture)

17 Pour la prochaine séance…. à vous de proposer vos ouvrages parcourus avec vos élèves ou des coups de cœur à faire partager. Inspection de lÉducation Nationale – Corbières Minervois –11200 Lézignan– Cathy LE MOAL CPC A bientôt …..


Télécharger ppt "Littérature au cycle 3 Animation pédagogique Mercredi 8 novembre 2006 Lézignan-Corbières Inspection de lÉducation Nationale – Corbières Minervois –11200."

Présentations similaires


Annonces Google