La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AIDE PERSONNALISEE en MATERNELLE Document daide pour les enseignants. Hautes-Pyrénées Gers.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AIDE PERSONNALISEE en MATERNELLE Document daide pour les enseignants. Hautes-Pyrénées Gers."— Transcription de la présentation:

1 AIDE PERSONNALISEE en MATERNELLE Document daide pour les enseignants. Hautes-Pyrénées Gers

2 Sommaire 1- Les textes de référence Aide personnalisée à lécole maternelle. 2- Orientations principales Principes directeurs A quel moment dans les apprentissages ? Des leviers pour mieux apprendre. Les 7 familles daide. 3- Le repérage. 3- Quels élèves ? Évaluer les acquis. 4- Lorganisation. 4- A quel moment ? Quelles personnes ? 5- Implication des élèves et des parents Les contenus Évaluer les effets Quelques documents ressources. 8-

3 Les textes de référence. Préambule programmes 2008 « Lécole primaire doit avoir des exigences élevées qui mettent en œuvre à la fois la mémoire et la faculté dinvention, raisonnement et imagination, attention et apprentissage de lautonomie, respect des règles et esprit dinitiative. Cest en proposant aux élèves un enseignement structuré et explicite, orienté vers lacquisition des savoirs de base, et en leur offrant des entraînements systématiques à la lecture, à lécriture, à la maîtrise de la langue française et des mathématiques, ainsi que de solides repères culturels, quon les préparera à la réussite. Le véritable moteur de la motivation des élèves réside dans lestime de soi que donnent lapprentissage maîtrisé et lexercice réussi. Cest la raison pour laquelle les élèves en difficulté doivent pouvoir bénéficier dune aide personnalisée et différenciée dès que les premières difficultés apparaissent et avant quelles ne soient durablement installées. »

4 Les textes de référence. Repères pour organiser la progressivité des apprentissages à lécole maternelle. Programmes 2008 « Les décalages entre enfants d'une même section ne sont pas, en général, des indices de difficulté ; ils expriment des différences qui doivent être prises en compte pour que chacun progresse dans son développement personnel. Les enseignants veilleront à éviter tout apprentissage prématuré.»

5 Aide personnalisée à lécole maternelle : orientations principales. Un rôle de prévention réduire ou prévenir les inégalités entre les élèves et ce, le plus tôt possible. prévenir les difficultés scolaires qui risqueraient dapparaître progressivement. intervenir auprès des élèves qui pourraient rencontrer une difficulté passagère. intervenir également auprès de ceux dont la fragilité, le manque de confiance en soi, la timidité pourraient les conduire à ne pas entrer rapidement dans les apprentissages. faire vivre des expériences scolaires réussies.

6 Principes directeurs. Faciliter lacquisition de compétences et de connaissances dans les situations dapprentissage pendant le temps denseignement obligatoire (24 heures). Laide personnalisée ne se substitue pas à la différenciation pédagogique qui relève du temps denseignement. Un temps denseignement qui, sans être un temps dévaluation individuelle, ni un temps de remédiation, sinscrit dans la prévention de la difficulté des «enfants fragilisés » ou de tout autre enfant dès les premiers signes dalerte, Laide personnalisée ne peut être poursuivie trop longtemps pour un même élève afin que la durée reste facteur de motivation et que lon évite la stigmatisation, Transférer des compétences et des connaissances dans les activités de la classe. Apprendre de manière différente. Varier les modalités dintervention (relation avec lenseignant et avec ses pairs: duelle, groupe),les supports et les outils. Prévenir les difficultés des enfants repérés comme «fragiles » dès les premiers signes dalerte (en PS, MS, GS). Permettre au maître de porter un regard individuel et positif sur lélève.

7 A quel moment dans les apprentissages ? Des notions non acquises relevant de lannée antérieure : relancer une dynamique dapprentissage. Des apprentissages non consolidés en cours dacquisition : renforcer les activités menées dans la classe et permettre lentraînement des compétences insuffisamment automatisées. Des difficultés dans les apprentissages en cours : reprendre des notions avec dautres approches. La prévention des difficultés de compréhension et de rythme de travail sur des notions à venir en amont de la séance de classe afin de mettre en situation de réussite les élèves les plus fragiles.

8 Des leviers pour mieux apprendre. Offrir la possibilité de manipuler, sexprimer, expérimenter. Aider avant les apprentissages. Clarifier lacquisition des connaissances. Aider et soutenir la mémorisation. Travailler sur les procédures des élèves. Expliciter les consignes et les attentes de lécole.

9 Les 7 familles daide: R.Goigoux Lors dune animation pédagogique en septembre 2008, Roland Goigoux a présenté aux enseignants la possibilité dinvestir le dispositif de manière la plus positive possible. Objectifs: faire réussir les tâches scolaires ordinaires et faire progresser dans les apprentissages les élèves en difficulté. Il ne propose pas de suivre un scénario sur mesure mais plutôt de déterminer le type daction, parmi les 7 quil a répertoriées, le plus approprié à un groupe. 1.Exercer Offrir un temps supplémentaire pour sentraîner, automatiser. Milieu ou fin dapprentissage. Manipuler, compter, graphisme, écriture … 2.Réviser Faire le point, revenir sur ce quon a fait. Reformuler ce qui a été fait, ce qui a été appris, ce qui a été utile pour réussir une tâche… 3.Soutenir Accompagner lélève au travail sur les tâches ordinaires, étayer leur réalisation, verbaliser les objectifs, les contenus, les procédures. 4. Préparer Cest une différenciation en amont, un renforcement préalable. Le travail danticipation peut permettre de réunir les conditions de la compréhension de la future séance collective. 5. Revenir en arrière Un temps pour combler les lacunes, reprendre les bases, des habiletés qui, si elles ne sont pas maîtrisées, vont générer de sérieux obstacles. 6. Compenser Enseigner des compétences requises mais non enseignées parce que lon pense quelles vont de soi. Développer une pédagogie explicite. 7. Faire autrement Ne signifie pas faire autre chose …

10 Les 7 familles daide: R.Goigoux Exemples de situations à proposer en aide personnalisée pour développer les compétences langagières des élèves de maternelle. 1.Exercer La mémoire : redire des comptines. La bonne prononciation des mots à partir dun imagier de la classe. Raconter lhistoire e son album écho ou un album connu de la classe. Jouer à catégo (trouver des mots de la même famille) 2.Réviser Revoir une notion abordée dans la journée : ce quon a appris, comment on a fait (GS). Revoir une procédure complexe : dénombrer les syllabes dans un mot et localiser une syllabe précise (GS) Revoir différentes histoires (les raconter pour pouvoir les comparer). 3.Soutenir Jouer à la dînette ou à habiller les poupées et dire ce que lon fait. Repérer et décrire les différentes étapes dune tâche complexe : ranger des images séquentielles. 4. Préparer Travail préparatoire à la compréhension dune histoire (présentation des personnages, des lieux, résumé …) Présenter une poésie, une chanson, un livre qui sera présenté à la classe. Préparer des arguments pour être candidat au conseil décole des enfants (GS). 5. Revenir en arrière Revoir un lexique non acquis en situation (aller dans le jardin pour dénommer les plantes, les outils …) faire le lien avec limagier. Utiliser de structures de phrases complexes à partir de jeux de société, de jeux de langue, dalbums écho… 6. Compenser Apprendre le registre de langue adapté à lécole et comprendre le vocabulaire de lécole. Apprendre à se repérer sur une fiche ou un livre : aller de haut en bas, de gauche à droite… 7. Faire autrement Changer dinterlocuteur, de lieu, de support, de stratégie (marionnettes, jeux de rôles, téléphone..).

11 Le repérage : quels élèves ? Cibler en priorité les élèves des classes de MS et GS dans le cadre de la prévention des difficultés. Pour les PS, en priorité dans le cadre de la prévention des décalages culturels ou langagiers.

12 Le repérage : quels élèves ? Un élève en décalage dans sa progression dapprentissage. Un élève qui nous interroge. Un élève en décalage par rapport aux compétences attendues. Un élève qui tente, échoue, évite, renonce … Un élève quon a du mal à cerner dans le groupe. Un élève qui se fait oublier, que lon remarque peu…

13 Le repérage : évaluer les acquis. Observer. Des observations critériées (afin déviter le simple constat ou les impressions) Des compétences ciblées Document daide à lévaluation des acquis en fin décole maternelle Eduscol Eduscol Banqoutils voir sur le site Passer du constat au projet daide.

14 Organisation : à quel moment ? Le temps du dispositif tient compte de la globalité de lactivité (transition avec lactivité précédente, installation, explicitation des objectifs, activité, rangement, bilan). Intégrer laide personnalisée dans lemploi du temps de la journée tout en respectant les rythmes dapprentissage des élèves.

15 Organisation : quelles personnes ? Lenseignant de la classe mais pas seulement. Préparer avec les collègues de lécole. Co-intervenir (un adulte intervient, un autre observe). …

16 Quelle implication de lélève ? Mettre lélève en situation de réussite. Le mettre en situation de constater ses progrès : Utiliser un cahier de suivi Élaborer un cahier de progrès Construire un projet

17 Quelle implication des parents ? Informer les parents sur ce dispositif dès la réunion de rentrée. Les associer; les déculpabiliser; dédramatiser; rassurer. Une démarche dexplicitation et de dialogue: Rencontre préparatoire en sappuyant sur les évaluations, les observations, les interrogations. Un courrier pour quils signifient leur accord et leur engagement. Un projet daide écrit. Un cahier de suivi. Une rencontre bilan.

18 Les contenus. MS/GS et PS repérés … choisir une compétence. Travailler selon des potentialités et des exigences. On conseille…On évite … - Temps de lecture offerte. - Temps de langage. - Temps de manipulation. - Temps de motricité. - Temps de travail sur lestime de soi. - Temps de travail sur la mémorisation. - Temps de découverte dun autre espace. - Temps de jeux à règles. - Finir un travail commencé. - Travailler sur fiche. - Travailler sur ce qui na pas été fait au cours de la journée. - Mettre en place une aide sur lannée.

19 Évaluer les effets. Par rapport aux connaissances et au comportement dans les situations de la classe. Estime de soi restaurée. Participation plus efficiente. Compréhension des consignes scolaires. Connaissances maîtrisées. … Constituer un document de suivi.

20 Ce dispositif nécessite donc : Repérage Concertation Préparation Régulation

21 Quelques documents. Exemples de : texte de communication en direction des familles et une fiche d'inscription. Doc famille Doc famille fiche de suivi des enfants. Doc suivi élève Documents élaborés dans dautres académies : Seine Maritime Rouen document 1 document 1 Haut-Rhin Ingersheim document 2 document 2 Haut-Rhin CDDP document 3 document 3 Loiret Orléans Nord Ouest document 4 document 4 Loiret Orléans Tours document 5 document 5


Télécharger ppt "AIDE PERSONNALISEE en MATERNELLE Document daide pour les enseignants. Hautes-Pyrénées Gers."

Présentations similaires


Annonces Google