La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN1 Épreuves de sciences de lingénieur du baccalauréat S 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN1 Épreuves de sciences de lingénieur du baccalauréat S 2013."— Transcription de la présentation:

1 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN1 Épreuves de sciences de lingénieur du baccalauréat S 2013

2 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN2 Épreuve écrite

3 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN3 Sujet métropole : thermographie aérienne dune station de ski par ballon captif (juin) et robot domestique laveur de sol SCOOBA 385 (septembre). Sujet Polynésie française : vidéosurveillance du raccordement au réseau électrique du parc expérimental hydrolien EDF de Paimpol-Bréhat.

4 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN4 Sujets articulés autour dune modélisation multiphysique du système étudié ; le candidat est amené à répondre à des problématiques conclues par une synthèse finale réflexive. Sujets nécessitant dallier en permanence des moments danalyse et de synthèse caractéristiques de la démarche dingénieur autour de la notion décarts, en référence avec le programme.

5 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN5 Systèmes pluritechnologiques élaborés à partir des démarches précisées dans le document daccompagnement, et les documents accompagnant le sujet zéro. Sujets volontairement plus faciles que le sujet zéro. Trop ? Grille de correctionGrille de correction (BOEN du 3 mai 2012) Résultats

6 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN6 La plupart des académies a choisi une correction par îlots afin dhomogénéiser et dharmoniser les points de vue des correcteurs. Chaque correcteur a corrigé toutes les questions dune même copie quelle que soit sa spécialité dorigine.

7 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN7 Futurs sujets Sujets proposés seront dans le même esprit. Un ajustement sera réalisé sur le niveau des difficultés technologiques et scientifiques de lépreuve mais certainement aussi sur la pondération de la grille, permettant ainsi une évaluation plus fine des candidats.

8 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN8 Projet

9 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN9 Bulletin officiel spécial n° 9 du 30 septembre 2010 Interdisciplinarité En classe de première, les travaux personnels encadrés sont intégrés dans lhoraire de sciences de lingénieur. Le principe de base est la pluridisciplinarité, deux disciplines au moins doivent être impliquées : la discipline caractéristique de la série ainsi que, par exemple, les mathématiques, la physique-chimie ou encore les sciences de la vie et de la Terre.

10 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN10 En classe terminale, un projet interdisciplinaire sera également mis en place dans un volume horaire denviron 70 heures en collaboration avec les disciplines scientifiques ou encore les disciplines de lenseignement commun. Lhoraire affecté pour le programme (hors projet et TPE) de sciences de lingénieur est donc de 6 heures, aussi bien en première quen terminale.

11 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN11 Objectifs 1. Gommer leffet néfaste des 8 (respectivement 7) heures hebdomadaires en sciences de lingénieur en terminale (respectivement en première), en introduisant linterdisciplinarité. 2. Initier et valoriser les comportements collaboratifs dans les classes. Le mode de formation traditionnel et unidirectionnel (un professeur face à ses élèves) doit être complété par une pédagogie plus participative.

12 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN12 Moyens pour le projet et le TPE Lhoraire officiel de SI est de 8 heures en terminale (respectivement de 7 heures en première), dont 2 heures pour le projet (respectivement 1 heure pour le TPE). Ces 2 heures (respectivement 1 heure) sont à répartir entre les professeurs qui interviennent sur le projet (respectivement le TPE).

13 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN13 Les professeurs de SII nont donc aucune légitimité pour revendiquer les 8 heures de SI en terminale. (respectivement les 7 heures en première).

14 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN14 Les moyens existent donc pour mettre en place ces projets interdisciplinaires qui ne sont pas des projets GE- GM, contrairement à ce que sous-entend cette phrase : « certains chefs d'établissement et/ou chefs de travaux n'ont pas joué leur rôle incitateur arguant de l'absence de moyens horaires dédiés dans leur DHG ».

15 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN15 Difficultés rencontrées « Les projets de SI 2013 étaient des copies presque conformes des projets STI2D, c'est-à-dire en appui sur une démarche de conception et de pré-industrialisation d'une maquette ou prototype ». « Les professeurs ont trop souvent privilégiés la conception de lobjet afin daboutir au produit final, au détriment dun réel apprentissage des compétences clés telles que modéliser et expérimenter menant à la mesure des écarts ».

16 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN16 « La dimension scientifique des projets en SI est mal intégrée par les enseignants. Ils se sont limités trop souvent à conduire un projet « technologique » avec des phases de conception et de réalisation, mais la nécessité de fournir un modèle pour lutiliser, le valider, le faire évoluer, nest pas mise en avant ».

17 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN17 « Si lon veut que les collègues des disciplines associées se motivent pour le projet, il faudra certainement les associer à la validation des projets ». Sur ce dernier point, il va falloir relancer la coopération avec les groupes de lIGEN concernés par ce projet.

18 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN18 Imaginer des projets qui portent plus sur lélaboration et la mise au point dun couplage entre un protocole expérimental et une modélisation que sur la conception structurelle dun objet technique. Ces profils de projet, plus scientifiques, constituent une différence marquée avec les projets dapprofondissement menés en terminale STI2D, qui sont davantage centrés sur la conception structurelle et son prototypage de validation. En conclusion

19 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN19 Les supports des projets ne doivent pas se limiter à ceux du laboratoire de sciences de lingénieur. La lecture du numéro 186 de mai-juin 2013 de la revue Technologie Spécial bac S sciences de lingénieur doit être encouragée.

20 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN20 Tout projet non interdisciplinaire ne doit pas être validé par les IA- IPR.

21 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN21 Évaluation du projet « Lévaluation du projet » est sur 10 points et « la soutenance du projet » sur 10 points (BOEN spécial n°7 du 6 octobre 2011). La grille a été publiée au BOEN du 3 mai 2012, et son exploitation a été clairement précisée lors du séminaire du 27 mars 2012.

22 22 Baccalauréat Scientifique "Sciences de l'Ingénieur" (S-SI)Soutenance Projet 00 Poids de la compétence Compétences évaluées Indicateurs de performance évaluation non0123 Poids du critère B - Modéliser40% B3.2 - Résoudre et simuler Simuler le fonctionnement de tout ou partie dun système à laide dun modèle fourni Les paramètres influents sont identifiés 20% Les limites de simulation sont correctement définies 20% B4 - Valider un modèle Valider un modèle fourni, Interpréter les résultats obtenus, préciser les limites de validité du modèle utilisé et modifier les paramètres du modèle pour répondre au cahier des charges ou aux résultats expérimentaux Les résultats sont correctement interprétés 15% Ces limites sont explicitées 15% Les paramètres modifiés sont pertinents 15% Le modèle modifié répond aux attentes 15% C - Expérimenter40% C1 - Justifier le choix dun protocole expérimental Identifier les grandeurs physiques à mesurer, décrire une chaîne dacquisition, identifier le comportement des composants et justifier le choix des essais réalisés Les grandeurs spécifiques (d'entrée, sortie, matière d'œuvre…) sont correctement identifiées 8% Les éléments de la chaîne sont correctement identifiés 8% Les choix et réglages des capteurs et appareils de mesure sont correctement explicités 7% Le comportement est précisément décrit 5% Un protocole expérimental adapté de recueil de résultats est conçu ou complété, validé et mis en œuvre 10% C2 - Mettre en œuvre un protocole expérimental Conduire les essais en respectant les consignes de sécurité à partir dun protocole fourni et traiter les données mesurées en vue danalyser les écarts Les capteurs et appareils de mesure sont correctement mis en œuvre 8% Le système étudié est correctement mis en œuvre 8% Les règles de sécurité sont connues et respectées 8% Les protocole d'essai est respecté 10% Les résultats sont présentés clairement 9% Les résultats sont correctement analysés 10% Les méthodes et outils de traitement sont cohérents avec le problème posé 9% D - Communiquer20% D1 - Rechercher et traiter des informations Rechercher, analyser, choisir et classer des informations Les outils de recherche documentaire sont bien choisis 10% Les techniques de recherche documentaire sont maîtrisées 5% Les informations conservées sont opportunes 5% Le classement des données permet de les retrouver rapidement 10% D2 - Mettre en œuvre une communication Choisir un support de communication et un média adapté, argumenter, produire un support de communication et adapter sa stratégie de communication au contexte Les outils de communication sont maîtrisés 20% Le support utilisé est adapté 10% La production finale permet la compréhension du problème et de sa résolution 20% La production respecte le cahier des charges (écrit/oral, texte/vidéo, durée, public visé, …) 20% La premier revue de projet évalue les items de la compétences B32, soit 16% de la note totale Dautres compétences en cours de construction peuvent être mobilisées par les élèves sans être évaluées à cette étape du projet La première revue de projet 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN

23 23 Baccalauréat Scientifique "Sciences de l'Ingénieur" (S-SI)Soutenance Projet 00 Poids de la compétence Compétences évaluées Indicateurs de performance évaluation non0123 Poids du critère B - Modéliser 40% B3.2 - Résoudre et simuler Simuler le fonctionnement de tout ou partie dun système à laide dun modèle fourni Les paramètres influents sont identifiés 20% Les limites de simulation sont correctement définies 20% B4 - Valider un modèle Valider un modèle fourni, Interpréter les résultats obtenus, préciser les limites de validité du modèle utilisé et modifier les paramètres du modèle pour répondre au cahier des charges ou aux résultats expérimentaux Les résultats sont correctement interprétés 15% Ces limites sont explicitées 15% Les paramètres modifiés sont pertinents 15% Le modèle modifié répond aux attentes 15% C - Expérimenter40% C1 - Justifier le choix dun protocole expérimental Identifier les grandeurs physiques à mesurer, décrire une chaîne dacquisition, identifier le comportement des composants et justifier le choix des essais réalisés Les grandeurs spécifiques (d'entrée, sortie, matière d'œuvre…) sont correctement identifiées 8% Les éléments de la chaîne sont correctement identifiés 8% Les choix et réglages des capteurs et appareils de mesure sont correctement explicités 7% Le comportement est précisément décrit 5% Un protocole expérimental adapté de recueil de résultats est conçu ou complété, validé et mis en œuvre 10% C2 - Mettre en œuvre un protocole expérimental Conduire les essais en respectant les consignes de sécurité à partir dun protocole fourni et traiter les données mesurées en vue danalyser les écarts Les capteurs et appareils de mesure sont correctement mis en œuvre 8% Le système étudié est correctement mis en œuvre 8% Les règles de sécurité sont connues et respectées 8% Les protocole d'essai est respecté 10% Les résultats sont présentés clairement 9% Les résultats sont correctement analysés 10% Les méthodes et outils de traitement sont cohérents avec le problème posé 9% D - Communiquer20% D1 - Rechercher et traiter des informations Rechercher, analyser, choisir et classer des informations Les outils de recherche documentaire sont bien choisis 10% Les techniques de recherche documentaire sont maîtrisées 5% Les informations conservées sont opportunes 5% Le classement des données permet de les retrouver rapidement 10% D2 - Mettre en œuvre une communication Choisir un support de communication et un média adapté, argumenter, produire un support de communication et adapter sa stratégie de communication au contexte Les outils de communication sont maîtrisés 20% Le support utilisé est adapté 10% La production finale permet la compréhension du problème et de sa résolution 20% La production respecte le cahier des charges (écrit/oral, texte/vidéo, durée, public visé, …) 20% La seconde revue de projet évalue les items des compétences C1 et C2 sauf les Items 15 (le comportement est précisément décrit ) et 22 (les résultats sont correctement analysés), soit 34% de la note totale Dautres compétences peuvent être mobilisées par les élèves sans être évaluées à cette étape du projet La seconde revue de projet 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN

24 24 Baccalauréat Scientifique "Sciences de l'Ingénieur" (S-SI)Soutenance Projet 00 Poids de la compétence Compétences évaluées Indicateurs de performance évaluation non0123 Poids du critère B - Modéliser 40% B3.2 - Résoudre et simuler Simuler le fonctionnement de tout ou partie dun système à laide dun modèle fourni Les paramètres influents sont identifiés 20% Les limites de simulation sont correctement définies 20% B4 - Valider un modèle Valider un modèle fourni, Interpréter les résultats obtenus, préciser les limites de validité du modèle utilisé et modifier les paramètres du modèle pour répondre au cahier des charges ou aux résultats expérimentaux Les résultats sont correctement interprétés 15% Ces limites sont explicitées 15% Les paramètres modifiés sont pertinents 15% Le modèle modifié répond aux attentes 15% C - Expérimenter40% C1 - Justifier le choix dun protocole expérimental Identifier les grandeurs physiques à mesurer, décrire une chaîne dacquisition, identifier le comportement des composants et justifier le choix des essais réalisés Les grandeurs spécifiques (d'entrée, sortie, matière d'œuvre…) sont correctement identifiées 8% Les éléments de la chaîne sont correctement identifiés 8% Les choix et réglages des capteurs et appareils de mesure sont correctement explicités 7% Le comportement est précisément décrit 5% Un protocole expérimental adapté de recueil de résultats est conçu ou complété, validé et mis en œuvre 10% C2 - Mettre en œuvre un protocole expérimental Conduire les essais en respectant les consignes de sécurité à partir dun protocole fourni et traiter les données mesurées en vue danalyser les écarts Les capteurs et appareils de mesure sont correctement mis en œuvre 8% Le système étudié est correctement mis en œuvre 8% Les règles de sécurité sont connues et respectées 8% Les protocole d'essai est respecté 10% Les résultats sont présentés clairement 9% Les résultats sont correctement analysés 10% Les méthodes et outils de traitement sont cohérents avec le problème posé 9% D - Communiquer20% D1 - Rechercher et traiter des informations Rechercher, analyser, choisir et classer des informations Les outils de recherche documentaire sont bien choisis 10% Les techniques de recherche documentaire sont maîtrisées 5% Les informations conservées sont opportunes 5% Le classement des données permet de les retrouver rapidement 10% D2 - Mettre en œuvre une communication Choisir un support de communication et un média adapté, argumenter, produire un support de communication et adapter sa stratégie de communication au contexte Les outils de communication sont maîtrisés 20% Le support utilisé est adapté 10% La production finale permet la compréhension du problème et de sa résolution 20% La production respecte le cahier des charges (écrit/oral, texte/vidéo, durée, public visé, …) 20% Les deux revue de projet cumulées évaluent B32 et C1,C2 (sauf items 15 et 22). Elles représente 50% de la note totale du projet Dautres compétences peuvent être mobilisées par les élèves sans être évaluées à ces étapes du projet Les deux revues de projet évaluent B32, C1, C2 (sauf items 15 et 22). Elles représentent 50% de la note totale du projet Les revues de projet 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN

25 25 Baccalauréat Scientifique "Sciences de l'Ingénieur" (S-SI)Soutenance Projet 00 Poids de la compétence Compétences évaluées Indicateurs de performance évaluation non0123 Poids du critère B - Modéliser 40% B3.2 - Résoudre et simuler Simuler le fonctionnement de tout ou partie dun système à laide dun modèle fourni Les paramètres influents sont identifiés 20% Les limites de simulation sont correctement définies 20% B4 - Valider un modèle Valider un modèle fourni, Interpréter les résultats obtenus, préciser les limites de validité du modèle utilisé et modifier les paramètres du modèle pour répondre au cahier des charges ou aux résultats expérimentaux Les résultats sont correctement interprétés 15% Ces limites sont explicitées 15% Les paramètres modifiés sont pertinents 15% Le modèle modifié répond aux attentes 15% C - Expérimenter40% C1 - Justifier le choix dun protocole expérimental Identifier les grandeurs physiques à mesurer, décrire une chaîne dacquisition, identifier le comportement des composants et justifier le choix des essais réalisés Les grandeurs spécifiques (d'entrée, sortie, matière d'œuvre…) sont correctement identifiées 8% Les éléments de la chaîne sont correctement identifiés 8% Les choix et réglages des capteurs et appareils de mesure sont correctement explicités 7% Le comportement est précisément décrit 5% Un protocole expérimental adapté de recueil de résultats est conçu ou complété, validé et mis en œuvre 10% C2 - Mettre en œuvre un protocole expérimental Conduire les essais en respectant les consignes de sécurité à partir dun protocole fourni et traiter les données mesurées en vue danalyser les écarts Les capteurs et appareils de mesure sont correctement mis en œuvre 8% Le système étudié est correctement mis en œuvre 8% Les règles de sécurité sont connues et respectées 8% Les protocole d'essai est respecté 10% Les résultats sont présentés clairement 9% Les résultats sont correctement analysés 10% Les méthodes et outils de traitement sont cohérents avec le problème posé 9% D - Communiquer20% D1 - Rechercher et traiter des informations Rechercher, analyser, choisir et classer des informations Les outils de recherche documentaire sont bien choisis 10% Les techniques de recherche documentaire sont maîtrisées 5% Les informations conservées sont opportunes 5% Le classement des données permet de les retrouver rapidement 10% D2 - Mettre en œuvre une communication Choisir un support de communication et un média adapté, argumenter, produire un support de communication et adapter sa stratégie de communication au contexte Les outils de communication sont maîtrisés 20% Le support utilisé est adapté 10% La production finale permet la compréhension du problème et de sa résolution 20% La production respecte le cahier des charges (écrit/oral, texte/vidéo, durée, public visé, …) 20% La soutenance évalue les compétences B4, D1 et D2 ainsi que les Items 15 (C1, le comportement est précisément décrit ) et 22 (C2, les résultats sont correctement analysés), elle représente 50% de la note totale de projet Dautres compétences peuvent être mobilisées par les élèves sans être évaluées à la soutenance du projet La soutenance du projet 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN

26 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN26 Moyenne nationale : 13,81 Maximum académique : 15,01 Minimum académique : 11,00 Les interrogateurs doivent-ils avoir à disposition l'évaluation relative aux revues de projet ?

27 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN27 Des améliorations doivent être apportées, car après chaque revue de projet aucune note napparaît. Cela peut générer une certaine frustration chez les professeurs. Déclarer un des items non évalué, en cochant la case correspondantes dans la colonne non, donne un résultat qui nest pas très juste.

28 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN28 Une réflexion devra aussi être menée sur la pondération des indicateurs d'évaluation. En effet, beaucoup d'enseignants semblent avoir du mal à évaluer les deux items de D1 : Les outils de recherche documentaire sont bien choisis (10 %) et Les techniques de recherche documentaire sont maitrisées (5 %).

29 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN29 Conclusions

30 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN30 Les sciences de lingénieur nont pas vocation à nêtre enseignées que dans certains lycées. Il faut promouvoir leur enseignement dans tous les lycées, dautant plus que 95 % des bacheliers S-SI poursuivent des études supérieures scientifiques et technologiques longues. Cette promotion passe aussi par la participation à des concours nationaux comme les olympiades de sciences de lingénieur.

31 19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN31 Les nouvelles technologies nous ont condamnés à devenir intelligents. Michel Serres


Télécharger ppt "19 novembre 2013 Nobert Perrot - Doyen du groupe STI de l'IGEN1 Épreuves de sciences de lingénieur du baccalauréat S 2013."

Présentations similaires


Annonces Google