La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Plasticité cérébrale fonctionnelle et latéralisation auditive chez le malentendant presbyacousique durant sa réhabilitation audioprothétique Bénédicte.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Plasticité cérébrale fonctionnelle et latéralisation auditive chez le malentendant presbyacousique durant sa réhabilitation audioprothétique Bénédicte."— Transcription de la présentation:

1 Plasticité cérébrale fonctionnelle et latéralisation auditive chez le malentendant presbyacousique durant sa réhabilitation audioprothétique Bénédicte PHILIBERT sous la co-direction dEvelyne VEUILLET et de Lionel COLLET Bourse BDI cofinancée CNRS-Phonak CNRS UMR 5020 « Neurosciences et Systèmes Sensoriels » et GDR «Prothèses auditives »

2 La Plasticité fonctionnelle auditive Suite à des : lésions cochléaires : chez lanimal (Robertson et Irvine, 1989; Schwaber et coll., 1993) et chez l humain (Bilecen et coll., 2000) apprentissages auditifs : chez l animal (Recanzone et coll., 1993) et chez l humain (Kraus et coll., 1995; Menning et coll., 2000)

3 Le modèle du malentendant âgé presbyacousique réhabilité auditivement Hypothèse : le port des aides auditives induirait une plasticité fonctionnelle (Willott, 1996; Palmer, 1998)

4 Conséquences perceptives de lamplification monaurale chez des sujets atteints dune surdité binaurale symétrique : mesures sans aide auditive

5 Leffet de déprivation auditive Silman et coll. (1984) « Diminution systématique des performances auditives au cours du temps associée à une réduction de la disponibilité de linformation acoustique » Arlinger et coll., 1996

6 Gelfand et coll. (1987) Monaural/aidé Monaural/non-aidé a Test Initial SDMoy SDMoy SDMoy Re-test Différence a p=0.011 Scores de reconnaissance de la parole au test initial et au re-test et différence entre ces deux tests (en %)

7 Effet dépendant de l'intensité : Gatehouse (1989) Mesure des performances didentification de mots dans le bruit à différentes intensités chez des sujets malentendants appareillés monauralement

8 65 dB SPL 70 dB SPL 75 dB SPL 80 dB SPL 85 dB SPL 90 dB SPL 13.2 (1.5) 9.8 (1.8) 7.9 (1.8) 6.4 (1.4) 4.2 (1.3) 2.8 (1.4) 10.0 (1.4) 8.9 (1.2) 7.1 (1.8) 7.9 (1.7) 6.8 (1.9) 6.5 (1.3) Taux du signal sur bruit pour 50% de performance (dB) Oreille aidée Oreille non-aidée Moyenne et (déviation standard) du taux du signal sur bruit afin datteindre 50% des performances lors dun test de parole

9 Effet dacclimatation auditive « Changement systématique des performances auditives dans le temps, lié à une modification de linformation acoustique disponible pour le sujet. Elle implique une amélioration des performances qui ne peut pas être uniquement attribuée à la tâche, aux effets dentraînement ou dapprentissage procédural » Arlinger et coll., 1996

10 Débat sur leffet dacclimatation auditive Certaines études nont pas montré de résultats en faveur de leffet de lacclimatation auditive (Bentler et coll., 1993; Saunder et Cienkowki, 1997; Turner et Bentler, 1998) Ces études ont mesuré le bénéfice de l aide auditive

11 Cox et coll. (1996) Moyenne des scores avec et sans aide auditive pour un test de parole C = déjà appareillés, E = 1er appareillage

12 Bénéfice de 4 à 5 % Seulement 3 individus montrent une augmentation importante du bénéfice de laide auditive au cours de lappareillage Bénéfice faible

13 Saunder et Cienkowski (1997) Aucune modification du bénéfice de laide auditive

14 Résultats en faveur de leffet d acclimatation auditive Mesure de performances non- verbales, sans aide auditive Robinson et Gatehouse (1995; 1996) : tâche de discrimination en intensité de sons complexes. Olsen et coll. (1999) : tâche de catégorisation de sonie

15 Robinson et Gatehouse, 1995 OA ONA

16 Objectif : Mieux caractériser leffet dacclimatation auditive Sujets appareillés binauralement Tests sans aides auditives A un niveau perceptif A un niveau physiologique

17 Première partie : Performances liées au traitement de lintensité

18 Test de discrimination en intensité StandardDéviant 300 ms Silence Lintensité de ces deux sons est-elle différente ou identique? 2 fréquences : 0.5 et 2 kHz 2 intensités : 75 et 95 dB SPL

19 Catégorisation de sonie FaibleOKFort Très fort Très faible Après la détermination de la dynamique auditive, les sons dintensité variée sont présentés aléatoirement à 0.5 et 2 kHz. Le sujet doit juger lintensité des sons à laide dun boîtier de réponse :

20 Deux études Une étude comparative : 2 groupes de sujets Une étude longitudinale : Avant 1 mois après 3 mois après 6 mois après Appareillage

21 Etude comparative 9 sujets malentendants appareillés binauralement depuis plus de 1 an (âgés de 64 à 82 ans) 9 sujets malentendants non-appareillés (âgés de 73 à 90 ans) Appariés en perte auditive, genre et âge Tous droitiers B. Philibert, L. Collet, J-F. Vesson, E. Veuillet. Intensity-related performances are modified by long-term hearing-aid use: a functional plasticity? Accepté, Hearing Research.

22 Discrimination en intensité Intensité : F(1,16) = 23.9; p<0.001 Oreille x Intensité : F(1,16) = 6.18; p<0.05

23 Catégorisation de sonie : OD TFort Fort OK Faible TFaible Intensité (dB SPL) 0.5 kHz 2 kHz Sujets non-appareillés Sujets appareillés * Catégorie x Fréquence : F(4,64) = 278.7; p<0.001) Groupe x Fréquence : F(1,16) = 6.85; p = 0.019

24 Catégorisation de sonie : OG TFort Fort OK Faible TFaible Intensité (dB SPL) Sujets non-appareillés Sujets appareillés 0.5 kHz 2 kHz

25 Les sujets appareillés depuis plus de 1 an : –tendent à avoir de meilleurs seuils de discrimination en intensité que les sujets non- appareillés –jugent lintensité moins forte que les sujets non-appareillés

26 Etude longitudinale 8 sujets presbyacousiques 69 à 78 ans (moy : 74 ans) Presbyacousie symétrique sur les 2 oreilles Appareillés binauralement Appareillés pour la première fois Sujets droitiers B. Philibert, L. Collet, J-F. Vesson, E. Veuillet. Perceptual and electrophysiological evidence for a functional plasticity in hearing-impaired subjects. En révision, Brain.

27 Fréquence (kHz) Perte auditive (dB HL) Audiogrammes et gains des AAs Seuil OD Seuil OG Gain OD Gain OG

28 Discrimination en intensité : OD 75 dB SPL 95 dB SPL * ** Intensité: F(1,7) = 19.67; p = Temps: F(3,21) = 3.99; p = 0.021

29 Discrimination en intensité : OG Avant dB SPL 95 dB SPL Temps suivant lappareillage (mois) 0.5 kHz2 kHz L (dB) * Intensité x Oreille : F(1,7) = 7.21; p = 0.031

30 Amélioration des performances essentiellement à 2 kHz et à 95 dB SPL –à 2 kHz : en faveur dun effet dû au port des AAs – à 95 dB SPL : en faveur de « leffet dacclimatation auditive » (Gatehouse, 1989; Robinson et Gatehouse, 1995, 1996)

31 Corrélât avec le gain des AAs à 2 kHz Différence de seuils dI à 95 dB SPL ( 6 mois - avant) OD OG Gain à 2 kHz r=-0.85; p<0.01 Plus un sujet est aidé plus son OD saméliore dans la tâche de discrimination en intensité

32 Catégorisation de sonie : OD avant 1 mois 3 mois 6 mois * Intensité (dB SPL) TFaible Faible OK Fort TFort kHz2 kHz Temps x Oreille x Catégorie : F(12,84) = 1.99; p = 0.035Fréquence x temps : F(3,21) = 3.17; p = 0.04

33 Catégorisation de sonie : OG ** Tfaible faible ok fort Tfort Intensité (dB SPL) avant 1 mois 3 mois 6 mois 0.5 kHz2 kHz

34 Les changements significatifs de catégorisation de sonie ont été reportés –à 2 kHz : en faveur dun effet dû au port des AAs –aux catégories intermédiaires : confirme létude d Olsen et coll. (1999) Les modifications se produisent aux intensités les plus écoutées par les sujets appareillés

35 Deuxième partie : Objectivation des modifications physiologiques induites par le port des aides auditives

36 Enregistrement des PEAPs Fz A1A2 Fpz Cinq sujets du groupe de sujets suivis longitudinalement ont participé à cette étude complémentaire En réponse à des clics : avant, 3 et 6 mois après lappareillage auditif Tests monauraux ; seules les réponses ipsilatérales à loreille stimulée ont été analysées

37 Fenêtre temporelle (ms) Avant 3 mois 6 mois Amplitude (nV) OD IIIIV OG IIIIV

38 Modifications des latences de l onde V OD OG Temps après l appareillage Latence (ms) avant3 mois 6 mois Oreille : F(1,4) = 11.17; p = Temps x Oreille : F(2,8) = 7.59; p = *** *

39 Le port des AAs entraîne une modification des réponses évoquées au niveau du tronc cérébral Réorganisation sous-corticale (lemniscus latéral - colliculus inférieur)

40 Troisième partie : Performances liées au traitement de la parole dans ses aspects temporels Effets de la réhabilitation auditive sur la latéralisation verbale

41 Sujets Sept sujets âgés de 64 à 83 ans (2 hommes et 5 femmes) Atteints dune presbyacousie symétrique sur les deux oreilles Appareillés binauralement Appareillés pour la première fois Seuils dintelligibilité symétriques Droitiers B. Philibert, L. Collet, J-F. Vesson, E. Veuillet. Auditory rehabilitation effects on speech lateralization in hearing- impaired listeners. Soumis, Jounal of Cognitive Neuroscience.

42 Procédure Avant2 mois4 mois Appareillage Tests sans AAs Seuil maximal dintelligibilité ( 98 %) : 60 ou 70 dB HL

43 Test découte dichotique Deux types de listes : –noms communs ( maison-sapin ; savon- ciseau ) –consonnes-voyelles (ga-bi ; ni-la ; da-gi ) Respect des équilibres phonétiques, sémantiques, syllabiques et temporels Procédure avec attention dirigée ODOG

44 Résultats * ** Mot Temps : F(2,12) = 4.29; p = 0.03 Syllabe Oreille : F(2,12) = 6.61; p = 0.04

45 Test didentification syllabique Tâche latéralisée (Ackermann et coll., 2000) Continuum syllabique (ba-pa) fabriqué à partir de la syllabe ba naturelle, la durée du voisement a été réduite par pas de 5 ms BA PA VOT

46 16 syllabes de durée de voisement différentes (VOT) ont été sélectionnées Présentées monauralement dans un ordre aléatoire, 5 fois dans l OD et 5 fois dans l OG Masquage controlatéral (speech noise:-30 dB) Le sujet doit pointer du doigt la syllabe reconnue sur une feuille BAPA

47 Paramètres étudiés FP Pente de la fonction

48 Pourcentage de réponses /ba/ ou /pa/ Avant 2 mois 4 mois OD OG Pente Oreille x temps : F(2,12) = 5.31; p = 0.02 VOT (ms)

49 Corrélation entre les changements dasymétrie auditive et lamélioration des performances didentification syllabique (r = 0.76; p<0.05) Plus lasymétrie auditive était importante plus les performances des sujets en catégorisation syllabique se sont améliorées. Bellis et coll. (2000)

50 CONCLUSIONS Effet dacclimatation auditive ?

51 Plasticité fonctionnelle Amélioration significative de diverses performances auditives : –à la fréquence bien amplifiée par les AAs –à forte intensité uniquement pour la tâche de discrimination en intensité La réhabilitation auditive binaurale induit des modifications perceptives et physiologiques au niveau du système auditif

52 Augmentation de la latéralisation auditive Amélioration des performances Les conséquences sont différentes selon loreille testée. LOD se modifiant plus que lOG chez les sujets droitiers : – tâche de discrimination en intensité – tâche de catégorisation de sonie – enregistrement des PEAPs –tâche d identification syllabique

53 Remerciements Y. Cazals L. Demanez J-F. Vesson et son équipe M. Vigouroux et son équipe Tous les patients qui ont bien voulu participer à ces études


Télécharger ppt "Plasticité cérébrale fonctionnelle et latéralisation auditive chez le malentendant presbyacousique durant sa réhabilitation audioprothétique Bénédicte."

Présentations similaires


Annonces Google