La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Internationalisation. Internationalisation et accessibilité.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Internationalisation. Internationalisation et accessibilité."— Transcription de la présentation:

1 Internationalisation

2 Internationalisation et accessibilité

3

4

5

6 Pour Marcus (2003), La mondialisation se réfère à des échelles internationales, interculturelles et locales. La mondialisation affecte la plupart communication ce qui affecte la conception des interfaces. L'internationalisation soulève des questions géographiques, politiques, linguistiques et / typographique des nations ou groupe de nations. Les questions interculturelles sont liées aux dimensions religieuses, historiques, linguistiques, esthétique et humanistes de certains groupes ou peuples La localisation vise des adaptations spécifiques, à petite échelle aux communautés, : les organisations des régions daffaire ou sociales (ex: personnel de l'allemand Daimler Chrysler, ou le japonais membres du club de golf) et des groupes spécifiques intranationals ( ex: les intouchables de l'Inde, ou les ménagères japonaises). La localisation peut se référer à des groupes d'intérêts communs qui peuvent aussi être dispersés géographiquement. Du local à linternational

7 Localisation - Offrir le choix

8

9 Environnement culturel et Design des interfaces Les utilisateurs de différents pays ont des cultures distinctes. Ils ont aussi des perceptions et des styles de vie différents. Certaines études affirment que la distance ou les différences culturelles dans le domaine du design des interfaces affectent la confiance et interfèrent avec linteraction des utilisateurs. Pour Marcus (2003), les groupes culturels dans les pays occidentaux les plus développés, entre autres les États-Unis, le Canada et certains pays dEurope, produisent la majorité des systèmes dapprentissage en ligne. Alors que la majorité des groupes dutilisateurs vivent dans les pays dAmérique latine, dAfrique, en Chine, en Inde et au Japon. La plupart des interfaces des environnements dapprentissage en ligne ne sont pas adaptées aux aspects culturels des utilisateurs

10 Interfaces culturelles pour les environnements dapprentissage en ligne : Cas du système Virtuale du Centre universitaire FEEVALE au Brésil Presenté par : Marine T. S. Bello Flores Directeurs de recherche : Aude Dufresne et Ghislain Lévesque Montréal, octobre DIC PRÉSENTATION DU PROJET DE RECHERCHE DOCTORAT EN INFORMATIQUE COGNITIVE

11 Marine T.S.B. Flores11 (Autorisé par lauteur : Amstel) Introduction

12 Marine T.S.B. Flores12 Profil létudiant Agenda Commentaires Bavardage La problematique

13 Marine T.S.B. Flores13 Est-ce que les éléments culturels ont une influence sur lutilisabilité des interfaces denvironnements dapprentissage en ligne? Est-ce que les éléments culturels ont une influence sur lutilisabilité des interfaces denvironnements dapprentissage en ligne? Est-ce que les ontologies peuvent contribuer à la conception des interfaces culturelles pour les environnements dapprentissage en ligne, de façon à ce que les utilisateurs puissent avoir une interface plus rapprochée à leur sensibilité ? Est-ce que les ontologies peuvent contribuer à la conception des interfaces culturelles pour les environnements dapprentissage en ligne, de façon à ce que les utilisateurs puissent avoir une interface plus rapprochée à leur sensibilité ? Les questions de recherche

14 Marine T.S.B. Flores14 Développer un modèle ontologique de ladaptation des interfaces dapprentissage à la culture brésilienne qui intègre les dimensions culturelles aux interfaces denvironnement dapprentissage et qui décrive les contraintes et les règles qui définissent une interface adaptée à lutilisateur brésilien en tenant compte de la sensibilité qui lui est propre. Objectifs

15 Marine T.S.B. Flores15 La notion dinterface (Adapté : Leite, 2003) Linterface est la partie dun système avec laquelle une personne entre en contact dune façon physique, perceptive et conceptuelle. (Moran, 1981) Létat de lart – Volet Informatique

16 Marine T.S.B. Flores16 La notion de culture La culture est un tout complexe qui inclut : les connaissances, les connaissances, les croyances, les croyances, lart, lart, la loi, la loi, la morale, la morale, les coutumes, les coutumes, les capacités et habitudes acquises par lhomme en tant que membre dune société. les capacités et habitudes acquises par lhomme en tant que membre dune société. (Tylor, 1871) (Tylor, 1871)

17 Marine T.S.B. Flores17 La notion de culture (suite) une programmation collective de lesprit (Hofstede, 1980). une programmation collective de lesprit (Hofstede, 1980). une manière avec laquelle un groupe de personnes résout ses problèmes (Trompenaars, 1993). une manière avec laquelle un groupe de personnes résout ses problèmes (Trompenaars, 1993). le mode de vie dun peuple, la somme des comportements, des aptitudes et des choses matérielles (Hall, 1959). le mode de vie dun peuple, la somme des comportements, des aptitudes et des choses matérielles (Hall, 1959). un système de significations partagé (Geertz, 1973). un système de significations partagé (Geertz, 1973).

18 Marine T.S.B. Flores18 Les symboles Les symboles Mots, gestes, images et objets Mots, gestes, images et objets Drapeaux, symboles de statut Drapeaux, symboles de statut Coiffure, habits Coiffure, habits Les héros Les héros sport, musique, ou stars de cinéma sport, musique, ou stars de cinéma politiciens, personnage dhistoire figures de dessin animés, de livres politiciens, personnage dhistoire figures de dessin animés, de livres personnes de la famille personnes de la famille Les rituels Les rituels actions sociales actions sociales Les valeurs Les valeurs les idées sur ce qui semble important dans la vie les idées sur ce qui semble important dans la vie Le modèle culturel de Hofsted (1980) Adaptation à la culture

19 Marine T.S.B. Flores19 Le contrôle de lincertitude : fait référence à la manière dont les membres dune société abordent le risque. Certaines cultures favorisent la prise de risque, dautres préfèrent les éviter. Le contrôle de lincertitude : fait référence à la manière dont les membres dune société abordent le risque. Certaines cultures favorisent la prise de risque, dautres préfèrent les éviter. Le masculinité/féminité : fait référence les conséquences sociales de l appartenance à l un ou l'autre sexe. Le masculinité/féminité : fait référence les conséquences sociales de l appartenance à l un ou l'autre sexe. Lindividualisme/collectivisme : les relations entre lindividu et le groupe. Exprime le degré dautonomie par rapport au groupe et aux normes sociales, la plus ou moins grande solidarité du groupe et le degré dattachement aux valeurs communautaires. Lindividualisme/collectivisme : les relations entre lindividu et le groupe. Exprime le degré dautonomie par rapport au groupe et aux normes sociales, la plus ou moins grande solidarité du groupe et le degré dattachement aux valeurs communautaires. Lorientation à long/court terme : fait référence au degré par lequel la société adopte ou non un attitude envers un compromis à long terme et des valeurs traditionnelles Lorientation à long/court terme : fait référence au degré par lequel la société adopte ou non un attitude envers un compromis à long terme et des valeurs traditionnelles La distance de pouvoir (hiérarchie) : mesure à quel point une société accepte linégalité de la distribution du pouvoir dans les institutions et les organisations. La distance de pouvoir (hiérarchie) : mesure à quel point une société accepte linégalité de la distribution du pouvoir dans les institutions et les organisations. Adaptation à la culture

20 Marine T.S.B. Flores20 Couche culturelle extérieure Couche culturelle extérieure objets objets langue (le mot, les image, les gestes, etc.) langue (le mot, les image, les gestes, etc.) Couche culturelle intermédiaire Couche culturelle intermédiaire normes normes valeurs valeurs Couche culturelle intérieure Couche culturelle intérieure les relations avec les autres, la société et l environnement les relations avec les autres, la société et l environnement Le modèle culturel de Trompenaars (1993) Adaptation à la culture

21 Marine T.S.B. Flores21 Spécifiques/Diffus :certaines personnes changent de comportement suivant le contexte, celles-ci sont dites spécifiques, tandis que dautres gardent la même attitude, peu importe lendroit, ce sont les diffus. Spécifiques/Diffus : certaines personnes changent de comportement suivant le contexte, celles-ci sont dites spécifiques, tandis que dautres gardent la même attitude, peu importe lendroit, ce sont les diffus. Émotionalité/Neutralité : pour certaines cultures, il est tout à fait naturel dexposer ses états dâme, pour dautres, cela est mal perçu. Émotionalité/Neutralité : pour certaines cultures, il est tout à fait naturel dexposer ses états dâme, pour dautres, cela est mal perçu. Individualisme/Collectivisme : lindividualisme se distingue par une orientation fondamentale envers soi-même, tandis que le collectivisme le fait selon une orientation fondamentale axée vers des buts et des objectifs communs. Individualisme/Collectivisme : lindividualisme se distingue par une orientation fondamentale envers soi-même, tandis que le collectivisme le fait selon une orientation fondamentale axée vers des buts et des objectifs communs. Adaptation à la culture

22 Marine T.S.B. Flores22 Prédétermination (statut attribué)/Réalisation (statut acquise) :dans certaines cultures, le statut social est attribué en fonction de lâge, lorigine, la profession, les diplômes, tandis que dans dautres cultures, le statut social est acquis par les réalisations, les réussites, les actions. Prédétermination (statut attribué)/Réalisation (statut acquise) : dans certaines cultures, le statut social est attribué en fonction de lâge, lorigine, la profession, les diplômes, tandis que dans dautres cultures, le statut social est acquis par les réalisations, les réussites, les actions. Universalisme/Particularisme : luniversalisme distingue la façon de chercher pour trouver une solution générale à un problème, sans se soucier des cas particuliers, au contraire, le particularisme cherche une solution particulière à ce problème. Universalisme/Particularisme : luniversalisme distingue la façon de chercher pour trouver une solution générale à un problème, sans se soucier des cas particuliers, au contraire, le particularisme cherche une solution particulière à ce problème. Adaptation à la culture

23 Marine T.S.B. Flores23 Les dimensions culturelles selon Hall La nature du contexte Les cultures à haut contexte Les cultures à haut contexte moins de documents juridiques moins de documents juridiques information intériorisée ou issue de la situation information intériorisée ou issue de la situation les négociations sont plus lentes les négociations sont plus lentes la parole est importante la parole est importante accent sur la communication orale accent sur la communication orale indications non verbales, entre les lignes indications non verbales, entre les lignes la position sociale est déterminante la position sociale est déterminante le contact personnel est le plus important le contact personnel est le plus important Adaptation à la culture

24 Marine T.S.B. Flores24 Les dimensions culturelles selon Hall La nature du contexte Les cultures à bas contexte Les cultures à bas contexte les documents juridiques sont considérés comme indispensables les documents juridiques sont considérés comme indispensables les détails de laffaire sont analysés rapidement les détails de laffaire sont analysés rapidement information spécifique information spécifique les messages sont explicites les messages sont explicites accent sur la communication écrite accent sur la communication écrite Adaptation à la culture

25 Marine T.S.B. Flores25 Les dimensions culturelles selon Hall La nature du temps Les cultures monochromes soccupent dune seule chose à la fois soccupent dune seule chose à la fois agissent dune manière séquentielle et linéaire agissent dune manière séquentielle et linéaire accordent de limportance à la vitesse accordent de limportance à la vitesse les engagements contraignants portent sur le temps, les dates, la durée les engagements contraignants portent sur le temps, les dates, la durée Les cultures polychromes soccupent de plusieurs choses à la fois soccupent de plusieurs choses à la fois changent probablement leurs décisions changent probablement leurs décisions accordent de limportance aux relations accordent de limportance aux relations programmes et projets peuvent être modifiés programmes et projets peuvent être modifiés échanges, prêts et emprunts fréquents échanges, prêts et emprunts fréquents Adaptation à la culture

26 Marine T.S.B. Flores26 Notion de sémiotique La sémiotique étudeie : les signes et de leur signification (Wikipedia). les signes et de leur signification (Wikipedia). toutes les langages possibles, tous les phénomènes linguistiques en tant que phénomènes de production de signification et de sens (Santaella, 1985). toutes les langages possibles, tous les phénomènes linguistiques en tant que phénomènes de production de signification et de sens (Santaella, 1985). Signes et compréhension

27 Marine T.S.B. Flores27 Signes et compréhension Signe (representamen) Objet (objet du signe) Interprétant (effet du signe dans la pensée) (Peirce, 1977)

28 Marine T.S.B. Flores28 Culturabilité un croisement entre les concepts de culture et dutilisabilité. Badre et Barber (1998 ) Culturabilité Culture Utilisabilité+ = Adaptation culturelle des interfaces

29 Marine T.S.B. Flores29 Insertion possible des marqueurs culturels la langue la langue les menus les menus lorganisation spatiale lorganisation spatiale la navigation ( liens) la navigation ( liens) parcours du regard parcours du regard laide laide la mise en page la mise en page les symboles les symboles les couleurs les couleurs les polices les polices la métaphore la métaphore les animations les animations le multimédia le multimédia etc. etc. Mise en contexte

30 Marine T.S.B. Flores30 LE CONTRÔLE DE LINCERTITUDE (Hofstede, 1980) HautFaible Les Coréens et les Japonais Les Finlandais AttributPréférenceAttributPréférence Lutilisation de lespace et larrangement visuel efficaces + La présence dinformation secondaire sur le contenu - Une grande quantité dinformation dans un seul écran + Une variété de contenus - Des noms clairs et des connotations de liens + La présence dinformation secondaire sur le contenu + Une variété de contenus + Le nombre minimal détapes et dentrées de texte (Choi, Lee et Kim, 2004 ) Mise en contexte

31 Marine T.S.B. Flores31 LE CONTEXTE (Hall, 1978) FortFaible Les Coréens et les Japonais Les Finlandais AttributPréférenceAttributPréférence Un style graphique du menu + - Une variété de tailles de la police + - Une variété de couleurs de la police + Le nombre minimal détapes et dentrées de texte (Choi, Lee et Kim, 2004 ) Mise en contexte

32 Marine T.S.B. Flores32 Les études réalisées par Marcus et Gould (2000) signalent la correspondance entre les dimensions culturelles dHofstede et les éléments dinterface du site Web Fort distance au pouvoir : site Web de lUniversité Malaisienne Faible distance au pouvoir : site Web éducatif allemand Mise en contexte

33 Marine T.S.B. Flores33 Virtuale Cultural Développer un modèle conceptuel dinterface par le biais dontologie pour lenvironnement dapprentissage en ligne Viruale, en tenant compte des caractéristiques culturelles des utilisateurs. La proposition de recherche

34 Marine T.S.B. Flores34 Virtuale Cultural La proposition de recherche Sémiotique Sémiotique La métaphore et la langue adéquate à la culture des utilisateurs. La métaphore et la langue adéquate à la culture des utilisateurs. Dimensions culturelles Dimensions culturelles a) Haut contexte : bavardage, vidéoconférence, audioconférence, téléphonie, vidéophonie; a) Haut contexte : bavardage, vidéoconférence, audioconférence, téléphonie, vidéophonie; b) Collectivisme : écriture collaborative (Wiki), tableau blanc, b) Collectivisme : écriture collaborative (Wiki), tableau blanc, liste discussion, forum, portfolio; liste discussion, forum, portfolio;

35 Marine T.S.B. Flores35 Virtuale Cultural La proposition de recherche c ) Contrôle dincertitude : FAQ, aide en ligne, statut en ligne, c ) Contrôle dincertitude : FAQ, aide en ligne, statut en ligne, avertissements instantanés; avertissements instantanés; d) Émotionalité : blogs; d) Émotionalité : blogs; e) Temps polychrome : agenda flexible; e) Temps polychrome : agenda flexible; f) Statut attribué : pages personnelles; f) Statut attribué : pages personnelles; g) Distance hiérarchique : métaphore g) Distance hiérarchique : métaphore

36 Marine T.S.B. Flores36 Ladaptantion des éléments culturels de la culture brésilienne à linterface denvironnement dapprentissage en ligne Virtuale, peut améliorer lutilisabilité. Hypothèses

37 Marine T.S.B. Flores37 H1: Lutilisation des dimensions culturelles propres à la culture des utilisateurs dans linterface denvironnement dapprentissage en ligne favorise lutilisabilité du système. H1: Lutilisation des dimensions culturelles propres à la culture des utilisateurs dans linterface denvironnement dapprentissage en ligne favorise lutilisabilité du système. H2: Lutilisation des éléments sémiotiques propres à la culture des utilisateurs dans linterface denvironnement dapprentissage en ligne favorise lutilisabilité du système. H2: Lutilisation des éléments sémiotiques propres à la culture des utilisateurs dans linterface denvironnement dapprentissage en ligne favorise lutilisabilité du système. Hypothèses

38 Marine T.S.B. Flores38 Contribuer pour améliorer lutilisabilité de lenvironnement dapprentissage en ligne Virtuale Contribuer pour améliorer lutilisabilité de lenvironnement dapprentissage en ligne Virtuale Proposer un environnement dapprentissage en ligne conviviale adaptable à la culture des utilisateurs Proposer un environnement dapprentissage en ligne conviviale adaptable à la culture des utilisateurs Faire le lien entre les sciences cognitives et linformatique afin daméliorer lutilisabilité des systèmes informatisés Faire le lien entre les sciences cognitives et linformatique afin daméliorer lutilisabilité des systèmes informatisés Contribuer avec les procédures pour la conception, le développement et la mise en place des modèles conceptuels des systèmes Contribuer avec les procédures pour la conception, le développement et la mise en place des modèles conceptuels des systèmes Contributions du projet

39 Marine T.S.B. Flores39 Le manque duniformité des concepts dinterface, dutilisabilité et culture Le manque duniformité des concepts dinterface, dutilisabilité et culture La difficulté de concevoir les interfaces culturelles, car on touche à la subjectivité des utilisateurs La difficulté de concevoir les interfaces culturelles, car on touche à la subjectivité des utilisateurs Le manque de plus détudes touchant les aspects culturels sur les environnements dapprentissage en ligne Le manque de plus détudes touchant les aspects culturels sur les environnements dapprentissage en ligne La difficulté dintégration des éléments culturels significatifs avec les éléments dutilisabilité, dinterface et denvironnement dapprentissage en ligne La difficulté dintégration des éléments culturels significatifs avec les éléments dutilisabilité, dinterface et denvironnement dapprentissage en ligne Les obstacles à franchir

40 Recherche 1 Modèles théoriques 2 Analyse des besoins (informelle et formelle) 3 Conception de lontologie 4 Conception de la maquette graphique 5 Validation de la maquette graphique (entrevues) 6 Suggestions dajustements de lontologie sil y a lieu

41 Discussions des résultats Dimensions de la culture brésilienne selon HofstedeÉléments dinterface EAL préférés par les étudiants de lInstit déducation au sud du Brésil Lindice de distance du pouvoir haut : la mesure dans laquelle les membres les moins puissants des institutions et organisations au sein dun pays attendre et accepter le pouvoir qui est inégalement répartie (Hofstede, 1990). Navigation linéaire avec peu de liens, les possibilités de minimiser la navigation (Reinecke, 2010). Lécole pour la métaphore du système (Ford, 2005). Accès au système fermé avec authentification et itinéraires prescrits (Ford, 2005). Collectivisme : les gens dès la naissance sont intégrés dans une forte cohésion dans les groupes qui durant toute la vie (Hofstede, 1990). Les outils de communication avec de liens vers les gens (Ford, 2005). Masculinité : se rapporte à la masculinité des sociétés dans lesquelles les rôles sont clairement distinctes (Hofstede, 1990). Couleurs contrastées, les couleurs douces pour larrière-plan et vives pour les liens (Reinecke, 2010). Lindice dévitement de lincertitude : mesure dans laquelle les membres de la culture se sentent menacés par des situations incertaines ou inconnues (Hofstede, 1990). Langue brésilienne officielle. Distribution du contenu : hiérarchisé et organisé par sujet (Reinecke, 2010). Préfère davantage limage au texte (menus avec icônes) (Ford, 2005). Lorientation à long terme haut : correspond à la promotion des vertus orientées vers les récompenses futures, notamment dans la persévérance (Hofstede, 1990). La plupart des informations regroupées dans linterface (Reinecke, 2010). Le contenu organisé autour dun domaine dintervention (Reinecke, 2010). Liens vers le gens (Ford, 2005). Plus dinteractions (Ford, 2005).

42 Ontologie décrit les règles

43 Maquette

44 Discussions des résultats H1 : Lemploi dun modèle conceptuel dinterface à laide dune ontologie qui intègre dans lEAL, les éléments sémiotiques dinterface et les dimensions de la culture des utilisateurs, favorisera une meilleure spécification du système. La transposition des éléments sémiotiques dinterface dEAL préférés par les étudiants dans linterface de la maquette graphique jouent un rôle positif dans la conception du système, car lontologie nous permet de décrire les contraintes et les règles qui définissent une interface EAL adaptée à la culture des étudiants.

45 Discussions des résultats H2 : Lintégration dans linterface dEAL des dimensions de la culture des utilisateurs par le biais des éléments sémiotiques dinterface favorisera lutilisabilité du système. Lévaluation de linterface a été positive. La présence des icones signifiantes et doutils de communication tels que le courrier électronique, le forum de discussion, le blogue, les messages instantanés, les connexions avec les appareils mobiles et les liens avec les réseaux sociaux dans linterface favorisent les interactions chez des gens façonnés par une vie collective comme les Brésiliens.


Télécharger ppt "Internationalisation. Internationalisation et accessibilité."

Présentations similaires


Annonces Google