La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Consensus SFE Hyperandrogénies : Prise en charge thérapeutique dune hyperandrogénie Groupe de travail –Dr Anne Bachelot, Groupe Hospitalier Pitié-Salpétrière,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Consensus SFE Hyperandrogénies : Prise en charge thérapeutique dune hyperandrogénie Groupe de travail –Dr Anne Bachelot, Groupe Hospitalier Pitié-Salpétrière,"— Transcription de la présentation:

1 Consensus SFE Hyperandrogénies : Prise en charge thérapeutique dune hyperandrogénie Groupe de travail –Dr Anne Bachelot, Groupe Hospitalier Pitié-Salpétrière, Paris –Dr Nathalie Chabbert-Buffet, Hôpital Tenon, Paris –Dr Sylvie Salenave, Hôpital Kremlin-Bicètre, le Kremlin Bicètre –Pr Véronique Kerlan, CHU de Brest - Hôpital de la Cavale Blanche, Brest –Dr Marie-Béatrice Galand-Portier, Antibes-Juan-les-Pins

2 Les traitements anti-androgènes Quels traitements? pour quelle efficacité? Méthodologie : études contrôlées > 6 mois Problèmes sont soulevés dans lévaluation des résultats : –Petites séries de patientes, étiologies hétérogènes –Evaluation de lefficacité de ces traitements : suivi du score de Ferryman et Gallway, subjectif et semi-quantitatif

3 Les traitements anti-androgènes Traitements locaux –Mécanique –Topique ralentissant la croissance du poil: Eflornithine Androgènes Ovaire Follicule pileux Analogues de la GnRH Association estroprogestative Acétate de cyprotérone (CPA) Spironolactone Anti-androgène non stéroïdien : Flutamide Inhib de la 5 réductase : Finastéride

4 Les traitements anti-androgènes recommandation N°1 La contraception estroprogestative (COP) est le traitement de première intention de lhirsutisme modéré et de lacné de la femme non- ménopausée (grade C) Commentaires –Pas de supériorité dune COP sur lautre –Association EE 35µg-CPA 2 mg (Diane®) la plus étudiée (pas dAMM pour la contraception) –Etudes complémentaires concernant la drospirénone (Jasmine®, Jasminelle®) sur lhirsutisme et le métabolisme nécessaires –Attention au effets métaboliques et au risque vasculaire

5 le CPA à la dose de 50mg/j, 20 jours sur 28, associé à un estrogène est le traitement de première intention de lhirsutisme modéré à sévère de la femme non- ménopausée (grade C) Commentaires – Peu détudes – EI à connaitre: survenue possible dune aménorrhée secondaire, de spotting, de métrorragies, dhématométrie, dune dyspareunie, dune baisse de la libido, dune prise de poids – Effet du traitement sur la minéralisation osseuse mal connu et à évaluer Les traitements anti-androgènes recommandation N°2

6 La Spironolactone, sous couvert dune contraception efficace, peut être proposée en deuxième intention en cas deffets secondaires ou de contre-indication du CPA dans lhirsutisme modéré à sévère (Grade C) Hors AMM Commentaires – Efficacité dose-dépendante mais pas détude rigoureuse de dose- réponse – Dose initiale : 100mg/j mais chez les patientes obèses, la dose nécessaire peut être de 200 à 300mg/j en 2 prises – EI : polydipsie, polyurie, nausées, céphalées, asthénie, gastrite, spotting... Les traitements anti-androgènes recommandation N°3

7 Le Flutamide ou le Finastéride, ne seront utilisés sous couvert dune contraception efficace quen 3 ème intention dans les hirsutismes sévères en cas deffets secondaires ou de contre-indication de la COP, du CPA à 50 mg/j ou de la spironolactone (grade C) Hors AMM Commentaires – Flutamide Il semble aussi efficace à dose faible (125 mg) quà 250 ou 375 mg/j, sans effets secondaires hépatiques rapportés Bilan hépatique nécessaire avant traitement puis régulièrement sous traitement –Finastéride Efficace à la dose de 5 et 7.5 mg/jour Les traitements anti-androgènes recommandation N°4

8 Swiglo et al, J Clin Endocrinol Metab 2008

9

10 Il ny a pas dindication aux analogues de la GnRH comme traitement anti-androgénique chez la femme non ménopausée, compte tenu des alternatives thérapeutiques existantes (grade C) Commentaires –Une seule étude contrôlée disponible –EI: carence estrogénique avec ses conséquences à court terme sur la qualité de vie et à long terme sur los –Indication exceptionnelle (non évaluée): ex.: hyperthécose Les traitements anti-androgènes recommandation N°5

11 Seuls les traitements permettant une épilation prolongée doivent être proposés (Grade C) –Electrolyse ou photoépilation –mais pas de prise en charge par lAssurance-Maladie Commentaires –Le rasage, lépilation chimique et mécanique doivent être proscrits sur le visage –La décoloration possible si hirsutisme peu important –Intérêt de leflornithine (Vaniqa®), non remboursée, comme traitement dappoint reste discuté Coût Évaluation au long cours Les traitements cosmétiques recommandation N°6

12 Utilisation conjointe de traitements médicamenteux et locaux Etudes peu nombreuses et faible niveau de preuve scientifique Nouvelles études absolument nécessaires –Efficacité de ces traitements au long court –Associations? –Retentissement métabolique –Conséquences éventuelles sur la morbi-mortalité cardiovasculaire des patientes Les traitements anti-androgènes


Télécharger ppt "Consensus SFE Hyperandrogénies : Prise en charge thérapeutique dune hyperandrogénie Groupe de travail –Dr Anne Bachelot, Groupe Hospitalier Pitié-Salpétrière,"

Présentations similaires


Annonces Google