La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dominique GUYADER CHU Rennes DINAN le Jeudi 1er MARS 2007 DINAN le Jeudi 1er MARS 2007 Réponses au pré-Test Que faire devant un Foie Gras...

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dominique GUYADER CHU Rennes DINAN le Jeudi 1er MARS 2007 DINAN le Jeudi 1er MARS 2007 Réponses au pré-Test Que faire devant un Foie Gras..."— Transcription de la présentation:

1 Dominique GUYADER CHU Rennes DINAN le Jeudi 1er MARS 2007 DINAN le Jeudi 1er MARS 2007 Réponses au pré-Test Que faire devant un Foie Gras...

2 Diagnostic dune cytolyse chronique Dans quelles circonstances peut-on raisonnablement retenir le diagnostic de cytolyse chronique : A.Elévation des transaminases depuis plus de 2 mois B.Elévation des transaminases depuis plus de 6 mois C.Elévation des transaminases depuis plus de 1 an D.Elévation des transaminases et hépatomégalie ferme E.Elévation des transaminases de découverte systématique

3 Diagnostic dune cytolyse chronique Dans quelles circonstances peut-on raisonnablement retenir le diagnostic de cytolyse chronique : A.Elévation des transaminases depuis plus de 2 mois B.Elévation des transaminases depuis plus de 6 mois C.Elévation des transaminases depuis plus de 1 an D.Elévation des transaminases et hépatomégalie ferme E.Elévation des transaminases de découverte systématique Réponses en rouge

4 Elévation chronique des transaminases Les étiologies suivantes sont fréquemment responsables dune cytolyse chronique : A.Hépatite chronique virale C B.Hépatite chronique virale B C.Hépatite alcoolique D.Hépatite médicamenteuse E.Hémochromatose F.Hépatite auto-immune G.Stéato-Hépatite non Alcoolique (NASH) H.Cirrhose biliaire primitive I.Hépatite virale A J.Hépatite herpétique

5 Elévation chronique des transaminases Les étiologies suivantes sont fréquemment responsables dune cytolyse chronique : A.Hépatite chronique virale C B.Hépatite chronique virale B C.Hépatite alcoolique D.Hépatite médicamenteuse E.Hémochromatose F.Hépatite auto-immune G.Stéato-Hépatite non Alcoolique (NASH) H.Cirrhose biliaire primitive I.Hépatite virale A J.Hépatite herpétique Réponses en rouge

6 Stéato-Hépatite Non Alcoolique Parmi les affirmations suivantes, lesquelles sont vraies : A.La stéato-hépatite est constante chez les patients ayant un BMI > 30 B.La stéato-hépatite réalise un tableau histologique identique à celui de lhépatite alcoolique C.La cytolyse prédomine habituellement en ASAT D.La perte de poids améliore les anomalies biologiques E.Elle est associée à une fibrose hépatique significative (F 2) dans 10 à 20% des cas F.Rapporter une cirrhose à une stéato-hépatite peut être difficile G.La survenue dun carcinome hépatocellulaire nest pas rare

7 Stéato-Hépatite Non Alcoolique Parmi les affirmations suivantes, lesquelles sont vraies : A.La stéato-hépatite est constante chez les patients ayant un BMI > 30 B.La stéato-hépatite réalise un tableau histologique identique à celui de lhépatite alcoolique C.La cytolyse prédomine habituellement en ASAT D.La perte de poids améliore les anomalies biologiques E.Elle est associée à une fibrose hépatique significative (F 2) dans 10 à 20% des cas F.Rapporter une cirrhose à une stéato-hépatite peut être difficile G.La survenue dun carcinome hépatocellulaire nest pas rare Réponses en rouge

8 Cytolyse : Diagnostic de gravité Devant une élévation chronique des transaminases, quels sont les signes biologiques pouvant indiquer une maladie hépatique sévère sous-jacente ? A.TP = 71% B.ALAT > ASAT C.ASAT > ALAT D.Plaquettes = E.Fer sérique 18 µmol/L (N < 24), Saturation de la transferrine 0.28 (N < 0.45) et Ferritinémie 800 µg/L (N < 340) F.Hémoglobine < 11 g/dL G.Bloc

9 Cytolyse : Diagnostic de gravité Devant une élévation chronique des transaminases, quels sont les signes biologiques pouvant indiquer une maladie hépatique sévère sous-jacente ? A.TP = 71% B.ALAT > ASAT C.ASAT > ALAT D.Plaquettes = E.Fer sérique 18 µmol/L (N < 24), Saturation de la transferrine 0.28 (N < 0.45) et Ferritinémie 800 µg/L (N < 340) F.Hémoglobine < 11 g/dL G.Bloc Réponses en rouge

10 Le diagnostic de cirrhose Parmi les affirmations suivantes, lesquelles sont vraies ? A.Le diagnostic de cirrhose est facile B.La biopsie est un examen permettant une certitude diagnostique absolue C.La biopsie na plus dindication depuis le développement des tests non invasifs (fibrotest, fibroscan) D.Le diagnostic de cirrrhose na pas dintérêt pratique

11 Le diagnostic de cirrhose Parmi les affirmations suivantes, lesquelles sont vraies ? A.Le diagnostic de cirrhose est facile B.La biopsie est un examen permettant une certitude diagnostique absolue C.La biopsie na plus dindication depuis le développement des tests non invasifs (fibrotest, fibroscan) D.Le diagnostic de cirrrhose na pas dintérêt pratique Aucune réponse nest vraie

12 Surveillance dune cirrhose Les malades ayant une cirrhose doivent avoir une surveillance régulière comportant : A.Echographie et AFP tous les 6 mois B.Echographie et AFP tous les ans C.Fibroscopie tous les 1-2 ans si lexamen initial a montré lexistence de volumineuses varices oesophagiennes D.Fibroscopie tous les 1-2 ans si lexamen initial na pas montré de volumineuses varices oesophagiennes E.ECG tous les ans

13 Surveillance dune cirrhose Les malades ayant une cirrhose doivent avoir une surveillance régulière comportant : A.Echographie et AFP tous les 6 mois B.Echographie et AFP tous les ans C.Fibroscopie tous les 1-2 ans si lexamen initial a montré lexistence de volumineuses varices oesophagiennes D.Fibroscopie tous les 1-2 ans si lexamen initial na pas montré de volumineuses varices oesophagiennes E.ECG tous les ans Réponses en rouge

14 Surveillance dune cirrhose Un malade ayant une cirrhose a un risque de survenue de carcinome hépato-cellulaire après 10 dévolution dont on peut estimer la fréquence (abstraction faite de son étiologie) à : A.0 - 1% B % C % D % E % F.> 50%

15 Surveillance dune cirrhose Un malade ayant une cirrhose a un risque de survenue de carcinome hépato-cellulaire après 10 dévolution dont on peut estimer la fréquence (abstraction faite de son étiologie) à : A.0 - 1% B % C % D % E % F.> 50% Réponses en rouge FIN Remerciements de la FMC Dinan à Dominique GUYADER


Télécharger ppt "Dominique GUYADER CHU Rennes DINAN le Jeudi 1er MARS 2007 DINAN le Jeudi 1er MARS 2007 Réponses au pré-Test Que faire devant un Foie Gras..."

Présentations similaires


Annonces Google