La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pneumopathie Médicamenteuse : Diagnostic Manolie Phayphet CHU St Etienne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pneumopathie Médicamenteuse : Diagnostic Manolie Phayphet CHU St Etienne."— Transcription de la présentation:

1 Pneumopathie Médicamenteuse : Diagnostic Manolie Phayphet CHU St Etienne

2 Circonstances de diagnostic n Patients traités au long court, pathologie chronique: ++ –dyspnée, toux, douleurs thoraciques, amaigrissement n Découverte d image pulmonaire évocatrice au cours d une surveillance systématique n Détresse respiratoire aigue

3 Mécanismes n Aggression oxydative par ingestion chronique n effet cytotoxique direct sur les cellules endothéliales des capillaires alvéolaires n accumulation de phospholipides intracellulaires n réaction de type immunologique Auboyer Conférence dactualisation

4 Tableaux cliniques n Pneumopathie interstitielle : ++ –Pneumopathie aigue dhypersensibilité et détresse respiratoire aigue –Dommage alvéolaire diffus –Fibrose pulmonaire médicamenteuse –Pneumopathie organisée avec ou sans bronchiolite oblitérante (BOOP): –Éosinophilie pulmonaire médicamenteuse n Œdème pulmonaire –OAP liquidien –Oédème lésionnel avec ou sans SDRA –SDRA et SHU n Hémorragies alvéolaires avec ou sans glomérulonéphrite –Syndrome Goodpasture-like

5 Tableau clinique n Pathologie des voies aérienne –Bronchospasme –Bronchiolite oblitérante: syndrome obstructif sévère (VEMS<1L) –Toux –VAS: œdème laryngé, hémorragies péritrachéales n Pathologie vasculaire: –HTAP médicamenteuse –Maladie thromboembolique médicamenteuse –Maladie veino-occlusive –SHU n pleurésies, pleuro-péricardites n Pathologie médiastinale

6 Diagnostic n Milieu onco-hématologique –Quels patients? Quels traitements? Pneumopathie toxiques: busulfan, bléomycine, IL2.. Facteurs de risques:dose administrée age, bolus, insuffisance rénale,radiothérapie Pneumopathie dhypersensibilité: méthotrexate –Eliminer : localisation pulmonaire, infection microbienne, oédème lesionnel, oédème hémodynamique

7 Diagnostic n Milieu non oncohématologique –Quels patients ? Quels traitement? Dépend rarement de la dose, ne dépend pas de la voie dadministration Rechercher des éléments évocateurs: réaction allergique, absence de signes dinfection ou dIVG Prise médicamenteuse concordant avec la littérature (dans les heures et les semaines qui précèdent)

8 Critères diagnostiques n Critères radiologiques –non spécifiques –PNP diffuse, opacités interstitielles disséminée, épanchement pleural à liquide clair ou hémorragique cyto panachée ou lymphocytaire n EFR: –syndrome restrictif : débits conservés et des volumes, de la capacité de diffusion des gaz, compliance pulmonaire diminuée si fibrose Akoun Ann Med Interne 1989;140:

9 Pneumopathie au méthotrexate Pmeumopathie à l'amiodarone Rossi Radiographics 2000;20:

10 Critères diagnostiques n Critères biologiques –LBA: hypercellularité++ Polynucléaire: oédème lésionnel, pneumopathie fibrosante Éosinophile:agents anti-infectieux,AINS Alvéolite lymphocytaire, sous population CD8, présence de mastocytes++ Alvéolite panachée –LBA séquentiel

11 Critères diagnostiques n Critères histo-pathologiques –Biopsie trans bronchique (risques+), ou trans pariétale –ne sont plus considérées comme indispensables au diagnostic –granulomes giganto-cellulaires sans nécrose caséeuse, amas lymphocytaires, plasmocytaires, fibrose diffuse..

12 BOOP: inflammation interstitielle Et obstruction des bronchioles terminales Hémorragie alvéolaire

13 Médicaments en cause n SDRA –amiodarone 4 à 6% –Flécaïne –IL2 n Défaillance respiratoire –hydrochlorothiazide –AINS/ aspirine –Amphotericine B –Sels d or –D-Penicillamine –Penicilline –Produits de contraste –Dérivés morphiniques –Tricycliques –tocolytiques Donaldson Intensive care medecine (1998) 10 cas dARDS : augmentation du risque de pneumopathie à la cordarone chez les patients sous haut débit doxygène Ben-Noun Drug Safety 2000 Aug;23(2):

14 Médicaments en cause n BOOP: –Sulfazalazine –Cocaine –Bléomycine –Cyclophosphamide –Méthotrexate –Mitomycine n Hémorragie alvéolaire –Contraception orale,THS –Anti-coagulant n

15 Conclusion n Diagnostic délimination n Tableaux cliniques très variable n Diagnostic positif par un faisceau darguments n Déclaration pharmacovigilance


Télécharger ppt "Pneumopathie Médicamenteuse : Diagnostic Manolie Phayphet CHU St Etienne."

Présentations similaires


Annonces Google