La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mettre en œuvre une Capacité en 6e La capacité « Décrire » dans les nouveaux programmes dhistoire- géographie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mettre en œuvre une Capacité en 6e La capacité « Décrire » dans les nouveaux programmes dhistoire- géographie."— Transcription de la présentation:

1 Mettre en œuvre une Capacité en 6e La capacité « Décrire » dans les nouveaux programmes dhistoire- géographie

2 Mettre en œuvre une Capacité en 6e La capacité « Décrire » dans les nouveaux programmes dhistoire-géographie : les capacités « raconter » et « décrire » sont de nature à valoriser la qualité de lexpression écrite et orale des élèves. »

3 Mettre en œuvre une Capacité en 6e La capacité « Décrire » dans le socle commun des connaissances et des compétences : Grille de référence La culture humaniste Fin du cycle dadaptation (6ème)

4 Mettre en œuvre une Capacité en 6e Identifier et décrire les grands types daménagements. Localiser et décrire: - les continents, les océans et les repères terrestres fondamentaux - les zones de faible et de fort peuplement humain, leurs grandes évolutions, les grandes agglomérations, les Etats - les grands domaines bioclimatiques et leurs caractéristiques - les grands ensembles de relief, et les formes de relief - Localiser et décrire les grandes composantes des paysages urbains, ruraux et de faible occupation humaine du programme - Identifier et expliquer le rôle des sociétés et des acteurs dans ces différents aménagements La capacité « Décrire » dans le socle commun des connaissances et des compétences :

5 Mettre en œuvre une Capacité en 6e Situer et connaître les différentes périodes de lhistoire de lhumanité. Situer et décrire: La capacité « Décrire » dans le socle commun des connaissances et des compétences : - les débuts de lagriculture et de lécriture, marqués par la sédentarité et lapparition des cités - la permanence de la civilisation égyptienne, son organisation sociale et politique, et ses croyances - la fondation du premier monothéisme par les Hébreux - la domination et le rayonnement dune cité : Athènes - lépopée dAlexandre le Grand, la diffusion et le métissage de la civilisation hellénistique - lextension de Rome et la romanisation des territoires conquis - la naissance, la diffusion du Christianisme, et sa transformation en religion officielle de lEmpire romain

6 Mettre en œuvre une Capacité en 6e I - LORIENT ANCIEN « Décrire un monument de Mésopotamie ou dÉgypte » II - LA CIVILISATION GRECQUE « décrire le sanctuaire de Delphes en expliquant leur fonction religieuse » « Décrire - La cité hellénistique étudiée » III- ROME « Décrire - La journée dun citoyen romain un jour délections ou le Forum à la fin de la République » « Décrire et expliquer le rôle dAuguste dans la vie politique » « Décrire une ville gallo-romaine » IV- LES DÉBUTS DU JUDAISME ET DU CHRISTIANISME « Décrire et expliquer la diaspora » « Décrire - Une basilique chrétienne » V– LES EMPIRES CHRÉTIENS DU HAUT MOYEN ÀGE « Décrire quelques grandes caractéristiques de lempire carolingien et de lempire byzantin au IXe siècle » VI – REGARDS SUR DES MONDES LOINTAINS « Décrire un ou deux exemples de la civilisation de la Chine de Han (une oeuvre dart, une invention…) » « décrire un site de lépoque des Gupta » Une capacité très présente dans les nouveaux programmes

7 « Le plus important pour décrire, c'est d'écrire» Daprès larticle de Patrick Parodi, professeur au Lycée Joliot-Curie dAubagne, dans la revue électronique La Durance La description reste encore largement une compétence peu travaillée. Pourtant, elle est considérée dans les programmes de français de la classe de Sixième comme « une composante essentielle des discours narratif et argumentatif » et dans les programmes dhistoire-géographie comme une étape essentielle dans la lecture des images et des paysages. En effet, quest-ce que décrire ? Selon quelles procédures ?

8 « Le plus important pour décrire, c'est d'écrire» 1 La description, une compétence transversale complexe La description est très souvent utilisée comme fonction dentrée dans une étude analytique ; dans de nombreuses disciplines, dont lhistoire et la géographie, elle est la phase indispensable de construction du savoir en permettant de construire les données nécessaires à toute interprétation. Cependant, elle apparaît aussi comme diverse dans ses approches : orale ou écrite, elle suppose une identification de lobjet mis en valeur mais aussi de lauteur. De fait, elle apparaît comme un objet complexe : comme toute conduite articulant du cognitif et du discursif, le récit descriptif navigue entre objectivité et subjectivité, contextualisation et décontextualisation, savoir nécessaire et savoir inattendu. La difficulté de lenseignant est alors de surmonter ces difficultés, déclaircir les conditions afin que la description ne soit pas un obstacle dans lappropriation des connaissances.

9 « Le plus important pour décrire, c'est d'écrire» 2 La question du tout et du détail Lorsquon demande à un élève de décrire un objet détude (image, carte, texte etc.), la première difficulté à laquelle celui-ci se confronte est celle de la relation du tout (lobjet en son entier) et du détail (un des éléments constitutifs de lobjet). Or, cette relation est à double sens : lobjet ne peut être compris que dans la mise en relation des détails et chaque détail ne prend sens que parce quil est inhérent à lobjet. De fait, il y a une double entrée possible pour lacte de décrire qui suppose une hiérarchisation des informations et une mise en relation des détails, même les plus infimes, autour dun objectif méthodologique, rendre la description intelligible en construisant un récit problématisé.

10 « Le plus important pour décrire, c'est d'écrire» 3 La question de la place du descripteur La description suppose alors pour lélève dassumer un regard, daffirmer une position ou un point de vue qui nécessite une identification du descripteur. Cest ainsi que la description peut constituer une initiation méthodologique fondamentale : en obligeant lélève à distinguer lendroit doù il parle et lobjet de son observation, elle établit la nécessité de la rigueur objective tout en légitimant une interprétation dont on connaît alors lorigine, voire le point de vue. De fait, lélève sengage dans une action qui suppose une implication réelle mais aussi une mise à distance de lobjet, permettant de maintenir une nécessaire objectivité. Ainsi, le texte de description ne pourra pas être quun simple alignement de détails mais une mise en intrigue, logique et apparente, dont la construction révèle la solidarité des mises en relation (modifier un détail, cest alors modifier le tout).

11 « Le plus important pour décrire, c'est d'écrire» 4 La question du récit descriptif Construire un récit descriptif peut savérer une aventure littéraire pour un élève : il doit recomposer une réalité sans savoir à lavance ce que cette composition va faire apparaître. Ses lignes de force, ses enchaînements logiques, ses symétries ou ses ruptures ne simposent quà la fin et se trouvent alors confrontées à la réalité de lobjet. De même, le fil directeur choisi crée un effet inhérent à la description, celui de sapparenter à une analyse plus ou moins subjective. Lobservation ne peut être neutre et induit de fait une problématisation de la description.

12 « Le plus important pour décrire, c'est d'écrire» 5 Bilan rapide La description apparaît comme une compétence qui oblige lenseignant à laisser ses élèves libres de leur approche. Il peut cependant mettre en avant plusieurs critères pour aider les élèves à lélaborer : - leffet dominant : lenjeu du descriptif est de construire une image telle que le lecteur a limpression de se représenter lobjet décrit (ainsi, la construction textuelle nécessaire est de moins en moins visible au fur et à mesure que la description approche de la réalité), - leffet cadre et trajet : il sagit didentifier lobjet décrit (le cadre) et de mettre en avant les aspects qui rappellent lobjet décrit, puis de construire un parcours (le trajet) de mise en relation de certain de ses aspects, - leffet informatif qui délivre des informations sur lobjet permettant de reconstituer lunivers construit par ce dernier, - leffet explicatif qui souligne les problèmes dinterprétation et de compréhension posés et permet de faire fonctionner la description comme réponse à une problématique.

13 « Le plus important pour décrire, c'est d'écrire» Ainsi, la rédaction de la description se révèle essentielle dans la construction du savoir de lélève ; elle nest plus une étape obligée sans intérêt mais une étape essentielle de la compréhension et de lanalyse, guidant le récit et amenant lélève à problématiser son approche. Limportant est alors décrire, autour dune herméneutique du « réalisme critique de la connaissance historique » comme lécrit Paul Ricoeur.

14 Mettre en œuvre une Capacité en 6e Décrire en histoire dans les nouveaux programmes cest savoir décrire un monument par exemple : I - LORIENT ANCIEN « Décrire un monument de Mésopotamie ou dÉgypte » II - LA CIVILISATION GRECQUE « décrire le sanctuaire de Delphes en expliquant leur fonction religieuse » « Décrire - La cité hellénistique étudiée » IV- LES DÉBUTS DU JUDAISME ET DU CHRISTIANISME « Décrire et expliquer la diaspora » « Décrire - Une basilique chrétienne » Mettre en place une méthodologie/une démarche Acquérir du vocabulaire Donner du sens

15 Mettre en œuvre une Capacité en 6e I - LORIENT ANCIEN « Décrire un monument de Mésopotamie ou dÉgypte » Extrait du fichier daccompagnement pédagogique – Les élèves établiront ensuite la carte didentité de la pyramide découverte par Fred et Vivant Denon, en repérant, dans la séquence 1, les informations suivantes : lieu, destinataire, forme, époque de construction. La pyramide a été édifiée à Saqqarah : on précisera que cette métropole funéraire, située à quelques kilomètres au sud du Caire, comporte de nombreuses pyramides. Elle a été construite sur lordre du pharaon Djezer : comme tous les autres rois dÉgypte, il a été enterré dans un tombeau monumental, à limage de sa grandeur. (…). Le tombeau de Djezer est une pyramide à degrés, en forme descalier, qui date du début de lAncien Empire (vers 2800 avant J.C.). Utiliser les ressources du « sitetv »

16 Mettre en œuvre une Capacité en 6e II - LA CIVILISATION GRECQUE « décrire le sanctuaire de Delphes en expliquant leur fonction religieuse » « Décrire - La cité hellénistique étudiée » Utiliser le site internet de lacadémie dOrléans – travailler le B2i

17 Mettre en œuvre une Capacité en 6e Utiliser le site internet de lacadémie dOrléans – travailler le B2i II - LA CIVILISATION GRECQUE « décrire le sanctuaire de Delphes en expliquant leur fonction religieuse » « Décrire - La cité hellénistique étudiée »

18 Mettre en œuvre une Capacité en 6e IV- LES DÉBUTS DU JUDAISME ET DU CHRISTIANISME « Décrire - Une basilique chrétienne » La basilique Constantin © Marie-Anne GerbeMarie-Anne Gerbe La basilique Constantin de la ville de Trèves, se situe dans l'actuel land de Rhénanie-Palatinat. A l'origine, elle était une aula, une vaste galerie couverte de près de 67 mètres de long pour 27 mètres de large qui servait de salle du trône à l'empereur Constantin. Mais ses multiples utilisations au cours de l'histoire ont modifié son apparence. Au Moyen-Âge sa toiture s'effondre, elle est reconstruite. Les murs sont alors découpés de créneaux, très à la mode à l'époque. Au XIXe siècle, elle devient un temple protestant, et en 1944 elle brûle entièrement. Elle est reconstruite après la guerre. Lintérieur de la basilique tranformer en temple protestant

19 Mettre en œuvre une Capacité en 6e IV- LES DÉBUTS DU JUDAISME ET DU CHRISTIANISME « Décrire - Une basilique chrétienne » Saint Pierre aux Nonnains à Metz Léglise la plus ancienne de France Elle a été construite entre 380 et 395 par les Gallo-Romains, pour être la palestre (gymnase) d'un ensemble thermal.

20 Le bâtiment fut incendié, peut-être par les Vandales, en 406, avant même d'être terminé. Restauré, l'édifice changea totalement de vocation, puisqu'il fut offert au VIIe siècle par le duc mérovingien Eleuthère à sa fille Waldrée, qui en fit l'église d'une abbaye de femmes. Mettre en œuvre une Capacité en 6e IV- LES DÉBUTS DU JUDAISME ET DU CHRISTIANISME « Décrire - Une basilique chrétienne » Saint Pierre aux Nonnains Ancienne basilique romaine IV° siècle (arrière)

21 Mettre en œuvre une Capacité en 6e I - MON ESPACE PROCHE : PAYSAGES ET TERRITOIRE Décrire : le paysage local et ses différentes composantes un itinéraire en faisant intervenir les notions de distance et de temps de parcours II - OÙ SONT LES HOMMES SUR LA TERRE ? Décrire et expliquer la répartition de la population à léchelle du foyer de peuplement choisi. Décrire la répartition de la population mondiale. III - HABITER LA VILLE Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés. IV - HABITER LE MONDE RURAL Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés. V - HABITER LES LITTORAUX Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés. VI - HABITER DES ESPACES A FORTES CONTRAINTES Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés. La description de paysages reste au cœur des programmes de géographie de 6e, Attention elle doit désormais sarticuler « Habiter »

22 Mettre en œuvre des démarches nouvelles – exemple : létude de cas Des études de cas conduisent à une approche des différentes dimensions des paysages (évolution, esthétique…) Chaque étude de cas est mise en contexte et située systématiquement sur les grandes cartes du monde : population, aires culturelles, niveau de vie, reliefs, climats. Lannée de sixième intègre ainsi une première connaissance des grandes divisions physiques et humaines du monde. Acquisition de repères Les paysages étudiées doivent être une occasion de faire le « tour du monde »

23 Mettre en œuvre des démarches nouvelles – exemple : létude de cas III - HABITER LA VILLE Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés.

24 Etude de cas sur Paris (une métropole dEurope 6e ) jeudi 4 janvier 2007 par Béatrice LegrisBéatrice Legris ETUDES DE CAS SUR UN TERRITOIRE : PARIS ET SA REGION Ces études de cas ont été construites lors du stage sur le document de géographie et la notion de territoire en mars Il sagit dutiliser un corpus commun de documents en fonction dun niveau donné et dune problématique donnée. Initiation au schéma : la métropole européenne Mettre en œuvre des démarches nouvelles – exemple : létude de cas

25 Comment une métropole européenne est-elle organisée ? Comment y vit-on ? Doc.1 : Paysages : Vue de la tour Eiffel Doc.3 : Photo de banlieue : Deuil la Barre Doc.4 : Plan du métro et du RER Doc.12 : Texte (Les clés de lactualité junior) Paysages : Vue de la tour EiffelPhoto de banlieue : Deuil la BarrePlan du métro et du RERTexte (Les clés de lactualité junior) Mettre en œuvre des démarches nouvelles – exemple : létude de cas III - HABITER LA VILLE Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés. QUESTIONS 1 Doc.1 : Etude de paysage Je localise le paysage. Je décris le paysage par unités paysagères. 2- Doc.1 et Doc.3 Observe les deux photos et réponds à ces questions : où vivent les Franciliens ? Où travaillent-ils ? Sur le plan (doc.4), trace une croix rouge pour localiser la photo du doc.1 et une croix verte pour localiser la photo du doc.3 3- Doc. 4 et Doc.12 : Comment les Franciliens circulent-ils ? Quels problèmes ont-ils ? Cite des extraits du doc.12 montrant les aménagements qui pourraient résoudre ces problèmes.

26 Mettre en œuvre des démarches nouvelles – exemple : létude de cas III - HABITER LA VILLE Décrire les paysages étudiés et expliquer les transformations des espaces concernés. Initiation au schéma : la métropole européenne


Télécharger ppt "Mettre en œuvre une Capacité en 6e La capacité « Décrire » dans les nouveaux programmes dhistoire- géographie."

Présentations similaires


Annonces Google