La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

E. Menif Service dImagerie Médicale Hôpital la Rabta – Tunis 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "E. Menif Service dImagerie Médicale Hôpital la Rabta – Tunis 2009."— Transcription de la présentation:

1 E. Menif Service dImagerie Médicale Hôpital la Rabta – Tunis 2009

2 Observation 1 Femme, 35 ans, pas dantécédents connus Hypoacousie gauche Examen : surdité de transmission à tympan complet Quel examen dimagerie ? Quel protocole ?

3 Tomodensitométrie des rochers Coupes fines SPC Plans axial + coronal

4

5

6 Avez-vous un diagnostic ? Comment le confirmer ?

7 Traumatisme ossiculaire Reconstructions orthogonales : et plan FO « V » ossiculaire Aspect de « pseudomolaire » articulation incudomalléaire FO Etrier Longue apophyse de l'enclumeProcessus lenticulaire

8

9 Traumatisme ossiculaire = Dislocation incudostapédomalléaire

10 Observation 2 Traumatisme crânien il ya 1 mois Surdité mixte gauche

11

12

13

14

15

16 Pourquoi une surdité mixte : Transmission + Perception ?

17 Traumatisme ossiculaire : dislocation incudostapédienne + déplacement du stapes SURDITE DE TRANSMISSION Facture transplatinaire, translabyrinthique SURDITE DE PERCEPTION

18 Observation 3 Femme 40 ans, hypoacousie gauche ST tympan complet

19

20

21

22 Fixation du corps de lenclume Ankylose incudostapédienne MALFORMATION OSSICULAIRE MINEURE

23 Observation 4 Homme 42 ans Hypoacousie, vertiges SP rétrocochléaire

24 Quel est votre diagnostic ?

25

26

27 Et maintenant ?

28 Épaississement et rehaussement arachnoïdiens : Comblement de lAPC Extension au MAI Infiltration périneurale : nerfs mixtes + nerf trijumeau Limites mal définies Hypersignal T2, sans modification du signal T1 Gd+

29 ARACHNOIDITE DE LA BASE ATCD tuberculose pulmonaire, arrêt du traitement depuis 6 mois ARACHNOIDITE TUBERCULEUSE

30 Observation 5 Homme, 35 ans Surdité mixte unilatérale droite à tympan normal

31

32

33 Bilatéralité des lésions Épaississement platinaire irrégulier Hypodensité os labyrinthique : Préstapédienne Au contact de la lumière cochléaire Au contact du vestibule Oblitération de la fenêtre ronde

34 OTOSPONGIOSE EVOLUEE TYPE 4 AVEC ATTEINTE DE LA FENETRE RONDE

35 Observation 5 Femme 68 ans Hypoacousie + bourdonnement doreille Examen : Masse rétrotympanique, pulsatile ? Surdité de transmission Quel examen dimagerie prescrire ?

36 IRM : Caractérisation tissulaire Extension lésionnelle TDM : Bilan osseux, en particulier pré opératoire

37

38 Axiales T1 Gd + Coronales T1 Gd +

39

40 Localisation purement tympanique Fort rehaussement après injection de Gd Pas de lyse ossiculaire Lyse mastoïdienne localisée : Aspect de « sucre mouillé » PARAGANGLIOME TYMPANIQUE

41 Observation 6 Femme 47 ans, hypoacousie gauche Surdité de perception rétrocochléaire Scanner ? IRM ?

42

43

44 Quel diagnostic ? Que faut-il préciser ? Extension médiale : tronc cérébral Extension latérale : fond MAI Rapport aux nerfs crâniens

45

46 SURDITE DE TRANSMISSION Étiologies diverses : Pathologie infectieuse et inflammatoire Pathologie tumorale orientation clinique ST à tympan complet Orientation clinique Confirmation radiologique

47 TOMODENSITOMETRIE Coupes HR 1mm, chevauchées Plan axial plan orbitoméatal // CSL Plan coronal (reconstructions)

48 Reconstructions : Parallèle à la platine : Chaîne ossiculaire

49 Perpendiculaire à la platine FO Etrier Longue apophyse de l'enclumeProcessus lenticulaire

50 Sagittale oblique : FR FR

51 Sagittale oblique : Stapes + articulation incudostapédienne

52 ETIOLOGIES Otospongiose +++ Malformations, Ankylose non platinaire Traumatismes ossiculaires Cholestéatome congénital Tympanosclérose Ostéodystrophie labyrinthique non OTS

53 OTOSPONGIOSE Maladie génétique de transmission autosomique dominante Ostéodystrophie développée à partir dîlots cartilagineux résiduels de la capsule otique syndrome dankylose stapédo-vestibulaire Forme habituelle : ST évolutive, bilatérale, à tympan strictement normal, à tympanogramme central, avec des RS absents, un effet carrhart, voire des ATCD familiaux

54 Intérêt de la TDM Diagnostic : forme unilatérale, SM ou SP pure Possible association à une autre pathologie Bilan préopératoire précis : Valeur pronostique Bilan anatomique d ifficultés chirurgicales

55 OTS stapédovestibulaire Foyer OTS hypodense, de contours flous, en avant de la fenêtre ovale (fissula antefenestram) Ponts osseux hyperdenses : Forme proliférative

56 En avant de la cochlée, au contact de laqueduc la cochlée Au contact de la paroi antérieure du CAI Au niveau du promontoire Au niveau du canal facial, tegmen

57 OTS stapédovestibulaire Platine épaissie > 6mm Hypodense Irrégulière Isolé < 10%, non spécifique

58 Épaississement diffus ou localisé Irrégulier +++

59 Foyers périlabyrinthiques Sans extension à lendoste Extension à lendoste inflammation du labyrinthe membraneux SP / cophose

60 Classification radiologique Type 1A Epaississement platinaire isolé 0.7mm Type 1B Epaississement platinaire + Foyer préstapédien < 1 mm Type 2 Hypodensité > 1 mm sans contact avec la lumière cochléaire

61 Type 3 Hypodensité préstapédienne au contact de la lumière cochléaire Hypodensité préstapédienne au contact de la lumière cochléaire

62 Type 4A Hypodensité en avant, dessous et dedans de la lumière cochléaire (atteinte labyrinthique)

63 Type 4B Hypodensités labyrinthiques postérieures situées autour des CSC ou à la partie médiale du vestibule

64 BILAN PRE OPERATOIRE Valeur Pronostique

65 OTS de la fenêtre ronde 30 – 50% Foyer diffus de la région de la FO Très rarement, foyer isolé primitif

66

67 Atteinte berges de la FR : facteur de mauvais pronostic pour la récupération auditive postopératoire Oblitération complète : CI chirurgie

68 BILAN PRE OPERATOIRE Bilan Anatomique

69 Procidence du NF Pneumatisation mastoïdienne Trajet vasculaire aberrant

70 MALFORMATIONS Malformations mineures : Ankylose platinaire + fixation stapédienne sans OTS Ankylose non platinaire

71 TRAUMATISMES OSSICULAIRES Hypoacousie : symptôme commun après une fracture du rocher Guérison spontanée : 80% ST après 3 semaines ST > 30dB au-delà de 2 mois : interruption de la chaîne ossiculaire

72 Dislocation incudostapédienne : 80% Dislocation incudomalléaire

73 Dislocation de lincus : ± migrer dans lhypotympan Dislocation du complexe incudomalléaire : Articulation incudomalléaire résiste au traumatisme migration du complexe incudomalléaire Dislocation stapédovestibulaire Fractures ossiculaires

74 CHOLESTEATOME CONGENITAL Critères diagnostiques : Développement dune masse derrière une membrane tympanique intacte Pars flaccida et pars tensa normales Aucun ATCD dotorrhée ou de perforation Aucun ATCD chirurgical otologique

75 Infraclinique : rare Masse blanchâtre rétrotympanique TDM Diagnostic + bilan lésionnel

76 OSTEODYSTROPHIES LABYRINTHIQUES NON OTS Maladie de Paget : Surdité mixte Atteinte de lapex pétreux suivie de la région péritubaire puis de la mastoïde périphérique Déminéralisation et/ou condensation diffuse de la capsule otique, asymétrique Remodelage des parois du MAI Éperons pagétiques intraméatiques Atteinte du squelette axial

77

78

79 Ostéogenèse imparfaite : affection héréditaire Ostéoporose, déformations et fractures osseuses, sclérotiques bleues, atteinte du système cardiovasculaire et nerveux SP, ST ou le plus souvent mixte TDM : mêmes caractéristiques OTS périlabyrinthiques

80

81 SURDITE DE PERCEPTION Constatée dès lenfance malformative TDM ± IRM Acquise détiologies diverses IRM 1 ère intention : diagnostic TDM : bilan pré opératoire

82 Pathologie tumorale : Tumeurs de lAPC : NA, méningiome et kyste épidermoïde, Kyste arachnoïdien, métastases, neurinome du VII et du V Exceptionnellement lipomes ou hémangiomes du CAI Tumeurs intra-axiales et intra-ventriculaires : Tumeurs gliales, lymphomes et métastases Tumeurs cérébelleuses non gliales et non lymphomateuses Tumeurs intra ventriculaires : Tumeurs épendymaires, papillome choroïdien

83 Extra-axiales : Développées aux dépens des gaines des nerfs, des méninges ou à partir de reliquats embryonnaires Tiercé majeur de lAPC : Neurinome de lacoustique, Méningiome, Cholestéatome primitif. Tumeurs de lAPC

84 Neurinome de lacoustique 80% des tumeurs de lAPC Sujet > 50 ans / femme Tumeur de la gaine nerveuse : cellules de Schwann (myéline de la portion intra-méatique des nerfs du paquet acoustico-facial a pour origine les cellules de Schwann ) Nait dans le méat acoustique interne : NV 90 % / supérieur.

85 IRM : 1 ère intention Diagnostic positif + bilan dextension pré chirurgical

86 Critères morphologiques : Arrondie/ ovalaire Limites nettes Ne déborde de la face ant > 1cm : S igne du centimètre (limité par le nerf facial) APC / MAI Diagnostic positif

87 Signal non spécifique : T1 : iso ou hyposignal ( TC) T2 : hyposignal (LCR) Réhaussement après gadolinium intense et homogène / hétérogène si taille +++

88 Schwannomes kystiques : 1,2 à 5% Souvent de grande taille : coalescence de zones nécrotiques pseudo-kystes arachnoïdiens situés à la périphérie de la tumeur et dont les parois ne se rehaussent pas

89 Taille Siège Extension Bilan préchirurgical

90 Taille Mesurer les plus grands diamètre Reproductibles

91 Siége Intra et extra canalaire : 74% Strictement intra canalaire : 21 % Strictement extracanalaire : 5 % des cas

92 Extension: Effet de masse sur le TC En dehors : atteinte ou non du fond du CAI et des structures labyrinthiques

93 Portmann et Bebéar Stade 1: Intra canalaire, <10mm Stade 2 : <20mm débordant le porus sans contact avec TC Stade 3: <30mm atteignant le TC sans le déplacer Stade 4 : déplaçant le tronc, > 30mm

94 10% des Tm de lAPC 10% des méningiomes Signes Cliniques : selon La localisation Acouphènes Syndrome vestibulaire Céphalées Hypoesthésie faciale Age : ans Femme Méningiome

95 Les méningiomes se développent essentiellement à partir des cellules des villosités arachnoïdiennes qui sinvaginent en doigt de gant dans les veines et les sinus dure-mériens Morphologie: Lésion extra axiale à base dimplantation dure mérienne large Angle obtus avec la dure mère Atteinte osseuse Signal : Iso au cortex T2 : hyper/ iso ou hypo Réhaussement après gadolinium Prise de contraste dure mérienne : queue de comète

96

97 Schwannome/ méningiome J Radiol 2000, 81 ;

98

99 Kyste épidermoïde 2 à 1 % des Tm intracrâniennes primitives. 3 ème Tumeur de langle Tous âges Discordance entre volume tumoral et signes neurologiques: Compression des NC: VII, VIII et V SN par compression du TC ou atteinte cérébelleuse Céphalées +++ HTIC Découverte fortuite

100 Masse extra axiale, polylobée, contours nets mais irréguliers, festonnés Se moule sur les structures adjacentes en les déformant

101 Englobe les structures nerveuses en les étirant APC : Extension au cavum de Meckel (50%) Extension au MAI exceptionnelle

102 Signal hétérogène avec un aspect « marbré », hyposignal T1, hypersignal T2 proche du LCR Difficulté diagnostique : kyste arachnoïdien Intérêt de la séquence de diffusion : Hypersignal ADC < LCR

103 Autres tumeurs Schwannomes du trijumeau et Schwannomes du nerf facial

104 Schwannomes du V et Schwannomes du VII Lipome Autres tumeurs

105 Schwannomes du V et Schwannomes du VII Lipome Métastases Autres tumeurs

106 Schwannomes du V et Schwannomes du VII Lipome Métastases Hémangiome Autres tumeurs

107 Intra-axiales exophytiques Intra-ventriculaires accouchées dans lAPC Tumeurs du rocher à développement interne. Autres tumeurs

108 Hémangioblastome du plancher du V4

109

110 Arachnoïdite TBC

111

112 Neurosarcoïdose

113 Autres étiologies

114 Anomalies congénitales Pathologie labyrinthique

115 Découverte à lâge adulte nest pas exceptionnelle : Dilatation aqueduc du vestibule : > 2mm Anomalie cochlée, vestibule, CSC

116 Anomalies congénitales Hémorragie labyrinthique Pathologie labyrinthique

117 Étiologies : Troubles de la crase sanguine Anticoagulant Leucémies Artérite de Takayashu Labyrinthite (HSV) Fistule tumorale dans le labyrinthe (Histiocytose…) Traumatisme IRM : H ypersignal T1 spontané

118 Anomalies congénitales Hémorragie labyrinthique Labyrinthites Pathologie labyrinthique

119 Virale (rubéole, oreillons, herpès), Bactérienne : Extension à partir de loreille moyenne par les fenêtres Extension dune atteinte méningée par laqueduc de la cochlée ou le MAI Auto-immune : maladie de Wegener, sarcoïdose, Sd de Cogan (uveïte + SP)

120 IRM T2 : disparition signal liquide inconstante signe de gravité, mauvais Pc T1 : iso ou hyper T1 Rehaussement post Gd+++ Évolution : ossification

121 Anomalies congénitales Hémorragie labyrinthique Labyrinthites Tumeurs labyrinthiques Pathologie labyrinthique

122 Isolées ou associées à une tumeur MAI (NF) Clinique atypique (maladie de Ménière) IRM : Amputation de signal CISS 3D PDC nodulaire T1

123 Anomalies congénitales Hémorragie labyrinthique Labyrinthites Tumeurs labyrinthiques Fistules périlymphatiques Pathologie labyrinthique

124 SP fluctuante + vertige Diagnostic clinique +++ Diagnostic difficile à limagerie

125 Origine vasculaire Sclérose en plaque J Radiol, 1999

126 Antenne tête Séquences de repérage : en triplan en T2 afin de pouvoir visualiser le labyrinthe et le MAI Protocoles dexploration

127 Exploration cranio-encéphalique complète: Axial T2, FLAIR Sagittale T1

128 Exploration de LAPC Haute résolution résolution en contraste optimale. Le plan de coupe de référence : plan axial

129 Séquences T1 sans Gadolinium : 2 mm dépaisseur Plan axial Séquences T2 en coupes fines 0.5 à 1 mm dépaisseur Plan axial Reconstruction coronale Identifier une anomalie morphologique du labyrinthe et du paquet acoustico-facial, ou une anomalie de signal des liquides labyrinthiques Identifier une anomalie spontanée de signal des liquides labyrinthiques Hémorragie labyrinthique Lipome Calcifications

130 Les acquisitions ou les reconstructions sagittales Séquence T1 avec Gadolinium : plan axial +/- coronal Rehaussement anormal du paquet acousticofacial, du labyrinthe, des méninges de la face endocrânienne du rocher, ou du sac endolymphatique Evaluer la morphologie de loreille interne, en particulier du trajet du sac et du canal endolymphatique et du PAF

131 Séquence AngioMR Séquence de diffusion Tumeur kystique de lAPC Pathologie vasculaire conflit vasculonerveux

132 Indications limitées à létude des structures osseuses. Balises préchirurgicales Malformations de loreille Etude haute résolution Coupes fines et reconstructions multiplans Injection de produit de contraste : inutile Lésions inflammatoires, tumorales du MAI et du labyrinthe = IRM TDM

133 SP : étiologies diverses Techniques dexploration rigoureuses : IRM : Étude encéphale Étude des MAI + oreille interne TDM : Étude osseuse haute résolution Conclusion


Télécharger ppt "E. Menif Service dImagerie Médicale Hôpital la Rabta – Tunis 2009."

Présentations similaires


Annonces Google