La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cas cliniques Service de Radiologie CHU Charles Nicolle ROUEN Société Française de Radiologie Haute-Normandie Deauville, Samedi 1er octobre 2011 Dr Eléonore.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cas cliniques Service de Radiologie CHU Charles Nicolle ROUEN Société Française de Radiologie Haute-Normandie Deauville, Samedi 1er octobre 2011 Dr Eléonore."— Transcription de la présentation:

1 Cas cliniques Service de Radiologie CHU Charles Nicolle ROUEN Société Française de Radiologie Haute-Normandie Deauville, Samedi 1er octobre 2011 Dr Eléonore TOLLARD, Dr Guillaume PEROT, Dr Paul MICHELIN

2 CAS n°1 o Femme de 23 ans. Surdité bilatérale congénitale Bilan avant implantation cochléaire

3 CAS n°1

4 Droite Gauche Dilatation bilatérale de laqueduc du vestibule et du sac endolymphatique

5 Df: Malformation congénitale de loreille interne la plus fréquemment observée en radiologie Secondaire à un arrêt du développement embryonnaire vers 5-8 SA Clinique: Surdité de perception ou surdité mixte Rechercher systématiquement une atteinte du MODIULUS

6 CAS n° 2 o Patient de 83 ans Hypoacousie et otorrhée gauche

7 CAS n°2

8 Cholestéatome Histologiquement, le cholestéatome est constitué de cellules malpighiennes kératinisées et de kératine exfoliée Imagerie: IRM Masse en hypoT1 et HyperT2 marqué Franc Hyper signal en Diffusion (b900) Absence de rehaussement après injection de gadolinium, même en phase tardive (45 min)

9 CAS n°3 o Femme de 71 ans Depuis plusieurs mois: o Dégradation cognitive avec apparition dune désorientation temporo-spatiale o Troubles mnésiques o Récemment une hémiparésie gauche

10 CAS n°3

11 Gliomatose Cerebrii Tumeur maligne de grade III selon la classification anatomopathologique de lOMS Df: Infiltration tumorale sous corticale touchant au moins 2 lobes cérébraux +/- associée à une infiltration des noyaux gris centraux Imagerie: IRM Lésion en hypo signal T1 et Hyper signal T2/Flair Absence de réhaussement après injection

12 Gliomatose Cerebrii Spectroscopie protonique: NAA peu diminuée Pic de choline quasi normal Augmentation marquée du myo-InositolmI Profil bas grade

13 CAS n° 4 o Patient de 17 ans Céphalées chroniques avec épilepsie pharmaco-résistante

14 CAS n°4

15 Démarche Diagnostique Lésions bilatérales et symétriques péri ventriculaires : Localisation sous épendymaire En iso-signal T2 par rapport à la SG Sans anomalie de signal en FLAIR Hétérotopie de Substance Grise

16 Secondaire à une interruption de la migration neuronale de la région germinale péri ventriculaire au cortex cérébral Soit congénitale: Mutations génétiques altèrent les réactions moléculaires au cours de la migration neuronale Soit acquise: Traumatisme maternel, infection ou toxique qui entraine une gliose et une réaction macrophagique réactionnelle qui modifie la migration neuronale. Epidémiologie: 17% des anomalies néonatale du SNC en autopsie 40% des patients présentant une épilepsie pharmaco résistantes (TTT chirurgical) Imagerie: TDM: isodense (Dg difficile) IRM: Lésion en iso-signal T1 et T2 à la substance grise Pas danomalie de signal en FLAIR ni de prise de contraste Localisation: (sur la voie de migration neuronale) Hétérotopie sous épendymaire (le plus fréquent) Hétérotopie en « bandes » = aspect de double cortex Lisencéphalie type 1 et type 2 Hétérotopie focale sous corticale : !! rechercher un cortex fin et dysplasique en regard dun volumineuse hétérotopie sous corticale !!

17 CAS n°5 o Femme 67 ans Apparition rapidement progressive: Troubles de l'équilibre Troubles de la marche Syndrome cérébelleux Troubles de la mémoire, démence d'évolution rapide (2 mois)

18 CAS n° 5

19 Démarche Diagnostique Association clinique et radiologique: 1.Démence rapidement progressive 2.Hyper signaux FLAIR/Diffusion de la substance grise, symétriques, touchant préférentiellement : Thalamus Putamen Noyaux caudé Maladie de Creutzfeld-Jakob

20 Maladie de Creutzfeldt-Jakob Dégénérescence du SNC caractérisée par laccumulation dans la substance grise dun prion Le plus souvent sporadique mais certains cas sont héréditaires ou iatrogènes Clinque: Démence rapidement progressive associée à des signes pyramidaux et extra-pyramidaux +/- sd cérébelleux Evolution fatale en plusieurs mois Imagerie: IRM Hyper signaux FLAIR et diffusion des noyaux gris centraux, des thalami puis du cortex cérébral Caractère symétrique évocateur « Pulvinar sign » atteinte élective symétrique des noyaux dorsaux du thalamus

21 CAS n°6 o Homme 34 ans Crises tonico-cloniques pendant son sommeil

22 CAS n°6

23 Démarche Diagnostique Lésion intra corticale temporale antérieure gauche: daspect multinodulaire et pseudo kystique Apparaissant en hypoT1 et HyperT2 / Flair Sans prise de contraste après injection Absence deffet de masse DNET

24 (Tumeur Dysembryoplastique Neuro-Epithéliale) Tumeur bénigne focale, intra corticale associée à une dysplasie corticale Typiquement chez enfant et adulte jeune +++ Epilespie ++ Souvent crises partielles complexes et difficilement contrôlables par ttt médical Imagerie: IRM Masse intra corticale multinodulée (pseudo-kystique), bien limitée, en hypoT1 et HyperT2/Flair Habituellement, pas de prise de contraste Effet de masse minime Pas dévolution avec le temps Localisation préférentielle: Lobe temporal (amygdale et hippocampe)

25 CAS n°7 o Patiente de 90 ans ATCD de Spondylarthrite ankylosante évoluant depuis plusieurs années Canal lombaire rétréci ??

26

27

28 T2 T2 T1

29 CAS n°7 o o A: Spondylodiscite o B: Pseudarthrose o C: Métastase o D: Chordome o E: Kyste intra osseux

30 CAS n°8 o Patient de 35 ans Sans ATCD particulier Syndrome de Brown Séquard gauche dinstallation rapide

31

32 CAS n°8 o o A: Sclérose en plaque o B: Fragment herniaire à migration postérieure o C: Hernie médullaire o D: Myélite transverse o E: Méningite carcinomateuse

33 CAS n°9 o Patient de75 ans ATCD dinsuffisance rénale chronique Hospitalisé pour lombalgies inflammatoires

34

35 T1 STIR

36 CAS n°9 o o A: Spondylodiscite infectieuse débutante o B: Discopathie dégénérative o C: Spondylarthrite du sujet âgé o D: Fracture transdiscale o E: Nucléopathie inflammatoire


Télécharger ppt "Cas cliniques Service de Radiologie CHU Charles Nicolle ROUEN Société Française de Radiologie Haute-Normandie Deauville, Samedi 1er octobre 2011 Dr Eléonore."

Présentations similaires


Annonces Google