La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Imagerie des Tumeurs cérébrales extra axiales Mastère professionnel en Neuro-radiologie et Neuro-imagerie Diagnostic.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Imagerie des Tumeurs cérébrales extra axiales Mastère professionnel en Neuro-radiologie et Neuro-imagerie Diagnostic."— Transcription de la présentation:

1 Imagerie des Tumeurs cérébrales extra axiales Mastère professionnel en Neuro-radiologie et Neuro-imagerie Diagnostic

2 Tumeurs neuro-épithéliales Tumeurs astrocytaires Tumeurs oligodendrogliales Tumeurs épendymaires Tumeurs des plexus choroïdes Tumeurs neuronales et glioneuronales OMS, 2OOO Tumeurs des nerfs périphériques Tumeurs des méninges Lymphomes et T. hématopoïétiques Tumeurs embryonnaires Tumeurs du système nerveux Métastases

3 Classification / localisation Adulte Supratentorielle +++ Gliome 50% Méningiome 15-20% Métastases 20% Adénome hypophysaire 8% Lymphome 1-2% Infratentorielle + rare Neurinomes 40% Méningiomes 15% Métastases 15% Gliomes 15% Kyste épidermoïde Tumeurs extra axiales : en dehors du tissu cérébral Tumeurs primitives : - méninges (méningiomes) - nerfs crâniens (schwannome) - région sellaire (adénome, craniopharyngiome) Tumeurs secondaires

4 Voûte du crâne Dure-mère Arachnoïde Pie-mère Liquide cérébro-spinal Méningiomes, Schwannomes, Tumeurs osseuses (I ou II), Métastases méningées Absence de capillaires continus PDC quelle que soit l'histologie

5 Première tumeur des enveloppes méningées: 15% de lensemble des tumeurs cérébrales 25% des tumeurs rachidiennes primitives A partir de cellules arachnoïdiennes (granulations de la dure mère): Siége ubiquitaire, intraventriculaire. Tumeurs bénignes (Grade I OMS) Lentement évolutive: Volumineuse au Dic Prédominance féminine. Méningiomes

6 Hypertensionintracrânienne Déficit neurologique Crises d épilepsie Découverte fortuite Méningiomes

7 Ceux qui sinsèrent sur: - faces latérales des loges caverneuses, - la petite aile du sphénoïde, - la tente du cervelet avec un développement vers la fosse temporale peuvent être responsables dune épilepsie temporale Lépilepsie liée: compression directe du cortex cérébral infiltration par un méningiome malin Méningiomes

8 majorité siège à la convexité supratentorielle: SLS envahi? Méningiomes

9 PEIC spontanément isodense au cortex Rehaussement intense, hétérogène zone nécrose centrale Base d'implantation sur la convexité frontale Hyperostose irrégulière. Méningiomes TDM examen de première intention avec un intérêt majeur dans : Analyse des modifications osseuses: réactions osseuses associées au méningiome, Détection des calcifications tumorales et du méningiome dans sa forme intra osseuse.

10 IRM, pose le diagnostic de méningiome devant Siége extra-axial Base dimplantation méningée, Rehaussement de la lésion Signe de la « queue durale ». Ce signe non spécifique du méningiome, traduit linsertion méningée de la tumeur Méningiomes Iso- hyper T1 Cortex Iso T2 Cortex

11 Méningiomes IRM, précise la topographie, approche la nature histologique grâce au signal en T2. Hyper T2 Méningothéliomateux (transformation microkystique) Angioblastiques (haute cellularité, VX dilatés et vacuoles) Hypo T1 Fibroblastiques (faible cellularité et matrice fibreuse) Transitionnels (dominante psammomes calcifiés)

12 Méningiomes IRM, détermine les rapports avec les structures adjacentes, vasculaires: séquences AngioMR (2DTOF, 3DTOF ) recherche dautres localisations ou des lésions associées: NF2

13

14 Alanine à 1.48 ppm: marqueur de quelques types tumoraux

15

16 méningiome méningothélial agressif. 3 ans plus tard Masse tumorale "mushroomlike" à développement surtout intraosseux Extension digitiforme dans le parenchyme cérébral. Diploé souffle et lyse des deux tables osseuses. Développement extra et intra osseux avec Lyse de la table interne et érosion de la table externe. Absence d'atteinte du parenchyme cérébral adjacent. Le DD se pose avec hémangiome, sarcome ostéogénique, myélome, granulome éosinophile et métastases.

17 Le méningiome intraosseux: Voûte crânienne (diploé ou table externe), toujours au contact d'une suture (le plus souvent coronale). Deux formes radiologiques: Forme hyperostosante, la plus fréquente avec épaississement de la voûte, et parfois des spicules osseux en "rayons de soleil". Forme ostéolytique ou érosive, lyse osseuse +/- reconstruction. évolution plus agressive.

18 Lésions kystiques associées: classification NAUTA Diagnostic : Diagnostic : Siège périphérique Siège périphérique Base dimplantation méningée Base dimplantation méningée Signe de la « queue durale ». Kystes tumoraux : signal dif de celui du LCR, Kystes tumoraux : signal dif de celui du LCR, rehaussement paroi rehaussement paroi Signal identique au LCR : trappage Signal identique au LCR : trappage Méningiome kystique

19 Hémorragie: tumorale? Patiente 40 ans, Crises convulsives

20 Mais toutes les tumeurs peuvent saigner: méningiomes….. Tumeurs malignes - Glioblastomes - Métastases,…

21 rehaussement intense et hétérogène: Zone centrale de nécrose Large base d'implantation sur la convexité et scalopping de la voûte. Hémangiopéricytome Homme âgé de 49 ans Céphalées, syndrome cérébelleux.

22 Hémangiopéricytome Tumeur rare: 2 % des tumeurs méningées et 0.4 % des tumeurs du SNC Parfois associée à une érosion osseuse Pas d hyperostose ou à des calcifications intra-tumorales Tumeur lobulée avec large base d'insertion durale 2/3 Rehaussement hétérogène: kystes et nécrose

23 50 ans, HTIC et Syndrome frontal TDM: Processus expansif frontal G Métastase dun ADK

24 Métastases méningées Métastases lepto-méningées : Cancers sein et prostate ++ Ovaires, mélanomes…. DD avec méningiome parfois difficile

25 Métastases d'une tumeur cérébrale (gliome de haut grade, médulloblastome, germinome…) Primitive : lymphome Granulomatoses : Neurosarcoïdose, Wegener Nodules méningés multiples, fortement rehaussés mais hétérogènes, localisation aux sillons et aux nerfs crâniens Autres étiologies datteintes lepto- méningées Histiocytose X

26 Hémangiome caverneux de la voute

27 Lésions kystiques extra axiales Diagnostic : Diagnostic : Morphologie Morphologie Signal Signal Kystes tumoraux : signal différent de celui du LCR Kystes tumoraux : signal différent de celui du LCR Signal identique au LCR : plutôt lésion malformative ou à évolution très lente Signal identique au LCR : plutôt lésion malformative ou à évolution très lente

28 Origine congénitale Origine congénitale Siègent au niveau de la fosse temporale : 50% des cas Siègent au niveau de la fosse temporale : 50% des cas Souvent asymptomatique, découverte fortuite Souvent asymptomatique, découverte fortuite IRM : IRM : - PO extra axial en isosignal au LCS. - Limites nettes, sans paroi identifiable. - Pas rehaussement après PC. Les kystes arachnoïdiens

29 Les kystes épidermoides SRM à écho court: pic doublet de lactate. Choléstéatomes primitifs: riche en cristaux de cholestérol Adulte 20 à 50 ans Tumeur mal limitée

30 TUMEURS DE LAPC DE LADULTE Grande variété de tumeurs rares Tumeurs primitives Tumeurs de voisinage Exploration de la fosse postérieure Bonne résolution spatiale Résolution en contraste optimale. Neurinome Méningiome Kyste épidermoïde

31 Schwannome vestibulaire Mi 80 % des tumeurs de APC, Bénigne grade I OMS Nerf vestibulaire >>> nerf cochléaire (malgré la surdité) Croissante lente / rapide Surdité unilatérale : progressive (75%)/brusque (10-15%) Acouphènes (65%) Signes vestibulaires rares (bien que lésion du nerf vestibulaire ) Centré sur le CAI Vol, décentré vers AR / au pore acoustique (VII) Élargit le CAI

32 Méningiome APC TDM: Calcifications fréquentes (en foyers ou diffuse: psammome) Condensations osseuses au contact Absence d'élargissement du CAI IRM : Non centré sur le porus du MAI Extension possible au MAI Morphologie hémisphérique, "en champignon" Epaississement dural en regard (queue "durale") IsoT1 & T2, parfois très hypo T1 & T2 (M. calcifié), rehaussement intense et homogène: Aspect strié habituellement excentré par rapport au CAI 10% APC

33 Présence caractéristique d'un pic négatif d'alanine observée à 1.47 ppm (Eur Radiol : 2472–82) Méningiome de lAPC.

34 Métastase méningée Métastase cancer bronchique VSCr : 1,56 Méningiome, hypervasculaire VSC est très élevé (9,1 ± 4,4)

35 Distinction en imagerie conventionnelle entre métastase durale et méningiome est parfois très difficile notamment lorsque le contexte néoplasique nest pas connu. Méningiome Pic dalanine Ala Métastase méningée Pic de lipides

36 Kyste épidermoide DD avec Kyste arachnoïdien: Limagerie de diffusion 5% APC Contours polyédriques. moulé sur les structures cérébrales adjacentes. Signal proche / LCS: Hypo EST1 - Hyper EST2 Mais: Flair et Diffusion

37 Conclusion LIRM cérébrale est devenue un examen indispensable en pathologie tumorale LIRM cérébrale est devenue un examen indispensable en pathologie tumorale Diagnostic Diagnostic Bilan Bilan Traitement Traitement Amélioration du diagnostic de type tumoral Amélioration du diagnostic de type tumoral IRM de perfusion IRM de perfusion SRM SRM


Télécharger ppt "Imagerie des Tumeurs cérébrales extra axiales Mastère professionnel en Neuro-radiologie et Neuro-imagerie Diagnostic."

Présentations similaires


Annonces Google