La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Evolution des modes de gestion publique de prévention santé par lexercice : louverture du mouvement associatif sportif aux « seniors » (1960-2012) Yves.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Evolution des modes de gestion publique de prévention santé par lexercice : louverture du mouvement associatif sportif aux « seniors » (1960-2012) Yves."— Transcription de la présentation:

1 Evolution des modes de gestion publique de prévention santé par lexercice : louverture du mouvement associatif sportif aux « seniors » ( ) Yves Morales

2 CONSTAT PREALABLE CONSTAT PREALABLE dans une conjoncture ( ) de vieillissement de la population et dun allongement du temps de non travail sur une vie, il convient de sinterroger sur le prolongement des pratiques physiques dans les cycles de vie. dans une conjoncture ( ) de vieillissement de la population et dun allongement du temps de non travail sur une vie, il convient de sinterroger sur le prolongement des pratiques physiques dans les cycles de vie. Le « sport » (dans le sens large = LACTIVITE PHYSIQUE) est un analyseur pertinent de lévolution des rapports sociaux. Le « sport » (dans le sens large = LACTIVITE PHYSIQUE) est un analyseur pertinent de lévolution des rapports sociaux. les pratiques corporelles sont imbriquées dans un processus constant de socialisation qui participe activement à la construction des dispositions sociales en définissant et/ou redéfinissant les normes corporelles jugées les plus valorisantes, dans un contexte particulier et pour un groupe donné. les pratiques corporelles sont imbriquées dans un processus constant de socialisation qui participe activement à la construction des dispositions sociales en définissant et/ou redéfinissant les normes corporelles jugées les plus valorisantes, dans un contexte particulier et pour un groupe donné. Lanalyse débouche sur une réflexion explorant les liens entre laction des individus et les conditions collectives, matérielles et culturelles dans lesquelles ils agissent …notamment du point de vue des préoccupations hygiénistes. Lanalyse débouche sur une réflexion explorant les liens entre laction des individus et les conditions collectives, matérielles et culturelles dans lesquelles ils agissent …notamment du point de vue des préoccupations hygiénistes. Nous admettrons que le rapport au corps ainsi que les rapports sociaux évoluent selon les catégories dâge et les générations. Nous admettrons que le rapport au corps ainsi que les rapports sociaux évoluent selon les catégories dâge et les générations. La prévention des effets précoces du vieillissement par lexercice physique se pose dans la société La prévention des effets précoces du vieillissement par lexercice physique se pose dans la société

3 La question de la Prévention Primaire Secondaire Tertiaire Éviter la survenue d un problème de santé Vaccination Exemple Réduire l importance d un problème de santé Dépistage précoce Exemple Diminuer les complications d un problème de santé Réadaptation Éducation Exemple

4 Une distinction entre deux types de prévention peut nous aider à mieux visualiser ce champ spécifique. Chacune de ces deux dimensions implique champs et acteurs spécifiques, nétant pas pour autant hermétiques. -Dune part, la prévention « médicalisée » représente la dimension la plus visible et la mieux identifiée de la prévention. Versant essentiellement médical, cest un type de prévention composé dactes médicaux répandus (vaccins, dépistage…). -La prévention dite « éducative » concerne les campagnes de sensibilisations à lencontre des comportements dangereux ou malsains. Ce champ est plus vaste et plus flou puisquil est multiforme : de nombreux supports et de nombreux acteurs peuvent sy inscrire. Il convient ici de se demander comment faire pour agir sur les comportements à risques des individus, de manière efficace et durable.

5 APS et prévention Les axes de prévention relatifs au effets de lavancée en âge Les axes de prévention relatifs au effets de lavancée en âge La prévention peut être envisagée dans quatre directions : La prévention peut être envisagée dans quatre directions : – la première concerne le ralentissement des processus du vieillissement biologique (versants médicaux et/ou éducatifs). –la deuxième direction vise à corriger le niveau des facteurs de risque pouvant conduire à des maladies chroniques et invalidantes (versants médicaux et/ou éducatifs). –la troisième direction consiste à dépister précocement des maladies asymptomatiques pouvant bénéficier dune thérapeutique efficace (versant médical) –la quatrième direction consiste à « repousser » le moment de survenue de la perte dautonomie fonctionnelle (versants médicaux et/ou éducatifs).

6 Un constat: Le prosélytisme en faveur dune activité physique favorable à la santé du public senior augmente depuis les années soixante. Il implique léclosion dun style de vie plus sain maintenu jusquaux frontières de la vie. Un constat: Le prosélytisme en faveur dune activité physique favorable à la santé du public senior augmente depuis les années soixante. Il implique léclosion dun style de vie plus sain maintenu jusquaux frontières de la vie. Vivre « jeune » plus longtemps ou « vieillir jeune », sont des slogans qui caractérisent les aspirations dune frange de la population que les statistiques annoncent de plus en plus nombreuse, posant le problème de sa prise en charge et, dune certaine manière, accompagnant le débat sur lâge du départ à la retraite. Vivre « jeune » plus longtemps ou « vieillir jeune », sont des slogans qui caractérisent les aspirations dune frange de la population que les statistiques annoncent de plus en plus nombreuse, posant le problème de sa prise en charge et, dune certaine manière, accompagnant le débat sur lâge du départ à la retraite. Un des premiers aspects du questionnement relatif au souci de compréhension des problèmes publics est de rendre effectivement compte de leur caractère problématique. Si lon part de lidée que faire de lexercice en vue de se maintenir en bonne santé est une affaire privée, comment et pourquoi cela donne-t-il lieu à des actions publiques encourageant la prévention santé par lexercice ? Un des premiers aspects du questionnement relatif au souci de compréhension des problèmes publics est de rendre effectivement compte de leur caractère problématique. Si lon part de lidée que faire de lexercice en vue de se maintenir en bonne santé est une affaire privée, comment et pourquoi cela donne-t-il lieu à des actions publiques encourageant la prévention santé par lexercice ? Joseph Gusfield, La culture des problèmes publics, Economica 2009 Joseph Gusfield, La culture des problèmes publics, Economica 2009 Il sagit alors dobserver les formes prises par les campagnes de prévention menées en faveur des publics seniors Il sagit alors dobserver les formes prises par les campagnes de prévention menées en faveur des publics seniors

7 PROJET GENERAL DU COURS PROJET GENERAL DU COURS Il sagit détudier les modalités de développement des activités sportives des seniors (plus de 50 ans) en les mettant en relation avec lévolution des « représentations de la vieillesse » Il sagit détudier les modalités de développement des activités sportives des seniors (plus de 50 ans) en les mettant en relation avec lévolution des « représentations de la vieillesse » –Quels dispositifs? –Quels acteurs impliqués – quels experts sollicités? (rôle des pouvoirs publics? –Quels moyens mis en œuvre ? Biblio indicative Biblio indicative Claude Attias-Donfut., Sociologie des génération, Presses Universitaires de France, Paris, 1989 Claude Attias-Donfut., Sociologie des génération, Presses Universitaires de France, Paris, 1989 Patrice Bourdelais, L'âge de la vieillesse : histoire du vieillissement de la population, Paris, Odile Jacob (1ère éd. 1993) Patrice Bourdelais, L'âge de la vieillesse : histoire du vieillissement de la population, Paris, Odile Jacob (1ère éd. 1993) Serge Guerin, Linvention des seniors, Paris, Hachette Littérature, 2007 (1ère éd. 2002) Serge Guerin, Linvention des seniors, Paris, Hachette Littérature, 2007 (1ère éd. 2002) Raymonde Feillet, Représentations du vieillissement et attitudes des retraités et des jeunes en situation de confrontation sur le terrain sportif, Thèse, de doctorat en sciences humaines, Paris V Sorbonne, 1996 Raymonde Feillet, Représentations du vieillissement et attitudes des retraités et des jeunes en situation de confrontation sur le terrain sportif, Thèse, de doctorat en sciences humaines, Paris V Sorbonne, 1996 Raymonde Feillet Représentations du vieillissement et du risque dans les activités physiques et sportives à la retraite, dans Loisir et Société - Sport et activité physique : vie personnelle, sociale et économique - Volume 24, numéro 1, printemps Raymonde Feillet Représentations du vieillissement et du risque dans les activités physiques et sportives à la retraite, dans Loisir et Société - Sport et activité physique : vie personnelle, sociale et économique - Volume 24, numéro 1, printemps Pia-Caroline Henaff-Pineau, Pratiques physiques des seniors et vieillissement : entre raison et passion – Analyse sociologique de la transformation des pratiques avec lavancée en âge, thèse de doctorat STAPS, Université Paris-Sud XI, 2008 (non publiée). Pia-Caroline Henaff-Pineau, Pratiques physiques des seniors et vieillissement : entre raison et passion – Analyse sociologique de la transformation des pratiques avec lavancée en âge, thèse de doctorat STAPS, Université Paris-Sud XI, 2008 (non publiée).

8 Définitions préalables Définitions préalables La catégorie « senior » est utilisée dans le domaine sportif, depuis la fin du XIXe siècle, pour caractériser les licenciés généralement situés entre 19 et 39 ans, soit entre les juniors et les « vétérans ». La catégorie « senior » est utilisée dans le domaine sportif, depuis la fin du XIXe siècle, pour caractériser les licenciés généralement situés entre 19 et 39 ans, soit entre les juniors et les « vétérans ». Or, depuis les années 1990, sous leffet du marketing et des facteurs sociaux, le vocable « seniors » simpose dans le langage courant pour dénommer généralement les personnes de plus de 50 ans. Cest cette acception que nous retenons ici afin dévoquer le prolongement des pratiques physiques dans les cycles de vie. Or, depuis les années 1990, sous leffet du marketing et des facteurs sociaux, le vocable « seniors » simpose dans le langage courant pour dénommer généralement les personnes de plus de 50 ans. Cest cette acception que nous retenons ici afin dévoquer le prolongement des pratiques physiques dans les cycles de vie.

9 Plusieurs dénominations se sont succédées et superposées au cours du temps pour qualifier la population âgée : vieillards, vieux, anciens, aînés, 3ème âge, vétérans, âge dor, avant que ne simpose, dans les années 1990, le terme générique de « seniors ». Plusieurs dénominations se sont succédées et superposées au cours du temps pour qualifier la population âgée : vieillards, vieux, anciens, aînés, 3ème âge, vétérans, âge dor, avant que ne simpose, dans les années 1990, le terme générique de « seniors ». On assiste depuis les années 1990 à un phénomène de « papy boomer » que les sociologues expliquent par le vieillissement démographique, par la diminution de lâge de départ à la retraite et par larrivée de générations sensibilisées davantage à la jouissance de leur temps libre et à lentretien de leur corps dans un contexte de diversification des loisirs des sociétés industrialisées. On assiste depuis les années 1990 à un phénomène de « papy boomer » que les sociologues expliquent par le vieillissement démographique, par la diminution de lâge de départ à la retraite et par larrivée de générations sensibilisées davantage à la jouissance de leur temps libre et à lentretien de leur corps dans un contexte de diversification des loisirs des sociétés industrialisées. Les plus de 60 ans sont 17% en 1960, 18,4% en 1975, 19,9% en 1995, 22% en Les plus de 60 ans sont 17% en 1960, 18,4% en 1975, 19,9% en 1995, 22% en Ce public apparaît désormais comme une communauté dâge expérimentée, globalement plus active, plus consumériste mais aussi relativement hétérogène. Ce public apparaît désormais comme une communauté dâge expérimentée, globalement plus active, plus consumériste mais aussi relativement hétérogène. Au 3e âge sajoute dailleurs un 4e âge caractérisant les seniors fragiles et dépendants. Au 3e âge sajoute dailleurs un 4e âge caractérisant les seniors fragiles et dépendants.

10 1er axe détudes - La redéfinition des frontières de la vie active et les registres de prescription Il sagit, ici, de procéder à létude historique des fluctuations des catégories utilisées pour caractériser le public des « personnes âgées » en observant, en parallèle, lévolution des représentation des possibilités physiques et du « pouvoir dagir » de ces catégories dans les activités sportives, les pratiques dentretien et les loisirs corporels qui leur sont refusés, conseillés et/ou quelles investissent. Il sagit, ici, de procéder à létude historique des fluctuations des catégories utilisées pour caractériser le public des « personnes âgées » en observant, en parallèle, lévolution des représentation des possibilités physiques et du « pouvoir dagir » de ces catégories dans les activités sportives, les pratiques dentretien et les loisirs corporels qui leur sont refusés, conseillés et/ou quelles investissent. Par lévolution de loffre dactivités physiques accessibles aux personnes âgées se redessinent les contours symboliques dune catégorie, qui perd progressivement limage dune charge improductive pour la société et gagne en capacité daction réinvestissable au profit de la collectivité. En ce sens, ce thème de recherche permet de mettre en évidence le fait que les « zones de vulnérabilité » peuvent en quelque sorte se « dilater » et donc se modifier selon les représentations du vieillissement et des pratiques jugées à risque. Par lévolution de loffre dactivités physiques accessibles aux personnes âgées se redessinent les contours symboliques dune catégorie, qui perd progressivement limage dune charge improductive pour la société et gagne en capacité daction réinvestissable au profit de la collectivité. En ce sens, ce thème de recherche permet de mettre en évidence le fait que les « zones de vulnérabilité » peuvent en quelque sorte se « dilater » et donc se modifier selon les représentations du vieillissement et des pratiques jugées à risque. Faire aussi la différence ente la vieillissement biologique (senescence) et le vieillissement chronologique (faire un lien entre vieillissement et conditions dexistence) Faire aussi la différence ente la vieillissement biologique (senescence) et le vieillissement chronologique (faire un lien entre vieillissement et conditions dexistence) Cet axe détude engagé sous langle de lhistoire socioculturelle cherche à mettre à jour, à travers les actions favorisant la prévention par le « sport-santé », une évolution des représentations qui réactualise un certain nombre de frontières : celles des âges de la vie active, du normal et du pathologique, de la médecine et du social, de la solidarité et de la responsabilisation individuelle, bref, de ce qui relève conventionnellement de la quête de bien-être à tous les âges de la vie Cet axe détude engagé sous langle de lhistoire socioculturelle cherche à mettre à jour, à travers les actions favorisant la prévention par le « sport-santé », une évolution des représentations qui réactualise un certain nombre de frontières : celles des âges de la vie active, du normal et du pathologique, de la médecine et du social, de la solidarité et de la responsabilisation individuelle, bref, de ce qui relève conventionnellement de la quête de bien-être à tous les âges de la vie De façon caricaturale analyse du passage … de limmobilisme du vieillard sédentaire … au « vieillir jeune » du retraité actif !

11 Axes problématiques Axes problématiques Les pratiques corporelles des « seniors » permettent daborder les questions liées aux représentations de la vulnérabilité du public âgé et aux processus sociaux qui accompagnent les dispositifs engagés dans le cadre des politiques publiques sanitaires. Les pratiques corporelles des « seniors » permettent daborder les questions liées aux représentations de la vulnérabilité du public âgé et aux processus sociaux qui accompagnent les dispositifs engagés dans le cadre des politiques publiques sanitaires. Elles révèlent les mutations des représentations de cette catégorie sociale: redéfinition sociale de la vieillesse et montée du souci du corps… Elles révèlent les mutations des représentations de cette catégorie sociale: redéfinition sociale de la vieillesse et montée du souci du corps… Elles traduisent lévolution des normes sociales en matière de pratiques adaptées à cette catégorie dâge Elles traduisent lévolution des normes sociales en matière de pratiques adaptées à cette catégorie dâge Elles accompagnent les reconfigurations des prises en charge collectives du vieillissement de la société en relation avec la responsabilisation des populations et limplication de partenaires issus du monde associatif. Elles accompagnent les reconfigurations des prises en charge collectives du vieillissement de la société en relation avec la responsabilisation des populations et limplication de partenaires issus du monde associatif.

12 2e axe - Politiques publiques de prévention santé et évolution des dispositifs dencadrement La notion de mode de vie, à laquelle les activités physiques des seniors contribuent, se rapproche de celle de conduite de vie proposée par Max Weber, ou de gouvernement de soi utilisée par Michel Foucault. La notion de mode de vie, à laquelle les activités physiques des seniors contribuent, se rapproche de celle de conduite de vie proposée par Max Weber, ou de gouvernement de soi utilisée par Michel Foucault. Elle postule que les règles collectivement produites indiquent comment mener, de façon plus ou moins contraignante et explicite, les différents aspects de la vie en société y compris au niveau de la « vie physique » Elle postule que les règles collectivement produites indiquent comment mener, de façon plus ou moins contraignante et explicite, les différents aspects de la vie en société y compris au niveau de la « vie physique » Ce processus sappuie subtilement sur des « dispositifs de sécurité » (auto- gouvernement) quil convient de décrypter sous langle des sciences politiques Ce processus sappuie subtilement sur des « dispositifs de sécurité » (auto- gouvernement) quil convient de décrypter sous langle des sciences politiques –Voir notamment Luc Berlivet, « Une biopolitique de léducation pour la santé : la fabrique des campagnes de prévention », in D. Fassin et D. Memmi, (coll.), Le gouvernement des corps, Paris, EHESS, 2004, pp –Berlivet, L., « De léducation sanitaire à la promotion de la santé : la santé publique face aux accusations de moralisme ». Dans Garrigou, A., (dir.), La santé dans tous ses états. Biarritz, Atlantica, 2000, pp ).

13 Il sagit donc dans ces recherches détudier les représentations à partir desquelles sont légitimés et élaborés les dispositifs de prescription et de prévention de la santé par lactivité physique et le sport. Il sagit donc dans ces recherches détudier les représentations à partir desquelles sont légitimés et élaborés les dispositifs de prescription et de prévention de la santé par lactivité physique et le sport. On se demandera comment (et par qui) sorganisent les dispositifs proposant des pratiques physiques aux seniors. On se demandera comment (et par qui) sorganisent les dispositifs proposant des pratiques physiques aux seniors. Initiatives privées, campagnes nationales de préventions et formes dencouragements menés par les organismes publiques? Initiatives privées, campagnes nationales de préventions et formes dencouragements menés par les organismes publiques? On se demandera en quoi les campagnes sanitaires et sociales sont aussi les outils dont un État dispose pour se mettre en scène, restaurer une légitimité en diffusant et en produisant des représentations valorisantes de lui-même - garant de la santé publique et de la sécurité dune communauté.

14 Dans cette perspective, lhistoire du corps et de lhygiène du corps couplée à celle de la santé publique est au cœur de la définition du politique qui sobserve dans les normes de comportement diffusées. Dans cette perspective, lhistoire du corps et de lhygiène du corps couplée à celle de la santé publique est au cœur de la définition du politique qui sobserve dans les normes de comportement diffusées. Corbin (A.), Courtine (J.J.), Vigarello (G.), Histoire du corps / tome 1 – de la renaissance aux lumières / tome 2 De la révolution à la grande guerre / tome 3, Les mutations du regard, le XXe siècle, Paris Seuil Corbin (A.), Courtine (J.J.), Vigarello (G.), Histoire du corps / tome 1 – de la renaissance aux lumières / tome 2 De la révolution à la grande guerre / tome 3, Les mutations du regard, le XXe siècle, Paris Seuil Vigarello, G., Histoire des pratiques de santé, le sain et le malsain depuis le moyen âge, Paris, Seuil, Vigarello, G., Histoire des pratiques de santé, le sain et le malsain depuis le moyen âge, Paris, Seuil, –Elle lest par la diffusion de formes inédites de rapport à soi quinduisent les nouveaux dispositifs de « gouvernement des corps » appliqués à la lutte contre les « comportements à risques ». Fassin, D., Memmi, D., (coll.) op. Cit. –Elle lest à travers les transformations de laction publique quentraîne laugmentation de la prise en charge de la gestion collective des risques sanitaires –Elle lest, également dans la reconfiguration du traitement de la « question sociale » et dans les formes dadministration qui font appel à de nouvelles « zones de cohésion sociale » enjoignant les individus à se comporter davantage en sujets autonomes et responsables. Castel R., Les métamorphoses de la question sociale : une chronique du salariat, Paris, Fayard, Castel R., Les métamorphoses de la question sociale : une chronique du salariat, Paris, Fayard, 1995.

15 A ce titre, létude de limplication du mouvement associatif fédéral vis-à-vis du public senior, depuis les années 1960, apporte un corpus particulièrement intéressant. A ce titre, létude de limplication du mouvement associatif fédéral vis-à-vis du public senior, depuis les années 1960, apporte un corpus particulièrement intéressant. Lobservation attentive des actions menées notamment par la Fédération dEducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV), la Fédération Française de Retraite Sportive (FFRS) ou encore la Fédération Française dEducation Physique du Monde Moderne (FFEPMM), permet de mieux comprendre les pratiques, les injonctions et les dispositifs qui conduisent ce public à investir ces secteurs dactivités physiques. Lobservation attentive des actions menées notamment par la Fédération dEducation Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV), la Fédération Française de Retraite Sportive (FFRS) ou encore la Fédération Française dEducation Physique du Monde Moderne (FFEPMM), permet de mieux comprendre les pratiques, les injonctions et les dispositifs qui conduisent ce public à investir ces secteurs dactivités physiques. Parallèlement, les relations entre les pouvoirs publics et le mouvement fédéral interrogent lidée de délégation en matière dadministration de la santé publique. Parallèlement, les relations entre les pouvoirs publics et le mouvement fédéral interrogent lidée de délégation en matière dadministration de la santé publique. Cest une façon nouvelle dobserver la fin de lEtat providence et larrivée dun état « animateur » voire « régulateur » qui délègue et contrôle … Cest une façon nouvelle dobserver la fin de lEtat providence et larrivée dun état « animateur » voire « régulateur » qui délègue et contrôle …

16 3e axe – modes de vie actifs et type de socialisations des publics seniors (sera moins développé dans le cours) Idée que linscription de la pratique sportive et/de lactivité physique dans les modes de vie (ou les styles de vie) au cours de la fin du 20 ème siècle généralise des processus de socialisation corporelle qui évoluent depuis les années Lhypothèse pose que la diversité des modes de socialisation sportive et corporelle au cours de la deuxième moitié du 20 ème siècle génère des « conduites de la vie physique » différenciées en fonction des « trajectoires » sportives et corporelles (ou de labsence dinvestissement sportif ou corporel des publics seniors. Idée que linscription de la pratique sportive et/de lactivité physique dans les modes de vie (ou les styles de vie) au cours de la fin du 20 ème siècle généralise des processus de socialisation corporelle qui évoluent depuis les années Lhypothèse pose que la diversité des modes de socialisation sportive et corporelle au cours de la deuxième moitié du 20 ème siècle génère des « conduites de la vie physique » différenciées en fonction des « trajectoires » sportives et corporelles (ou de labsence dinvestissement sportif ou corporel des publics seniors.

17 DEMARCHE PERIODISEE DEMARCHE PERIODISEE Nous déclinerons plusieurs étapes de reconfiguration des formes de pratiques identifiées pour les seniors Nous déclinerons plusieurs étapes de reconfiguration des formes de pratiques identifiées pour les seniors Létude permet ainsi dobserver lévolution des registres de prescriptions adressés à un public dont les contours changent Létude permet ainsi dobserver lévolution des registres de prescriptions adressés à un public dont les contours changent Lanalyse des mesures engagées dans le système social entre 1970 et aujourdhui met en évidence plusieurs étapes témoignant dune évolution des conceptions de la pratique physique du 3e âge Lanalyse des mesures engagées dans le système social entre 1970 et aujourdhui met en évidence plusieurs étapes témoignant dune évolution des conceptions de la pratique physique du 3e âge –Dans les structures et moyens dactions engagées, –Dans les justifications théoriques utilisées, –Dans les formations engagées pour lencadrement des seniors –dans les modes dexercices privilégiés et les instances de régulation envisagées Dans tous les cas, le mouvement « sportif » semble répondre en écho, et parfois même anticiper, un certain nombre de questions qui agitent lopinion publique : solidarité intergénérationnelle, lutte contre la vulnérabilité, amélioration de la qualité de la vie et de la fin de vie, rejet de la sédentarité, prévention des maladies, coût de la santé publique, actions de prévention... Dans tous les cas, le mouvement « sportif » semble répondre en écho, et parfois même anticiper, un certain nombre de questions qui agitent lopinion publique : solidarité intergénérationnelle, lutte contre la vulnérabilité, amélioration de la qualité de la vie et de la fin de vie, rejet de la sédentarité, prévention des maladies, coût de la santé publique, actions de prévention...

18 Préambule: un état providence dan laprès seconde guerre mondiale qui se préoccupe également des personnes âgées? 1945 création de la sécurité sociale, nouvelle expression du solidarisme 1945 création de la sécurité sociale, nouvelle expression du solidarisme Fin1950: début de prise de conscience des problèmes liés au vieillissement dfe la population Fin1950: début de prise de conscience des problèmes liés au vieillissement dfe la population 1956: le Gouvernement Guy Mollet vote le principe dun Fonds National Solidarité pour la vieillesse à partir du constat que trois millions de personnes âgées seraient en grande précarité, délaissées, souvent mal logées, incapables de suffire à leurs besoins, quand elles ne sont pas parquées dans des maisons de retraite « innommables ». 1956: le Gouvernement Guy Mollet vote le principe dun Fonds National Solidarité pour la vieillesse à partir du constat que trois millions de personnes âgées seraient en grande précarité, délaissées, souvent mal logées, incapables de suffire à leurs besoins, quand elles ne sont pas parquées dans des maisons de retraite « innommables ».

19 Années 60 – 70 : Les réels débuts dune prise en compte du problème DU VIEILLISSEMENT Une initiative « privée » - En octobre 1961 : création du « Centre détudes du troisième âge sportif » au dispensaire Lacretelle, afin dy recevoir les vétérans de tous sports pratiquant la compétition ou conservant la condition de compétition, à temps plein... (Lionel Longueville, Jean- Marie Melon, Henry Wintrebert, Georges Hennape, jacques Ravailleau, Chantal Ravailleau, (groupe détude du troisième âge sportif – service de Médecine des sports du secrétariat dEtat de la Jeunesse et des sports). Une initiative « privée » - En octobre 1961 : création du « Centre détudes du troisième âge sportif » au dispensaire Lacretelle, afin dy recevoir les vétérans de tous sports pratiquant la compétition ou conservant la condition de compétition, à temps plein... (Lionel Longueville, Jean- Marie Melon, Henry Wintrebert, Georges Hennape, jacques Ravailleau, Chantal Ravailleau, (groupe détude du troisième âge sportif – service de Médecine des sports du secrétariat dEtat de la Jeunesse et des sports). Cette initiative débouchera sur une publication par le Dr longueville : Le vieillissement et le sport, paris, Imprimerie du Château deau, 1965 (voir + loin). Cette initiative débouchera sur une publication par le Dr longueville : Le vieillissement et le sport, paris, Imprimerie du Château deau, 1965 (voir + loin).

20 En 1962 : Rapport de la Commission d'étude des problèmes de la vieillesse, présidée par Pierre Laroque met en garde contre les effets du vieillissement de la société. En 1962 : Rapport de la Commission d'étude des problèmes de la vieillesse, présidée par Pierre Laroque met en garde contre les effets du vieillissement de la société. Il sappuie sur une situation démographique dont lévolution est préoccupante / en 1960 : 16,7 % des français ont dépassé 60 ans. Cette proportion atteindra, selon les perspectives de lévolution démographique, 18 % en 1970 et continuera de croître. Il sappuie sur une situation démographique dont lévolution est préoccupante / en 1960 : 16,7 % des français ont dépassé 60 ans. Cette proportion atteindra, selon les perspectives de lévolution démographique, 18 % en 1970 et continuera de croître. « Le vieillissement de la population entraîne des conséquences dans tous les domaines de la vie nationale; progressivement, mais dune manière inéluctable, il grève les conditions dexistence de la collectivité française. Tout dabord, lentretien des personnes âgées inactives fait peser une charge de plus en plus lourde sur la population en activité » « Le vieillissement de la population entraîne des conséquences dans tous les domaines de la vie nationale; progressivement, mais dune manière inéluctable, il grève les conditions dexistence de la collectivité française. Tout dabord, lentretien des personnes âgées inactives fait peser une charge de plus en plus lourde sur la population en activité » « La vérité est que lexercice d'une activité, loccupation dun emploi, demeurent, dans bien des cas, un facteur déquilibre physique et psychologique pour ces personnes. » « La vérité est que lexercice d'une activité, loccupation dun emploi, demeurent, dans bien des cas, un facteur déquilibre physique et psychologique pour ces personnes. » « Laccent doit être mis, par priorité, sur la nécessité dintégrer les personnes âgées dans la société, tout en leur fournissant les moyens de continuer, le plus longtemps possible,à mener une vie indépendante par la construction de logements adaptés, par la généralisation de l'aide ménagère à domicile, par la création des services sociaux de toute nature qui leur sont nécessaires, par l'organisation de leur occupation et de leur loisirs. » « Laccent doit être mis, par priorité, sur la nécessité dintégrer les personnes âgées dans la société, tout en leur fournissant les moyens de continuer, le plus longtemps possible,à mener une vie indépendante par la construction de logements adaptés, par la généralisation de l'aide ménagère à domicile, par la création des services sociaux de toute nature qui leur sont nécessaires, par l'organisation de leur occupation et de leur loisirs. » Le rapport prône notamment « un effort déducation sanitaire atteignant : a) Ladulte, en vue de le préparer physiquement et psychologiquement à la vieillesse, et notamment aux changements dactivité à la retraite ; b) La personne âgée, pour lamener à observer une hygiène de vie favorable ; » Le rapport prône notamment « un effort déducation sanitaire atteignant : a) Ladulte, en vue de le préparer physiquement et psychologiquement à la vieillesse, et notamment aux changements dactivité à la retraite ; b) La personne âgée, pour lamener à observer une hygiène de vie favorable ; »

21 Insistance sur des pratiques modérées aux vertus hygiéniques à usage contrôlé par les critères médicaux (cure de mouvement – thérapeutique – réhabilitation..) La revue de la FFGEGV LHomme sain dans son n°3 de juin 1963 témoigne dune sensibilisation à cette question. Elle publie un article de Dragomir Mateev (membre correspondant de lacadémie bulgare des sciences) qui évoque les « Problèmes de la lutte pour la longévité », pp « les phénomènes du vieillissement... » La revue de la FFGEGV LHomme sain dans son n°3 de juin 1963 témoigne dune sensibilisation à cette question. Elle publie un article de Dragomir Mateev (membre correspondant de lacadémie bulgare des sciences) qui évoque les « Problèmes de la lutte pour la longévité », pp « les phénomènes du vieillissement... » « le phénomène le plus caractéristique du vieillissement, cest la diminution dactivité physique. Cest la vitesse qui commence à diminuer plus tôt » (courses à courte distance...) « le phénomène le plus caractéristique du vieillissement, cest la diminution dactivité physique. Cest la vitesse qui commence à diminuer plus tôt » (courses à courte distance...) idem « dans lanalyseur de louïe » idem « dans lanalyseur de louïe » « un phénomène caractéristique et dominant, cest la diminution de la masse musculaire » « un phénomène caractéristique et dominant, cest la diminution de la masse musculaire » « dans les articulations dont les mouvements deviennent de plus en plus limités et restreints » (ossification des articulations...) « dans les articulations dont les mouvements deviennent de plus en plus limités et restreints » (ossification des articulations...) « les processus du vieillissement du système nerveux sont dune très grande importance. On peut observer des processus dinvolution et datrophie concernant les névrons du cerveau » « les processus du vieillissement du système nerveux sont dune très grande importance. On peut observer des processus dinvolution et datrophie concernant les névrons du cerveau » « certains changements de la mémoire sont dus aux mêmes processus nerveux affaiblis » « certains changements de la mémoire sont dus aux mêmes processus nerveux affaiblis » « la tendance à lobésité et à lartériosclérose sont des changements importants en rapport avec le métabolisme » « la tendance à lobésité et à lartériosclérose sont des changements importants en rapport avec le métabolisme » En conséquences Mateev prône des activités physiques adaptées aux problèmes physiologiques des personnes âgées (sénescence à combattre) En conséquences Mateev prône des activités physiques adaptées aux problèmes physiologiques des personnes âgées (sénescence à combattre)

22 1965, le « Centre détudes du troisième âge sportif publie Le vieillissement et le sport, paris, Imprimerie du Château deau, , le « Centre détudes du troisième âge sportif publie Le vieillissement et le sport, paris, Imprimerie du Château deau, Etude portant sur 450 vétérans sportifs de 40 à 90 ans Etude portant sur 450 vétérans sportifs de 40 à 90 ans « Limagerie populaire représentait le vieillard chenu assistant, calé dans un fauteuil profond, au ballet des jeunes générations... » … « Les temps ont bien changé : le vieillissement nest plus un état mais un problème. les ballets se font rares et le vieillard devra bientôt quitter son fauteuil pour participer tant bien que mal à la danse de la société » « Limagerie populaire représentait le vieillard chenu assistant, calé dans un fauteuil profond, au ballet des jeunes générations... » … « Les temps ont bien changé : le vieillissement nest plus un état mais un problème. les ballets se font rares et le vieillard devra bientôt quitter son fauteuil pour participer tant bien que mal à la danse de la société »

23 « lactivité physique, rationnellement pratiquée doit faire acquérir à lhomme vieillissant des rythmes deffort qui deviendront pour lui des rythmes de vie ». « lactivité physique, rationnellement pratiquée doit faire acquérir à lhomme vieillissant des rythmes deffort qui deviendront pour lui des rythmes de vie ». « lanalyse des cas dinadaptation nous a permis de mettre en lumière limportance des habitudes hygiénico-diététiques, lincompatibilité de certains sports avec le vieillissement, le respect de certaines conditions dentraînement et de compétition » « lanalyse des cas dinadaptation nous a permis de mettre en lumière limportance des habitudes hygiénico-diététiques, lincompatibilité de certains sports avec le vieillissement, le respect de certaines conditions dentraînement et de compétition » « En gériatrie, il semble que la pratique sportive puisse constituer une véritable thérapeutique » « En gériatrie, il semble que la pratique sportive puisse constituer une véritable thérapeutique » « Lintérêt que porte notre génération aux problèmes de la vieillesse est loin dêtre dicté par des considérations humanitaires ». « Lintérêt que porte notre génération aux problèmes de la vieillesse est loin dêtre dicté par des considérations humanitaires ». « Il appartient à la société de soigner ces 5 millions et demi – bientôt six – qui ont atteint lage de la retraite, afin de les faire vivre plus vieux encore, mais aussi de les faire vivre mieux, ne serait-ce que pour réduire ses charges... » « Il appartient à la société de soigner ces 5 millions et demi – bientôt six – qui ont atteint lage de la retraite, afin de les faire vivre plus vieux encore, mais aussi de les faire vivre mieux, ne serait-ce que pour réduire ses charges... » « Nous nous serons acheminés, sans doute, vers la dédaigneuse et confortable solution de loubli si les démographes navaient mis laccent, il y a moins de quinze ans, sur les périls politiques et économiques que risquaient de créer à court, moyen et long terme la poussée des personnes âgées » « Nous nous serons acheminés, sans doute, vers la dédaigneuse et confortable solution de loubli si les démographes navaient mis laccent, il y a moins de quinze ans, sur les périls politiques et économiques que risquaient de créer à court, moyen et long terme la poussée des personnes âgées »

24 On retrouve cette préoccupation dans des revues spécialisées telles que la revue EPS qui encourage les initiatives développant lactivité physique. On retrouve cette préoccupation dans des revues spécialisées telles que la revue EPS qui encourage les initiatives développant lactivité physique. Revue EPS n°100, novembre 1969 pp LE TROISIÈME AGE ET LES ACTIVITÉS PHYSIQUES docteur Lionel LONGUEVILLE Les bénéfices évoqués sont de trois ordres : Les bénéfices évoqués sont de trois ordres : « Elle nous permet de conclure que la pratique rationnelle et continue de l'éducation physique et du sport est capable de modifier favorablement le profil habituel du vieillissement : « Elle nous permet de conclure que la pratique rationnelle et continue de l'éducation physique et du sport est capable de modifier favorablement le profil habituel du vieillissement : –sur le plan fonctionnel ; et cela grâce à une adaptation à l'effort qui interdit à ces tares de se manifester, faisant de scléreux artériels des coronariens sans angor, par action métabolique et vraisemblablement par suite du développement d'une circulation collatérale de secours au niveau du myocarde. –sur le plan morphologique et esthétique et dans le domaine de la psychomotricité comme l'ont montré nos mensurations et l'étude des temps de réaction au son et à la lumière sur chronoscope électronique. –Améliorations psychologiques, enfin ; car le vétéran sportif, surtout dans une période aussi redoutable que la mise à la retraite, trouve dans un milieu où se mêlent les générations une activité utile tant physiquement que moralement, qui lui permet d'échapper à la solitude et de conserver un espace moteur privilégié. » –Le dr Longueville évoque des expériences innovantes à Grenoble

25

26 Année 1970 : Prescriptions de la Fédération Internationale dEP à laquelle adhère la FFEPGV - Revue EPS N° 103 mai-juin 1970, pp « FIEP – pour un manifeste mondial de léducation physique » Année 1970 : Prescriptions de la Fédération Internationale dEP à laquelle adhère la FFEPGV - Revue EPS N° 103 mai-juin 1970, pp « FIEP – pour un manifeste mondial de léducation physique » Elle demande de « considérer la nécessité d'une éducation permanente, de l'enfance à la vieillesse », car les effets de l'entraînement ne sont que provisoires et il ne sert pas à grand­chose d'avoir, par exemple, fait du sport entre seize et vingt-quatre ans, si l'on néglige ensuite son entraînement physique ; de faire un effort particulier pour les faibles, les déficients et les handicapés, c'est-à-dire ceux qui ont le plus besoin de l'aide de la société. » Elle demande de « considérer la nécessité d'une éducation permanente, de l'enfance à la vieillesse », car les effets de l'entraînement ne sont que provisoires et il ne sert pas à grand­chose d'avoir, par exemple, fait du sport entre seize et vingt-quatre ans, si l'on néglige ensuite son entraînement physique ; de faire un effort particulier pour les faibles, les déficients et les handicapés, c'est-à-dire ceux qui ont le plus besoin de l'aide de la société. » au début de lannée 1971 : Le conseil de Perfectionnement de lENSEPS (A du ) crée à son tour une Commission Permanente 3e âge dans le but de réunir tous les renseignements relatifs à la pratique des activités physiques adaptées aux personnes âgées au début de lannée 1971 : Le conseil de Perfectionnement de lENSEPS (A du ) crée à son tour une Commission Permanente 3e âge dans le but de réunir tous les renseignements relatifs à la pratique des activités physiques adaptées aux personnes âgées

27 Lannée 1971 représente le début des premières expérimentations concrètes à la GV. Lannée 1971 représente le début des premières expérimentations concrètes à la GV : création section GV 3e âge Val DOise : 1ère section spécialisée qui accueille une dizaine de licenciés dont laînée avait, à lépoque 80 ans. (source Jeannine Camus, La gymnastique volontaire et le 3e âge Mémoire pour le Diplôme déducateur fédéral dEP et GV de la FFEPGV, 1979) 1971 : création section GV 3e âge Val DOise : 1ère section spécialisée qui accueille une dizaine de licenciés dont laînée avait, à lépoque 80 ans. (source Jeannine Camus, La gymnastique volontaire et le 3e âge Mémoire pour le Diplôme déducateur fédéral dEP et GV de la FFEPGV, 1979) Lhomme sain n° Assemblée générale des 15 et 16 mai 1971 Lhomme sain n° Assemblée générale des 15 et 16 mai 1971 Mme Camus rapporte une expérience particulière de la gymnastique volontaire spécialisée pour le troisième âge. Il s'agit de l'application de la gymnastique volontaire aux plus de 60 ans, en groupe spécialisé (mais en restant dans les limites de nos attributions légales). Mme Camus rapporte une expérience particulière de la gymnastique volontaire spécialisée pour le troisième âge. Il s'agit de l'application de la gymnastique volontaire aux plus de 60 ans, en groupe spécialisé (mais en restant dans les limites de nos attributions légales). Ces cours sont faits dans une maison de retraite du Val-d'Oise, sous la responsabilité de MM. Collette et Passé, assistés de Mme Camus et de sa collaboratrice habituelle. Les séances portèrent plus particulièrement sur ce qui est essentiellement souhaitable pour les gens âgés (entretien articulaire léger, surtout au niveau de la colonne vertébrale, exercices d'entretien respiratoires, exercices abdominaux prudents et sous des formes respectant la physiologie du troisième âge). Cette expérience semble provoquer très grand intérêt. Notre intention est de la suivre et de la développer. Ces cours sont faits dans une maison de retraite du Val-d'Oise, sous la responsabilité de MM. Collette et Passé, assistés de Mme Camus et de sa collaboratrice habituelle. Les séances portèrent plus particulièrement sur ce qui est essentiellement souhaitable pour les gens âgés (entretien articulaire léger, surtout au niveau de la colonne vertébrale, exercices d'entretien respiratoires, exercices abdominaux prudents et sous des formes respectant la physiologie du troisième âge). Cette expérience semble provoquer très grand intérêt. Notre intention est de la suivre et de la développer. dans la foulée un « stage du troisième âge » est programmé par le Comité directeur – « M. Colette a demandé d'envisager l'organisation d'un stage pour des animateurs instructeurs du troisième âge pouvant encadrer des futures sections du troisième âge. Il faudrait envisager l'association de médecins en «gérontologie » qui font des travaux et recherches dans ce sens. (Réunion du comité directeur du 27 juin 1971)... dans la foulée un « stage du troisième âge » est programmé par le Comité directeur – « M. Colette a demandé d'envisager l'organisation d'un stage pour des animateurs instructeurs du troisième âge pouvant encadrer des futures sections du troisième âge. Il faudrait envisager l'association de médecins en «gérontologie » qui font des travaux et recherches dans ce sens. (Réunion du comité directeur du 27 juin 1971)... Durant lannée « le comité départemental de la FFEPGV a décidé de créer des sections de GV pour les retraités enseignants de la ville de Nice. (source Yves Mandin secrétaire départemental EPS, « LEP au 3e âge », revue EPS n° 124 nov Dec 1973), pp Durant lannée « le comité départemental de la FFEPGV a décidé de créer des sections de GV pour les retraités enseignants de la ville de Nice. (source Yves Mandin secrétaire départemental EPS, « LEP au 3e âge », revue EPS n° 124 nov Dec 1973), pp section de Sarcelle 1972 section de Sarcelle 1973 : section dHerblay sous la direction dune kinésithérapeute 1973 : section dHerblay sous la direction dune kinésithérapeute 1974 Saint-Gratien 1974 Saint-Gratien 1975 Saint-Ouen lAumône et Cormeilles en Parisis 1975 Saint-Ouen lAumône et Cormeilles en Parisis

28 enquête MGEN: but de « mieux vieillir », de retarder au maximum le moment où ils deviendraient une charge pour les « autres », etc., mais aussi pour se « sentir moins seul » pour retrouver de nouvelles connaissances, « avoir des contacts humains » enquête MGEN: but de « mieux vieillir », de retarder au maximum le moment où ils deviendraient une charge pour les « autres », etc., mais aussi pour se « sentir moins seul » pour retrouver de nouvelles connaissances, « avoir des contacts humains » Au début des années 1970 le succès de la GV saffirme : Le nombre de licenciés augmente considérablement Au début des années 1970 le succès de la GV saffirme : Le nombre de licenciés augmente considérablement Cette évolution accompagne laffirmation dune politique publique en faveur du « sport pour tous » engagée par le CNOSF à partir de Cette évolution accompagne laffirmation dune politique publique en faveur du « sport pour tous » engagée par le CNOSF à partir de 1972.

29 En octobre 1972, un premier stage spécialisé (sous forme de colloque) est organisé par la GV à propos de lenseignement de la Gymnastique volontaire du 3e âge – ENSEPS de Chatenay-Malabry), FFEPGV, 1972 En octobre 1972, un premier stage spécialisé (sous forme de colloque) est organisé par la GV à propos de lenseignement de la Gymnastique volontaire du 3e âge – ENSEPS de Chatenay-Malabry), FFEPGV, 1972 Un ouvrage est publié au titre de la GV 3e âge Un ouvrage est publié au titre de la GV 3e âge comme le précise Maurice Colette Président FFEPGV comme le précise Maurice Colette Président FFEPGV « Cet ouvrage nest pas un traité de gymnastique gérontologique ; il témoigne seulement de notre vocation dans le domaine social, pour lapplication de la gymnastique volontaire aux personnes vieillissantes. Le lecteur ne peut donc en attendre la qualité dune œuvre didactique, ni le moyen de se passer dune formation réelle et de légalité professionnelle » « Cet ouvrage nest pas un traité de gymnastique gérontologique ; il témoigne seulement de notre vocation dans le domaine social, pour lapplication de la gymnastique volontaire aux personnes vieillissantes. Le lecteur ne peut donc en attendre la qualité dune œuvre didactique, ni le moyen de se passer dune formation réelle et de légalité professionnelle »

30 Des médecins y participent et plusieurs articles abordent les questions physiologiques : Des médecins y participent et plusieurs articles abordent les questions physiologiques : –de la vigilance et locomotion, –la colonne vertébrale, –pbs cardio vasculaires, Le principal intérêt est résumé par le Dr Bergogne : lorsquil affirme que « la pratique bien conduite dune activité physique a une valeur préventive indéniable, autant sur le plan cardiovasculaire, musculaire, quostéo-articulaire » Le principal intérêt est résumé par le Dr Bergogne : lorsquil affirme que « la pratique bien conduite dune activité physique a une valeur préventive indéniable, autant sur le plan cardiovasculaire, musculaire, quostéo-articulaire » Par contre des limites à laction sont fixées traçant les frontières strictes entre le monde médical et le monde associatif « Dr Longueville : la gymnastique préventive nest pas budgétisée. Il ne paraît pas souhaitable que la gymnastique volontaire prenne en charge la gymnastique de groupe médicale. » Par contre des limites à laction sont fixées traçant les frontières strictes entre le monde médical et le monde associatif « Dr Longueville : la gymnastique préventive nest pas budgétisée. Il ne paraît pas souhaitable que la gymnastique volontaire prenne en charge la gymnastique de groupe médicale. » Cela est confirmé par G. Blanchet de Nancy dans son compte –rendu dexpérience: « Considérant cette GV 3e âge en petits groupes et ne pouvant par conséquent sadresser quà des personnes bien conservées, valides ou suffisamment récupérées après soins individuels » Cela est confirmé par G. Blanchet de Nancy dans son compte –rendu dexpérience: « Considérant cette GV 3e âge en petits groupes et ne pouvant par conséquent sadresser quà des personnes bien conservées, valides ou suffisamment récupérées après soins individuels »

31 En 1975 un vote de lAssemblée générale Fédérale (GV) 26 et 27 avril 1975 entérine les actions en faveur de ce public tout en établissant un ordre de priorité En 1975 un vote de lAssemblée générale Fédérale (GV) 26 et 27 avril 1975 entérine les actions en faveur de ce public tout en établissant un ordre de priorité La décision est prise dune « priorité au 2e âge, puis au 3 e âge, cette hiérarchie est maintenue dans les intentions et laction » La décision est prise dune « priorité au 2e âge, puis au 3 e âge, cette hiérarchie est maintenue dans les intentions et laction » Une commission fédérale du 3e âge dite « COTRA » est créée en 1975 Une commission fédérale du 3e âge dite « COTRA » est créée en 1975 « le contexte sociologique et idéologique dans lequel nous vivons fait une place grandissante aux loisirs physiques. La nature et le corps sont à lordre du jour et sont reconnus comme autant de nouvelles valeurs ». « le contexte sociologique et idéologique dans lequel nous vivons fait une place grandissante aux loisirs physiques. La nature et le corps sont à lordre du jour et sont reconnus comme autant de nouvelles valeurs ». Signe des temps, lUNESCO vient de réunir une conférence des Ministres et des hauts fonctionnaires de léducation physique et du sport dans une centaine de pays. Signe des temps, lUNESCO vient de réunir une conférence des Ministres et des hauts fonctionnaires de léducation physique et du sport dans une centaine de pays. Un DECRET de reconnaissance dutilité publique de la GV est accordé le 2 mars 1976 Un DECRET de reconnaissance dutilité publique de la GV est accordé le 2 mars 1976

32 STAGES FORMATION GV 3ème âge 1976 STAGES FORMATION GV 3ème âge 1976 LUV 9b vise à l Adaptation de la Gymnastique Volontaire au 3e âge. LUV 9b vise à l Adaptation de la Gymnastique Volontaire au 3e âge. Le programme de formation prévoit : Le programme de formation prévoit : –En théorie : le vieillissement (anatomo-physiologique et psycho- sociologique), les règles dhygiène de vie et diététique du 3e âge, les aspects socio-économiques du 3e âge, le vieillissement pathologique, les objectifs psycho-pédagogiques, lanimation (relation, conduite de groupe, observation), le contrôle médical et assurances, les activités complémentaires. –En pratique : létude du mouvement, son adaptation au 3e âge, les limites fonctionnelles de la personne âgée ; la séance ; les activités complémentaires (marche, natation, cyclo) ; un travail de réflexion sur lisolement des personnes âgées, lattitude de lanimateur vis-à- vis des personnes âgées, la retraite ; une séance de pédagogie pratique avec une section 3e âge. Soit 42 h de formation. la formation 3e âge absorbe 17% des moyens de formation pour 2,80% de licenciés Soit 42 h de formation. la formation 3e âge absorbe 17% des moyens de formation pour 2,80% de licenciés

33 Face à la montée de la demande sociale en matière de loisirs, le plein air commence à être envisagé pour le public senior Face à la montée de la demande sociale en matière de loisirs, le plein air commence à être envisagé pour le public senior Jean-Louis Dupuy « Rôle possible des activités physiques chez les personnes âgées – Intérêt de la pratique du mouvement en plein air », pp La Gymnastique volontaire n°1 – janvier-février 1976 Jean-Louis Dupuy « Rôle possible des activités physiques chez les personnes âgées – Intérêt de la pratique du mouvement en plein air », pp La Gymnastique volontaire n°1 – janvier-février 1976 Une expérience ski de fond 3e âge en février-mars 1976 (initiative Jeannine Camus et Pierre Pass La GV n°5 nov-dec 1976 Une expérience ski de fond 3e âge en février-mars 1976 (initiative Jeannine Camus et Pierre Pass La GV n°5 nov-dec 1976 (les toutes première expériences de ski de fond 3e âge ont eu lieu à Autrans en 1972) (les toutes première expériences de ski de fond 3e âge ont eu lieu à Autrans en 1972) Un deuxième stage de ski de randonnée hiver avec le club de retraités de la MGEN du Gard (organisé par Madeleine Jaraudias) Un deuxième stage de ski de randonnée hiver avec le club de retraités de la MGEN du Gard (organisé par Madeleine Jaraudias)

34 Manuel de Gymnastique volontaire du 3e âge FFEPGV Aspects physiologiques du vieillissement - séances adaptées du point de vue matériel et psychologique - Plan –type de leçon GV 3e âge durée: 45 à 50 mn mise en train accueil et animation fonctionnelle – 2. affinement des perceptions – 3. mobilisations articulaires – 4. exercices dadaptation à des situyations variées – 5. retour au calme PAS DESPRIT de COMPETITION

35 Dans ce cadre, le modèle du sport (de compétition) nest pas jugé adapté pour la plupart des pratiquants et les prosélytes militent en faveur dactivités contrôlées et adaptées aux effets de lavancée en âge. Ces premières mesures témoignent néanmoins dun changement de perception dune vieillesse quil convient de rendre plus active. Il sagit dune nouvelle croisade morale qui mêle des argumentaires physiologiques visant à faire reculer les effets de lâge couplé à la sédentarité et des argumentaires sociaux visant, dune part, à lutter contre lisolement des personnes âgées en promouvant des pratiques épanouissantes et, dautre part, à participer à la diminution du coût de la sécurité sociale avec lobsession dune maîtrise des dépenses de santé. Dans ce cadre, le modèle du sport (de compétition) nest pas jugé adapté pour la plupart des pratiquants et les prosélytes militent en faveur dactivités contrôlées et adaptées aux effets de lavancée en âge. Ces premières mesures témoignent néanmoins dun changement de perception dune vieillesse quil convient de rendre plus active. Il sagit dune nouvelle croisade morale qui mêle des argumentaires physiologiques visant à faire reculer les effets de lâge couplé à la sédentarité et des argumentaires sociaux visant, dune part, à lutter contre lisolement des personnes âgées en promouvant des pratiques épanouissantes et, dautre part, à participer à la diminution du coût de la sécurité sociale avec lobsession dune maîtrise des dépenses de santé. Le discours reste souvent très moralisateur incriminant la sédentarité (victim blaming) et stigmatisant en parallèle le manque dinitiatives des pouvoirs publiques et du mouvement associatif en faveur du troisième âge, tandis que les propos témoignent dune importante fonction normalisatrice en promouvant des pratiques physiques jugées plus saines et permettant de combattre les effets de lâge. Le discours reste souvent très moralisateur incriminant la sédentarité (victim blaming) et stigmatisant en parallèle le manque dinitiatives des pouvoirs publiques et du mouvement associatif en faveur du troisième âge, tandis que les propos témoignent dune importante fonction normalisatrice en promouvant des pratiques physiques jugées plus saines et permettant de combattre les effets de lâge.

36 A travers les motifs humanistes exprimés pour engager le public senior à faire de lexercice physique, se joue non seulement limage positive dune retraite active et heureuse, mais aussi tout un ensemble de luttes dinfluences relatives aux prescriptions sociales favorables à une meilleure gestion collective de la santé publique. A travers les motifs humanistes exprimés pour engager le public senior à faire de lexercice physique, se joue non seulement limage positive dune retraite active et heureuse, mais aussi tout un ensemble de luttes dinfluences relatives aux prescriptions sociales favorables à une meilleure gestion collective de la santé publique. Cette étude rejoint donc, entre autres, lanalyse des politiques publiques de prévention par lactivité physique mises en œuvre par les organismes dépendant des caisses dassurance maladies. Il sagit ainsi de mieux comprendre les processus politiques qui accompagnent loffre de santé publique pour un public âgé à travers les justifications employées, les moyens consentis et les partenaires impliqués Cette étude rejoint donc, entre autres, lanalyse des politiques publiques de prévention par lactivité physique mises en œuvre par les organismes dépendant des caisses dassurance maladies. Il sagit ainsi de mieux comprendre les processus politiques qui accompagnent loffre de santé publique pour un public âgé à travers les justifications employées, les moyens consentis et les partenaires impliqués

37 PERIODE 2 : Années 80 - Promotion de pratiques plus autonomes et plus diversifiées pour un public de consommateurs actifs conduit à gérer leur vie physique et leurs activités de loisirs encadrés Dans les années 1980, les efforts en faveur dune activité physique visant le public senior se poursuivent. Les représentations de cette catégorie du public saffinent, différenciant les retraités actifs et retraités plus fragiles, dans une perspective qui tente déviter toute exclusion. Dans les années 1980, les efforts en faveur dune activité physique visant le public senior se poursuivent. Les représentations de cette catégorie du public saffinent, différenciant les retraités actifs et retraités plus fragiles, dans une perspective qui tente déviter toute exclusion. Le décret du 2 juin 1980 porte sur la création d'une Commission technique interministérielle des activités physiques et des loisirs sportifs de, personnes du 3e âge (Santé et Jeunesse et sport en collaboration avec lANDA et lINSEP. Elle réactive la Commission permanente du 3e âge Le décret du 2 juin 1980 porte sur la création d'une Commission technique interministérielle des activités physiques et des loisirs sportifs de, personnes du 3e âge (Santé et Jeunesse et sport en collaboration avec lANDA et lINSEP. Elle réactive la Commission permanente du 3e âge

38 OUVRAGE DE REFERENCE : D. Coutier, Y. Camus, A. Sarkar, 3e âge, Mouvement et animation physique, INSEP, Ministère de la jeunesse, des sports et des loisirs, Paris, 1980

39 D. Coutier, Y. Camus, A. Sarkar, 3e âge, Mouvement et animation physique, INSEP, Ministère de la jeunesse, des sports et des lo isirs, Paris, 1980 D. Coutier, Y. Camus, A. Sarkar, 3e âge, Mouvement et animation physique, INSEP, Ministère de la jeunesse, des sports et des lo isirs, Paris, 1980 PRINCIPE DE LADAPTATION DE LEXERCICE : « Lexercice physique est certainement, de toutes les thérapeutiques élaborées pour préserver la santé de lhomme celle qui est la plus naturelle, la plus hygiénique et, de surcroît, la moins onéreuse. Elle présente lavantage de pouvoir sappliquer à tous les âges de la vie à condition dêtre adaptée à chacun deux, compte tenu des possibilités et des besoins qui leur sont propres » PRINCIPE DE LADAPTATION DE LEXERCICE : « Lexercice physique est certainement, de toutes les thérapeutiques élaborées pour préserver la santé de lhomme celle qui est la plus naturelle, la plus hygiénique et, de surcroît, la moins onéreuse. Elle présente lavantage de pouvoir sappliquer à tous les âges de la vie à condition dêtre adaptée à chacun deux, compte tenu des possibilités et des besoins qui leur sont propres » les exercices de gymnastique dentretien les exercices de gymnastique dentretien les exercices de gymnastiques de réhabilitation les exercices de gymnastiques de réhabilitation les activités physiques de type sportif les activités physiques de type sportif Cet ouvrage met en évidence deux changements importants Cet ouvrage met en évidence deux changements importants un changement de perception de la personne âgée qui se scinde entre le 3e âge et le 4e âge. En conséquence, il y a tout lieu de penser que, en ce qui concerne les différentes actions relatives au 3e âge (c'est-à- dire aux personnes âgées ayant conservé leur autonomie), il sera fait massivement appel aux initiatives privées avec participation active des retraités un changement de perception de la personne âgée qui se scinde entre le 3e âge et le 4e âge. En conséquence, il y a tout lieu de penser que, en ce qui concerne les différentes actions relatives au 3e âge (c'est-à- dire aux personnes âgées ayant conservé leur autonomie), il sera fait massivement appel aux initiatives privées avec participation active des retraités une réflexion parallèle sur la mise en oeuvre dune politique de prévention en partenariat avec les organismes publics une réflexion parallèle sur la mise en oeuvre dune politique de prévention en partenariat avec les organismes publics

40 Augmentation de lactivité littéraire relative à lactivité physique du 3e âge Augmentation de lactivité littéraire relative à lactivité physique du 3e âge Des activités plus dynamiques Des activités plus dynamiques

41 Dans un courrier adressé au ministère de la Jeunesse et de Sports en date du 6 octobre 1981, Nicole Dechavanne, nouvelle Présidente de la FFEPGV, présente la formation spécifique 3e âge de la façon suivante : Dans un courrier adressé au ministère de la Jeunesse et de Sports en date du 6 octobre 1981, Nicole Dechavanne, nouvelle Présidente de la FFEPGV, présente la formation spécifique 3e âge de la façon suivante : « Le développement important de la demande en 3e âge nous amène à proposer deux niveaux de spécialisation : « Le développement important de la demande en 3e âge nous amène à proposer deux niveaux de spécialisation : lanimateur 3e âge obtenu après être diplômé Animateur FFEPGV et avoir suivi le stage de sensibilisation, que nous estimons pouvoir être classé en groupe 4 lanimateur 3e âge obtenu après être diplômé Animateur FFEPGV et avoir suivi le stage de sensibilisation, que nous estimons pouvoir être classé en groupe 4 un certificat 3e âge, spécialisation réclamant un nouveau stage de formation spécifique que nous estimons pouvoir être classé dans le groupe 3. un certificat 3e âge, spécialisation réclamant un nouveau stage de formation spécifique que nous estimons pouvoir être classé dans le groupe 3.

42 En 1982, la commission de formation de la FFEPGV souligne que la public est composé de « personnes vieillissantes pas aussi fragiles que l'on veut bien le croire, puisque nous ne nous adressons pas aux personnes handicapées et le certificat médical qui leur est demandé limite ces risques ». En conséquence, elle propose déliminer du vocabulaire GV le terme 3e âge qui est une codification de la Société ». En 1982, la commission de formation de la FFEPGV souligne que la public est composé de « personnes vieillissantes pas aussi fragiles que l'on veut bien le croire, puisque nous ne nous adressons pas aux personnes handicapées et le certificat médical qui leur est demandé limite ces risques ». En conséquence, elle propose déliminer du vocabulaire GV le terme 3e âge qui est une codification de la Société ». Vers un Âge dor? Vers un Âge dor?

43 La demande sociale en faveur dune activité physique pour le 3e âge est accélérée par des changements structurels importants La demande sociale en faveur dune activité physique pour le 3e âge est accélérée par des changements structurels importants 1981 : une structure ministérielle spécifique aux personnes âgées est créée et un cadre réglementaire donné aux services de soins infirmiers à domicile pour personnes âgées (SSIDPA), qui vont rapidement se développer : une structure ministérielle spécifique aux personnes âgées est créée et un cadre réglementaire donné aux services de soins infirmiers à domicile pour personnes âgées (SSIDPA), qui vont rapidement se développer. Circulaire du 7 avril 1982 relative à a politique sociale et médico-sociale pour les retraités et personnes âgées Circulaire du 7 avril 1982 relative à a politique sociale et médico-sociale pour les retraités et personnes âgées En 1982 le Gouvernement Mitterrand vote le principe de la RETRAITE à 60 ans au lieu de 65 au taux plein de 50% pour 37 ans et demi de cotisation.... En 1982 le Gouvernement Mitterrand vote le principe de la RETRAITE à 60 ans au lieu de 65 au taux plein de 50% pour 37 ans et demi de cotisation.... Il faut noter au passage, la création cette année-là de la Fédération française de la retraite sportive (FFRS). création à la suite de la mise en place de « lAction Pilote Rhones-Alpes » soutenue par jean-Pierre Ernoult (auteur du guide « En forme après 50 ans », Bayard Ed Paris, 1995). Il faut noter au passage, la création cette année-là de la Fédération française de la retraite sportive (FFRS). création à la suite de la mise en place de « lAction Pilote Rhones-Alpes » soutenue par jean-Pierre Ernoult (auteur du guide « En forme après 50 ans », Bayard Ed Paris, 1995). La F.F.R.S. est une fédération multisport adaptée aux plus de 50 ans. Elle favorise en toute sécurité la pratique conviviale, hors compétition, des Activités Physiques et Sportives." (site officiel) La F.F.R.S. est une fédération multisport adaptée aux plus de 50 ans. Elle favorise en toute sécurité la pratique conviviale, hors compétition, des Activités Physiques et Sportives." (site officiel) 1983 : la loi de décentralisation amorce un transfert massif de responsabilités de l'État central aux départements. Cela concerne plus particulièrement l'Aide sociale, notamment l'Aide sociale aux personnes âgées, qui passe désormais sous la responsabilité des conseils généraux. Elle comporte trois grandes formes de soutien, toujours actuelles : hébergement en institution, maintien au domicile (aide ménagère surtout), et soutien financier à la lutte contre la dépendance : la loi de décentralisation amorce un transfert massif de responsabilités de l'État central aux départements. Cela concerne plus particulièrement l'Aide sociale, notamment l'Aide sociale aux personnes âgées, qui passe désormais sous la responsabilité des conseils généraux. Elle comporte trois grandes formes de soutien, toujours actuelles : hébergement en institution, maintien au domicile (aide ménagère surtout), et soutien financier à la lutte contre la dépendance.

44 1986: charte dOttawa »Charte pour la promotion de la santé » (statégie OMS) – Favoriser les aptitudes personnelles… 1986: charte dOttawa »Charte pour la promotion de la santé » (statégie OMS) – Favoriser les aptitudes personnelles… Depuis 1986 : incitation à la diversification de l'offre de services, par la création des associations intermédiaires, des associations de services aux personnes (1992) et par l'encouragement fiscal à l'emploi de gré à gré (chèque- service, services mandataires) Depuis 1986 : incitation à la diversification de l'offre de services, par la création des associations intermédiaires, des associations de services aux personnes (1992) et par l'encouragement fiscal à l'emploi de gré à gré (chèque- service, services mandataires) En 1986 pour la première fois en France est créé un secrétariat dEtat aux personnes âgées (JO du ) En 1986 pour la première fois en France est créé un secrétariat dEtat aux personnes âgées (JO du ) –plus grande solidarité entre les générations et plus grande justice sociale –Faire face au nombre croissant des personnes âgées –cadre dune politique de décentralisation –Création dun Comité National des retraités et personnes âgées une conférence régionale, un comité départemental, un plan gérontologique départemental.

45 Durant les années 1980, les représentations des seniors évoluent, modifiant limage de la vieillesse et la rendant plus dynamique tout en différenciant les retraités actifs et les retraités plus fragiles. Durant les années 1980, les représentations des seniors évoluent, modifiant limage de la vieillesse et la rendant plus dynamique tout en différenciant les retraités actifs et les retraités plus fragiles. Loffre de pratiques physiques augmente tant dans le secteur des pratiques dentretien que dans celui des sports ou des activités de pleine nature. Loffre de pratiques physiques augmente tant dans le secteur des pratiques dentretien que dans celui des sports ou des activités de pleine nature. Les actions faites en faveur des adhérents seniors augmentent au sein de la FFEPGV et de la FFEPMM et trouvent également un écho très favorable dans les structures commerciales dentretien corporel privées issues du marché de la forme (salles de gymnastique – espaces formes) qui spécifient une offre destinée à cette catégorie dâge. Les actions faites en faveur des adhérents seniors augmentent au sein de la FFEPGV et de la FFEPMM et trouvent également un écho très favorable dans les structures commerciales dentretien corporel privées issues du marché de la forme (salles de gymnastique – espaces formes) qui spécifient une offre destinée à cette catégorie dâge.

46 Nouveau plan de formation FFEPGV en 1988 Nouveau plan de formation FFEPGV en 1988 Dans la formation danimateur, sont délivrées des « notions sur le vieillissement » Dans la formation danimateur, sont délivrées des « notions sur le vieillissement » UV52 : GV et avance en âge : Luv52 donne les compétences nécessaires pour animer des séances de gymnastique volontaire aux adultes vieillissants. UV52 : GV et avance en âge : Luv52 donne les compétences nécessaires pour animer des séances de gymnastique volontaire aux adultes vieillissants. Objectifs :connaître les processus du vieillissement de lêtre humain Objectifs :connaître les processus du vieillissement de lêtre humain adapter les activités physiques pour : adapter les activités physiques pour : –freiner linvolution de certaines fonctions –favoriser lépanouissement de ladulte vieillissant et développer ses possibilités de communication –inciter à mieux assumer les différentes étapes de lavance en âge. Contenu : Sciences biologiques et humaines - Les institutions et les personnes âgées - Les activités motrices : Contenu : Sciences biologiques et humaines - Les institutions et les personnes âgées - Les activités motrices : –La séance : lattention sera portée sur le dosage, la progressivité, lalternance des efforts, ladaptation individuelle, la socialisation –Les pratiques diversifiées adaptées : natation, tir à larc, approche de la randonnée pédestre, du ski de fond, du cyclotourisme élaboration dun projet pédagogique élaboration dun projet pédagogique Cette évolution répond également à la demande sociale pour les pratiques du temps libre, qui a changé comme le souligne Joffre Dumazedier (1988, p. 157) « cette expérience d'un temps libre dominant au troisième âge peut nous permettre de mieux approfondir le sens des activités volontaires de loisir pour la réalisation de soi-même ». Cette évolution répond également à la demande sociale pour les pratiques du temps libre, qui a changé comme le souligne Joffre Dumazedier (1988, p. 157) « cette expérience d'un temps libre dominant au troisième âge peut nous permettre de mieux approfondir le sens des activités volontaires de loisir pour la réalisation de soi-même ».

47 Dimension européenne de cette évolution Dimension européenne de cette évolution 1985: séminaire en Allemagne: « le sport pour les personnes âgées » 1985: séminaire en Allemagne: « le sport pour les personnes âgées » Multiplication des guides du bien vieillir Multiplication des guides du bien vieillir 1986: premières assises nationales de le Retraite sportive (FFRS) – (thèmes : mémoire et APS / surveillance sanitaire / relations avec les caisses de retraite) 1986: premières assises nationales de le Retraite sportive (FFRS) – (thèmes : mémoire et APS / surveillance sanitaire / relations avec les caisses de retraite)

48 Ainsi, les risques liés à la sédentarité ou à la surcharge pondérale et à leurs conséquences sur la santé sont devenus depuis les années 1980 des préoccupations majeures des pouvoirs publics largement relayées par les médias. Ainsi, les risques liés à la sédentarité ou à la surcharge pondérale et à leurs conséquences sur la santé sont devenus depuis les années 1980 des préoccupations majeures des pouvoirs publics largement relayées par les médias. Le discours médical, contraint par le système de soin à agir et à bâtir son action sur un système de référence, a été conduit à produire des normes de comportements sur lesquelles se basent des actions préventives notamment autour dune éducation à une bonne hygiène de vie passant par un exercice physique régulier. Le discours médical, contraint par le système de soin à agir et à bâtir son action sur un système de référence, a été conduit à produire des normes de comportements sur lesquelles se basent des actions préventives notamment autour dune éducation à une bonne hygiène de vie passant par un exercice physique régulier. En élaborant ces normes, le discours néchappe pas à limprégnation des représentations sociales de la forme, de la beauté et de la productivité en vigueur dans nos sociétés (voir le diktat de la minceur ou de la forme). Au-delà dun impératif de prévention, il alimente, dune certaine façon, la pression sociale dun idéal esthétique et social en fustigeant des attitudes sédentaires « irresponsables » qui stigmatisent une faiblesse physique dont la norme, finalement arbitraire, est sujette à toutes les dérives, hygiénistes et moralisatrices. En élaborant ces normes, le discours néchappe pas à limprégnation des représentations sociales de la forme, de la beauté et de la productivité en vigueur dans nos sociétés (voir le diktat de la minceur ou de la forme). Au-delà dun impératif de prévention, il alimente, dune certaine façon, la pression sociale dun idéal esthétique et social en fustigeant des attitudes sédentaires « irresponsables » qui stigmatisent une faiblesse physique dont la norme, finalement arbitraire, est sujette à toutes les dérives, hygiénistes et moralisatrices. Face à ces préoccupations, exprimées par les organismes de santé publique et certains professionnels de santé conscients des limites et des dérives normatives, une démarche attentive aux normes de comportement et à la réception du public permet de comprendre les réticences exprimées et les adaptations souhaitées afin de mieux rationaliser les dispositifs mis en œuvre Face à ces préoccupations, exprimées par les organismes de santé publique et certains professionnels de santé conscients des limites et des dérives normatives, une démarche attentive aux normes de comportement et à la réception du public permet de comprendre les réticences exprimées et les adaptations souhaitées afin de mieux rationaliser les dispositifs mis en œuvre Prendre également en considération les problématiques de désaffiliation/réaffiliation face à des phénomènes marqués par des différencaitions sociales importantes. Prendre également en considération les problématiques de désaffiliation/réaffiliation face à des phénomènes marqués par des différencaitions sociales importantes.

49 Années 1990 – 2012 : Le mouvement associatif: prestataire de services en matière de santé publique? Depuis 1990, les formes de pratiques destinées au public senior se diversifient davantage dans un secteur commercial et associatif en plein essor. Le terme « senior » simpose pour caractériser le public actif de plus de 50 ans. Depuis 1990, les formes de pratiques destinées au public senior se diversifient davantage dans un secteur commercial et associatif en plein essor. Le terme « senior » simpose pour caractériser le public actif de plus de 50 ans. Parallèlement, les formes de mobilisation changent dans un domaine ou la question de la prévention santé par lexercice devient un problème impliquant tous les partenaires. Parallèlement, les formes de mobilisation changent dans un domaine ou la question de la prévention santé par lexercice devient un problème impliquant tous les partenaires.

50 Selon lenquête MJS/INSEP 2000, les activités les plus pratiquées par les seniors sont la marche, la natation et la gymnastique pour les femmes ; la marche, le vélo et les boules pour les hommes. Le temps de la retraite devient un temps pour soi, un temps permettant de bénéficier de loisirs actifs, de sinvestir aussi parfois dans le domaine associatif ou de poursuivre une passion sportive jusquà un âge avancé. Selon lenquête MJS/INSEP 2000, les activités les plus pratiquées par les seniors sont la marche, la natation et la gymnastique pour les femmes ; la marche, le vélo et les boules pour les hommes. Le temps de la retraite devient un temps pour soi, un temps permettant de bénéficier de loisirs actifs, de sinvestir aussi parfois dans le domaine associatif ou de poursuivre une passion sportive jusquà un âge avancé. Le périmètre dactivités sétend ainsi des pratiques de santé adaptées aux plus vulnérables (gymnastique de rééducation) jusquà la compétition intense revendiquée par les plus actifs, dautant plus que les générations qui parviennent à la retraite ont été socialisées au sport depuis leur plus jeune âge. Le périmètre dactivités sétend ainsi des pratiques de santé adaptées aux plus vulnérables (gymnastique de rééducation) jusquà la compétition intense revendiquée par les plus actifs, dautant plus que les générations qui parviennent à la retraite ont été socialisées au sport depuis leur plus jeune âge. De nombreuses fédérations sportives proposent, depuis les années 1980, des compétitions « vétérans », par catégories allant jusquà 70 ans et plus, destinées à un public semblant vouloir reculer les frontières de lâge (par exemple en marathon, triathlon, haltérophilie, etc.,…). De nombreuses fédérations sportives proposent, depuis les années 1980, des compétitions « vétérans », par catégories allant jusquà 70 ans et plus, destinées à un public semblant vouloir reculer les frontières de lâge (par exemple en marathon, triathlon, haltérophilie, etc.,…).

51 Parallèlement, face au phénomène des « papy boomers », des campagnes de prévention relatives au « bien vieillir » (campagnes nationales pluri annuelles 2003 … ) encouragent les seniors à devenir acteurs de leur propre santé et de leur bien-être. Le secteur commercial, tout comme le mouvement fédéral, engagent de nombreuses actions à destination des seniors mettant en avant la prévention-santé par lexercice physique. Dans ce domaine, comme dans dautres, laccès aux pratiques reste soumis aux inégalités sociales et à lhexis corporel des populations qui façonnent les goûts sportifs. Etre sportif, à 50 ans et plus, reste lapanage des catégories socioprofessionnelles privilégiées et des publics dun niveau détudes égal ou supérieur au baccalauréat.

52 Depuis 1990, la FFEPGV, par exemple (la plus importante fédération en nombre de seniors licenciés) poursuit et intensifie ses actions de lutte contre le vieillissement en inscrivant ses démarches dans une perspective beaucoup plus engagée du point de vue de la recherche, de la formation et de la création de produits diversifiés répondant aux différents publics. Depuis 1990, la FFEPGV, par exemple (la plus importante fédération en nombre de seniors licenciés) poursuit et intensifie ses actions de lutte contre le vieillissement en inscrivant ses démarches dans une perspective beaucoup plus engagée du point de vue de la recherche, de la formation et de la création de produits diversifiés répondant aux différents publics. Les seniors représentent environ 20% des licenciés GV. On dénombre aujourdhui environ « gévéistes » (sur ) qui ont plus de 60 ans, ce qui fait de cette fédération lune des structures daccueil privilégiées par ce public pour poursuivre une activité physique Les seniors représentent environ 20% des licenciés GV. On dénombre aujourdhui environ « gévéistes » (sur ) qui ont plus de 60 ans, ce qui fait de cette fédération lune des structures daccueil privilégiées par ce public pour poursuivre une activité physique A titre de comparaison, la Fédération de retraite sportive compte adhérents. A titre de comparaison, la Fédération de retraite sportive compte adhérents. K7 Vidéo FFEPGV : « cap-retraite » diffusée depuis 1992 K7 Vidéo FFEPGV : « cap-retraite » diffusée depuis 1992

53 Cette préoccupation en faveur des seniors répond directement aux problèmes de gestion de la santé publique et apporte ainsi une légitimité sociale à la FFEPGV qui saffirme plus globalement à travers le slogan « sport-santé » adopté en 1993 à la suite de lélection de Gérard Auneau en tant que Président FFEPGV Cette préoccupation en faveur des seniors répond directement aux problèmes de gestion de la santé publique et apporte ainsi une légitimité sociale à la FFEPGV qui saffirme plus globalement à travers le slogan « sport-santé » adopté en 1993 à la suite de lélection de Gérard Auneau en tant que Président FFEPGV p. 150, « nous devrons utiliser beaucoup plus notre nombre et notre unité afin dinscrire notre mouvement dans le cadre dune dynamique de prévention en matière de santé publique. Nous contribuerons de manière significative à lélévation du niveau de santé de la population française. Il faut le faire savoir afin que nous devenions le partenaire privilégié des pouvoirs publics dans le cadre dune politique sport- santé » AG FFEPGV 3 et 4 avril 1993 à Saint-Jean de Monts (Vendée) p. 150, « nous devrons utiliser beaucoup plus notre nombre et notre unité afin dinscrire notre mouvement dans le cadre dune dynamique de prévention en matière de santé publique. Nous contribuerons de manière significative à lélévation du niveau de santé de la population française. Il faut le faire savoir afin que nous devenions le partenaire privilégié des pouvoirs publics dans le cadre dune politique sport- santé » AG FFEPGV 3 et 4 avril 1993 à Saint-Jean de Monts (Vendée) Il sagit de poursuivre les actions auprès des personnes âgées Il sagit de poursuivre les actions auprès des personnes âgées conquérir dautres publics (le vétéran sportif par exemple ou le senior en perte dautonomie) conquérir dautres publics (le vétéran sportif par exemple ou le senior en perte dautonomie) 1990: début des études sur la prévention des chutes et léquilibration chez les personnes âgées au sein de la FFEPGV – il débouchera sur la publication dun programme dactivités physiques adaptées au label déposé « gym équilibre » 1990: début des études sur la prévention des chutes et léquilibration chez les personnes âgées au sein de la FFEPGV – il débouchera sur la publication dun programme dactivités physiques adaptées au label déposé « gym équilibre »

54 Le Courrier du Dirigeant n°3 de septembre 1993 souligne parfaitement cet esprit de conquête managériale : Le 3e âge y apparaît comme un public GV « davenir » Le Courrier du Dirigeant n°3 de septembre 1993 souligne parfaitement cet esprit de conquête managériale : Le 3e âge y apparaît comme un public GV « davenir » Le constat préoccupant au sujet de lévolution de la démographie est rappelé en même temps que sont soulignés les progrès de santé des seniors et lallongement de lespérance de vie - des conséquences : les futurs licenciés sont disponibles pour : Le constat préoccupant au sujet de lévolution de la démographie est rappelé en même temps que sont soulignés les progrès de santé des seniors et lallongement de lespérance de vie - des conséquences : les futurs licenciés sont disponibles pour : –1- des pratiques physiques diversifiées : séances de gym, randonnées pédestres ou cyclistes, activités aquatiques –2- une implication au sein de la vie associative de la section (prise de responsabilité, convivialité)

55 Concernant le public « senior », la FFEPGV poursuit et intensifie ses actions de lutte contre le vieillissement en inscrivant ses démarches dans un vaste réseau préoccupé de santé publique dépassant le cadre national pour sétendre au niveau européen. La réflexion engagée cherche à répondre aux problèmes spécifiques qui accompagnent le vieillissement en différenciant plus finement les publics visés et en sintéressant notamment aux plus vulnérables (3e puis 4e âge). Plusieurs études analysant les effets de lexercice sur différentes pathologies sont subventionnées et conduisent à des conventions liant la GV aux organismes de la sécurité sociale et à dautres partenaires. Les résultats débouchent sur des programmes tels que : « prévention des chutes (1990) « équilibre » (1993), « Gymmémoire » (1995), « cap-retraite ainsi que sur différentes actions dinformations (plaquettes, K7 vidéo « cap-retraite », stands « semaine bleue » (2002), « sport par ordonnance » (2003), qui traduisent une stratégie moderne et une nouvelle éthique dautorégulation corporelle impliquant davantage les individus dans leur propre lutte contre la sédentarité et les effets de lâge.

56 « A la veille du 3 e millénaire, laugmentation de lespérance de vie constitue la révolution du passage à lan Ce phénomène confère aux seniors aujourdhui un statut tout particulier dacteurs économiques à part entière. En effet, ils représentent une véritable clientèle potentielle qui attire tous les secteurs économiques et politiques. Ils contribuent alors, par lexpression de leurs besoins, à de nouveaux métiers et de nouveaux produits. Dans ce créneau, notre fédération joue pleinement son rôle doffres « de services de qualité » Pour prévenir les effets du vieillissement, elle a impulsé des recherches depuis plusieurs années. Celles-ce se concrétisent sur le terrain sous forme dateliers quil sagisse déviter la chute ou de faire « bouger les neurones ». Editorial de B. Perdrizet : La lettre aux cadres - Supplément n° 83 de Loisir Santé janvier 1999

57 En novembre 1993, une nouvelle formation complémentaire à lUV52 qui ouvre la GV au public à rééduquer En novembre 1993, une nouvelle formation complémentaire à lUV52 qui ouvre la GV au public à rééduquer : Animation par le mouvement des personnes âgées en perte dautonomie PAPA. : Animation par le mouvement des personnes âgées en perte dautonomie PAPA. Objectifs : - donner aux animateurs « avance en âge » les moyens de mettre en place une animation par le mouvement, afin de maintenir chez la P.A.P.A., lautonomie et daméliorer la qualité de vie, au sein dune institution. Cest-à-dire en centre hospitalier ou gériatrique. Objectifs : - donner aux animateurs « avance en âge » les moyens de mettre en place une animation par le mouvement, afin de maintenir chez la P.A.P.A., lautonomie et daméliorer la qualité de vie, au sein dune institution. Cest-à-dire en centre hospitalier ou gériatrique. - Avoir un autre regard sur la vieillesse et la considérer comme une période de vie à part entière - Avoir un autre regard sur la vieillesse et la considérer comme une période de vie à part entière Dans le même temps, la FFEPGV va initier plusieurs études analysant les effets de lexercice sur différentes pathologies. Des conventions liant la GV aux organismes de la sécurité sociale et aux autres structures publiques montrent quelle sinscrit comme un nouveau partenaire en matière dadministration de la santé publique Dans le même temps, la FFEPGV va initier plusieurs études analysant les effets de lexercice sur différentes pathologies. Des conventions liant la GV aux organismes de la sécurité sociale et aux autres structures publiques montrent quelle sinscrit comme un nouveau partenaire en matière dadministration de la santé publique

58 (1996) mise en place de procédures d'agrément pour les services destinés aux personnes âgées de 70 ans ou plus; programmes d'humanisation des institutions d'hébergement ; mesures d'aide aux aidants. (1996) mise en place de procédures d'agrément pour les services destinés aux personnes âgées de 70 ans ou plus; programmes d'humanisation des institutions d'hébergement ; mesures d'aide aux aidants. Cette évolution répond également à la demande sociale pour les pratiques du temps libre, qui a changé comme le souligne Joffre Dumazedier (révolution culturelle du temps libre, , p. 157, Paris MK, 1988) : « cette expérience d'un temps libre dominant au troisième âge peut nous permettre de mieux approfondir le sens des activités volontaires de loisir pour la réalisation de soi-même ». Cette évolution répond également à la demande sociale pour les pratiques du temps libre, qui a changé comme le souligne Joffre Dumazedier (révolution culturelle du temps libre, , p. 157, Paris MK, 1988) : « cette expérience d'un temps libre dominant au troisième âge peut nous permettre de mieux approfondir le sens des activités volontaires de loisir pour la réalisation de soi-même ». 1999: année mondiale des personnes âgées 1999: année mondiale des personnes âgées

59 Pratiques modérées aux vertus hygiéniques à usage contrôlé par les critères médicaux, pratiques plus autonomes diversifiées pour un public conduit à gérer sa vie physique, activités de loisirs encadrés pour de nouveaux consommateurs actifs, exercices dutilité publique permettant de lutter contre différentes affections grevant lourdement les budgets de la sécurité sociale et répondant aux problèmes préoccupants de santé publique : maladies cardiovasculaires, hypertension artérielle, diabète de type II, hypercholestérolémie, prévention des chutes, « gymmémoire » Pratiques modérées aux vertus hygiéniques à usage contrôlé par les critères médicaux, pratiques plus autonomes diversifiées pour un public conduit à gérer sa vie physique, activités de loisirs encadrés pour de nouveaux consommateurs actifs, exercices dutilité publique permettant de lutter contre différentes affections grevant lourdement les budgets de la sécurité sociale et répondant aux problèmes préoccupants de santé publique : maladies cardiovasculaires, hypertension artérielle, diabète de type II, hypercholestérolémie, prévention des chutes, « gymmémoire »...autant daxes de préventions et de prescriptions associant les spécialistes en gérontologie, les pouvoirs publics, les collectivités et divers groupements associatifs ou privés dans une démarche générale impliquant davantage les individus dans lœuvre déducation et de promotion de leur propre santé....autant daxes de préventions et de prescriptions associant les spécialistes en gérontologie, les pouvoirs publics, les collectivités et divers groupements associatifs ou privés dans une démarche générale impliquant davantage les individus dans lœuvre déducation et de promotion de leur propre santé.

60 Nous pouvons ainsi constater que la gestion de la santé publique depuis les années 1970 évolue progressivement vers une politique prônant une plus grande responsabilisation (empowerment) des populations en les inscrivant dans un système de prévention qui quadrille la société. Nous pouvons ainsi constater que la gestion de la santé publique depuis les années 1970 évolue progressivement vers une politique prônant une plus grande responsabilisation (empowerment) des populations en les inscrivant dans un système de prévention qui quadrille la société. Cela peut renvoyer à des considérations collectives ou communautaires lorsque l'empowerment se situe au niveau des groupes ou fédérations. Selon Hawley et Mc Whirter (1991) L'empowerment contribue ainsi au développement de la santé communautaire par les attitudes, les valeurs, les capacités, les structures organisationnelles et le leadership. Cela peut renvoyer à des considérations collectives ou communautaires lorsque l'empowerment se situe au niveau des groupes ou fédérations. Selon Hawley et Mc Whirter (1991) L'empowerment contribue ainsi au développement de la santé communautaire par les attitudes, les valeurs, les capacités, les structures organisationnelles et le leadership. Elle développe, en particulier dans les campagnes déducation pour la santé, une forme de pouvoir « qui subjugue, assujettit » (subjectivation – Foucault), puisque la personne âgée - comme tout sujet soumis à lautre « par le contrôle et la dépendance » et attaché à sa propre identité « par la conscience ou la connaissance de soi » - est conduite à devenir actrice de sa propre santé et de son bien-être, par un accès de plus en plus facilité aux informations diffusées par les divers organismes (publics et/ou associatifs) préoccupés de santé publique. Elle développe, en particulier dans les campagnes déducation pour la santé, une forme de pouvoir « qui subjugue, assujettit » (subjectivation – Foucault), puisque la personne âgée - comme tout sujet soumis à lautre « par le contrôle et la dépendance » et attaché à sa propre identité « par la conscience ou la connaissance de soi » - est conduite à devenir actrice de sa propre santé et de son bien-être, par un accès de plus en plus facilité aux informations diffusées par les divers organismes (publics et/ou associatifs) préoccupés de santé publique. Ce quil sagit donc de percevoir dans létude, cest la façon dont LEtat sengage ou se désengage dans le domaine de la santé publique tout en observant les nouvelles formes dimplications insistant davantage sur la prévention et cherchant à réduire la prise en charge du coût de lassurance maladie assumé par la collectivité. Ce quil sagit donc de percevoir dans létude, cest la façon dont LEtat sengage ou se désengage dans le domaine de la santé publique tout en observant les nouvelles formes dimplications insistant davantage sur la prévention et cherchant à réduire la prise en charge du coût de lassurance maladie assumé par la collectivité.

61 Principaux effets bénéfiques de l'activité physique sur l'état de santé Pathologie/ condition Effet Maladies cardio-vasculaires Maladie coronarienne Prise de poids Diabète de type 2 Hypertension artérielle Cancer du côlon Cancer du sein Chutes (sujet âgé) Santé osseuse Bien-être Dépression Risque diminué Risque diminué Risque diminué Risque diminué Risque diminué Risque diminué Risque diminué Risque diminué Augmentée Augmenté Risque diminué Ref: LA SANTÉ DE L'HOMME 387 | JANVIER-FEVRIER 2007 | Pages 21 à 23

62 Notre étude met en évidence les changements dans les stratégies de la santé publique. On abandonne la stigmatisation des comportements dangereux pour mieux convaincre les populations à risque dintégrer des habitudes propices à une meilleure gestion de leur vie physique. Notre étude met en évidence les changements dans les stratégies de la santé publique. On abandonne la stigmatisation des comportements dangereux pour mieux convaincre les populations à risque dintégrer des habitudes propices à une meilleure gestion de leur vie physique. Les modalités pratiques des interventions assurant la promotion des exercices physiques ont énormément varié, allant dinjonctions généreuses, dutilité sociale, déléguant les initiatives à des opérateurs associatifs ou privés, jusquaux dispositifs visant à impliquer certaines populations vulnérables (seniors, personnes en surcharge pondérale, sédentaires) en les convaincant damender leurs modes de vie dans un sens favorable à la santé. Les modalités pratiques des interventions assurant la promotion des exercices physiques ont énormément varié, allant dinjonctions généreuses, dutilité sociale, déléguant les initiatives à des opérateurs associatifs ou privés, jusquaux dispositifs visant à impliquer certaines populations vulnérables (seniors, personnes en surcharge pondérale, sédentaires) en les convaincant damender leurs modes de vie dans un sens favorable à la santé. Affichant pour finalité des améliorations profitables à la collectivité et à chaque individu, reposant sur des méthodes statistiques puis épidémiologiques de mieux en mieux éprouvées, les dispositifs en faveur de la santé publique imposent des valeurs, des procédures et des comportements qui ancrent de nouvelles pratiques sociales semblant aller de soi mais dont les effets réels réclament une analyse (Dozon, Fassin 2001). Affichant pour finalité des améliorations profitables à la collectivité et à chaque individu, reposant sur des méthodes statistiques puis épidémiologiques de mieux en mieux éprouvées, les dispositifs en faveur de la santé publique imposent des valeurs, des procédures et des comportements qui ancrent de nouvelles pratiques sociales semblant aller de soi mais dont les effets réels réclament une analyse (Dozon, Fassin 2001). Berlivet L., « Une biopolitique de léducation pour la santé : la fabrique des campagnes de prévention », in D. Fassin et D. Memmi, (coll.), Le gouvernement des corps, Paris, EHESS, 2004, pp Berlivet L., « Une biopolitique de léducation pour la santé : la fabrique des campagnes de prévention », in D. Fassin et D. Memmi, (coll.), Le gouvernement des corps, Paris, EHESS, 2004, pp

63 Santé et vieillissement Cf vieillissement de la population Vieillir en bonne santé (programme européen « healthy ageing »): 10 thèmes prioritaires 1. Retraite et préretraite 2. Capital social 3. Santé mentale 4. Environnement 5. Nutrition 6. activité physique 7. Prévention des accidents et des traumatismes 8. Substances addictives 9. Médicaments et problèmes associés 10. Services de santé préventifs

64 Années 2000 renforcement de linquiétude à propos du « trou de la sécu » - Déficit prévu pour 2009 Cf rapport de la Cour des comptes 16 septembre 2009 «On ne peut plus exclure une augmentation des cotisations sociales… » Ph Seguin Déficit Sécu En milliards d euros 11,820 à Prév : Vieillesse – 5,6 Famille -0,3 Maladie 4,4 Objectifs de l Ondam: dépassement de 0;9 ( dépenses médecine de ville et Hôpital)

65 2004 : livre blanc éducation physique et Gymnastique Volontaire 2004 : livre blanc éducation physique et Gymnastique Volontaire « pour les GV, le sport-santé a un rôle de prévention des accidents « pour les GV, le sport-santé a un rôle de prévention des accidents Il répond directement aux campagnes de prévention du « bien vieillir » (2003 puis ) Il répond directement aux campagnes de prévention du « bien vieillir » (2003 puis ) –Axe 3 : promouvoir une activité physique et sportive Annuaire des fédérations sportives Annuaire des fédérations sportives Soutien des Fédérations sportives sadressant aux seniors Soutien des Fédérations sportives sadressant aux seniors Evaluer les aptitudes physiques des seniors Evaluer les aptitudes physiques des seniors Journées portes ouvertes pour les seniors des Fédérations Journées portes ouvertes pour les seniors des Fédérations Actions GV en réduisant les inconvénients de lavancée en âge et en diminuant les contacts avec le corps médical …et donc en diminuant le trou de la sécurité sociale Actions GV en réduisant les inconvénients de lavancée en âge et en diminuant les contacts avec le corps médical …et donc en diminuant le trou de la sécurité sociale

66 Le programme national « Bien Vieillir » ( ) est un programme de prévention et de promotion de la santé qui comporte deux volets : Le programme national « Bien Vieillir » ( ) est un programme de prévention et de promotion de la santé qui comporte deux volets : Le premier est consacré à la promotion de la santé et du bien-être par lalimentation et lactivité physique et sportive, en lien notamment avec le programme national nutrition santé (PNNS). Ce volet vise à accroître lactivité physique et sportive des personnes dès 55 ans et à promouvoir une nutrition équilibrée. Le premier est consacré à la promotion de la santé et du bien-être par lalimentation et lactivité physique et sportive, en lien notamment avec le programme national nutrition santé (PNNS). Ce volet vise à accroître lactivité physique et sportive des personnes dès 55 ans et à promouvoir une nutrition équilibrée. Ces axes de prévention ont été réaffirmés dans la loi relative à la politique de santé publique (2004) et intégrés au plan régional de santé publique (2006). Le second concerne lamélioration de la qualité de vie. Cet axe vise à consolider les liens intergénérationnels et à développer le rôle social des Seniors dans les domai- nes culturel, professionnel et touristique. Le second concerne lamélioration de la qualité de vie. Cet axe vise à consolider les liens intergénérationnels et à développer le rôle social des Seniors dans les domai- nes culturel, professionnel et touristique.

67 DANS lAXE 3 du programme Bien vieillir. La logique dun etat régulateur qui délègue et contrôle en matière de prévention santé sinstalle 3-2 Renforcer le soutien des fédérations sportives sadressant aux seniors 3-2 Renforcer le soutien des fédérations sportives sadressant aux seniors Objectif : Lobjectif est de développer loffre des fédérations sportives à destination du public senior. Les fédérations feront lobjet dune demande de la part du ministère des sports pour renforcer leurs offres dactivité sportive et physique accessibles, simples, agréables et bon marché, adaptées aux seniors. Elles seront encouragé à proposer des programmes dinitiation à la pratique dactivités physiques et sportives dans le domaine du sport-santé et dans un but de prévention. Lobjectif est de développer loffre des fédérations sportives à destination du public senior. Les fédérations feront lobjet dune demande de la part du ministère des sports pour renforcer leurs offres dactivité sportive et physique accessibles, simples, agréables et bon marché, adaptées aux seniors. Elles seront encouragé à proposer des programmes dinitiation à la pratique dactivités physiques et sportives dans le domaine du sport-santé et dans un but de prévention. Mesure : Accompagnement des fédérations sportives qui renforceront leur offre à destination des seniors, dans le cadre des conventions dobjectifs médicales soutenus par le ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative. Mesure : Accompagnement des fédérations sportives qui renforceront leur offre à destination des seniors, dans le cadre des conventions dobjectifs médicales soutenus par le ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative. Modalités : Conventions dobjectifs médicales : Opérateurs : Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative

68 En août 2003 le Conseil national des APS (CNAPS) a organisé à Paris un séminaire sur le thème de « physiologie de leffort et surentraînement ». Le deuxième thème, avait pour objet « le rôle positif du sport dans le vieillissement et les handicaps physiques et mentaux ». En août 2003 le Conseil national des APS (CNAPS) a organisé à Paris un séminaire sur le thème de « physiologie de leffort et surentraînement ». Le deuxième thème, avait pour objet « le rôle positif du sport dans le vieillissement et les handicaps physiques et mentaux ». En février 2007, le CNAPS a organisé un séminaire international à Bruxelles sur le thème « Lexercice contre les maladies liées à la sédentarité » En février 2007, le CNAPS a organisé un séminaire international à Bruxelles sur le thème « Lexercice contre les maladies liées à la sédentarité »

69 PAMT IV (FFEPGV) PAMT IV (FFEPGV) Le slogan sport-santé devient : « sport-santé activités physiques et prévention » Le slogan sport-santé devient : « sport-santé activités physiques et prévention » « accentuer nos efforts de lutte contre la sédentarité en continuant à construire une démarche préventive sinscrivant bien dans le cadre dune approche de santé publique « accentuer nos efforts de lutte contre la sédentarité en continuant à construire une démarche préventive sinscrivant bien dans le cadre dune approche de santé publique « il est à remarquer quà partir dun discours plus centré sur la prévention et la santé, les partenariats sont de plus en plus issus de lunivers de la santé et en rapport avec « activité physique et santé » « il est à remarquer quà partir dun discours plus centré sur la prévention et la santé, les partenariats sont de plus en plus issus de lunivers de la santé et en rapport avec « activité physique et santé » « La FFEPGV est en mesure de développer avec le soutien des Ministères de la Jeunesse et des Sports et de la Santé, des actions de recherches expérimentales » « La FFEPGV est en mesure de développer avec le soutien des Ministères de la Jeunesse et des Sports et de la Santé, des actions de recherches expérimentales » actions SENIORS (sigles déposés) – actions SENIORS (sigles déposés) – - actiGym Senior - actiGym Senior - GymEquilibre - GymEquilibre - Gymmémoire - Gymmémoire - GymAutonomie - GymAutonomie

70 Rapport 2008 Plan national de Prévention par les APS (PNAPS) Rapport 2008 Plan national de Prévention par les APS (PNAPS) Synthèse du chapitre sur APS des seniors Objectif : Encourager la pratique des activités physiques et sportives des seniors en toute sécurité pour contribuer à améliorer leur endurance cardiorespiratoire et musculaire, leur force et leur souplesse, leur équilibre et leur qualité de vie Objectif : Encourager la pratique des activités physiques et sportives des seniors en toute sécurité pour contribuer à améliorer leur endurance cardiorespiratoire et musculaire, leur force et leur souplesse, leur équilibre et leur qualité de vie 1) Évaluer la condition physique et encourager la pratique lors de sessions de préparation à la retraite ou de visite de pré-retraite, associé à une information de prévention (éducation à la santé) ou lors dune consultation daptitude physique. 1) Évaluer la condition physique et encourager la pratique lors de sessions de préparation à la retraite ou de visite de pré-retraite, associé à une information de prévention (éducation à la santé) ou lors dune consultation daptitude physique. 2) Promouvoir les APS et les APA au sein des maisons de retraite et EHPAD en les intégrant dans le projet détablissement 2) Promouvoir les APS et les APA au sein des maisons de retraite et EHPAD en les intégrant dans le projet détablissement 3) Elaborer des guides de bonnes pratiques pour lévaluation et la prescription des APS pour les seniors 3) Elaborer des guides de bonnes pratiques pour lévaluation et la prescription des APS pour les seniors 4) Former les professionnels de la santé et des APS à la prescription et au suivi de la pratique dAPS spécifique aux seniors 4) Former les professionnels de la santé et des APS à la prescription et au suivi de la pratique dAPS spécifique aux seniors 5) Former les aidants à domicile 5) Former les aidants à domicile 6) Favoriser la création de réseaux de santé régionaux « sport-santé-senior » 6) Favoriser la création de réseaux de santé régionaux « sport-santé-senior » 7) Mettre en place des campagnes de communication, locales et nationales, à destination des seniors sur la bonne pratique des APS 7) Mettre en place des campagnes de communication, locales et nationales, à destination des seniors sur la bonne pratique des APS 8)Créer un « observatoire » de la pratique des APS pour les seniors 8)Créer un « observatoire » de la pratique des APS pour les seniors

71 SOURCES DE FINANCEMENT SOURCES DE FINANCEMENT 9)Mettre en place un crédit dimpôt incitatif pour la pratique sportive des seniors 9)Mettre en place un crédit dimpôt incitatif pour la pratique sportive des seniors 10) Créer des partenariats avec les assurances maladies obligatoires et complémentaires ainsi quavec les caisses de retraite 10) Créer des partenariats avec les assurances maladies obligatoires et complémentaires ainsi quavec les caisses de retraite

72 INSERM 2009: inquiétude à propos dunbe société de plus en plus sédentaire

73 CONCLUSION Lévolution des dispositifs promouvant lidée de « vieillir jeune » dans la prévention santé par lexercice répondent en écho à un certain nombre de questions qui agitent lopinion : rejet de la sédentarité, lutte contre la vulnérabilité, amélioration de la qualité de la vie et de la fin de vie, solidarité intergénérationnelle, coût social de la santé et prévention des maladies. Sous cet angle, ils reflètent un nouveau type dintervention de lEtat au moment où les seniors sont exhortés à adopter des comportements responsables et physiquement actifs, garants dun vieillissement réussi …véritable défi social du XXIe siècle.


Télécharger ppt "Evolution des modes de gestion publique de prévention santé par lexercice : louverture du mouvement associatif sportif aux « seniors » (1960-2012) Yves."

Présentations similaires


Annonces Google