La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Entreprises familiales et considérations financières.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Entreprises familiales et considérations financières."— Transcription de la présentation:

1 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Entreprises familiales et considérations financières

2 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Avantage de lentreprise familiale «Capital patient» Fonds propres mis à la disposition de lentreprise par des actionnaires qui sont prêts à considérer une stratégie dinvestissement qui sétend sur le long terme, qui vise à la continuité de lhéritage familial et non seulement motivés par le rendement à court terme Fonds propres mis à la disposition de lentreprise par des actionnaires qui sont prêts à considérer une stratégie dinvestissement qui sétend sur le long terme, qui vise à la continuité de lhéritage familial et non seulement motivés par le rendement à court terme

3 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Défis de lentreprise familiale Les aspects financiers ne peuvent être négligés Quand le «capital patient» se transforme en «capital demandant», lentreprise devient à risque, sa survie est en cause Quand le «capital patient» se transforme en «capital demandant», lentreprise devient à risque, sa survie est en cause

4 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Points de fragilité au niveau du financement 1. Changement de types de propriété Les besoins de liquidité et les sources de fonds se modifient au fur et à mesure que le type de propriété change. La nature des conflits également. Les besoins de liquidité et les sources de fonds se modifient au fur et à mesure que le type de propriété change. La nature des conflits également.

5 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Changement de type de propriété Propriétaire – fondateur l ère génération 1. Le contrôle est à son maximum 2. Les besoins de liquidité des actionnaires sont comblés avec le salaire, les bénéfices et les «perks» 3. La plus grande source de fonds pour lentreprise est le réinvestissement des bénéfices 4. Conflit : besoins personnels c. besoins de lentreprise

6 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Changement de type de propriété Partenariat de frères et sœurs 2 e génération 2 e génération 1. On voit apparaître le phénomène de lactionnaire inactif (volontaire ou non) 2. Lactionnaire actif retire plus dargent de lentreprise que linactif 3. La croissance de lentreprise est difficilement comblée par le réinvestissement des bénéfices 4. Conflit : rendement courant sous forme de dividendes ou réinvestissement et croissance à long terme

7 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Changement de type de propriété Consortium de cousins 3 e génération 3 e génération 1. Les actionnaires inactifs sont encore plus nombreux 2. Ces derniers se distancent encore plus de la gestion et la confusion saccentue sur leur rôle 3. La croissance de lentreprise exige du financement externe, tant par dette que par fonds propres 4. La tension entre le rendement courant sous forme de dividendes ou le réinvestissement des bénéfices et la croissance à long terme saccentue

8 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver Les pressions sur les liquidités Contrôle par la famille Besoins financiers de lentreprise Besoins financiers des actionnaires Forces familiales/ Contraintes personnelles Activités de lentreprise/ Contraintes de marché TM de Visscher & Company

9 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Facteurs qui augmentent les pressions pour des liquidités Facteurs occasionnels mort dun actionnaire divorce dun actionnaire faillite personnelle opportunités daffaires autres crises financières personnelles

10 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Facteurs qui augmentent les pressions pour des liquidités (suite) Facteurs familiaux affaiblissement de lengagement des membres de la famille reconnaissance limitée de la contribution des inactifs au succès de lentreprise conflits entre les actifs et les inactifs dépendance importante des actionnaires du revenu de lentreprise responsabilités familiales importantes chez les actionnaires concentration des actionnaires dans le même groupe dâge

11 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Facteurs qui augmentent les pressions pour des liquidités (suite) Facteurs financiers écart entre les attentes et les réalisations en termes de rendement courant incapacité des actionnaires daccéder à laugmentation de la valeur de leurs actions rendement total (courant plus gain en capital) faible besoin des actionnaires de diversifier leur investissement opportunités de réinvestissement à lextérieur intéressantes pour les actionnaires

12 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Comment contourner ces problèmes ? 1. Adoption dune politique de dividendes adéquate 2. Plans de rachat dactions 3. Planification des besoins financiers pour la retraite

13 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Politique de dividendes Les écueils dune politique de dividendes 1. Une politique régulière peut créer des attentes 2. Attention au cycle de liquidité inversé 3. Si le rendement réalisé à linterne est supérieur au rendement exigé pour un niveau de risque semblable, vaudrait mieux réinvestir dans lentreprise 4. Tous les actionnaires reçoivent de largent alors que tous nen ont pas nécessairement besoin

14 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Cycle de liquidité inversé Investissement non liquide Investissement non liquide Baisse de la Demande dun profitabilité et desrendement courant fluxélevé Peu de fonds disponibles Peu de fonds disponibles pour réinvestissement pour réinvestissement

15 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Rendement exigé RE i = TSR + ß i (RM – TSR) x (1+ PL i ) x (1-EF i ) Re i = Rendement exigé sur le titre i TSR = Taux sans risque ß i = Beta du titre i, une mesure de sa volatilité par rapport au marché (ß m = 1) au marché (ß m = 1) RM = Rendement du marché Pl i = Prime de liquidité sur le titre i (varie entre 0 et 1) Ef i = Effet familial sur le titre i (varie entre 0 et 1 )

16 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Étapes dans lélaboration dune politique de dividendes 1. Formuler un énoncé de mission, développer une vision stratégique de lentreprise 2. Déterminer les besoins de liquidité et les attentes des actionnaires 3. Mettre en place des programmes de liquidité pour les actionnaires 4. Établir une politique de dividendes

17 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Éléments dune politique de dividendes 1. Qui décide ? Le CA mais… 2. Combien ? Tenir compte des Flux de trésorerie disponibles (FTDD), du bilan, des autres limites possibles 3. Devrait-on payer ? En principe, lobjectif est la maximisation de la valeur des actions… 4. Qui devrait-on payer ? Émission dactions privilégiées pour les actionnaires inactifs ?

18 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Éléments dune politique de dividendes Mises en garde Faire preuve de flexibilité : trop de rigidité nuira à la longue mais être assez ferme afin de contrôler les attentes Plus lentreprise vieillit, plus la politique de dividendes devient un défi

19 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Plan de rachat dactions Objectifs : Répondre aux pressions des actionnaires qui veulent des liquidités sans mettre en danger la survie et la croissance des entreprises Fournir un mécanisme dévaluation des actions

20 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Plan de rachat dactions – façon de faire 1. Choisir une ou plusieurs formules dévaluation des actions 2. Prévoir une période par année (ex : 45 jours) pendant laquelle les actionnaires qui veulent vendre leurs actions peuvent le faire 3. Un % des FTDD est mis de côté pour cela 4. Ce % doit permettre le respect de certains ratios, contraintes de contrat de prêts, etc.

21 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Planification des besoins financiers pour la retraite Lobjectif est de tenter de réaliser ladéquation entre 1) Les besoins de la personne qui se retire et son conjoint 2) La capacité qua lentreprise de subvenir à ces besoins Le principe est détablir la valeur à laquelle le transfert seffectue en fonction des besoins de lun et des capacités de lautre Le principe est détablir la valeur à laquelle le transfert seffectue en fonction des besoins de lun et des capacités de lautre

22 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Planification des besoins financiers pour la retraite Les étapes dans la définition des besoins 1. Discussion en termes généraux des besoins de lentreprise 2. Établissement, par les prédécesseurs, de leurs objectifs financiers, pour la famille et la communauté 3. Estimation des besoins financiers des parents. Et du montant quil est nécessaire daccumuler pour soutenir le niveau de vie des parents

23 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Planification des besoins financiers pour la retraite Les étapes dans la définition de la capacité 1. Reconnaître que linnovation et le développement est essentiel à la survie de lentreprise 2. La survie dépend aussi de la capacité de lentreprise à attirer et retenir du personnel compétent et motivé 3. Afin de soutenir sa croissance, lentreprise doit disposer de suffisamment de fonds pour maintenir sa capacité bénéficiaire investissements dans les immobilisations et développement dune organisation à la hauteur

24 Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Planification des besoins financiers pour la retraite Lidée est de fixer la valeur de vente au prix le plus bas possible qui assure à la fois la rencontre des besoins de la génération précédente et la capacité de payer de la génération qui prend la relève, tout en tenant compte de la notion déquité envers les autres enfants qui ne joignent pas lentreprise au prix le plus bas possible qui assure à la fois la rencontre des besoins de la génération précédente et la capacité de payer de la génération qui prend la relève, tout en tenant compte de la notion déquité envers les autres enfants qui ne joignent pas lentreprise Si cette équation ne peut être résolue, cest peut-être le temps de considérer la continuité autrement.


Télécharger ppt "Louise St-Cyr, HEC Montréal, hiver 2004 Entreprises familiales et considérations financières."

Présentations similaires


Annonces Google