La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une entreprise commerciale est une entreprise qui achète et qui vend des biens en vue de faire des profits. 1. Les grossistes vendent aux détaillants.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une entreprise commerciale est une entreprise qui achète et qui vend des biens en vue de faire des profits. 1. Les grossistes vendent aux détaillants."— Transcription de la présentation:

1 Une entreprise commerciale est une entreprise qui achète et qui vend des biens en vue de faire des profits. 1. Les grossistes vendent aux détaillants. 2. Les détaillants vendent aux consommateurs. Les ventes constituent la principale source de revenus dune entreprise commerciale, tandis que les produits tirés des ventes constituent la principale source de revenus dune entreprise de services. LENTREPRISE COMMERCIALE

2 Les produits tirés des ventes le coût des marchandises vendues le coût des marchandises vendues moins LA MÉTHODE DE CALCUL DU BÉNÉFICE DUNE ENTREPRISE COMMERCIALE la marge bénéficiaire brute la marge bénéficiaire brute est égal à les charges dexploitation moins au bénéfice net (ou à la perte nette) est égale

3 LES CYCLES DEXPLOITATION DUNE ENTREPRISE DE SERVICES ET DUNE ENTREPRISE COMMERCIALE Débiteurs Encaisse Lentreprise de services Encaisse Lentreprise commerciale Encaissement Exécution des services Vente des stocks Débiteurs EncaissementAchat de marchandises Stock de marchandises

4 Les méthodes dinventaire Une entreprise commerciale utilise lune des deux méthodes suivantes pour tenir compte des stocks : 1. La méthode dinventaire permanent, avec laquelle les enregistrements détaillés du coût de chaque achat et de chaque vente de stocks sont conservés. On calcule le coût des marchandises vendues au moment de la vente. 2. La méthode dinventaire périodique, avec laquelle on ne conserve pas de comptes de stocks détaillés. Le coût des marchandises vendues nest déterminé quà la fin dune période comptable.

5 Les méthodes dinventaire La méthode de linventaire permanent – Met à jour le stock et le coût des marchandises vendues après chaque opération dachat et de vente La méthode de linventaire périodique – Retarde la mise à jour du stock et du coût des marchandises vendues jusquà la fin de lexercice – Ne donne pas le montant exact des stocks durant lexercice Ce cours traite de la méthode de linventaire périodique.

6 Les stocks constituent souvent lactif à court terme le plus important du bilan. À létat des résultats, les stocks sont essentiels pour déterminer les résultats des opérations dune période donnée. La direction, les propriétaires et dautres parties intéressées suivent de près la marge bénéficiaire brute (les ventes nettes moins le coût des marchandises vendues). LA BASE DE LÉVALUATION DES STOCKS

7 Pour préparer les états financiers, il faut déterminer le nombre darticles que possède une entreprise à la date des états financiers et en établir la valeur. Pour déterminer le nombre darticles en stock, il faut 1. dresser linventaire physique des articles en stock, 2. établir la propriété de ces marchandises. Linventaire physique comporte le comptage, le pesage ou la mesure de chaque type darticle stocké. LÉVALUATION DE LA QUANTITÉ DARTICLES EN STOCK

8 LINVENTAIRE PHYSIQUE Pour réduire au minimum les risques derreur lors du dénombrement des stocks, une entreprise doit respecter les principes de contrôle interne suivants : 1.Le comptage doit être effectué par des employés qui ne sont pas responsables de la surveillance ni de la tenue des livres des stocks (séparation des tâches). 2. Chaque personne qui effectue le comptage doit établir lauthenticité de chaque article en magasin (établissement de la responsabilité).

9 LINVENTAIRE PHYSIQUE (suite) 3. Une autre employé ou un vérificateur doit faire un deuxième comptage (vérification externe). 4. Il faut utiliser des étiquettes prénumérotées et rendre compte de toutes les étiquettes (procédures de documentation). 5. À la fin du comptage, un superviseur doit vérifier si tous les articles en stock sont étiquetés et sassurer quaucun article ne comporte plus dune étiquette (vérification externe).

10 Vendeur Acheteur Transport public FAB point dexpédition FAB point de livraison LES CONDITIONS DE LA VENTE Acheteur Vendeur La propriété des marchandises est transférée à lacheteur ici La propriété est transférée à lacheteur ici Transport public

11 LES FRAIS DE TRANSPORT Le contrat dachat doit préciser qui, du vendeur ou de lacheteur, doit assumer les frais de transport des marchandises jusquà létablissement commercial de lacheteur. FAB point dexpédition 1.Les biens sont expédiés par le vendeur au point dexpédition ; 2. Lacheteur paie les frais de transport du point dexpédition au point de livraison. FAB point de livraison 1. Les biens sont expédiés par le vendeur au point de destination ; 2. Le vendeur assume les frais de transport.

12 Conformément au principe de réalisation, les produits sont comptabilisés au moment où ils sont gagnés. Pour une entreprise commerciale, les produits tirés des ventes sont gagnés lorsque les marchandises passent des mains du vendeur à celles de lacheteur. LA COMPTABILISATION DES VENTES

13 Selon un arrangement de consignation, le détenteur des marchandises (le consignataire) nest pas le propriétaire de ces marchandises. Cest lexpéditeur des marchandises (le consignateur) qui garde le droit de propriété jusquà ce que les marchandises soient vendues à un client. Les marchandises en consignation doivent être incluses dans linventaire du consignateur, et non pas dans linventaire du consignataire. Consignataire LA PROPRIÉTÉ DES MARCHANDISES EN CONSIGNATION Elles appartiennent au consignateur ; ne pas les compter dans notre inventaire

14 LENREGISTREMENT DES VENTES Dans un système dinventaire périodique, une seule écriture est nécessaire pour comptabiliser une vente.

15 Les rendus sur ventes se produisent quand les clients sont insatisfaits de la marchandise et ont le droit de la retourner au vendeur en contrepartie dun crédit ou dun remboursement. Il y a rabais sur ventes quand les clients sont insatisfaits et que le vendeur lui accorde une réduction du prix de vente. LES RENDUS ET LES RABAIS SUR VENTES

16 Le solde normal du compte Rendus et rabais sur ventes est débiteur. Le compte Rendus et rabais sur ventes est un compte de contrepartie des produits par rapport au compte Ventes. LES RENDUS ET LES RABAIS SUR VENTES

17 LENREGISTREMENT DES RENDUS ET RABAIS SUR VENTES Le solde normal du compte Rendus et rabais sur ventes est débiteur. Le compte Rendus et rabais sur ventes est un compte de contrepartie des produits.

18 LES ACHATS DE MARCHANDISES Pour les achats à crédit, le compte Achats est débité et le compte Fournisseurs est crédité. Pour les achats au comptant, le compte Achats est débité et le compte Encaisse est crédité.

19 Les achats peuvent être effectués au comptant ou portés à un compte (à crédit). Les achats sont normalement comptabilisés par lacheteur dès réception des marchandises de la part du vendeur. LA COMPTABILISATION DES ACHATS DE MARCHANDISES

20 Un client peut être insatisfait de la marchandise quil a reçue parce quelle : 1. est endommagée ou défectueuse, 2. est de qualité inférieure, 3. ne correspond pas à ses spécifications. LES RENDUS ET LES RABAIS SUR ACHATS

21 Pour les rendus et rabais sur achats initialement achetés à crédit, le compte Fournisseurs est débité et le compte Rendus et rabais sur achats est crédité. Le compte Rendus et rabais sur achats est un compte de contrepartie.

22 LES ESCOMPTES SUR ACHATS Les conditions de crédit peuvent offrir aux clients des escomptes sur achats en contrepartie dun paiement anticipé du solde exigible. Lacheteur appelle cet escompte escompte sur achats. Un escompte sur achats est basé sur le prix de la facture moins les rendus et les rabais qui sappliquent.

23 LES REMISES SUR QUANTITÉ Les conditions dun achat à crédit peuvent comprendre loffre dun rabais sur volume, appelé remise sur quantité. Le stock de marchandises est simplement inscrit au coût (net de lescompte).

24 Quand lacheteur engage directement des frais de transport, on débite le compte Frais de transport à lachat et on crédite lEncaisse. LENREGISTREMENT DES FRAIS DE TRANSPORT À LACHAT

25 En vertu du sytème dinventaire périodique, létat des résultats à groupements multiples exige plus de détail dans la section du coût des marchandises vendues, comme le montre cette figure.

26 LA RÉPARTITION DU COÛT DES MARCHANDISES DESTINÉES À LA VENTE Stock douverture Marchandises achetées durant lannée Coût des marchandises destinées à la vente Stock de clôture (bilan) Coût des marchandises vendues (état des résultats)

27 LA MÉTHODE DU COÛT DACHAT RÉEL Avec la méthode du coût dachat réel, on repère le flux réel des marchandises. Chaque article en stock est marqué, étiqueté ou codé avec son coût unitaire précis. Une entreprise a généralement recours à cette méthode lorsquelle vend un nombre limité darticles à un coût unitaire élevé.

28 LES MÉTHODES DU COÛT DACHAT ESTIMÉ Puisque souvent la méthode du coût dachat réel nest pas pratique, les entreprises ont le droit dutiliser des méthodes dévaluation des stocks fondées sur le flux des coûts. On suppose alors des flux de coûts qui peuvent ne pas être reliés à lécoulement physique des marchandises. Méthodes fondées sur le flux des coûts : 1. la méthode du premier entré, premier sorti (PEPS) ; 2. la méthode du coût moyen pondéré ; 3.la méthode du dernier entré, premier sorti (DEPS).

29 LA MÉTHODE DU PEPS Avec la méthode du PEPS, on suppose que les premières marchandises achetées sont les premières à être vendues. Cette méthode correspond souvent à lécoulement physique des articles. Avec la méthode du PEPS, les coûts des premières marchandises achetées sont les premiers à être reconnus comme étant les coûts des marchandises vendues. Les coûts des marchandises les plus récemment achetées sont utilisés pour évaluer le stock de clôture.

30 Avec la méthode du PEPS, on suppose que les premières marchandises achetées sont les premières à être vendues Entrepôt $ Stock de marchandises $ $ $ 600 $ $ Coût des marchandises vendues $

31 LA MÉTHODE DU COÛT MOYEN PONDÉRÉ Avec la méthode du coût moyen pondéré, on suppose que les marchandises destinées à la vente sont identiques. Le coût des marchandises destinées à la vente est basé sur le coût moyen pondéré unitaire. On applique ensuite le coût moyen pondéré unitaire aux unités vendues et aux unités en stock pour évaluer le stock de clôture.

32 Avec la méthode du coût moyen pondéré, la répartition du coût des marchandises destinées à la vente est basée sur le coût moyen pondéré unitaire Coût des marchandises destinées à la vente $ Total des unités destinées à la vente Coût moyen pondéré unitaire 12 $

33 Avec la méthode du coût moyen pondéré, on suppose que les marchandises destinées à la vente sont identiques. Stock de clôture $ unités = 12 $ par unité Stock de marchandises 450 unités 12 $ = $ $ $ = $ Coût des marchandises vendues

34 LA MÉTHODE DU DEPS En utilisant la méthode du DEPS, on suppose que les dernières marchandises achetées sont les premières à être vendues et que les premières marchandises achetées demeurent dans le stock de clôture. Cette méthode correspond rarement à lécoulement physique des articles en stock. Dans un système dinventaire périodique, on suppose que toutes les marchandises achetées durant lexercice sont destinées à la première vente, peu importe la date de lachat. Cette méthode est très peu utilisée au Canada.

35 Avec la méthode du DEPS, on suppose que les dernières marchandises achetées sont les premières à être vendues. Entrepôt $ Stock de marchandises $ $ $ $ Coût des marchandises vendues $

36 LES EFFETS SUR LÉTAT DES RÉSULTATS En période de hausse des prix, la méthode du PEPS produit le bénéfice net le plus élevé, la méthode du DEPS le plus bas, et la méthode du coût moyen pondéré un bénéfice qui se situe entre les deux. Si les prix connaissent une baisse, linverse se produit. Lorsque les prix sont stables, les trois méthodes rapporteront les mêmes résultats.

37 La méthode du PEPS produit la meilleure évaluation au bilan puisque les coûts alloués au stock sont à peu près identiques à leur coût réel ou à leur coût de remplacement. LES EFFETS SUR LE BILAN

38 LE RECOURS À LA MÊME MÉTHODE DÉVALUATION DES STOCKS FONDÉE SUR LE FLUX DES COÛTS DEXERCICE EN EXERCICE Une entreprise doit toujours utiliser la même méthode dévaluation du coût des stocks dexercice en exercice. Ce faisant, elle améliorera la comparabilité des états financiers sur différents exercices successifs. Lorsquune entreprise adopte une autre méthode, ce changement ainsi que ses effets sur le bénéfice net doivent figurer dans les états financiers.

39 Quand la valeur des stocks est moins élevée que leur coût, les stocks sont dépréciés et portés ainsi à leur valeur marchande. Pour ce faire, on utilise la méthode dévaluation au moindre du coût et de la valeur du marché. Le terme « marché » représente le coût de remplacement ou la valeur de réalisation nette. LÉVALUATION DES STOCKS AU MOINDRE DU COÛT ET DE LA VALEUR DU MARCHÉ

40 LÉVALUATION DES STOCKS AU MOINDRE DU COÛT OU DE LA VALEUR DU MARCHÉ La pratique courante consiste à appliquer la méthode de lévaluation au moindre du coût et de la valeur du marché au stock total plutôt quà chaque article ou à des catégories darticles ou encore au stock total.

41 LE CALCUL ET LA PRÉSENTATION DU CHIFFRE DAFFAIRES NET À titre de compte de contrepartie des produits, les rendus et les rabais sur ventes (et les escomptes sur ventes, le cas échéant) sont déduits des ventes dans létat des résultats pour obtenir les Ventes nettes.

42 LE CALCUL DE LA MARGE BÉNÉFICIAIRE BRUTE On exprime souvent la marge bénéficiaire brute en pourcentage des ventes. On calcule la marge bénéficiaire brute en déduisant le coût des marchandises vendues du chiffre daffaires net, comme suit : Le ratio de la marge bénéficiaire brute

43 LES CHARGES DEXPLOITATION ET LE CALCUL DU BÉNÉFICE NET Le bénéfice net est le résultat net de létat des résultats. On calcule le bénéfice net en déduisant les charges dexploitation de la marge bénéficiaire brute, ainsi :

44 Voici le format dun état des résultats à groupements multiples qui comprend des activités dexploitation et des activités hors exploitation. Comme le montre la figure, les activités hors exploitation sont présentées immédiatement après les sections relatives à lactivité principale de lentreprise.

45 LE BILAN ORDONNÉ Dans le bilan, le stock de marchandises est présenté à titre dactif à court terme immédiatement après les comptes clients, puisque les actifs à court terme sont énumérés selon leur ordre de liquidité.

46 LUTILITÉ DE LINFORMATION FIGURANT DANS LES ÉTATS FINANCIERS il constitue généralement lactif à court terme le plus imposant qui figure au bilan, il est la charge la plus importante figurant à létat des résultats, il peut faire lobjet de vol ou de mauvais emploi. Le stock revêt une importance primordiale, car :

47 LUTILITÉ DE LINFORMATION FIGURANT DANS LES ÉTATS FINANCIERS La gestion des stocks constitue une arme à double tranchant. Il faut sassurer de disposer dune quantité à la fois suffisante et non excessive darticles en magasin. Deux ratios servent à évaluer la gestion des stocks : – le ratio de rotation des stocks, – le délai moyen de rotation des stocks.

48 LE RATIO DE ROTATION DES STOCKS Ratio de rotation des stocks = Coût des marchandises vendues Moyenne des stocks

49 LE DÉLAI MOYEN DE ROTATION DES STOCKS Délai moyen de rotation des stocks = 365 jours Ratio de rotation des stocks


Télécharger ppt "Une entreprise commerciale est une entreprise qui achète et qui vend des biens en vue de faire des profits. 1. Les grossistes vendent aux détaillants."

Présentations similaires


Annonces Google