La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 1."— Transcription de la présentation:

1 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 1

2 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 2 Entreprise Individuelle EURL : Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (SARL unipersonnelle) SARL : Société à responsabilité limitée SA : Société anonyme SAS : Société par actions simplifiée SASU : Société par actions simplifiée unipersonnelle Définition Le statut juridique représente l'enveloppe légale de l'activité de l'entreprise. Il est comme la coque d'un navire : il sert à protéger, à tenir le cap et atteindre les objectifs fixés.

3 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 3 L'entreprise individuelle est une des formes juridiques la plus simple et la plus utilisée. Elle représente environ 55 % du parc des entreprises. Elle est à conseiller lorsque les risques de l'activité sont peu importants et les investissements limités. Nombre dassociés : 1 Capital minimum : 0 Limite de responsabilité : biens personnels Régime fiscal : IR Régime social du dirigeant : non salarié

4 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 4 La SARL (société à responsabilité limitée) est la forme de société la plus répandue en France. Elle a pour principale caractéristique de limiter la responsabilité des associés. Elle peut s'adapter à de nombreuses situations, d'où son surnom de société "passe-partout". Nombre dassociés : 2 à 100 Capital minimum :0 à déterminer en fonction de lactivité Limite de responsabilité : capital si il ny a pas de fautes de gestion Régime fiscal : IR ou IS Régime social du dirigeant : salarié ou non salarié

5 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 5 La SA ou société anonyme est une société de capitaux : elle rassemble des personnes (actionnaires) qui peuvent ne pas se connaître et dont la participation est fondée sur les capitaux qu'ils ont investis dans l'entreprise. Elle concerne donc les projets importants Nombre dassociés : 7 minimum Capital minimum :37000 minimum Limite de responsabilité : capital si il ny a pas de fautes de gestion Régime fiscal : IS Régime social du dirigeant : salarié

6 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 6 Problématique des entreprises ? SURVIVRE Meilleurs atouts pour survivre ? Aller de l'avant avec des humains motivés

7 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 7 Organisation de l'entreprise qui améliore sa productivité en continu grâce à l'efficacité des personnes qui la constitue Stabilité, pérennité, sécurité pour tous

8 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 8 Contenu du cours : Évolution de la conception de l'homme au travail Les 8 principes du management de lentreprise au plus juste Bien que rationnelle, cette vision est plutôt récente

9 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 9 Taylor : lorganisation scientifique du travail 1900 : développement de lindustrie Américaine Gros besoins en main dœuvre Appel à des paysans illettrés Simplification extrême des tâches pour une durée de formation minimum

10 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 10 Principes : Division horizontale du travail : un opérateur ne réalise quune miette dans le processus d élaboration du produit. Travail inintéressant donc peu motivant Solutions : Former les ouvrier et leur confier des tâches plus complexes donc plus intéressantes Mettre en place une hiérarchie, un pouvoir et une motivation artificielle Taylor : lorganisation scientifique du travail

11 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 11 Division verticale du travail les opération de production sont exécutées sans réfléchir par des opérateurs sans qualification. Les exécutants nont même pas la possibilité de contrôler leur propre travail. Les tâches de réflexion et de décision sont dévolues à des spécialistes biens formés qui cherchent à garder leur pouvoir sans partage. Taylor : lorganisation scientifique du travail

12 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 12 Lapproche hiérarchique de l'organisation de la production repose sur la méfiance des personnels d'exécution. Taylor : lorganisation scientifique du travail

13 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 13 Organisation scientifique du travail analyse des tâches, chronométrage, temps standard pour linstauration « rationnelle » de primes au rendement Taylor : lorganisation scientifique du travail

14 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 14 Ford : la production de masse Chaîne de montage le rythme de travail est imposé par la vitesse de la machine Economies déchelle Unité de production de grande taille A la même époque, Shewart met au point les premières cartes de contrôle statistique

15 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 15 Seconde guerre mondiale Effort de guerre Accélération du progrès industriel, mise en application de nouvelles théories : Deming (PDCA) Standardisation du travail (liberty ship) Après guerre Plan Marshall

16 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 16 Ohno : le juste à temps (appropriation Japonaise) 1950 : le Japon fait appel Deming (PDCA) puis à Juran (COQ) 1957 : le Japon prend à son compte le développement de la qualité totale Cercles qualité (Ishikawa) A la même époque, mise en œuvre de la production juste à temps Système Kanban Méthodes japonaises : TPM, SMED, 5S

17 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 17 La « LEAN » production (réaction américaine 30 ans après) 1973 : premier choc pétrolier 1974 : les USA et l Europe se mettent à la qualité totale 1979 : 1er cercle qualité en France, 22 ans après le Japon 1984 : synthèse des méthodes Japonaises LEAN PRODUCTION (maigre en Français) MANAGEMENT DE LA PRODUCTION AU PLUS JUSTE

18 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 18 Taylorisme Fordisme 2nde guerre mondiale Economie de production Qualité totale Premier choc pétrolier LEAN PRODUCTION

19 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 19 Principe 1 : la priorité : lécoute du client Les organismes dépendent de leurs clients, il convient donc qu'ils comprennent leurs besoins présents et futurs, qu'il satisfassent leurs exigences et qu'ils s'efforcent d'aller au delà de leurs attentes. Toute entreprise cherche à être reconnue comme étant le meilleur fournisseur de ses clients.

20 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 20 Un produit compétitif cest un produit qui répond à lattente dun client Deux questions se posent : Qui sont mes clients ? Que veulent mes clients ?

21 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 21 Le client Organisme ou personne qui reçoit un produit. Les parties intéressées Personne ou groupe de personne ayant un intérêt dans le fonctionnement ou le succès d'un organisme. Réponse à la question "Qui sont mes clients ?" Définitions normalisées Mais la définition du client est plus complexe qu'elle n'y paraît :

22 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 22 Étude de cas Qui sont les clients de ce produit ?

23 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 23 Désir, envie, naturels ou pas, état d'insatisfaction dû à un sentiment de manque (Larousse). On distingue : Besoin d usage Besoin d estime Prix Le besoin Réponse à la question Quoi ? Réponse à la question Quoi ? (que veut le client ?)

24 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 24 Le besoin explicite Contrat Le besoin implicite Partie non exprimée du besoin Donnez des exemples ?

25 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 25 La non qualité Cest quand le produit napporte pas au client ce quil attend. Dans ce cas, le client estime quil nen a pas pour son argent. Non qualité = toute dépense qui ne concourt pas directement à la satisfaction du client

26 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 26 La non qualité par défaut C'est ce qu'on ne donne pas au client et quil veut pourtant. Sous-qualitéExemples ? La non qualité par excès C'est ce qu'on donne en trop au client et quil ne veut pas. Sur-qualitéExemples ? La non qualité par palliatif C'est ce qu'on donne au client en plus pour pallier nos insuffisances. Exemples ?

27 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 27 Ce que demande le client Ce que lui propose le service commercial Ce que le client finit par accepter Ce qui a été conçu Ce qui a été réalisé Ce qui est finalement livré après retouche Ce que voulait vraiment le client

28 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 28 Étude de cas La 241 P, fleuron de lindustrie ferroviaire française daprès guerre

29 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 29 La 141 R, banale locomotive du plan Marshall

30 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 30 Cabine de la 241 P

31 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 31 Cabine de la 141 R

32 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 32 Trouver lerreur

33 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 33 Satisfaction Client Qualité perçue Qualité attendue SUBJECTIVERELATIVE EVOLUTIVE Mesurer la satisfaction du client, cest difficile

34 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 34 Valeur réelle résultat de la mesure de satisfaction par le client Mesurer la satisfaction du client, cest difficile

35 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 35 SIP CO Interface critères et méthodes de mesure Interface critères et méthodes de mesure Loutil à mettre en place sans relâche

36 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 36 Insatisfaction Critère basique Peut entraîner la perte du client Satisfaction Critère de valorisation On va au-delà des attentes du client Enchante le client Nouveaux clients Là, on commence à devenir performant !!

37 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 37 Principe 2 : la performance : approche processus et approche système Un résultat escompté est plus efficacement atteint lorsque les ressources et les activités afférentes sont gérées comme un processus. Identifier, comprendre et gérer un système de processus corrélés pour un objectif donné contribue à l'efficacité et l'efficience de l'organisme : approche système.

38 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 38 Le discours de la méthode Epistémologie : partie de la philosophie qui étudie l'histoire, les méthodes et les principes des sciences Science : Ensemble cohérent de connaissances relatives à certaines catégories de faits, d'objets ou de phénomènes obéissants à des lois vérifiées par des méthodes expérimentales Précepte : Règle, enseignement dans un domaine particulier

39 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 39 Le discours de la méthode Aristote Discours de la méthode de Descartes Développement scientifique et technique jusquà la première moitié du 20 ème siècle Lecture du Discours de la Méthode de Descartes

40 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 40 Les limites du discours de la méthode Quels sont les problèmes actuels ? Limites du précepte dévidence Il est souvent mal interprété et conduit a proclamer un certain nombre de faits évidents qui s'avèrent par la suite totalement faux ou inadaptés Exemple ? Limites du précepte réductionniste Il pousse à diviser puis à spécialiser. La division, le cloisonnement deviennent prioritaires face à une vision globale dun problème Exemple ?

41 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 41 Les limites du discours de la méthode Limites du précepte causaliste Il pousse au raisonnement linéaire et empêche les remises en cause, les améliorations, le changement Exemple ? Limites du précepte dexhaustivité Cest le plus facile à remettre en cause par l'étude de phénomènes de plus en plus complexes : il est souvent illusoire dêtre exhaustif et il faut bien prendre des décisions et agir cependant Exemple ?

42 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 42 Le nouveau discours de la méthode Au précepte dévidence, il oppose le précepte de pertinence rien n'est évident pour tout le monde mais tout est pertinent par rapport aux intentions de chacun Au précepte réductionniste, il oppose le précepte de globalisme plutôt que de diviser systématiquement un objet en autant de parcelles qu'il se pourrait, il faut aussi le considérer globalement et étudier ses liaisons avec son environnement

43 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 43 Le nouveau discours de la méthode Au précepte causaliste, il oppose le précepte de téléologie il est préférable d'étudier un objet par son comportement plutôt que d'essayer de trouver à tout prix une quelconque loi impliquée dans une éventuelle structure Au précepte dexhaustivité, il oppose le précepte dagrégativité plutôt que d'être tout à fait sûr de ne rien omettre il est souvent préférable de simplifier la représentation d'un objet par rapport aux intentions du modélisateur

44 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 44 Système Définition Ensemble d'éléments différenciés en interrelation les uns avec les autres. Cet ensemble possède une frontière repérable avec l'environnement. Tout système répond à un objectif de maintient de son existence et de son équilibre malgré des modifications de son l'environnement. Tout système est destiné à un usage déterminé

45 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 45 Système ouvert et système fermé Un système ouvert est dans un équilibre instable (vélo par exemple). Les flux d'énergie ou d'information vont constamment recréer un ordre qui va recomposer le système, lui permettre d'évoluer et de survivre. Les systèmes sociaux sont des systèmes ouverts. Un système fermé refuse l'information qui vient de l'extérieur. Un système social et fermé est rapidement condamné au désordre et à la mort (folie pour un individu, secte pour un groupe, dictature pour une société). En effet, la fermeture du système, le "manque de transparence" crée des blocages en interne qui perturbent le bon fonctionnement du système.

46 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 46 Modèle Une système est un ensemble dont un élément ne peut être modifié sans modifier les autres. L'approche cartésienne classique qui analyse systématiquement tous éléments dun système et les rapports entre ses éléments est infiniment compliquée. Pour comprendre efficacement le fonctionnement d'un système, il est plus efficace de faire lanalogie avec des exemples qui servent de modèles : approche systémique. Définition Un modèle est une représentation d'un système. Le modèle est lui même un système dont certaines propriétés sont analogues à celles du système modélisé. Un modèle est toujours une vision simplifiée du système réel. On le sait, on sen accomode.

47 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 47 Modélisation des systèmes Exemple : modélisation dune lame de verre Modèle Intentions du modélisateur Optique Thermique Etanche Electrique Mécanique Ophtalmologie Isolation thermique Contenant Isolant Fibre de verre

48 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 48 Modèle Optique Modèle Thermique Modèle Etanche Modèle Electrique Modèle Mécanique Système Général

49 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 49 Modélisation des systèmes Modélisateur Objet à modéliser Modèle de représentation = modèle du modélisateur Système général Modèle de lobjet

50 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 50 Le système général Un système cest : quelque chose (objet identifiable, que l'on peut nommer); qui fait quelque chose (objet en activité assurant des fonctions); doté d'une structure (existant matériellement); qui évolue dans le temps (change de fonctions et/ou de structure matérielle); au sein d'un environnement; par rapport à une finalité.

51 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 51 Le système général Structure Fonctions Evolution FinalitéFinalité EnvironnementEnvironnement

52 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 52 Fonction dun système Représente ce que fait lobjet Ne représente pas ce quil est Sexprime par un verbe Définition Valeur ajoutée conférée à un ensemble de matières dœuvre dans un contexte donné

53 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 53 Fonction dun système La valeur ajoutée se mesure en fonction des exigences du client

54 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 54 Evolution dun système 2 nd principe de la thermodynamique Lentropie dun système fermé augmente dégradation du système régulation du système Exigences Le système sorganise et agit Résultat Mesure de satisfaction Résultat de la mesure Ecart Comparaison Il ny a pas de régulation du système sans mesure

55 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 55 Entrants Exigences Sortants Processus Management Moyens Mesures Valeur ajoutée Résultat ou produit Comparaison

56 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 56 ACTIVITES Ensemble des travaux visant à assurer une partie homogène de lentreprise FONCTIONS Enchaînement de travaux à effectuer pour traiter un événement ponctuel ou périodique TÂCHES Opérations réalisées sous la responsabilité dune seule personne dans un seul intervalle de temps Analyse descendante Analyse montante

57 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 57 Modèle simpliste de lentreprise

58 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 58 Modèle plus réaliste de lentreprise Leurs exigencesNos exigencesCdCF Quantités PIC PDP Etude de marché Marketing Recherche & développement Gestion de production Pub Faisabilité

59 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 59 Létage physique Comprend les réactions du corps. Cet étage est consacré à la survie de l'individu. Régulation de la température interne, de la nourriture, de la boisson, réaction aux agressions microbiennes ou aux traumatismes physiques je sens, je touche, j'entends, je vois, je bouge. Un animateur de progrès doit considérer une personne avec qui il est en relation (collègue, fournisseur) dans sa globalité et sa complexité

60 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 60 Létage affectif ou émotionnel Etage des émotions, et des sentiments. Il assure la relation entre le physique et l'intellectuel. Il est capable d'interférer à tout instant pour bloquer, favoriser, distordre, éliminer ou filtrer des informations je ressens, jassocie, jimagine

61 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 61 Létage intellectuel C'est l'étage où se structurent les pensées. A ce niveau, l'homme réfléchit, raisonne, associe des idées préexistantes pour créer et innover je pense, je réfléchis, je conçois je déduis

62 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 62 Définitions Une émotion est la traduction physique d'une information, d'une stimulation extérieure. Un sentiment est le souvenir de la trace physique de l'émotion telle que la mémoire l'a enregistré après qu'il y ait eu interprétation par le biais de la réflexion et de l'affectivité. Très tôt dans l'apprentissage, des sentiments sont attribués à des situations et aux émotions qu'elles ont procurées. Les situations bien vécues sont activement recherchées. Les situations mal vécues sont rejetées (fermeture du système) et perturbent l'équilibre de l'individu. C'est ce qu'on appelle le principe du gommage ou de la censure. Le langage parlé est le trait d'union entre l'affectif, le corps et l'intellect

63 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 63 Interactions entre les trois étages L'étage physique, l'étage émotionnel et l'étage intellectuel sont interdépendants (système complexe). C'est donc la prise en considération globale de ces trois niveaux de fonctionnement qui va permettre de connaître et de comprendre la personne. Le bon manager évite toute situation qui pourrait être mal vécue par ses collaborateurs. Il passe le temps nécessaire à communiquer et à rassurer

64 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 64 Principe 3 : la méthode : lamélioration continue et lapproche factuelle L'amélioration continue un objectif permanent de l'organisme et devient du même coup une fin en soi : le cheminement est l'objectif. Mais il n'y a pas d'amélioration continue sans mesure. Les décisions efficaces se fondent sur des faits prouvés.

65 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 65

66 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 66 P D C A Planifier Poser le problème, dé- finir ce que lon va faire Mettre en œuvre Les dispositions du plan, produire Mesurer Les résultats et les progrès obtenus Acter Rechercher les points damélioration

67 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 67 Amélioration continue du Système de Management de la Qualité (PDCA) ClientClient ClientClient ExigencesExigences SatisfactionSatisfaction Responsabilité de la direction Management des ressources Mise en œuvre Mesures analyses améliorations Engagement

68 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 68 Le concept daudit examen méthodique et indépendant ; L'audit consiste à examiner une situation par rapport à un dispositif préétabli et systématiquement formalisé par écrit. La comparaison doit être absolument rigoureuse et ne laisser place à aucune interprétation. Autrement dit, il s'agit de : vérifier que ce qui est écrit est appliqué ; vérifier que ce qui est écrit est applicable. Pour être efficace, l'audit doit être accepté par tous. Les auditeurs et les audités jouent le jeu. Pour les uns, cela consiste à chercher la vérité. Pour les autres cela consiste à ne pas la cacher en vue de saméliorer.

69 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 69 Participants de laudit Le client de laudit Laudité Lauditeur

70 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 70 Principes généraux a)outil de management efficace. Résultat daudit décisions de la direction; b)objectivité, indépendance et approche systématique ; c)autorisation daudit = décision de direction, de la politique de l'entreprise, des dispositions contractuelles, du client de l'audit, de la législation ou de la réglementation ; d)programmes d'audit planifiés gérés pour assurer la crédibilité des résultats ; e)audits effectués au moyen de méthodes et de techniques établies pour que des équipes d'audit travaillant indépendamment les unes des autres parviennent à des conclusions similaires ;

71 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 71 Principes généraux f)domaine d'application, objectifs les critères d'audit clairement définis et convenus au début de l'audit ; g)les membres de l'équipe d'audit et les responsables du programme d'audit possèdent les compétences nécessaires pour réaliser leurs tâches ; h)Les membres de l'équipe d'audit n'ont pas de parti pris ou de conflits d'intérêt dans le cadre de leurs activités ; i)les relations entre l'équipe d'audit, l'audité et le client de l'audit sont fondées sur la confidentialité et la discrétion.

72 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 72 Déroulement de laudit Déclenchement de laudit : objectif, champ dapplication, équipe daudit, 1ère rencontre auditeur audité Préparation de laudit : planification, critères daudit, documents de référence Audit proprement dit : réunion douverture, vérifications, constats, réunion de clôture Rapport daudit : rédaction, approbation, diffusion, enregistrement Achèvement de laudit : Suivi de laudit :

73 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 73 Principe 4 : les hommes : limplication Les êtres humains sont l'essence même d'un organisme. Seule une totale implication de l'ensemble du personnel et à tous les niveaux permet une production au plus juste. L'entreprise peut être comparée à un navire. Chacun doit contribuer au bon fonctionnement du navire.

74 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 74 Le travailleur impliqué cest celui qui : accepte les valeurs, la culture de lentreprise ; suit les orientations de lentreprise pour répondre aux exigences des clients ; a le désir de progresser lui-même et de participer au progrès de son entreprise ;

75 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 75 Le modèle de Holodis : Adhésion aux valeurs de l entreprise Recherche davantages personnels Missionnaire Démissionnaire Mercenaire Travailleur impliqué

76 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 76 Qualité totale = implication de lensemble du personnel

77 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 77 Principe 5 : le style : le travail d équipe Allégement, décloisonnement. Mise en place d'équipes. Démantèlement des chasses gardées et des pouvoirs inutiles.

78 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 78 Que représentent pour vous la notion déquipe et la notion de travail en équipe ?

79 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 79 Avantages Esprit de corps Lobjectif commun est prioritaire : approche collective. Solidarité entre les membres de léquipe Facilite le partage dinformations et de connaissances

80 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 80 Que représente pour vous la notion dautonomie ?

81 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 81 Responsabiliser le personnel infantiliser Délégation, confiance valorisation du personnel Conscience du client Conscience de la pertinence et de limportance des objectifs : compréhension des objectifs Objectif = mise sous pression

82 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 82 Définitions Avantages Réactivité accrue (avantage pour lentreprise) Amélioration générale des compétences : des opérateurs et aussi des techniciens qui réalisent des tâches plus complexes et plus variées donc plus intéressantes Amélioration de lambiance de travail : les responsabilités et la prise dinitiatives sont valorisantes, ce qui réduit lisolement des opérateurs

83 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 83 Le problème du contrôle Que contrôle-t-on exactement ? Quentend-on par poste de contrôle ? Où se situe le poste de contrôle à posteriori ? Conséquences du contrôle à posteriori sur les rebus ? Place hiérarchique du contrôleur à posteriori ? Conséquences sur la compétitivité des produits ? Quelle politique de contrôle préconiser et pourquoi ?

84 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 84 Mise en œuvre des équipes autonomes Diviser latelier en processus autonomes Etudier limplantation optimum : par exemple en U, librement consentie et voulue Former le personnel à la polyvalence et à la polycompétence Mettre en place lautocontrôle Donner de lautonomie, en particulier au niveau de lévaluation des performances des employés (par le N+1) Mettre en place un dispositif de communication de linformation : réunions quotidiennes Élection dun leader qui représente léquipe

85 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 85 Faire confiance, déléguer Responsabiliser le personnel infantiliser Donner la priorité à la production. Les services supports sont des services : état desprit, relations de confiance Simplifier, simplifier, simplifier toujours plus Formation sur le plan technique et sur le plan des bonnes pratiques de gestion industrielle …

86 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 86 Principe 6 : la reconnaissance La reconnaissance, c'est l'autocontrôle, la responsabilisation, la formation, l'écoute, la célébration : bref, un travail intéressant. La reconnaissance, c'est un résultat équitablement partagé. Résultat prime préalable. Partage équitable en fonction du degré d'implication et de responsabilité de chacun, pour éviter les rancœurs et les déceptions. La reconnaissance c'est la sécurité. Une entreprise compétitive fournit des emplois à ses collaborateurs. Un collaborateur reconnu compétent et impliqué est recherché sur le marché du travail.

87 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 87 Fonction de la rémunération Répondre aux besoins physiologiques et dhygiène du personnel et de leur famille Un mauvais système de rémunération nuit à limplication du personnel Lessentiel en matière de rémunération La sécurité ; Léquité ; La transparence ; Les primes ne sont pas une priorité : elles sont le résultat du travail fourni

88 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 88 Quatre éléments du système de rémunération : salaire de qualification proportionnel au responsabilités et au mérite (satisfaction client) indemnités pour conditions de travail pénibles ou exceptionnelles primes individuelles de rendement et de résultat suppléments collectifs au titre de lintéressement au résultat

89 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 89 La reconnaissance cest avant tout la reconnaissance de limplication et de la participation du personnel. Elle se manifeste par : La transparence et la communication La confiance et la possibilité de participer au progrès de lentreprise offerte à lensemble du personnel Communication des résultats obtenus Entretien personnel périodique (annuel)

90 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 90 Principe 7 : lintégration : relation mutuellement bénéfique avec les fournisseurs Cesser d'attribuer les commandes sur la seule base du prix d'achat mais minimiser le coût global. Ceci implique une négociation avec les fournisseurs qui porte sur l'ensemble des processus engendrant des coûts jusqu'à la mise à disposition des fournitures dans les ateliers, avec un délai et une qualité assurés. De simples relations commerciales, on passe à des relations de partenariat. Pour un produit donné, aller vers une source unique d'approvisionnement sur la base de relations loyales et confiantes, ce qui augmente les capacités des deux organismes à créer de la valeur. (Win to win)

91 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 91 Supply Chain = chaîne des approvisionnements Processus depuis les matières premières jusqu'au consommateur final reliés au travers de relations client fournisseur. Que se passe-t-il si un maillon casse ?

92 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 92 1 Réduire le coût des achats 2 Garantie et sécurité 3 Assurance Qualité 4 Partenariat client fournisseur 5 Maîtrise logistique 6 Partage des risques

93 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 93 Principe 8 : Le leadership : le rôle de la direction et de l'encadrement Les dirigeants fixent les objectifs à atteindre et les orientations à suivre en fonction des exigences des clients. Ils créent le contexte dans lequel les personnes peuvent pleinement s'impliquer pour la réalisation des objectifs de l'organisme.

94 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 94 Quelles sont selon vous les nouvelles exigences industrielles dun pays à haut niveau de vie comme la France ?

95 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 95 Clients de plus en plus exigeants : fuite en avant très rapide Haute, très haute technologie avec exigences de qualité (10ppm) et de productivité très élevées ( bouteilles de shampoing par jour) Hauts revenus avec protection sociale Mondialisation : concurrence mondiale et pays low coast Les défis à relever sont tels que le Taylorisme nest plus dactualité pour les entreprises industrielles de haute technologie

96 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 96 Typologie de Maslow : la hiérarchie des besoins de lhomme au travail 1.les besoins physiologiques : éléments nécessaires à la survie, sécurité ; 2.les besoins sociaux primaires : nécessité d'appartenance à un groupe social ; 3.les besoins sociaux secondaires : reconnaissance par le groupe, estime (la vraie, pas lartificielle) ; 4.les besoins personnels : désir de dépassement, d'accomplissement personnel, satisfait par la réalisation d'une œuvre ou par le fait de se battre pour une cause

97 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 97 Typologie de Maslow

98 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 98 Classification dHertzberg les facteurs d'hygiène : relatifs aux rému- nérations et aux conditions de travail ; les facteurs de motivation : relatifs au contenu du travail : initiatives, autonomie, responsabilité, variété, évolution professionnelle. Herzberg a constaté les facteurs d'hygiène joue un rôle négatif sur lefficacité de lentreprise. Au contraire, les facteurs de motivation jouent un rôle positif. Pourquoi ?

99 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 99 Le style de management Distinction de Mac Gregor : 2 types de direction la théorie X correspond au point de vue traditionnel selon lequel le travail est pénible par nature, ce qui nécessite une direction et un contrôle permanent des individus (Taylorisme) ; la théorie Y se propose de montrer que les buts individuels du personnel et les but de l'entreprise peuvent être intégrés et compatibles.

100 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 100 Les styles de management selon Blake et Mouton Affectif Cherche avant tout à se faire bien voir de son personnel. Bon climat mais pas de recherche de performance Persuasif Joue la transparence et explique les orientations à suivre et les objectifs à atteindre. Met en place un environnement de travail propice à la performance Délégatif Naccorde aucune importance à son entreprise, ne pense quà son avantage personnel. Cest toujours aux autres de résoudre les problèmes Autocrate Naccorde aucune confiance à son personnel. Directif. Ne perd pas son temps à expli- quer ses orientations. Ne donne pas la possibilité de participer

101 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 101 Lautocrate : manager théorie X CroyancesManifestationsConséquences La vie est une jungle De toute façon, lêtre humain nest quun fainéant en qui on ne peut pas avoir confiance et qui est absolument incapables davoir un sens des responsabilités collectives Aussi, moins je concerte et plus japparais comme le chef respecté Décide seul Très directif Pas de concertation Persécution Somatisation Ninforme pas Ne communique pas Manque de transparence Super ambiance Les gens négligent leur travail dès que le chef a le dos tourné Absentéisme Démotivation Déresponsabilisation Non qualité (où sont les 10ppm ?)

102 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 102 Le persuasif : théorie Y CroyancesManifestationsConséquences Le personnel est la plus grande valeur de l entreprise On peut faire confiance, responsabiliser Ouverture : le pouvoir augmente sil est partagé Projet dentreprise : Répondre aux exigences des clients Mise en place dun environnement de travail propice à la performance (<10ppm) Relation dadulte à adulte, responsabilisation, possibilité de participer, travail en équipe, autonomie Implication du personnel Les gens donnent le meilleur deux-même Forte conscience professionnelle Produits compétitifs avec une qualité conforme aux exigences croissantes des clients Client fidèle Transparence : définition des orientations à suivre et objectifs à atteindre Le personnel peut sintéresser à son travail à condition quon sintéresse à lui

103 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 103 Le rôle du manager Dans une entreprise de haute technologie qui évolue en économie de marché, le pouvoir donne des obligations incontournables. Nous faisons le pari (on y croit) que le style de management persuasif est le seul adapté. Le dirigeant est responsable, entre autre : de lengagement vis-à-vis du client ; de la définition des orientations à suivre et des objectifs à atteindre ; de la communication des orientations et des objectifs de la mise en place dun environnement de travail propice à la performance, à la culture et à létat desprit de lentreprise.

104 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 104 Lidentité de lentreprise Eléments spécifiques qui distinguent notre entreprise des autres entreprises ; La culture de lentreprise Valeurs partagées par tout le personnel de lentreprise Comportements similaires Etat desprit commun à toute lentreprise

105 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 105 Culture et gestion Une des causes de la réussite des entreprises japonaises ; Oriente les efforts de lensemble du personnel vers la réalisation dobjectifs communs Implication collective Naturellement les employés savent comment réagir face aux problèmes Culture dentreprise = projet dentreprise Qui sommes nous ? Pourquoi combattons nous ? Où voulons nous aller ?

106 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 106 Client du processus Direction de lentreprise Parties intéressées Lensemble du personnel Etat et collectivités Objet Recrutement, management de la performance, gestion administrative Domaine dapplication Ensemble de lentreprise

107 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 107 Exigences Orientations et objectifs Environnement de travail Réglementations en vigueur Conventions collectives Produits Orientations suivies Objectifs atteints Satisfaction du personnel

108 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 108 Ressources humaines Recrutement Management de la performance Gestion administrative et relations sociales Formation Implication et motivation

109 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 109 Recrutement Répondre aux besoins des services dans les délais exigés Gestion administrative et relations sociales Contrat de travail Rémunérations Management de la performance Amélioration constante des performances de lentreprise en vue de garantir sa survie en économie de marché Satisfaction du personnel

110 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 110 Clients du processus Tous les services de l'entreprise Objet et domaine d'application du processus A partir des orientations suivies, répondre au besoins exprimés par les services en réalisant toutes les opérations nécessaires pour assurer le recrutement correspondant au profil souhaité dans les délais demandés. Exigences attendues Description de l'emploi Orientations et objectifs définis par la direction Réglementations en vigueur Produit du processus Lettre d'engagement et divers contrats signés Validation de la période d'essai

111 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 111

112 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 112 Formation Plans de formation Gestion des compétences Implication et motivation Amélioration continue des performances de lentreprise Participation du personnel

113 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 113 Clients Ensemble du personnel Administration fiscale Objet et domaine d'application A partir des emplois, des évolutions des métiers et des techniques, du contexte économique (clients / fournisseur) réaliser les activités de formation nécessaires pour obtenir une adaptation des compétences du personnel de l'entreprise.

114 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 114 Exigences attendues Orientations et objectifs dictés par la direction Évolution des métiers et des technologies Respect du budget formation Produit du processus Adaptation des connaissances, évolution des compétences et performances du personnel Favoriser la mobilité interne et l'implication Accroître la polyvalence et la polycompétence Déclaration fiscale

115 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 115

116 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 116 Client du processus Direction de lentreprise Parties intéressées Lensemble du personnel Objet Amélioration des performances de lentreprise Management participatif Domaine dapplication Ensemble de lentreprise

117 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 117 Exigences Compétitivité des produits Réponses aux exigences du client Orientations et objectifs définis par la direction Politique dimplication de la direction Travail intéressant et bien payé Produits Personnel impliqué Personnel satisfait

118 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 118

119 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 119 Chantiers damélioration Groupes de travail pluridisciplinaires Tout le personnel y participe Programmés en fonction des problèmes qui se posent Nécessitent un animateur

120 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 120 Processus de suggestion Chaque salarié formule des Propositions d Amélioration Les Propositions dAmélioration sont examinées par le responsable direct du salarié Après accord, elles sont réalisées par le salarié Un comité représentatif désigne les meilleures suggestions damélioration

121 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 121 Journal interne et intranet Centré principalement sur lamélioration continue Comité de rédaction pluridisciplinaire Chaque salarié peut proposer un article Vecteur important du système de reconnaissance Communique les résultats obtenus Communique périodiquement les orientations à suivre et les objectifs à atteindre

122 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 122 Management visuel Définir une situation normale et anomale en un coup doeil Indicateurs visibles de tous dans les zones stratégiques les plus fréquentées Sur tous les sujets : logistique, TPM (disponibilité des équipements), couverture client, dérive qualité Repose sur des standards clairs et forts : transparence Communique les propositions damélioration dans la transparence

123 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 123 Remontée et descente quotidienne de linformation Eq1 Eq2Eq3 Les opérateurs renseignent une feuille de consigne Le superviseur compile les informations et construit une feuille dévénements Le logisticien fait un inventaire des stocks Les superviseurs et le logisticien font le point avec le responsable de ligne Réunion du comité de direction, prise de décision et établissement dun compte rendu pour transmission des infos aux équipes Le responsable de ligne anime la réunion quotidienne avec les superviseurs Le superviseur et les leaders informent les opérateurs des différentes équipes : réunion 5 minutes

124 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 124 Visions et horizons Horizon Annuel Strategic Action Plan Présentation du budget, des points faibles de lannée passée et des enjeux des années à venir Horizon Mensuel Réunion dinformation élargie Présentation des résultats de lusine : budget, qualité, logistique, sujets particuliers. Réunion de performance Examen de tous les indicateurs par fonction du Strategic Action Plan Réunion dorientation Choix des axes dorientation prioritaires

125 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 125 Visions et horizons Horizon Hebdomadaire Réunion matricielle Coordination usine et comparaisons entre unités de production Horizon Ponctuel Réunion hiérarchique Point en tête à tête sur les sujets en cours et sur les problèmes rencontrés Groupes de résolution de problèmes Présentation de lavancement des travaux à la hiérarchie Informations exceptionnelles Dépend des sujets abordés

126 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 126 Mise en œuvre dans lentreprise La haute performance ne se décrète pas Ça se cultive sur le long terme Ça suit une séquence et une chronologie précise. Ça sorganise. Ne pas griller les premières étapes importantes Ça a du sens et ça se partage Cest un combat qui nécessite davoir envie de gagner Cest pourquoi on parle de projet dentreprise

127 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 127

128 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 128

129 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 129

130 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 130 En quoi consiste la définition des valeurs de lentreprise ?

131 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 131

132 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 132

133 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 133

134 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 134

135 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 135

136 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 136

137 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 137

138 Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 138


Télécharger ppt "Master Imagerie – Connaissance de lEntreprise Structure de lentreprise Page 1."

Présentations similaires


Annonces Google