La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bilan activité 2009 Bilan signalement 2009. Bilan activité 2009 Signalements.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bilan activité 2009 Bilan signalement 2009. Bilan activité 2009 Signalements."— Transcription de la présentation:

1 Bilan activité 2009 Bilan signalement 2009

2 Bilan activité 2009 Signalements

3 Bilan activité 2009 Signalements

4 Bilan activité 2009 Surveillance AB 5 Mise en place dun suivi régional des AB résistant à lImipenem en isolements32 Colonisation914 Infection2318 établissements54

5 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Plaquette régionale dinformation patient sur le risque infectieux nosocomial Cécile Mourlan Coordinatrice Régionale FELIN

6 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Perception du risque Janvier 2006 : enquête réalisée par téléphone auprès d'un échantillon national représentatif : Janvier 2006 : enquête réalisée par téléphone auprès d'un échantillon national représentatif : 502 français âgés de 15 ans 23 Mai 2008 : enquête GHSR pour les visiteurs lors de la JNHM, par entretien direct 23 Mai 2008 : enquête GHSR pour les visiteurs lors de la JNHM, par entretien direct

7

8

9

10 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Quels types dinformation ? Plusieurs types dinformation : générale, à lentrée (livret daccueil ) générale, à lentrée (livret daccueil ) préalable à lacte (risques fréquents ou graves, normalement prévisibles) préalable à lacte (risques fréquents ou graves, normalement prévisibles) à posteriori dune infection à posteriori dune infection Information des patients soumis à un même risque Information des patients soumis à un même risque

11 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Les freins à linformation du patient Méconnaissance de la loi par les professionnels de santé Méconnaissance de la loi par les professionnels de santé Peur dinquiéter le patient Peur dinquiéter le patient Culpabilité autour de lIN Culpabilité autour de lIN Peur de la judiciarisation Peur de la judiciarisation Qui doit le dire? Qui doit le dire? Manque de disponibilité des professionnels Manque de disponibilité des professionnels Culture du secret médical Culture du secret médical

12 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Libérer la parole des soignants Oser linformation, cest diminuer le risque de rupture de confiance de rupture de confiance de recours juridiques de recours juridiques Comment : Avis du comité déthique de la Réunion 2006 Avis du comité déthique de la Réunion 2006 Elaboration dune plaquette Régionale dinformation des patient sur le risque infectieux associés aux soins, de la FELIN pour aider les professionnels de santé (en cours) Elaboration dune plaquette Régionale dinformation des patient sur le risque infectieux associés aux soins, de la FELIN pour aider les professionnels de santé (en cours)

13 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Plaquette dinformation patient Un Support daide pour une information claire loyale, adaptée : Groupe de travail pour proposition dune plaquette Groupe de travail pour proposition dune plaquette Validation régionale des hygienistes et pdt de CLIN Validation régionale des hygienistes et pdt de CLIN Consultation des représentants des usagers au CLIN Consultation des représentants des usagers au CLIN Test usagers Test usagers

14 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion

15

16 Quest ce quune infection nosocomiale (IN) Il sagit dune infection non présente à lentrée du patient et qui survient lors de sa prise en charge. Une infection nosocomiale est aussi appelée infection associée aux soins. La dernière enquête nationale de 2006 montre que 5% des personnes hospitalisées attrapent une infection nosocomiale, soit environ personnes / an en France. La dernière enquête nationale de 2006 montre que 5% des personnes hospitalisées attrapent une infection nosocomiale, soit environ personnes / an en France.

17 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Quelles sont les IN les plus fréquentes et quel est le risque de les attraper ? Les infections les plus fréquentes sont par ordre de fréquence : les infections urinaires souvent liées à la présence dune sonde urinaire les infections urinaires souvent liées à la présence dune sonde urinaire Les infection respiratoires fréquemment associées à une ventilation artificielle Les infection respiratoires fréquemment associées à une ventilation artificielle Les infections de la plaie opératoire Les infections de la plaie opératoire Plus rarement on retrouve : les infections du sang, ORL, Gastro-intestinale, infections du cathéter...

18 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Quels sont les principaux microbes ? Le colibacille (Escherichia coli), Le colibacille (Escherichia coli), le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus), le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus), le bacille pyocyanique (Pseudomonas aeruginosa)... le bacille pyocyanique (Pseudomonas aeruginosa)... Parfois les antibiotiques agissent peu ou mal sur ces bactéries : elles sont alors appelées bactéries multi résistantes aux antibiotiques «BMR»

19 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Comment attrape-t-on une IN? Dans la majorité des cas, le patient sinfecte avec ses propres microbes lors de certains soins. Parfois il peut sinfecter avec les germes dautres personnes (personnel soignant, autres patients, visiteurs) ou de lenvironnement.

20 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Pourquoi attrape-t-on une IN Parce que lon est fragile : âge, défense diminuée vis à vis des infections, diabète, obésité, dénutrition Parce que lon est fragile : âge, défense diminuée vis à vis des infections, diabète, obésité, dénutrition En raison des soins reçus : sondage ventilation artificielle, pose de cathéter veineux, intervention chirurgicale, endoscopie En raison des soins reçus : sondage ventilation artificielle, pose de cathéter veineux, intervention chirurgicale, endoscopie Selon le microbe qui peut être plus ou moins contagieux et agressif Selon le microbe qui peut être plus ou moins contagieux et agressif

21 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Est ce que ça se soigne ? Oui dans la majorité des cas mais un traitement antibiotique nest pas systématique. Oui dans la majorité des cas mais un traitement antibiotique nest pas systématique. Toutes les infections nont pas la même gravité. Toutes les infections nont pas la même gravité. Les infections urinaires (les plus fréquentes) sont facilement traitées, certaines infections pulmonaires ou certaines septicémies (infection du sang) peuvent parfois être très graves. Les infections urinaires (les plus fréquentes) sont facilement traitées, certaines infections pulmonaires ou certaines septicémies (infection du sang) peuvent parfois être très graves.

22 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Comment prévenir les IN ? Par une organisation locale Votre établissement de santé possède une équipe spécialisée dans la lutte contre les IN qui travaille en relation avec un comité de professionnels médicaux et non médicaux, nommé le CLIN (comité de lutte contre les IN ) Votre établissement de santé possède une équipe spécialisée dans la lutte contre les IN qui travaille en relation avec un comité de professionnels médicaux et non médicaux, nommé le CLIN (comité de lutte contre les IN )

23 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Comment prévenir les IN ? Par la participation des personnels En se formant, en respectant les bonnes pratiques et par une hygiène des mains rigoureuses, les professionnels préviennent les infections nosocomiales. L hygiène des mains est pratiquée de préférence en utilisant des produits à base dalcool encore appelés Solutions Hydro Alcooliques (SHA).

24 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Comment prévenir les IN ? Mais aussi par votre participation : Vous pouvez aider les équipes à prévenir le risque infectieux ! respectez une bonne hygiène de base : douche quotidienne, lavage des mains après les toilettes etc. respectez une bonne hygiène de base : douche quotidienne, lavage des mains après les toilettes etc. avant toute opération chirurgicale il est impératif de prendre une douche minutieuse avec un savon antiseptique (cheveux compris), la zone opératoire peut être tondue, jamais rasée, avant toute opération chirurgicale il est impératif de prendre une douche minutieuse avec un savon antiseptique (cheveux compris), la zone opératoire peut être tondue, jamais rasée, ne manipulez jamais avec les mains vos pansements ou les matériels médicaux (sonde, cathéter, etc.), ne manipulez jamais avec les mains vos pansements ou les matériels médicaux (sonde, cathéter, etc.),

25 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Comment prévenir les IN ? Mais aussi par votre participation : 2 prévenez le personnel dès quun signe clinique vous inquiète (douleur, inflammation …), prévenez le personnel dès quun signe clinique vous inquiète (douleur, inflammation …), respectez les consignes du personnel en cas dinfection contagieuse, limitez les contacts physiques avec les autres patients, respectez les consignes du personnel en cas dinfection contagieuse, limitez les contacts physiques avec les autres patients, demandez aux visiteurs ne pas venir vous voir sils sont eux même atteints dune maladie transmissible ( ex fiévre, grippe…) demandez aux visiteurs ne pas venir vous voir sils sont eux même atteints dune maladie transmissible ( ex fiévre, grippe…) demandez lavis de léquipe soignante avant lapport de nourriture extérieure. demandez lavis de léquipe soignante avant lapport de nourriture extérieure.

26 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Pour répondre à vos questions approchez vous des équipes soignantes, approchez vous des équipes soignantes, interrogez votre médecin, votre chirurgien, Si vous pensez ne pas avoir obtenu toutes les réponses à vos questions, vous pourrez vous rapprocher de la commission de relation avec les usagers (CRUQ) qui saura vous conseiller et or- ganiser une éventuelle médiation avec les professionnels de votre établissement

27 Rencontre représentant des usagers 30 septembre 2008 – Île de la Réunion Pour répondre à vos questions La commission régionale de conciliation et dindemnisation ne sera saisie que pour un dommage physique grave résultant de votre hospitalisation (www.commissions-crci.fr). La commission régionale de conciliation et dindemnisation ne sera saisie que pour un dommage physique grave résultant de votre hospitalisation (www.commissions-crci.fr). Vous pouvez aussi adresser un courrier au directeur de létablissement. Vous pouvez aussi adresser un courrier au directeur de létablissement. Pour plus dinformation : Pour plus dinformation : N° Azur (appel local) N° Azur (appel local)


Télécharger ppt "Bilan activité 2009 Bilan signalement 2009. Bilan activité 2009 Signalements."

Présentations similaires


Annonces Google