La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LAIDE-SOIGNANT EN NEUROLOGIE Introduction La Personne Autonome Les Principales Affections Neurologiques Définition du Handicap La Personne Hémiplégique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LAIDE-SOIGNANT EN NEUROLOGIE Introduction La Personne Autonome Les Principales Affections Neurologiques Définition du Handicap La Personne Hémiplégique."— Transcription de la présentation:

1 LAIDE-SOIGNANT EN NEUROLOGIE Introduction La Personne Autonome Les Principales Affections Neurologiques Définition du Handicap La Personne Hémiplégique Handicapée Le Rôle de lAide-Soignant En phase Aiguë En phase de Récupération En phase chronique LAide-Soignant en Neurologie Les Valeurs Les Qualités et les compétences Les spécificités Conclusion

2 La Personne Autonome BESOINS FONDAMENTAUX BESOIN DE SECURITE, DE MAÎTRISE Éviter les dangers Intégrité Physique Intégrité psychique BESOIN DE MAINTIEN DE LA VIE Respirer Boire et Manger Éliminer Se Mouvoir et Maintenir une bonne posture, une circulation sanguine adéquate Dormir, Se reposer Se vêtir et se dévêtir Maintenir une température corporelle Être propre et protéger ses téguments BESOINS PSYCHOLOGIQUES BESOINS SOCIAUX Communiquer (Parole, Attitude, Code) Intégrer un groupe social Vivre pleinement ses relations affectives et sexuelles REALISATION DE SOI Besoin Estime de soi Agir selon ses croyances Ses valeurs Apprendre ACCEPTATION DE SOI DEVELOPPEMENT DE LINDÉPENDANCE Pyramide de Maslow

3 Les Principales Affections en Neurologie AVC Hémiplégie Troubles Neurophysiologiques des lésions hémisphériques G et D Maladie du Parkinson Alzheimer Épilepsie Méningite Paraplégie Maladies musculaires Principales myopathies Scléroses en plaques Scléroses Latérales= Amyotrophique Troubles sensitivo-moteurs Troubles cognitifs Troubles psychiques HANDICAP

4 Définition du handicap Selon L'organisation mondiale des personnes handicapées « Perte ou limitation des possibilités de participer à la vie normale de la collectivité sur une base égalitaire avec les autres en raison d'obstacles physiques et sociaux. » Daprès son article 2, la loi n° du 11 février 2005 « Loi pour légalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » "Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation dactivité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison dune altération substantielle, durable ou définitive dune ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, dun polyhandicap ou dun trouble de santé invalidant."

5 BESOIN DE MAINTIEN DE LA VIE Troubles sensitivo-moteurs = Déficit moteurs Incontinence Dysphagie Troubles de la vigilance = Somnolence Troubles cognitifs = Négligence visuospatiale Complications du Décubitus dorsal BESOIN DE SECURITE, DE MAÎTRISE Troubles neuropsychologiques Troubles de la vigilance, Troubles cognitifs Troubles du comportement La Personne Hémiplégique Handicapée BESOINS SOCIAUX Troubles de la parole Troubles neuropsychologiques Modification du schéma corporel Besoin Estime de soi Modification du schéma corporel Nouveau statut social BESOINS FONDAMENTAUX PERTURBE BESOINS PSYCHOLOGIQUES PERTURBE REALISATION DE SOI PERTURBE ACCEPTATION DE SOI DEVELOPPEMENT DE LINDÉPENDANCE PERTURBE

6 Rôle de lAide-Soignant La prise en charge du patient diffère selon : La phase aiguë = perte dautonomie La phase de récupération = réacquisition de lautonomie La phase chronique = autonomie déficitaire.

7 En phase aiguë ou de perte dautonomie Les soins consistent à : Assurer une suppléance lors des soins quotidiens Éviter lapparition des complications Ø Escarres Ø Rétractions tendineuses, Ankyloses Ø Troubles trombo-emboliques Ø Troubles respiratoires Ø Troubles de lélimination

8 En phase de récupération = réacquisition de lautonomie Les soins sont centrés sur la participation du patient aux activités de la vie quotidienne Objectif : Viser la réinsertion familiale et sociale

9 Les Soins dhygiène et de confort Phase Aiguë Phase de Récupération SUPPLEER Installer confortablement Veiller à la température ambiante de la chambre, de leau Mobiliser avec des gestes doux Soins de Bouche Toilette du méat urinaire Renouveler les changes et les soins dhygiène pour éviter les macérations des tissus Procéder à des massages par effleurages pour prévenir les escarres STIMULER Faire Participer progressivement le patient Aider le patient à la toilette au lavabo Proposer une douche ou un bain

10 Linstallation - La mobilisation Phase Aiguë Phase de Récupération SUPPLEER Installer en Décubitus dorsal sur un matelas anti-escarres Ne pas coucher sur le côté paralysé Mobiliser avec de douceur sans tirer sur les membres paralysés (Risque de subluxation de lépaule) Respecter les positions physiologiques (pied en angle droit, bras en adduction) à laide de coussins Changer de positions régulièrement (prévention escarres) Mise en place des barrières de sécurité Lhabillement sera de préférence avec du linge du CH Le vêtement sera enfilé en priorité par le bras déficitaire STIMULER Lever au fauteuil = sur prescription médicale le plus tôt possible 1e lever avec la Kinésithérapeute Manipuler le bras paralysé avec douceur et en le soutenant (Risque de subluxation de lépaule) Surélever la main pour éviter lœdème Caler le corps avec des coussins Harmoniser la manutention avec les soins de rééducation engagés avec la Kinésithérapeute Obtenir la participation du patient Attention au patient trop volontaire Valoriser les efforts et les progrès

11 Lalimentation Phase Aiguë Phase de Récupération SUPPLEER Si le patient ne soit pas à jeun Si le patient ne soit pas porteur dune Sonde Naso-Gastrique Aider totalement ou partiellement Proposer une alimentation normale si pas de problème de déglutition ou mixée avec de leau gélifiée Faire une fiche alimentaire en fonction de la prise alimentaire STIMULER Tenir compte des déficits du patient Disposer le plateau repas en fonction du côté sain pour faire participer le patient au maximum par exemple attention à la négligence temporo-spatiale) Aider aux repas en coupant les aliments, en versant leau dans le verre Faire preuve de patience, accorder du temps Valoriser les efforts accomplis

12 Lélimination urinaire Phase Aiguë Phase de Récupération SUPPLEER Alitement Stase ou incontinence urinaire Mettre en place un pénilex pour les hommes Mettre en place une sonde urinaire pour les femmes (sur prescription médicale, par IDE) Surveiller la diurèse, la qualité des urines STIMULER Si incontinence persiste toilettes et changes seront effectués aussi souvent que nécessaires Proposer le bassin à fréquences régulières de manière systématique

13 Lélimination intestinale Phase Aiguë Phase de Récupération SUPPLEER Alitement Constipation Surveiller la fréquences des selles et les noter Proposer une alimentation riche en fibres Faire boire STIMULER Favoriser lélimination et continuer à surveiller les selles Proposer le bassin au fauteuil ou accompagner le patient au toilettes le plus tôt possible

14 Lencombrement bronchique Phase Aiguë Phase de Récupération SUPPLEER Alitement, Inhalation encombrement bronchique, infection pulmonaire Faire tousser et cracher Travailler en collaboration avec la kinésithérapeute STIMULER Travailler en collaboration avec la kinésithérapeute

15 La relation avec le patient La communication Phase Aiguë Phase de Récupération SUPPLEER Écouter, Parler calmement Reformuler, Répéter, ne pas perdre patience Instaurer une communication par le toucher, des codes (clignements de yeux) Observer les mimiques, les larmoiements (évaluation de la douleur) Être attentifs à létat psychologique du patient, à son comportement (agressivité, repli sur soi, refus de coopérer, de salimenter…) Favoriser léchange STIMULER Écouter Encourager lexpression verbale Observer tout changements de comportements Proposer un soutien psychologique par la psychologue y compris pour la famille

16 La phase chronique ou phase déficitaire DEFINIR UN PROJET DE VIE REINSERTION A DOMICILE REINSERTION PROFESSIONNELLE Accompagner le patient et sa famille par un suivi psychologique Orienter vers : Les Travailleurs Sociaux (problèmes socio-économiques) Les Centres de Rééducations Fonctionnelles Les Équipes Mobiles de Gériatrie ou de Soutien Les Partenaires Libéraux Les Associations

17 LAide-Soignant en Neurologie LES VALEURS Humaines : le Respect, la Dignité Humaine, la Liberté de l Être Humain Professionnelles : Disponibilité à lAutre, Rigueur LES QUALITES ET LES COMPETENCES Sens du travail en équipe pluridisciplinaire, de la collaboration Observation Écoute, Communication, Relation Créativité Maîtrise de la spécificité (Connaissances, Protocoles…) LES SPECIFICITES Importance de la dimension sociale dans la Prise en Charge du patient de Neurologie

18 Conclusion LAIDE-SOIGNANT EN NEUROLOGIE = MAILLON INDISPENSABLE Dans le parcours de soins du patient atteint dune affection neurologique De toute une équipe pluridisciplinaire, de tout un réseau de soins Pour une prise en charge éthique de la Personne Soignée

19 Merci pour votre écoute GRANDIDIER Zaïa Aide-Soignante Neurologie –UNV ANTOLIN Marie-Lise Cadre de Santé Neurologie –UNV 20 Avril 2009


Télécharger ppt "LAIDE-SOIGNANT EN NEUROLOGIE Introduction La Personne Autonome Les Principales Affections Neurologiques Définition du Handicap La Personne Hémiplégique."

Présentations similaires


Annonces Google