La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Tttt hhhh iiii eeee rrrr rrrr yyyy gggg oooo rrrr cccc eeee hhhh oooo tttt mmmm aaaa iiii llll.... cccc oooo mmmmsapoclinique.com.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Tttt hhhh iiii eeee rrrr rrrr yyyy gggg oooo rrrr cccc eeee hhhh oooo tttt mmmm aaaa iiii llll.... cccc oooo mmmmsapoclinique.com."— Transcription de la présentation:

1 tttt hhhh iiii eeee rrrr rrrr yyyy gggg oooo rrrr cccc eeee hhhh oooo tttt mmmm aaaa iiii llll.... cccc oooo mmmmsapoclinique.com

2 DEFINITION DES GROUPES A RISQUE IMPORTANCE DES MESURES DHYGIENE GESTES BUCCODENTAIRES GESTES AUTRES QUE BUCCODENTAIRES MODALITES DANTIBIOPROPHYLAXIEANTIBIOPROPHYLAXIE GROUPE A GROUPE B Geste à risque Recommandéeoptionnelle Geste non à risque Non recommandée Chez A et B prendre les précautions suivantes: BdB à la CHX pendant 30 avant tout soin faire un minimum de séances si antibioprophylaxie au moins 10j. entre les séances Facteurs orientant le choix dans les situations où lAB prophylaxie est optionnelle : EN FAVEUR DE LA PRESCRIPTION 1.TERRAIN: Âge > 65 ans Insuffisances cardiaque, rénale, respiratoire, hépatique Diabète Immunodépression acquise, constitutionnelle ou thérapeutique 2. ETAT DENTAIRE DEFECTUEUX 3. GESTES Saignement important Geste techniquement difficile Souhait du patient après information EN FAVEUR DE LABSENTION 1.ALLERGIE A DE MULTIPLES ANTIBIOTIQUES 2.SOUHAIT DU PATIENT APRES INFORMATION

3 5. MODALITES DANTIBIOPROPHYLAXIEPRODUIT Prise unique dans lheure précédent lintervention PAS ALLERGIE aux bétalactamines AMOXICILLINE 3g per os ALLERGIE aux bétalactamines PRISTINAMYCINEouCLINDAMYCINE 1g per os 600 mg per os

4 AGENTS ANTIPLAQUETTAIRES Utilisés pour prévenir ou limiter la thrombose artérielle qui complique lathérosclérose 1. anti-activateurs plaquettaires < aspirine et salicylés: kardegic®, cardiosolupsan®, aspirine®, catalgine® < thiénopyridines: plavix®, ticlid®, ticlopidine® < autres: persantine®, cleridium®, cebutid®, anturan®, corvasal® < associations: asasantine LP® 2. antiagrégants plaquettaires: anti-GP IIbIIIa: réservés à lusage hospitalier

5 ANTICOAGULANTS Destinés à prévenir la thrombose veineuse pour éviter sa complication principale, lembolie 1. héparines < non fractionnées: héparine®, calciparine® < HBPM: fragmine®, lovenox®, innohep®, fraxiparine®, fraxodi®, orgaran®, < autres: revasc®, refludan®, arixtra® 2. AVK: coumadine®, sintron®, préviscan® 3. fibrinolytiques: uniquement à usage hospitalier

6 Hématome épistaxis gingivorragies règles Famille Hosp. opération accouchement transfusion Insuffisance hypothyroïdie hémopathie Médicaments (liste) Habitudes alimentaires Ethylisme Examen hemostase consultation spécialisée

7 ENTRETIEN EXAMEN LABO - + ± - + OUI mais NON Ou spec Geste à risque modéré Geste à risque élevé

8 PATIENTS SOUS AAP CONCLUSIONS: Passé: tendance à minimiser le risque thromboembolique par rapport au risque hémorragique Études rétrospectives: survenue des complications 1 à 3 semaines postopératoires, même avec relais par cebutid Il est actuellement recommandé de ne pas interrompre le traitement dans la totalité des situations cliniques, moyennant un certain nombre de précautions (entretien, suppression de linflammation, hémostase chirurgicale, conseils et surveillance postopératoires)

9 PATIENTS SOUS AVK CONCLUSIONS Il y a consensus actuel sur lindication du relais héparinique: extractions MULTIPLES à réaliser, en une seule séance, rapidement, avant une intervention de chirurgie cardiaque Mené par un hématologue Diminution pour amener lINR entre 1,5 et 2 présente un risque thromboembolique La plupart des interventions chirurgicales cardiovasculaires laissent les AVK

10 1. Analgésie 2. Temps chirurgical 3. Comblement de lalvéole 4. Suture 5. Compresse de surgicel 6. Collage 7. Isolation

11 d. Protocole SAPO (2) CONCLUSIONS Dans la majorité des cas des patients traités par AAP: surgicel + sutures + compresse dacide tranexamique Les patients sous AVK nécessitent la possibilité de pratiquer un collage Cette technique peut aussi être utilisée pour des patients présentant un risque hémorragique (par exemple cirrhose alcoolique) ou hémorragie sans cause apparente

12 NORMAL SURVEILLANCE COMP-REC - Gestes durgence + RAS SMUR HEMOAAPAVKGENERALE + EXACYL+ COLLAGEHOPITAL

13 3. MOLECULES BISPHOPHONATES AC.ALENDRONIQUE FOSAMAX® FOSAVANCE® ALENDRONATE® AC.RISEDRONIQUEACTONEL® AC.IBANDRONIQUE BONDRONAT® BONVIVA® AC.TILUDRONIQUESKELID® AC.ZOLEDRONIQUE ZOMESTA® ACLASTA® AC.PAMIDRONIQUEAREDIA PAMIDRONATE® AC.CLODRONIQUE CLASTOBAN® LYTOS® AC.ETIDRONIQUEDIDRONEL®

14 TG SAPO CLINIQUE DECHARGE VERTICALE 2. SULCULAIRE VESTIBULAIRE 2. SULCULAIRE PALATINE 3. FAITIERE TUBEROSITAIRE 4. MUQUEUSE RETRO- TUBEROSITAIRE

15 TG SAPO CLINIQUE 1. VESTIBULAIRE: de mésial de 6 à distal de 7 2. LINGUALE: de distal de 7 à mésial de 6 3. DECHARGE: de langle disto - vestibulaire de 7 vers le bord antérieur de la branche, en pleine épaisseur, puis sur le bord ant.en épaisseur partielle vers le haut 1 3 2

16 CLASSEIIIIII SITUATIONABCABCABC DEGAGEMENT OSSEUX ABSABS FRAGMENTATION DENTAIRE TETE LUXATION M - D DDDDD ABST ou coron. D+M NTNT LUXATION V - L 1.Toujours privilégier en vestibulaire 2.Dépend de la situation clinique 3.MAIS la protection linguale autorise le dégagement L IONION TG SAPO CLINIQUE

17 CLASSEIIIIII SITUATIONABCABCABC DEGAGEMENT OSSEUX ABS ou coron +++ ABS ou coron ABSABS FRAGMENTATION DENTAIRE ABS ou coron ++ ABS ou coron TETE LUXATION M - D MMMMM ABST ou coron D+M ABS ou coron NTNT LUXATION V - L 1.Toujours privilégier en vestibulaire 2.Dépend de la situation clinique 3.MAIS la protection linguale autorise le dégagement L IONION TG SAPO CLINIQUE

18 CLASSEIIIIII SITUATIONABCABCABC DEGAGEMENT OSSEUX ABS ou coron ABSABS FRAGMENTATION DENTAIRE ABS ou coron ou coron TETE LUXATION M - D DDDDD ABST ou coron DD NTNT LUXATION V - L 1.Toujours privilégier en vestibulaire 2.Dépend de la situation clinique 3.MAIS la protection linguale autorise le dégagement 4.Tenir compte de laxe des racines IONION TG SAPO CLINIQUE

19 CLASSEIIIIII SITUATIONABCABCABC DEGAGEMENT OSSEUX ABS ou coron +++ ABSABS ABSABS FRAGMENTATION DENTAIRE ABS ou coron +++ TETE TETE LUXATION M - D 0DDDD ABS ou coron ABS ou coron NTNT NTNT LUXATION V - L 1.Toujours privilégier en vestibulaire 2.Dépend de la situation clinique 3.MAIS la protection linguale autorise le dégagement L IONION TG SAPO CLINIQUE

20 RISQUEPARADEN.A.IAn.dentaire+labiomen Scanner + guide A.A.I. Hémorragie intraosseuse Scanner + guide A.F. Hémorragie sévère.Pas de décharge vestibulaire.Lambeau mucopériosté V N.B. Hypoesthésie vestibule Ép. partielle b.ant.branche N.MHmoteur Lambeau mucopériosté L A.MH Petit saignement Lambeau mucopériosté L N.L. Hypoesthésie linguale Lambeau mucopériosté L TG SAPO CLINIQUE

21 CAUSEEFFETPARADENERFMENTONINCISION Perte de sensibilité labio- mentonnière sulculaire puis partielle sulculaire puis partielle FORAGE Perte de sensibilité labio- mentonnière et mandibulaire ant. Radio imagerie ARTEREMENTONINCISON Hémorragie vestibulaire sulculaire puis partielle FORAGE Hémorragie interne Radio imagerie TG SAPO CLINIQUE

22 ARTEREQUANDTYPE PREVENIR PREVENIR INCISIVE Forage de 33 à 43 petit calibre Bon positionnement MENTON. Inc. verticale vestibulaire petit calibre Pleine épaisseur MYLOHYOÏD. Incision linguale petit calibre Respecter le MH BR.MEDIALE SUBLINGUALE Forage médian trop profond -calibre moyen -Endoosseux Pas dImplant trop long dans le PSM SUBMENTALE Perforation du bord basilaire niveau canine ou prémolaire -Gros calibre. - tissus mous - sans repères Pas de doigt pour sentir la bicorticalité SUBLINGUALE Perforation de la corticale linguale niveau canine ou prémolaire -Gros calibre. - tissus mous - sans repères -pas dincision linguale -pleine épaisseur -pas perforer


Télécharger ppt "Tttt hhhh iiii eeee rrrr rrrr yyyy gggg oooo rrrr cccc eeee hhhh oooo tttt mmmm aaaa iiii llll.... cccc oooo mmmmsapoclinique.com."

Présentations similaires


Annonces Google