La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC Jacques Mainil, Professeur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC Jacques Mainil, Professeur."— Transcription de la présentation:

1 ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC Jacques Mainil, Professeur

2 ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC (1) Transmission par morsures et griffures Bactéries qui ne provoquent pas de troubles chez les chiens, chats et NAC

3 MORSURES DE CHIENS ET CHATS Flore de la gueule des carnivores Flore aérobie et/ou anaérobie responsable de: - Gingivites - Caries dentaires - Abcès - Contamination de plaies CHIENS - 80% plaies infectées - aérobies + anaérobies % de problèmes cliniques CHATS - 90% plaies infectées - aérobies + anaérobies % de problèmes cliniques

4 Principales espèces bactériennes responsables - Pasteurella multocida, P. canis, P. dagmatis, P. stomatis - Pasteurella-like: EF4a, EF4b - M5 (= Neisseria sp) - Bergeyella (ex-Weeksella) zoohelcum CHIENS: > 50%CHATS: > 75% - Capnocytophaga cynodegmi, C. canimorsus (CHIENS) - Bartonella henselae (CHATS) - Staphylococcus, Streptococcus, Actinomyces, Pseudomonas, Corynebacterium, Neisseria, … - Anaérobies strictes: Bacteroides, Fusobacterium, Porphyromonas, … MORSURES DE CHIENS ET CHATS

5 Symptomatologie chez lhomme - Plaies: lacérations, écrasements, piqûres, abrasions - Inflammation locale:douleurs et suppurations pus grisâtre et malodorant - En profondeur (chats): abcès, tendinite, arthrite, ostéite - Extension: lymphangite et lymphadénite régionales (+ fièvre) - Généralisation: non ou très rare SAUF Immunodéprimés Capnocytophaga canimorsus - Septicémie - Localisations systémiques: méningites, endocardites - Séquelles possibles: coagulation intravasculaire locale ou disséminée (CIVD) MORSURES DE CHIENS ET CHATS

6 Symptomatologie chez lanimal Plaies par morsures et entretien par léchage Avec inflammation, abcédation, tendinite, arthrite, ostéite + Lymphadénites régionales Pas ou très peu de risques de généralisation, mais guérison lente Antibiothérapie empirique pas toujours efficace in vivo Prélèvements et analyses + Antibiogramme et antiseptie Prévention chez lhomme et lanimal ASEPSIE DES PLAIES MORSURES DE CHIENS ET CHATS

7 « CAT SCRATCH DISEASE » Bactéries responsables Ecologie de Bartonella henselae: - 40 à 70% des porteurs sont porteurs - Vit dans les globules rouges - Hôte « intermédiaire »: Ctenocephalides felis - Transmission entre chats par les puces - Transmission à lhomme ? Flore Gram négative: - Bartonella (Rochalimea) henselae (90%) - Bartonella clarridgeiae - Afipia felis

8 Transmission à lhomme - 90% des cas griffures ou morsures par un jeune chat - 10% différents: léchage, contact direct - Source #1: matières fécales sèches des puces dans les coussinets des griffes des chats - Source #2: salive car elle se retrouve aussi dans la cavité buccale - Pic en automne et hiver - ! Quelques cas à partir de chiens ! « CAT SCRATCH DISEASE »

9 Symptomatologie chez lhomme - Plaies: lacérations - Localement: inflammation, douleurs (ou rien du tout) - Régionalement: lymphangite et lymphadénite avec abcédation (10-15%) - Ganglions axillaires, cervicaux ou inguinaux - Général: fièvre, frissons, anorexie, malaises, exanthème, syndrome oculo-glandulaire de Parinaud - Très peu de risques de généralisation sauf immunodéprimés - Bactériémie avec localisation: encéphalite, rétinite, hépatite, arthrites, arthralgies, ostéomyélites, endocardite, pneumonie, … - séquelles possibles: cécité, coma, troubles psychiques, problèmes cardiaques, … « CAT SCRATCH DISEASE »

10 Symptomatologie chez lanimal Plaies par griffure: Inflammation + Lymphadénites régionales Pas dexamen bactériologique Antibiothérapie Prévention chez lhomme et lanimal CONNAISSANCE DES CHATS ASEPSIE DES PLAIES ! NE PAS EUTHANASIER LE CHAT ! Chez les porteurs: bactériémie asymptomatique « CAT SCRATCH DISEASE »

11 « RAT BITE FEVER » Flore de la gueule du rat Flore aérobie et/ou anaérobie responsable de: - Gingivites - Caries dentaires - Abcès - Contamination de plaies MORSURES - 30% plaies infectées - aérobies + anaérobies - 2% de problèmes cliniques Principales espèces responsables - Staphylococcus, Streptococcus, Pasteurella, Corynebacterium, Leptospira, … - Anaérobies strictes: Bacteroides, Fusobacterium, … - Streptobacillus moniliformis - Spirillum minus (non cultivable)

12 Portage asymptomatique (rongeurs) « Sodoku » = « Rat bite fever » (homme) Arthrites (dindon) Spirillum minusStreptobacillus moniliformis Troubles respiratoires (rongeurs, carnivores) « Rat-bite fever » (homme) « Haverhill fever » (homme): contamination via leau de boisson Muqueuses respiratoire et buccale des rongeurs Aussi chats et chiens Dans le sang des rongeurs Muqueuses buccale Salive

13 Symptomatologie chez lhomme Streptobacillus moniliformis - Incubation: 1 à 7 jours - Général: syndrome grippal fébrile avec maux de tête, frissons, arthralgies, myalgies, vomissements, léthargie, … - Régionalement: lymphadénites - Localement: érythèmes aux extrémités et aux articulations - Autres: pharyngite, dysphagie, toux, sans lymphadénites - Complications: endocardite, abcédation dans les organes internes - Pronostic: 10% de mortalités sans thérapie « RAT BITE FEVER »

14 Symptomatologie chez lhomme Spirillum minus (SODOKU) - Incubation: 2 semaines à 4 mois - Localement: érythème, douleur, œdème - Régionalement: lymphangite et lymphadénite - Général: fièvre, frissons, malaise, céphalées (rechutes) - + myalgies, arthralgies, neuralgies, hépatite, endocardite, myocardite, méningite, parfois lymphadénite généralisée, … - Pronostic: excellent (très peu de mortalité), si traitement « RAT BITE FEVER »

15 Symptomatologie chez lanimal Streptobacillus moniliformis Plaies par morsure/griffure avec inflammation et abcès + Lymphadénite régionale + Généralisation Troubles respiratoires chez les animaux mangeurs de rongeurs (chats) « RAT BITE FEVER » Prévention chez lhomme et lanimal ASEPSIE DES PLAIES ATTENTION quand ouvrier dentretien, égouttier, …

16 ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC (2) Transmission par contagion = transmission par la nourriture = transmission par un arthropode = transmission par contact avec les matières fécales

17 ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC (2) Maladies systémiques Tuberculose = zoonose réverse Psittacose - Ornithose

18 Mycobacterium tuberculosis et bovis Myc. tuberculosis: Homme (CN, CT)Myc. bovis: BB ( Homme, CT, CN) Origine respiratoire (crachats)Origine orale (lait) Epanchement pleuralEpanchement péritonéal Mycobacterium sp.Toutes Tuberculose atypique Homme: problèmes chroniques de fièvre légère, sueurs nocturnes, malaise, anorexie, perte de poids, toux, troubles respiratoires, … (rifampicine et isoniazide + éthambutol/pyrazinamide) Histologie: pas de cellules géantes de Langhans chez les carnivores Anticorps Intradermoréaction Interféron ! Pas chez les carnivores !

19 Homme: asymptomatique, légers troubles respiratoires, fièvre élevée, frissons, maux de tête, photophobie, pneumonie interstitielle, toux, myalgies, … Chlamydophila psittacipsittacidéssyndrome chronique pigeons (autres)mort subite Excrétion: matières fécales sèches, furfures des plumes, sécrétions nasales et lacrymales, … Lésions: rate tuméfiée Signes cliniques: perte dappétit, de poids, troubles variés (digestifs, nerveux, respiratoires, oculaires, reproductifs …) Psittacose - Ornithose

20 ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC (2) Maladies digestives Hélicobactériose Colibacillose Salmonellose Yersiniose Campylobactériose

21 H. pyloriulcères gastriques, gastritesHO, CN, CT H. felis H. heilmannii H. salomonis gastrite, duodénite, hépatiteCN, CT (HO) H. pylori H. canis H. spp.estomac, duodénum, foieNAC Gastrite (furet) Homme: douleurs abdominales, nausées, gastrite, duodénite, ulcères, … Excrétion dans matières fécalesAttention aux enfants

22 E. coli entéropathogènesentérites, portageTous (EPEC)entéritesHomme Homme: douleurs abdominales, diarrhée, nausées, … S. enterica Typhimuriumentérites, portage (septicémie)Tous gastro-entéritesHomme Homme: fièvre élevée, nausées, vomissements, diarrhée aiguë et malodorante Y. enterocoliticaportage (entérites?)Tous sérogroupes O3, O9entériteHomme Y. pseudotuberculosispseudotuberculosePassériformes, lagomorphes, rongeurs sérogroupes O1, O2, O3entériteHomme Homme: diarrhée, fièvre, coliques (cfr appendicite) C. jejunigastro-entéritesTous C. coli Homme: fièvre, frissons, maux de tête, nausées, coliques, diarrhée, …

23 ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC (2) Maladies respiratoires Bordetellose Chlamydophilose (+ oculaires)

24 Bordetella pertussisCoquelucheHomme (mouton) B. parapertussis B. bronchisepticaInfections Mammifères: chien, chat, cobaye, respiratoires lapin, etc + HOMME B. pertussis: toxine pertussique B. parapertussis & B. bronchiseptica: pas de toxine pertussique Souche modifiée S-55 Souche inactivée Souche atténuée B-C2 VACCIN CHIEN Troubles respiratoires, pneumonies (cobaye, hamster …) Toux des chenils Homme: syndrome coquelucheux (i) écoulement nasal, conjonctivite, toux modérée (ii) toux paroxystique, expectorations muqueuse épaisse, vomissements Coqueluche Chlamydophila felispneumonie, conjonctiviteChat (chien) Homme: conjonctivite, écoulement nasal, pneumonie, …

25 ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC (2) Maladies urinaires Colibacillose Leptospirose

26 Pomona: bétail, ovins, porcins, équins (canins, félins, humains) Canicola: canins, félins, humains (bovins, porcins, équins) Icterohaemorrhagiae: canins, humains (bovins, porcins, équins) Grippotyphosa: ovins, équins (bovins, porcins, canins, humains, félins) Autumnalis: (canins, humains) Australis: (bovins, canins, équins, humains) Bataviae: (humains, félins) Espèces domestiques hôtes principales (secondaires) Leptospira interrogans Pomona: bétail, porcs, animaux sauvages Canicola: chien et canidés sauvages Icterohaemorrhagiae: rats Grippotyphosa: faune sauvage (campagnol) Autumnalis: faune sauvage Australis: hérisson, souris Bataviae: chien, rat, souris Espèces animales réservoirs

27 Leptospirose humaine:(i) fièvre élevée, frissons, malaises, maux de tête, myalgies, signes méningés, conjonctivite, … (ii) méningite, iridocyclite, hépatite (jaunisse), néphrite interstitielle (décompensation rénale), hémorragie, myocardite, … Leptospirose canine:(i) septicémie hémorragique, anémie (ii) néphrite interstitielle, hépatite, … Escherichia coli uropathogènes Adhésines Prs (F11) Toxines CNF Hémolysines Aérobactine Homme: douleurs abdominales, dysurie, pollakiurie, hématurie, pyurie, …

28 ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC (3) Transmission par arthropodes Borréliose de Lyme

29 Borrelia burgdorferi, afzelii et garinii Borrelia burgdorferi« maladie de Lyme » Homme, mammifères B. garinii(= fièvre, abattement, érythème, polyarthrites, B. afzeliiavortements, néphrites, …) Régions tempérées, tiques du genre Ixodes Réservoirs = cervidés Les chiens, chats et NAC sont des hôtes terminaux comme les humains Homme: fièvre, abattement, érythème, lymphadénopathies, polyarthrites, …


Télécharger ppt "ZOONOSES A PARTIR DES CHIENS, CHATS ET NAC Jacques Mainil, Professeur."

Présentations similaires


Annonces Google