La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque 16/02/2011 Concurrences et complémentarités entre le tourisme et lagriculture : lexemple de la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque 16/02/2011 Concurrences et complémentarités entre le tourisme et lagriculture : lexemple de la."— Transcription de la présentation:

1 Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque 16/02/2011 Concurrences et complémentarités entre le tourisme et lagriculture : lexemple de la Balagne en Corse Caroline Tafani Forum des Citoyens Actifs de Balagne, Lama, 4/02/2011

2 16/02/2011 Contexte de létude Thèse de doctorat de géographie de luniversité de Corse : « Agriculture, territoire et développement durable. Analyse systémique dune agriculture littorale sous pression touristique : lexemple de la Balagne en Corse » Conditions de la durabilité de lagriculture? Question daujourdhui: La valorisation touristique du terroir peut-elle être une opportunité de maintien, voire de développement des exploitations agricoles sous pression foncière? 22

3 16/02/2011 Zone détude 33

4 16/02/2011 Zone détude : quelques données Le tourisme : - 14% de lemploi; - Autour de 50% de la VAB AgricultureIndustrieConstructionCommerce Services principalement marchands Services administrés CORSE2,10%6,40%7,80%12,40%40,90%30,40% BALAGNE3,0%4,5%5,5%15,5%50,0%21,5% L agriculture : - 47 % de la population active en 1947 contre 2 % en % de la VAB Valeur ajoutée brute par secteur dactivités en 2003 (source : daprès INSEE Corse, 2005) 44

5 16/02/2011 Zone détude : quelques données 55

6 16/02/2011 Plan de la présentation 1. La pression sur le foncier agricole : un impact du tourisme? 2. Conséquences pour les exploitants agricoles : intensification versus extensification? 3. Offre de produits et services agritouristiques sur les exploitations agricoles : vers un développement territorial durable? 66

7 16/02/ La pression sur le foncier agricole : Etat des lieux Analyse statistique à partir des données SAFER Corse , communes littorales + communes de la zone détude de Balagne Déclarations dIntention dAliéner (intention de ventes) transmises par les notaires aux SAFER obligatoirement sil sagit dune parcelle à usage potentiellement agricole (90% des intentions sont concrétisées) Définition de la terre agricole : Usage agricole certain Usage agricole incertain 77

8 16/02/2011 Un morcellement du foncier Evolution du prix (en constants) en fonction de lusage ultérieur des parcelles 1. un prix du foncier agricole (usages agricole certain et incertain) multiplié par /3 des transactions (14% surfaces) ont un usage ultérieur « à bâtir » Une parcellisation de la terre agricole : mitage? Demande dorigine non agricole? 88

9 16/02/2011 Prix médian de la terre agricole en 2008 Le tourisme contre lagriculture? Densités de population par communes en

10 16/02/

11 16/02/ A. Variables et données 3 groupes de variables : Au total, 16 variables et près de 6400 individus 1. Caractéristiques des terres agricoles échangées sur le marché (renseignées à partir des données SAFER Corse) 2. Caractéristiques du territoire auquel appartiennent les terres agricoles échangées (renseignées à partir dune typologie des communes élaborée à partir des données INSEE) 3. Caractéristiques de lenvironnement géographique de ces terres (renseignées à partir de requêtes SIG) Identifier les déterminants du prix de la terre : un impact du tourisme? (cf. Tafani Maupertuis et Pieri, 2010)

12 16/02/ ID_INSEE Identifiant INSEE de la commune dans laquelle a eu lieu la transaction Variable nominale SECTION Code de la section cadastrale dans laquelle a lieu la transaction Variable nominale DATE Date de réception de la DIA Variable polynomiale à 11 modalités : de 1998 à 2008 SURF Surface du lot vendu en m² Variable continue ordonnée en 5 classes : moins de 2500m² ; de 2500 à 5000m², de 5000m² à 1ha, de 1 à 5ha, plus de 5ha NAT Nature cadastrale du lot Variable polynomiale à 7 modalités : pas de nature cadastrale prédominante, prés et terres, viticulture et arboriculture, parcours et maquis, friches et landes improductives, forêt, sols et jardins PRIX_MOY Prix de vente moyen du m² en euros constants (année de référence 2008) Variable continue ordonnée en 4 classes : quartiles DESTI Destination du fonds (usage ultérieur) Variable binaire : destination incertaine ou inconnue / destination agricole certaine BATI Présence de bâti sur le lot Variable binaire : vrai / faux PROF Profession de lacheteur Variable polynomiale à 3 modalités : exploitant agricole / autre / inconnue LOCA_ACH Localité de résidence de lacheteur Variable binaire : Corse /autre EXEMP Présence dun cas dexemption à la préemption SAFER Variable binaire : vrai / faux 1. Caractéristiques des transactions

13 16/02/2011 CL_AGRITypologie des communes selon leurs caractéristiques agricoles Variable polynomiale à 4 modalités : agriculture en net recul, (commune atypique), agriculture fragilisée mais productive, agriculture en maintien CL_URBTypologie des communes selon leurs caractéristiques urbaines Variable polynomiale à 4 modalités : pôles urbains, périurbain, pôles dattractivité secondaires, communes en désertification CL_TOUTypologie des communes selon leurs caractéristiques touristiques Variable polynomiale à 3 modalités : fonction touristique moyenne et hébergement diversifié, fonction touristique élevée et hébergement en hôtel, fonction touristique moyenne et résidences secondaires DIST_MERDistance à la mer du centroïde de la section cadastrale à laquelle appartient le terrain vendu en mètres Variable continue ordonnée en 5 classes : Moins de 500m, m, m, m, au-delà de 5000m EN_PROTECPart de la section cadastrale pour laquelle les espaces naturels sont protégés Variable continue ordonnée en 4 classes : 0-1.5%, 1.5-9%, 9-25%, plus de 25% 3. Aménités paysagères 2. Typologie des communes (caractéristiques urbaines, touristiques et agricoles) 1313

14 16/02/2011 Effet significatif sur le prix Date de la transaction (dates antérieures à 2008) - Surface du lot ++++ Nature cadastrale du terrain (effet par rapport à la nature de référence « sols et jardins »)- Présence de bâti ++ Usage ultérieur incertain ++ Acheteur résidant en dehors de Corse + Profession exploitant agricole -- Présence d'une exemption à la préemption SAFER -- Fragilisation de lagriculture + Urbanité de la commune ++ Orientation touristique de la commune + Proximité de la mer +++ Part importante d'espaces naturels protégés à proximité -- B. Résultats 1414

15 16/02/2011 Entre autres : Un effet très marqué de lurbanité de la commune et de la surface du lot échangé Une forte influence de la proximité à la mer Un effet caractéristique de lorientation touristique de la commune, pourtant moindre que le degré durbanité de la commune Quelques déterminants du prix : Pour aller plus loin : Affiner la base de données sur les structures touristiques… Vue sur mer plutôt que distance à la mer… 1515

16 16/02/2011 Un problème foncier qui dépasse le seul secteur agricole : Les agriculteurs nont accédé quà 15% des transactions foncières entre 1998 et 2008, soit 20% des surfaces échangées sur le marché Ils achètent à un prix médian de /m², les non- agriculteurs à environ 62008/m² Parmi ces non-agriculteurs, les résidents corses réalisent 75% des achats à un prix deux fois moindre que les extérieurs ( /m² contre /m²) 1616

17 16/02/ Maîtrise foncière et développement agricole Comment le développement agricole est-il affecté par cette pression foncière ? Plusieurs échelles danalyse : petite région agricole et exploitations agricoles Analyse du fonctionnement technico-économique des exploitations agricoles Typologie des exploitations Différenciation historique selon leur accès aux ressources et facteurs de production Evaluation de leurs performances en matière de durabilité (économique, sociale, environnementale) à partir dune grille dindicateurs 1717

18 16/02/2011 Conséquences pour lagriculture Pression en volume et en valeur: délocalisation dexploitations déstructuration due au mitage = morcellement du foncier exploité et difficulté pour trouver un territoire cohérent pour une installation problèmes de prix à lachat (et pour les préemptions SAFER) Attente spéculative problème des baux verbaux et mise à disposition 1818

19 16/02/

20 16/02/2011 Relation entre mode de faire-valoir et durabilité des exploitations agricoles Des stratégies de développement différentes en fonction de la maîtrise foncière Maîtrise foncière (part en propriété et bail verbal/emphytéotique) => structuration des exploitations : investissement dans du matériel (fourrages), transformation, etc., mais aussi …accès à certains soutiens! Pas de maîtrise foncière => recherche de lagrandissement des exploitations pour arriver au même niveau de revenus 2020 Dialectique structuration (intensification) versus extensification…

21 16/02/2011 Lexemple des systèmes délevage ovin 2121

22 16/02/2011 Stratégies foncières et durabilité des exploitations 2222 Viabilité économique A1 Revenu par Unité de Travail Agricole (UTA) A2 Taux de spécialisation économique A3 Rente de qualité territoriale A4 Efficience du processus productif A5 Transmissibilité économique A6 Autonomie financière A7 Sensibilité aux aides PAC Vivabilité sociale Conditions de travail et qualité de vie B1Intensité de travail B2Qualité de vie Implication sociale B3Engagement politique, syndical ou associatif B4Sentiment d'isolement Formation B5Formation

23 16/02/ Reproductibilité environnementale Lutt e anti ince ndie s (entr etie n de l'ouv ertu re des espa ces) Pr ote cti on de s sol s Ges tion de la ress our ce en eau Bio div ersi té Prés erva tion des ress ourc es non reno uvel able s Travail du sol C1 Couvert végétal C2 Chargement animal C3 Irrigation C4 fertilisation azotée C5 utilisation de produits phytosanitaires C6 gestion des effluents organiques C7 utilisation de produits vétérinaires C8 gestion de la matière organique C9 gestion des surfaces fourragères C10 diversité des cultures C11 diversité animale C12 valorisation et conservation du patrimoine génétique C13 Assolement C14 dimension des parcelles C15 dépendance énergétique C16

24 16/02/ Viabilité économique :

25 16/02/ Vivabilité sociale :

26 16/02/ Reproductibilité environnementale :

27 16/02/2011 Synthèse des résultats Les systèmes avec maîtrise foncière, les plus structurés présentent les meilleures performances en matière de durabilité, les trois dimensions étant considérées Le système le plus « écologique » est le moins vivable socialement… 2727

28 16/02/2011 Discussion: Une extensification contrainte ou opportuniste? Contrainte quand frein à linvestissement Opportuniste lorsquil sagit de minimiser les charges de structures => éleveurs bovins dans une logique de prime Conséquences : rétention/blocage du foncier pour lagrandissement dautres exploitations ou linstallation de jeunes… 2828

29 16/02/ Services agritouristiques sur les exploitations agricoles 2929 Loffre de services agritouristiques peut-elle être un moyen de « résister » à la pression foncière pour les exploitants? Services agritouristiques : Accueil-hébergement à la ferme : ferme-auberge, gîtes, chambres dhôtes, tables dhôtes, campings ou aire naturelle, loisirs, visites de ferme… Transformation et vente directe

30 16/02/2011 Développer les complémentarités agriculture – tourisme dans la perspective dun développement territorial durable « construire une économie touristique intégrée, en prenant appui sur le couple Nature-Culture dans le cadre dune démarche de qualité » (Charte de territoire, 2002) Allonger la saison Redistribuer les flux touristiques de la côte vers lintérieur Améliorer les revenus des exploitants agricoles par la diversification des activités Créer des entreprises agri-rurales ou dartisanat Entretenir limage touristique de qualité Répondre à la demande de terroir 3030

31 16/02/2011 Transformation-vente directe : quelques données 3131

32 16/02/2011 Pratiques de la vente directe : résultats denquêtes Vente directe de fromages, cabris-agneaux, veau, vin, huile dolive Aussi, vente sur des circuits courts de commercialisation => dans le sens du développement territorial Atelier de transformation pour ceux qui peuvent investir => garantie = maîtrise foncière encore une fois ; mais aussi travail supplémentaire 3232

33 16/02/2011 Plus-value liée à la transformation Exemple de la valorisation du lait de brebis : Fromages : le lait vaut 2.5/L à main dœuvre équivalente (1 UTA) Lait apporté aux laiteries: le lait vaut 1.2/L par UTA 3333

34 16/02/2011 Diversification et sensibilité a la pression foncière 3434

35 16/02/2011 Accueil-hébergement: quelques données 3535

36 16/02/2011 Offre de services agritouristiques Une mise en œuvre rare… (mais aussi, économie informelle), liées à : Des blocages structurels forts Des blocages juridiques Des blocages fiscaux Des problèmes de promotion touristique Une saisonnalité marquée! Revenu : 2 fois le revenu agricole… 3636

37 16/02/2011 Exemple de la valorisation du veau sur ferme-auberge 3737

38 16/02/

39 16/02/2011 Conclusions La maîtrise foncière comme préalable à la structuration des exploitations agricoles Une condition non suffisante pour le développement des complémentarités avec le tourisme : lever les blocages structurels, juridique et fiscaux régler le problème de la promotion de lagritourisme améliorer la formation aux métiers de lagritourisme Une valorisation touristique du terroir qui, pour linstant, ne profite pas aux plus faibles Une question multidimensionnelle à gérer par la gouvernance territoriale… question de laction collective et de la représentativité des agriculteurs… 3939

40 16/02/2011 Perspectives Dans le but de répondre à la question suivante : la valorisation touristique du terroir est-elle un moyen de revitaliser lintérieur des terres? Meilleure connaissance de la demande de « terroir » et pour les services agritouristiques par une enquête auprès des touristes (cerner la demande) Etude à reconduire sur des territoires intérieurs 4040


Télécharger ppt "Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque 16/02/2011 Concurrences et complémentarités entre le tourisme et lagriculture : lexemple de la."

Présentations similaires


Annonces Google